Publié le 15 Janvier 2015

Mayas Temple reserve de Sian ka'an

 

Sur la côte est du Yucatan la réserve biologique de Siann Xa'an constitue un refuge pour une flore et une faune exubérante. Au sein du parc un site maya composé de quelques restes de temples et d'une pyramide témoigne de l'occupation tardive du site par les Mayas. Non loin de la côte et de Tulum cette cité devait prospérer aux XIIIe et XIVe siècle.

 

Mayas Temple reserve de Sian ka'an (5)

 

 

Mayas Temple reserve de Sian ka'an (7)

 

Photos: lankaart (c)

 

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #ART PRECONLOMBIEN, #MEXIQUE

Repost0

Publié le 14 Janvier 2015

null Le chêne abandonné.
 

 

Dans la tiède forêt que baigne un jour vermeil,

Le grand chêne noueux, le père de la race,

Penche sur le coteau sa rugueuse cuirasse

Et, solitaire aïeul, se réchauffe au soleil.

 

Du fumier de ses fils étouffés sous son ombre,

Robuste, il a nourri ses siècles florissants,

Fait bouillonner la sève en ses membres puissants,

Et respiré le ciel avec sa tête sombre.

 

Mais ses plus fiers rameaux sont morts, squelettes noirs

Sinistrement dressés sur sa couronne verte ;

Et dans la profondeur de sa poitrine ouverte

Les larves ont creusé de vastes entonnoirs.

 

La sève du printemps vient irriter l'ulcère

Que suinte la torpeur de ses âcres tissus.

Tout un monde pullule en ses membres moussus,

Et le fauve lichen de sa rouille l'enserre.

 

Sans cesse un bois inerte et qui vécut en lui

Se brise sur son corps et tombe. Un vent d'orage

Peut finir de sa mort le séculaire ouvrage,

Et peut-être qu'il doit s'écrouler aujourd'hui.

 

Car déjà la chenille aux anneaux d'émeraude

Déserte lentement son feuillage peu sûr ;

D'insectes soulevant leurs élytres d'azur

Tout un peuple inquiet sur son écorce rôde ;

 

Dès hier, un essaim d'abeilles a quitté

Sa demeure d'argile aux branches suspendue ;

Ce matin, les frelons, colonie éperdue,

Sous d'autres pieds rameux transportaient leur cité ;

 

Un lézard, sur le tronc, au bord d'une fissure,

Darde sa tête aiguë, observe, hésite, et fuit ;

Et voici qu'inondant l'arbre glacé, la nuit

Vient hâter sur sa chair la pâle moisissure.

 

 

 

Anatole France.

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #FAUVISME etc.., #POESIE

Repost0

Publié le 13 Janvier 2015

Art Institute Chicago, 725-750 ap. JC

 

Sous la dynastie des Tang (618–907) le bouddhisme venu d'Inde a prospéré et c'est considérablement développé en Chine. Cette statue de bouddha est caractéristique du style Tang: port robuste, physique conique, aspect monumentale et austère de la figure de Bouddha. Les longs plis de la robe sont un empreint tout en sensualité à la statuaire indienne. L'étofe vient délicatement se poser sur l'épaule droite se qui la distingue de la statuaire indienne qui représente souvent le Bouddha torse nu. Le socle est particulièrement monumentale il reprend un décor de lotus à fleurs blanches qui émergent de l'eau boueuse évocation de la pureté de la pensée bouddhiste.

 

Source: AIC, RR

 

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #CHINE

Repost0

Publié le 12 Janvier 2015

Art Institute Chicago, 1388-1470

 

Zhou Jihong de Haiwu construisit une maison à Xichou, où dix mille bambous entouraient la rivière. Xia Chang adorait le paysage calme et magnifique que compose l'eau et les rochers, la couleur verte et humide des bambou y suffit à nettoyer tous les soucis du monde. Un jour Jihong eu son deuxième fils, Tingyue, il fit apporter à Xia Chang un rouleau de papier vierge et lui demanda une peinture des bambous. A cette époque Xia prenait plaisir à s’asseoir sous la fraîcheur des pavillons, il y peint ce rouleau de Bambous sous la pluie de printemps.

