Articles avec #renaissance italie tag

Publié le 25 Juin 2020

Rédigé par rafael

Publié dans #RENAISSANCE ITALIE

Repost0

Publié le 23 Avril 2020

Michel Ange - Esclave Rebelle - RMN (c)
Michel Ange - Esclave Rebelle - RMN (c)

Michel Ange - Esclave Rebelle - RMN (c)

Ces deux figures d'esclaves (exécutées entre 1513 et 1516), destinées initialement au Tombeau de Jules II, furent écartées dès 1542 de la version définitive du tombeau.

Ces deux statues, qui restent inachevées, ont été offertes en 1546 par Michel-Ange à son ami Roberto Strozzi, qui, en exil, en a lui-même fait don ensuite au roi de France François Ier. Offertes ensuite par le roi Henri II au connétable Anne de Montmorency, qui au XVIe siècle les plaça au château d'Écouen dans ses collections, puis transmises ensuite dans celles du duc de Richelieu, elles seront saisies sous la Révolution en 1792 comme biens d'émigrés, et seront présentées au Louvre dès le 28 août 1794.

Wikipedia

Michel Ange - Esclave Rebelle
Michel Ange - Esclave Rebelle

Michel Ange - Esclave Rebelle

Michel Ange - Esclave Mourant
Michel Ange - Esclave Mourant

Michel Ange - Esclave Mourant

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #RENAISSANCE ITALIE

Repost0

Publié le 21 Avril 2020

Andrea Mantegna - Triptyque de San Zeno de Vérone

Andrea Mantegna - Triptyque de San Zeno de Vérone

Andrea Mantegna - Le Calvaire - Musée du Louvre

Andrea Mantegna - Le Calvaire - Musée du Louvre

De 1456 à 1459, Mantegna se consacre à la réalisation du triptyque monumental commandé par Gregorio Correr, l'abbé du couvent bénédictin de San Zeno de Vérone. Les panneaux principaux sont toujours en place sur le maître-autel de l'église tandis que les éléments de la prédelle sont divisés entre Tours et Paris. Pour agencer ses personnages au sein du vestibule à l'antique qui court sur la largeur du registre central, l'artiste prend pour modèle l'autel en bronze de Donatello au Santo de Padoue. Dans un souci poussé d'illusionnisme, il fait coïncider la lumière réelle de l'édifice, venue d'une fenêtre sur la droite, avec celle de l'espace fictif du tableau, et juxtapose les colonnes du cadre sculpté aux pilastres de la loggia peinte.

Musée du Louvre

Andrea Mantegna - Le Calvaire - Musée du Louvre
Andrea Mantegna - Le Calvaire - Musée du Louvre

Andrea Mantegna - Le Calvaire - Musée du Louvre

Les trois panneaux de la prédelle trahissent sa fascination pour l'art des maîtres flamands dont il a pu voir des exemples en Vénétie : comme dans l'Adoration des bergers, il multiplie les notations réalistes. Le sens profond de la nature qui transparaît ici, la douceur de certains personnages doivent beaucoup à Giovanni Bellini dont il est encore très proche. Mais après ce moment de poésie intense, Mantegna revient au style plus austère et cérébral, adopté quelques années plus tôt dans la Prière au jardin des oliviers de Londres.

Musée du Louvre

Cette œuvre, une des réalisations les plus audacieuses et les plus complexes dans la
carrière du jeune Mantegna à la veille de son départ pour la cour des Gonzague à Mantoue compte parmi les chefs-d’œuvre de la peinture italienne de la première Renaissance. Le retable fut réquisitionné et démembré en mai 1797 lors de la campagne d’Italie de Bonaparte. Les six morceaux (trois pour la partie supérieure, trois pour la prédelle) arrivèrent à Paris le 27 juillet 1798 et furent, dès novembre, exposés au Muséum central (futur Musée du Louvre).
En 1803, pour compenser les saisies effectuées au château de Richelieu, principalement celles des tableaux de Mantegna provenant du studiolo d’Isabelle d’Este à Mantoue, Vivant Denon accorde au musée de Tours les deux parties latérales de la prédelle.

