Publié le 2 Avril 2012

 

      Lorenzo Mattotti (2)

 

Intéressé par l'aspect artistique de la bande dessinée, et par une certaine forme de radicalité accentuée par sa participation à Valvoline, Mattotti a toujours voulu faire des « histoires bizarres ». Ses œuvres tirent généralement plutôt leur origine du contrôle de « l'irrationnel du dessin » que de la « logique de l'écriture» afin de créer l'histoire à partir de l'image sans virer dans l'illustration pure. Ce qui lui a parfois valu d'être rejeté du champ de la bande dessinée par certains critiques, ce qui est « absurde », car Mattotti vient clairement de la bande dessinée.

 

Lorenzo Mattotti (3)

 

Lorenzo Mattotti (4)

Source: Wikipedia

 

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #ARTS GRAPHIQUES BD XXe et XXIe

Repost0

Publié le 30 Mars 2012

 

Tohaku dieux (2)Tohaku dieux

 

Hasegawa Tōhaku (長谷川 等伯, 1539 - 1610) est un peintre japonais fondateur de l'école de peinture de style japonais Hasegawa-ha (長谷川派) pendant l'ère Azuchi-Momoyama.

 

Tōhaku commença sa carrière artistique en tant que peintre bouddhique dans sa province natale du Noto au Japon. Après s'être rendu à Kyōto aux environs de l'âge de 30 ans, il développe son propre style de peinture à l'encre de Chine. Il passa plus tard à la peinture de paravents décoratifs, de fusuma (portes coulissantes), de murs et de plafonds, rivalisant avec Kanō Eitoku pour le patronage d'Oda Nobunaga et de Toyotomi Hideyoshi.

 

Après la mort d'Eitoku en 1590, Tōhaku resta le seul grand maître vivant de son temps. Il devint le peintre officiel de Hideyoshi, produisant alors la plupart de ses plus grandes et plus élégantes œuvres.

 

Tohaku Nawa NagatoshiSource: wikipedia

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #JAPON

Repost0

Publié le 30 Mars 2012

Fête villageoise, Musée du Louvre, Paris

Claude Gellée dit Le Lorrain (1600-1682) est un peintre français, dont la plus grande partie de la carrière se déroula à Rome. Introduit auprès de l’Eglise, il travaillera pour le cardinal Bentivoglio et le pape Urbain VIII.  Mais bien que travaillant pour l’Eglise, Claude Lorrain c’est spécialisé dans un genre, le paysage. Sa composition toujours subtile privilégie le travail sur la lumière, c’est l’ambiance lumineuse qui fait la qualité de ses oeuvres. Le sujet religieux ou profane n’est qu’un prétexte et s’inscrit toujours en mineur sur la toile. Son succès auprès de l’aristocratie romaine fut très important. Par la suite il influença directement la vision du paysage en Angleterre, ses tableaux devenant des références pour la réalisation de jardins et de parcs au XVIIIe et XIXe siècle, il reste un sujet d’inspiration pour les tenants du jardin anglais.






Musée du Louvre, Paris Claude Gellée dit Le Lorrain (1600-1682) est un peintre français, dont la plus grande partie de la carrière se déroula à Rome. Introduit auprès de l’Eglise, il travaillera pour le cardinal Bentivoglio et le pape Urbain VIII. Mais bien que travaillant pour l’Eglise, Claude Lorrain c’est spécialisé dans un genre, le paysage. Sa composition toujours subtile privilégie le travail sur la lumière, c’est l’ambiance lumineuse qui fait la qualité de ses œuvres. Le sujet […]



Nicolas Poussin, Musée du Louvre, Paris Nicolas Poussin (1594-1665) est l’un des grands peintres du classicisme français. Si il commence sa carrière à Paris, c’est à Rome, où il s’installe en 1624 qu’il va atteindre sa plénitude. Il développe un style basé sur une conception rigoureuse de la composition, des couleurs de la mise en scène de ses personnages. Chaque tableau a été pensé, réfléchit, la peinture pour Nicolas Poussin est « cosa mentale ». Après un retour mouvementé à Paris, il […]

Musée des Offices, Florence Ce tableau est certainement l'un des chefs-d'oeuvre de Botticelli, pendant de la naissance de Vénus, ils furent tous les deux peints pour les Médicis, et étaient exposés à la villa du Castello. Cette scène païenne reprend tous les thèmes chères aux érudits de la rennaissance: référence à la mythologie classique, apologie de la beauté féminine, évocation de la nature, représentation de personnages de l'antiquité (les trois graces, Zéphire, la nymphe Chloris, […]

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #CLASSICISME

Repost0

Publié le 30 Mars 2012

Dahlem Museum, Berlin. (c) Lankaart.
 

