Articles avec #arts premiers afrique tag

Publié le 30 Mai 2020

Bambara - Art Institute Chicago

Bambara - Art Institute Chicago

Les Bambaras sont un peuple d'Afrique de l'Ouest, vivant de l’agriculture, la plupart de leur production de sculptures s’inscrit dans des rites agraires.

En effet, lors des fêtes agraires de la société tyi Wara, signifiant « Champion des cultures », les agriculteurs portent des masques représentant une antilope. L’antilope est pour eux un animal mythique car c’est elle qui leur a appris à cultiver la terre. Pour obtenir une récolte abondante, ils dansent au moment des plantations et des récoltes en imitant le pas de l’antilope. La corne serait le symbole de la poussée du millet.

Les Bambaras ont toutes sortes d’associations de passage pour hommes, comme les ndomo, komo, nama, kono, tyi wara et kore constituant les différents stades dans les sociétés d’initiations.

Wikipedia

Bambara - Art Institute Chicago

Bambara - Art Institute Chicago

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #ARTS PREMIERS AFRIQUE

Repost0

Publié le 10 Mai 2020

Olowe d'Ise -
Olowe d'Ise -

Olowe d'Ise est le plus célèbre sculpteur traditionnel Yoruba (1873 - 1938), originaire de la région d'Ekiti dans l'actuel Nigeria. Il met son art au service du roi de sa région, l'Arinjale, puis au service d'autres souverains du pays yoruba.

Cette sculpture (1910/1914), aujourd'hui à Chicago, faisait partie d'un groupe encadrant les portes du palais du roi Ogoga d'Ikere. Évocation du pouvoir divin du roi et de sa femme. L’impressionnante figure féminine est la femme aînée du roi, gardienne des intérêt de son mari, dotée d'une responsabilité politique et de pouvoirs magiques. Elle aurait placé la couronne sur la tête du roi lors de son intronisation. 

ABOUT THIS ARTWOR

Lankaart (c)

 

Olowe d'Ise -
Olowe d'Ise -

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #ARTS PREMIERS AFRIQUE

Repost0

Publié le 3 Juin 2018

Masque Dogon

Les Dogons vivent au Niger, le long des falaises de Bandiagara et à l’intérieur de la boucle du Moyen Niger. Peuple profondément mystique, l’art est omniprésent dans leur vie, portes, masques, décors, ustensiles, statues, l’art Dogon se caractérise par sa profusion et son ancienneté.


Les masques sont un des éléments de cette production artistiques, fabriqué à partir de bois léger et de fibres ils sont particulièrement fragiles. On en connait une grande variété de type différent, environ 80, représentant des femmes, des anciens, des jeunes, des sorciers, des personnages mythiques etc.… Ces masques polychromes sont toutefois très caractéristiques, le sommet du masques est souvent proéminant, ils ont une certaine ampleur. Ils sont dérivées de la « mère des masques » qui était préservé à l’écart et n’était utilisé que lors des célébrations de la grande fête du Sigri, une fois tous les 60 ans.

 
 

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #ARTS PREMIERS AFRIQUE

Repost0

Publié le 24 Avril 2017

Ivory pendant mask, Iyoba, 16th century Nigeria. The MET

Ivory pendant mask, Iyoba, 16th century Nigeria. The MET

Ce masque est un pendentif du bénin en ivoire,  porté autour de la taille ou du cou par l’Oba du Bénin, la reine Idia, monarque puissant au cours du XVIe siècle. Il existe deux masques similaires l’un au British Museum, l’autre au Metropolitan Museum à New-York.

Iyoba - Masque de la reine Idia
Iyoba - Masque de la reine Idia
Iyoba - Masque de la reine Idia

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #ARTS PREMIERS AFRIQUE

Repost0

Publié le 30 Juin 2015

Guere We masque guerrier - Libéria

La tradition orale et les témoignages des premiers navigateurs européens ayant abordé les côtes du Liberia et de la Côte d'Ivoire parlent des populations Krou, dont fait partie le peuple Wé. Elles sont implantées depuis au moins le XVème siècle sur les territoires où elles sont encore aujourd'hui. Elles occupaient jadis un espace qui s'étendaient à la fois plus au nord et plus à l'est, au delà du Bandama. Les invasions Mandingue au nord et Akan à l'est ont, en effet, contraint ces peuples à abandonner la zone des savanes et à limiter leur habitat à la grande forêt primaire du Liberia et de la Côte d'Ivoire.


Le pays Wé est ainsi resté relativement à l'écart des influences extérieures jusqu'au seuil du XX éme siécle du fait, en premier lieu, des formidables barriéres naturelles que constituaient la forêt tropicale et les montagnes du pays Dan. Mais les causes de cet isolement étaient aussi économiques car, ormi la noix de cola, qui alimentait un commerce actif entre le nord du pays Wé et la région de Séguela, la grande forêt avait peu de biens précieux à offrir aux marchés cosmopolites du Sahel ou aux traficants européens de la Côte. L'or d'Ity n'avait pas encore été découvert et la région ne participait pas au traffic des esclaves. Ajoutons que les populations forestiéres Wé comme leurs voisins Dan, Krou et Bété étaient connues pour leur farouche esprit d'indépendance autant que pour leur férocité au combat, ce qui a probablement dissuadé bien des marchands et des envahisseurs de s'aventurer dans ces régions. Le nom de "Côte des Malegents" (= Côte des mauvaises gens) avait même été donné à la moitié Ouest de la facade maritime de la Cote d'Ivoire tandis que la partie Est, plus accueillante au trafiquants et aux missionnaires était qualifiée de "Côte des Bonnegens".