Musée de Tours

Andrea Mantegna - Triptyque de San Zeno de Vérone - Musée de Tours
Andrea Mantegna - Triptyque de San Zeno de Vérone - Musée de Tours

Andrea Mantegna - Triptyque de San Zeno de Vérone - Musée de Tours

La scénographie joue un rôle essentiel dans ces trois panneaux, conçus avec un horizon relativement bas ; elle relève d’une manière remarquable le défi particulièrement ardu de l’articulation d’espaces scéniques aussi complexes et peuplés de nombreux personnages, justifiant le point de vue en contre-plongée qui leur confère une dimension monumentale et fait du ciel un acteur important. Si celui-ci paraît sombre dans le compartiment central supérieur de la Pala, dans la prédelle il s’éclaircit vers l’horizon, donnant une impression de vérité atmosphérique. Cet effet ne se retrouve nulle part ailleurs, avec une telle intensité, dans tout l’œuvre de Mantegna, et s’explique par son dialogue alors très intense avec Giovanni Bellini.

Musée de Tours

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #RENAISSANCE ITALIE

Repost0

Publié le 10 Avril 2020

Lorenzo Lotto - Villa Suardi
Lorenzo Lotto - Villa Suardi

La chapelle Suardi ou Oratoire Suardi est un oratoire situé à l'intérieur d'une propriété appartenant à une famille noble de Bergame, les Suardi, et située à Trescore Balneario, dans la province de Bergame, en Italie. Dédiée à sainte Barbe et à sainte Brigitte, la chapelle a été décorée en 1524 de fresques à sujet religieux par Lorenzo Lotto.

Wikipedia

Les fresques de Lorenzo Lotto sont peintes sur les trois murs nord, sud et ouest, ainsi qu'au plafond, entre les poutres. Elles proposent un programme iconographique complexe sur le thème de la rédemption et de la foi, incarné par les quatre saintes déjà peintes dans l'abside : Barbe, Brigitte, Marie Madeleine et Catherine d’Alexandrie.

Wikipedia

Lorenzo Lotto - Villa Suardi
Lorenzo Lotto - Villa Suardi

Au centre, se dresse une figure monumentale du Christ aux bras tendus ; à ses pieds, sont représentés les Suardi : Battista, son épouse Orsolina et sa sœur Paolina. Au-dessus du Christ, un passage de l'Évangile selon Jean est peint en lettres d'or : « Ego sum vitis vos palmites », avec le nom du peintre et l'année. Le Christ lui-même est représenté comme une vigne miraculeuse, dont les branches sortent de ses doigts et forment, dans le registre supérieur, une série de dix médaillons où sont peints, tels des fruits, des saints et saintes. Aux deux extrémités, se trouvent deux pères de l'église, saint Jérôme et saint Ambroise, qui repoussent et font tomber dans le vide des hérétiques, équipés d'échelles et de crochets, qui tentent de couper les branches de la vigne.

Wikipedia

Lorenzo Lotto - Villa Suardi
Lorenzo Lotto - Villa Suardi
Lorenzo Lotto - Villa Suardi

De part et d'autre du Christ, Lotto a peint l'histoire de sainte Barbe, depuis sa conversion au christianisme jusqu'à son martyre, dans des scènes urbaines animées qui confèrent au récit une saveur populaire et vivante. Le peintre a suivi le texte de La Légende dorée pour raconter l'histoire de la jeune sainte. Le mur de droite, au sud, est occupé par trois panneaux représentant l'histoire de la religieuse irlandaise sainte Brigitte, séparés par deux fenêtres ; chacune des scènes a trait à des miracles.