Les Dogons vivent au Niger, le long des falaises de Bandiagara et à l’intérieur de la boucle du Moyen Niger. Peuple profondément mystique, l’art est omniprésent dans leur vie, portes, masques, décors, ustensiles, statues, l’art Dogon se caractérise par sa profusion et son ancienneté.


Les masques sont un des éléments de cette production artistiques, fabriqué à partir de bois léger et de fibres ils sont particulièrement fragiles. On en connait une grande variété de type différent, environ 80, représentant des femmes, des anciens, des jeunes, des sorciers, des personnages mythiques etc.… Ces masques polychromes sont toutefois très caractéristiques, le sommet du masques est souvent proéminant, ils ont une certaine ampleur. Ils sont dérivées de la « mère des masques » qui était préservé à l’écart et n’était utilisé que lors des célébrations de la grande fête du Sigri, une fois tous les 60 ans.

 
 

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #ARTS PREMIERS AFRIQUE

Repost0

Publié le 30 Mars 2012

La Grande Odalisque, Ingres, Musée du Louve Paris


Jean-Auguste-Dominique Ingres (1780/1867) est le chantre au XIXe siècle en France du style néo-classique. Elève de David, il commence sa carrière sous l'empire à Paris en exécutant différents portraits dans la veine néo-classique. Locataire de la villa Médicis, il part à Rome en 1806, en but à la critique parisienne, il y reste jusqu’en 1824. C'est durant ce séjour romain qu’il peint la Grande Odalisque qui dénote déjà quelques caractéristiques qui lui seront propre, un goût prononcé pour le classicisme, une volonté absolu d'atteindre l'équilibre parfait dans ses compositions, quitte a déformer les personnages, ici le dos de l'Odalisque est hors normes, une attirance pour l'orient et les sujets exotiques.

Cette recherche de l'équilibre parfait au-delà de l'absolu vérité est une caractéristique d'Ingres, il n'est pas le seul, Botticelli également déformait ses personnages pour atteindre l'équilibre parfait. L'étrangeté du coup n'est pas absente de ces toiles leur donnant ce caractère particulier qui fit du maître de l'école française à son retour à Paris, un peintre si singulier.

 
 

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #NEO-CLASSICISME

Repost0

Publié le 29 Mars 2012

 

 

 

 Pour le plaisir...

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #SYMBOLISME - NABIS

Repost0

Publié le 28 Mars 2012

null Avant que tu ne t'en ailles
          

 

 

Avant que tu ne t'en ailles,

Pâle étoile du matin,

- Mille cailles

Chantent, chantent dans le thym. -

 

Tourne devers le poète,

Dont les yeux sont pleins d'amour;

- L'alouette

Monte au ciel avec le jour. -

 

Tourne ton regard que noie

L'aurore dans son azur;

- Quelle joie

Parmi les champs de blé mûr ! -

 

Puis fais luire ma pensée

Là-bas - bien loin, oh, bien loin !

- La rosée

Gaîment brille sur le foin. -

 

Dans le doux rêve où s'agite

Ma mie endormie encor...

- Vite, vite,

Car voici le soleil d'or. -

 

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #NATURALISME et IMPRESSIONISME

Repost0

Publié le 27 Mars 2012

Hokusai cascadesHokusai cascades (2)

 

Leçon d'un maître ...

 

Hokusai cascades (3)Hokusai cascades (4)

 

Illustrations: visipix.com

 

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #JAPON

Repost0

Publié le 26 Mars 2012

Ram sita A tiger shoot in the jungle at Raipur

 

Sita et Ram illustration de la vie des dieux.

 

Ram sita A tiger shoot in the jungle at Raipur (2)

 

Ram sita A tiger shoot in the jungle at Raipur (3)

 

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #INDE ISLAM

Repost0

Publié le 25 Mars 2012

    watteau fete
 
                     Crépuscule grimant les arbres et les faces,
Avec son manteau bleu, sous son masque incertain ;
Poussière de baisers autour des bouches lasses…
Le vague devient tendre, et le tout près, lointain.
La mascarade, autre lointain mélancolique,
Fait le geste d’aimer plus faux, triste et charmant.
Caprice de poète – ou prudence d’amant,
L’amour ayant besoin d’être orné savamment-
Voici barques, goûters, silences et musique.
 
watteau visite à la galerie
 

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #ROCOCO

Repost0