 

Source: AIC, RR

 

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #CHINE

Repost0

Publié le 10 Janvier 2015

Art institute Chicago, IVe siècle ap. JC

 

A Constantinople il était d'usage de conserver les produits cosmétiques, le khôl et les huiles parfumées dans des récipients en verre. On ajoutait souvent à ces récipients des éléments en bois, en métal, en ivoire ou en or. celui-ci est d'une facture entièrement en verre d'une très grande beauté, le rendu du rouge écarlate est proprement sublime.

 

 Source: AIC, RR

 

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #ARTS BYZANTIN PALEOCHRETIEN ORTHODOXE et RUSSE, #TURQUIE

Repost0

Publié le 8 Janvier 2015

Censer, Seated King

Metropolitan Museum New-York, IVe siècle.

 

Cette sculpture représente peut-être un roi maya du IVe siècle ap. JC. Cet encensoir pouvait être utilisé lors de rituel religieux. Les dirigeants sont représenté dans l'art maya comme des intermédiaires entre le monde d'ici et celui des dieux. La figure du roi est richement ornée comme le veux la tradition maya.

 

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #ART PRECONLOMBIEN

Repost0

Publié le 8 Janvier 2015

Art Institute Chicago, 530-520 av. JC

 

 

Au cours des VIe et Ve siècle av. JC, les étrusques qui vivaient au nord de Rome, ont importés de nombreuses céramiques athéniennes décorées de scènes de la mythologie , de la religion et de la vie quotidienne des grecs. Les céramiques athéniennes étaient certainement les plus belles du bassin méditerranéen durant cette période. Les étrusques, qui étaient d'habiles artistes, ce sont inspirés de cette production pour créer une céramique originale. A proximité de Vulci ils ont créé un atelier qui produisait de nombreuses céramiques à destination d'un public qui n'avait pas les moyens d'acheter les céramiques grecques. Finalement la céramique étrusque a su jouer des influences et de sa propre créativité pour produire des modèles qui lui sont propres et qui illustrent la vie et la religion des étrusques. Malgré une qualité moins bonne de l'argile locale, les scènes et les motifs donnent toute leur valeur à ces vases.

 

 Exposition Etrusques à Montréal 2012 Vase

 

Source: AIC, RR

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #EUROPE AGE DU BRONZE et DU FER

Repost0

Publié le 7 Janvier 2015

Art institute Chicago, 520 av. JC

 

Le symposium dans la Grèce antique était un rassemblement où l'on discutait d'un sujet particulier, ensemble ou en petits groupes. Lors de ces rencontres il était d'usage de boire du vin dans des amphores où on le mélangeait à de l'eau. Ces vases avaient deux poignées latérales pour pouvoir le transporter et une poignée à l'arrière pour pouvoir y verser l'eau.

 

 Source: AIC, RR

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #GRECE ANTIQUITE

Repost0

Publié le 6 Janvier 2015

At Institute Chicago, 470 av JC

 

Ces amphores ont une forme caractéristique qui se distingue par un corps ovoïde allongé posé sur un pied épais, un cou ample, une lèvre retournée avec rainure pour le couvercle et deux belles anses, le fond est noir et le décor au motif unique d'or. Le dessin est d'une grande sobriété tout en étant très élégant. Le style est appelé Nolan, le site de Nola en Italie ayant fourni les premiers exemples de ces belles céramiques antiques. Elles contenaient probablement du vin, des olives ou de l'huile.

 

Art Institute Chicago, 450 av JC

 

Source: AIC, RR

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #GRECE ANTIQUITE

Repost0

Publié le 5 Janvier 2015

Art Institute Chicago, 520-500 av. JC

 

Ce vase à la forme très particulière est le résultat d'une lente évolution formelle dont l'origine pourrait remonter à l'Egypte antique. On donne à cette forme particulière le nom d'"albâtre", Alabastron, Alabastre, les premiers vases prenant cette forme ayant certainement été exécuté en albâtre mais on en trouve également en terre-cuite et en verre. Ces vases étaient utilisés dans le monde antique pour la conservation et l'application d’huile et de parfums.

 

 Source: AIC, RR

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #GRECE ANTIQUITE

Repost0