Wikipedia

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #RENAISSANCE ITALIE

Repost0

Publié le 9 Avril 2020

Vittore Carpaccio - Lamentation du Christ

Vittore Carpaccio - Lamentation du Christ

Vittore Carpacio ( 1455-1525) est un peintre vénitien qui montre un talent rare pour donner dans ses compositions, comme ici pour la Lamentation du Christ, une grande unité et dimension métaphysique. On retrouve chez lui ce sens de la tonalité qui permet le passage d'une couleur à une autre sans heurt, naturellement. L'atmosphère qui se dégage de l'oeuvre est un juste équilibre entre le bonheur paisible ou la gentilezza florentine et l'humanisme de Venise.

lankaart (c)

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #RENAISSANCE ITALIE

Repost0

Publié le 22 Janvier 2020

Léonard de Vinci - La Cène

Léonard de Vinci - La Cène

La Cène de Léonard de Vinci marque une épate importante dans l'évolution de la peinture de la Renaissance Italienne. La fresque  a été peinte à la tempera, procéder lent et méticuleux, deux à trois coups de pinceaux par jour, le procédé permet la mise en place de nombreux détails: lumière sur les drapés, transparence du vert, ombres colorés sur la table, détails  impossibles à obtenir avec la technique traditionnelle à fresco. 

Léonard a réussi à insuffler les passions dans chacun des personnages qui entourent le Christ, à l'annonce des mots : " l'un de vous me trahira" surprise, incrédulité, panique, peur ... se lisent sur les visages des apôtres.  Le lent travail de Léonard aboutie au portrait de Juda, sa position est particulière, à droite sans lumière direct, dans l'ombre.

Les murs peints se prolongent dans un effet de perspective quasi irréel, la composition se projette dans la pièce du vrai réfectoire. C'est un effet inédit qui a demandé un long travail au maître. La sobriété du décor donne un aspect très moderne et intemporel à La Cène.

 

Lankaart (c)

Léonard de Vinci - La Cène - Détails
Léonard de Vinci - La Cène - Détails

Léonard de Vinci - La Cène - Détails

Léonard de Vinci - La Cène - Détail - A droite Juda dans l'ombre

Léonard de Vinci - La Cène - Détail - A droite Juda dans l'ombre

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #RENAISSANCE ITALIE

Repost0

Publié le 30 Novembre 2019

Toscane - Montepulciano -  Palais Tarugi - Photos: Lankaart (c)
Toscane - Montepulciano -  Palais Tarugi - Photos: Lankaart (c)
Toscane - Montepulciano -  Palais Tarugi - Photos: Lankaart (c)

Toscane - Montepulciano - Palais Tarugi - Photos: Lankaart (c)

Montepulciano, belle ville Renaissance de Toscane, ne laisse pas le visiteur insensible.  L'écrivain français Paul Bourget la décrit comme un « véritable bijou de guerre d'une joliesse féroce, serti dans ses remparts d'un dessin net comme un relief de géométrie. »   La ville s'étire le long d'une étroite crête de grès, dominant deux vallées à une hauteur de 605 mètres. Le Palais Tarugi, au centre de la ville, est un témoignage de l'architecture renaissance qui domine cette ville.

Lankaart (c)

Toscane - Montepulciano -  Palais Tarugi - Photos: Lankaart (c)
Toscane - Montepulciano -  Palais Tarugi - Photos: Lankaart (c)
Toscane - Montepulciano -  Palais Tarugi - Photos: Lankaart (c)

Toscane - Montepulciano - Palais Tarugi - Photos: Lankaart (c)

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #RENAISSANCE ITALIE

Repost0

Publié le 26 Novembre 2019

Toscane - Pienza - Palais Piccolomini - Photos: Lankaart (c)
Toscane - Pienza - Palais Piccolomini - Photos: Lankaart (c)

Toscane - Pienza - Palais Piccolomini - Photos: Lankaart (c)

Au XVe siècle le cardinal Enea Piccolomini, futur pape Pie II, transforme la villede Pienza en Toscane en cité idéale de la Renaissance. Il fait construire dans le centre de la cité à proximité de la cathédrale le palais Piccolomini par Bernardo Rosselino en 1459. Le palais s'organise sur 3 niveaux, côté sud il donne sur un très beau jardin face au paysage de Toscane.