Source: http://www.wobebli.net/histoire/histoire.htm

Guere We masque guerrier - Libéria
Guere We masque guerrier - Libéria

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #ARTS PREMIERS AFRIQUE

Repost0

Publié le 13 Juin 2015

Baoulé - Masque
Baule (Volk) - Бауле

Les Baoulés constituent un peuple de Côte d'Ivoire, vivant essentiellement au centre du pays, près des villes de Bouaké et de Yamoussoukro. Ils représentent environ 23 % de la population du pays ce qui fait du Baoulé la première ethnie du pays devant les Bétés et les Senoufos qui constituent respectivement la deuxième et la troisième ethnie du pays. Les Baoulés font partie du groupe Akan, et sont originaires du Ghana voisin. Il s'installent en Côte d'Ivoire au XVIII e siècle, guidés par la reine Abla Pokou. Le nom Baoulé vient du sacrifice, par la reine Pokou, de l'un de ses fils afin de passer un fleuve, alors qu'elle menait la fuite de son peuple du Ghana : “ba ou li” (“l'enfant est mort”). Les Baoulé se sont établis entre les fleuves Bandama et Comoé.

Source: Wikipedia

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #ARTS PREMIERS AFRIQUE

Repost0

Publié le 9 Juin 2015

Côte d'Ivoire - Bondoukou - Masques Bedu

Les masques Bedu ne se trouvent que dans la région de Bondoukou en Côte d’Ivoire. L’origine de ces masques remonte au XIXe siècle. Ces masques plats sont impressionnants, ils peuvent mesurer jusqu’à environ 2.5 m, et peuvent peser 50 kg, de jeunes danseurs les portent lors des cérémonies funéraires et lors des moissons. Les masques féminins et masculins sont souvent exhibés en couple. L’utilisation de motifs géométriques et de couleurs vives fait de ces masques des œuvres exceptionnelles. Source : RR

Côte d'Ivoire - Bondoukou - Masques Bedu
Côte d'Ivoire - Bondoukou - Masques Bedu
Côte d'Ivoire - Bondoukou - Masques Bedu
Côte d'Ivoire - Bondoukou - Masques Bedu

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #ARTS PREMIERS AFRIQUE

Repost0

Publié le 4 Juin 2015

Kuba - Masque - Congo

Le Royaume Kuba, ou la confédération Kuba, est une entité étatique et politique, regroupant près de 20 peuples bantous, qui se développa à partir de différents États bantous (notamment les Luba, les Leele, les Pende, les Dengese et les Wongo). Leo Frobenius dit sur ces peuples congolais : « Civilisés jusqu'à la moelle des os ! ». Ici le moindre objet, même banal, porte la marque de l'exigence artistique commune et révèle une intention raffinée... L'art Kuba est d'abord un art royal et aristocratique. L'art est sous forme de statues, peignes, porte rasoirs, boites à fard stylisé, coupe céphalomorphes, masque de danse, étoffes tissées en fibre raphia et brodées.

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #ARTS PREMIERS AFRIQUE

Repost0

Publié le 2 Juin 2015

Côte d'Ivoire - Kran - Masque

Les Kran se situent dans la région sud-ouest de la Côte d’Ivoire et au sud du Libéria, et appartiennent au groupe Krou (pour les distinguer des populations de culture Mandé, comme les Dan). Ce masque, dont la mâchoire est articulée, servait de justicier et protégeait le village des mauvais esprits. Plus il était effrayant, plus sa parole était crainte et respectée. Lors de festivités, il transmettait la volonté des ancêtres tutélaires à l’ensemble de la communauté villageoise. Il permettait également de faire payer les dettes, de s’opposer aux adultères, et de veiller sur les mères et leurs enfants.

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #ARTS PREMIERS AFRIQUE

Repost0

Publié le 19 Mai 2015

Ashanti - Masque en or

Aschanti - Aszanti - Axântis

Les Ashanti sont une population d'Afrique de l'Ouest vivant au Ghana. Ils font partie du grand groupe des Akans et se subdivisent eux-mêmes en de nombreux sous-groupes. Le sol achanti étant riche en or, ce métal est la base principale de leur civilisation. De nombreux métiers en sont tributaires (orpailleurs, marchands et orfèvres). Bien avant l'arrivée des européens, les Ashanti utilisaient la poudre d'or comme monnaie d'échange. Les poids traditionnels à peser l'or sont célèbres, moulées à la cire perdue, les différents motifs (crocodiles en croix ou à deux têtes, oiseau mythique sankofa) présentent de grandes qualités artistiques. Mais on conserve aussi de nombreuses statuettes animales ou végétales, des emblèmes et armes réhaussées d'or (épées d'apparat, dais, batons ou figurines en bois doré à la feuille) et des parures féminines (bracelets, bagues). D'autres objets en laiton comme des cuillères ou des coffrets à poudre d'or (Kuduo) témoignent du rôle culturel prépondérant que ce métal a joué et joue encore. Source: Wikipedia

Ashanti - Masque en orAshanti - Masque en or

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #ARTS PREMIERS AFRIQUE

Repost0