Lankaart (c)

Toscane - Pienza - Palais Piccolomini - Photos: Lankaart (c)
Toscane - Pienza - Palais Piccolomini - Photos: Lankaart (c)
Toscane - Pienza - Palais Piccolomini - Photos: Lankaart (c)
Toscane - Pienza - Palais Piccolomini - Photos: Lankaart (c)
Toscane - Pienza - Palais Piccolomini - Photos: Lankaart (c)
Toscane - Pienza - Palais Piccolomini - Photos: Lankaart (c)

Toscane - Pienza - Palais Piccolomini - Photos: Lankaart (c)

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #RENAISSANCE ITALIE, #PARCS et JARDINS

Repost0

Publié le 23 Novembre 2019

Toscane - Parc de la Villa Grabau - Photos: Lankaart (c)
Toscane - Parc de la Villa Grabau - Photos: Lankaart (c)
Toscane - Parc de la Villa Grabau - Photos: Lankaart (c)

Toscane - Parc de la Villa Grabau - Photos: Lankaart (c)

Au centre de la Toscane, non loin de Lucca, la Villa Grabau est un petit paradis au milieu des collines. Autour d'une sobre demeure du XVIe siècle se développe un très beau parc de 9 ha en terrasses, mélange d'influences anglaises et italiennes. 

Lankaart (c)

Toscane - Parc de la Villa Grabau - Photos: Lankaart (c)
Toscane - Parc de la Villa Grabau - Photos: Lankaart (c)
Toscane - Parc de la Villa Grabau - Photos: Lankaart (c)
Toscane - Parc de la Villa Grabau - Photos: Lankaart (c)
Toscane - Parc de la Villa Grabau - Photos: Lankaart (c)

Toscane - Parc de la Villa Grabau - Photos: Lankaart (c)

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #PARCS et JARDINS, #RENAISSANCE ITALIE

Repost0

Publié le 6 Décembre 2018

Le Tintoret - Le Massacre des innocents - Scuola Grande di San Rocco à Venise - 1583-87

Le Tintoret - Le Massacre des innocents - Scuola Grande di San Rocco à Venise - 1583-87

Le massacre des Innocents est le nom donné à un épisode relaté dans l'Évangile selon Matthieu en même temps que la fuite en Égypte : le meurtre de tous les enfants de moins de deux ans dans la région de Bethléem, ordonné par Hérode, craignant la concurrence d'un roi des juifs dont la venue lui avait été annoncée par les Mages, peu après la naissance de Jésus. Les Églises les honorent comme martyrs.

De 1564 à 1587 Le Tintoret a pour charge la décoration complète de Scuola San Rocco à Venise, il y démontre une puissance visionnaire rarement égalée, les scènes, dont L Massacre des Innocents, frémissent du prodigieux spectacle d'une écrasante richesse d'invention. Le tourbillon lyrique où le peintre situe les scènes évangéliques vit intensément par la nouveauté des recherches lumineuses.

Source: DA

La Scuola Grande di San Rocco était un édifice réservé à une congrégation de citoyens aisés, mais plébéiens, qui s’adonnaient à des œuvres de bienfaisance. «Institué en 1478 comme Scuola de dévotion de flagellés sous le patronage de Saint Rocco, en 1489, elle était déjà devenue Scuola Grande grâce au nombre sans cesse croissant des Confrères, des mérites acquis en soulageant la population au cours des catastrophes et grâce aussi de la célèbre relique, amené en 1485, du corps de Saint Roch dont la protection était invoquée à l’occasion des épidémies. Ce saint, natif de Montpellier (1295- 1327), avait consacré sa vie aux soins des malades. Selon une tradition religieuse, le saint est représenté sous les traits d’un pèlerin qui montre l'abcès de peste, dont il est atteint, à Piacenza, dont il est miraculeusement guéri par un ange au milieu d’un bois où il s’était retiré avec son chien fidèle. Ce dernier lui portait chaque jour la nourriture nécessaire. »

Source: Wikipedia

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #RENAISSANCE ITALIE

Repost0