Articles avec #egypte antiquite tag

Publié le 26 Avril 2020

Le scribe accroupi  - Photos: Musée du Louvre
Le scribe accroupi  - Photos: Musée du Louvre

Le scribe accroupi - Photos: Musée du Louvre

" Le  scribe  du musée du Louvre connu sous la dénomination de "scribe accroupi" est en fait assis en tailleur. La jambe droite croisée devant la gauche. Son pagne, blanc, tendu sur les genoux lui sert de support. De sa main gauche, il tient un  papyrus  partiellement déroulé. La main droite devait tenir son pinceau, aujourd'hui disparu. Ce qui frappe le plus, c'est le traitement du visage et plus particulièrement le travail soigné de l'incrustation des yeux : ils sont composés d'un bloc de magnésite blanc veiné de rouge dans lequel est enchâssé un élément de cristal de roche, sans doute légèrement tronconique, dont la partie avant est soigneusement polie. La face postérieure est couverte d'une couche de matière organique, donnant sa couleur à l'iris et servant probablement d'adhésif. L'ensemble de l'oeil est serti dans l'orbite par deux larges griffes de cuivre soudées à l'arrière. Un trait de peinture noire dessine les sourcils. Les mains, les doigts et les ongles sont sculptés avec une délicatesse remarquable. La poitrine est hypertrophiée et les mamelons sont notés au moyen de deux chevilles de bois. La statue a fait l'objet d'un nettoyage en 1998, limité à l’allègement de surpeints en cire. Cette restauration a mis en valeur la  polychromie  antique très bien conservée. "

Source: Musée du Louvre

Le scribe accroupi  - Photos: Musée du Louvre

Le scribe accroupi - Photos: Musée du Louvre

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #EGYPTE ANTIQUITE

Repost0

Publié le 25 Avril 2020

Séthi Ier et Hathor - Tombe de Séthi Ier - Photo: Musée du Louvre

Séthi Ier et Hathor - Tombe de Séthi Ier - Photo: Musée du Louvre

Ce bas-relief provient de la tombe de Séthi Ier, la plus grande de la vallée des Rois. La déesse Hathor y reçoit le souverain. Elle lui saisit la main et lui tend un collier ; par ce geste protecteur. Dans la région des cimetières de Thèbes - capitale durant le Nouvel Empire -, la déesse jouait un rôle important dans l'accueil et l'accompagnement des morts dans l'au-delà. Dans cette scène, le hiératisme traditionnel du dessin égyptien est nuancé par une douceur héritée de l'art amarnien.

Musée du Louvre

Ce bas-relief rehaussé d'une riche polychromie faisait partie du décor de la tombe du roi Séthi Ier, creusée et aménagée dans la montagne à l'ouest de Thèbes, la Vallée des rois. La déesse Hathor, souveraine de l'Occident (le monde des morts), accueille Séthi dans son domaine. Elle lui donne à toucher, pour sa protection, le collier ménat et prend sa main. La symétrie rigoureuse de ce face-à-face est nuancée par les attitudes des deux personnages. Hathor se tient immobile et droite alors que le roi semble en mouvement, légèrement penché vers elle, les jambes en position de marche. Ils sont nommés par les hiéroglyphes inscrits dans la partie supérieure du tableau, leurs qualités et leurs fonctions étant confirmés par les attributs spécifiques qu'ils portent.

Musée du Louvre

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #EGYPTE ANTIQUITE

Repost0

Publié le 10 Octobre 2019

Musée de Turin - Amenhotep III - Photos: Lankaart (c)
Musée de Turin - Amenhotep III - Photos: Lankaart (c)

Musée de Turin - Amenhotep III - Photos: Lankaart (c)

Amenhotep III (né vers -1411/-1403, et mort à Malqata vers -1353/-1352), ou Aménophis III en grec ; Amāna-Ḥātpa en égyptien ancien, qui signifie Amon est satisfait, est le neuvième pharaon de la XVIIIe dynastie (période du Nouvel Empire). Manéthon l’appelle Aménophis. Il règne trente-huit ans et sept mois, mais certains égyptologues pensent à une corégence avec son fils Amenhotep IV à la fin de sa vie.

On situe son règne aux alentours de -1391/-13901 à -1353/-13522.

Amenhotep III est le fils de Thoutmôsis IV et de Moutemouia, une concubine de son père.

Son règne est une période de prospérité et de splendeur artistique sans précédent, alors que l’Égypte atteint l’apogée de sa puissance artistique et internationale. Lorsqu’il meurt, son fils lui succède en tant que Amenhotep IV.

Wikipedia

Musée de Turin - Amenhotep III - Photos: Lankaart (c)
Musée de Turin - Amenhotep III - Photos: Lankaart (c)

Musée de Turin - Amenhotep III - Photos: Lankaart (c)

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #EGYPTE ANTIQUITE

Repost0

Publié le 6 Septembre 2018

Pendua et Nefertari - XIXe dynastie - Turin - Photos: Lankaart (c)
Pendua et Nefertari - XIXe dynastie - Turin - Photos: Lankaart (c)

Pendua et Nefertari - XIXe dynastie - Turin - Photos: Lankaart (c)

Cette représentation d'un couple date de la XIXe dynastie, la position de Pendua et Nefertari est inhabituel, enlacé amoureusement le couple exprime une douce sérénité. 

Pendua et Nefertari - XIXe dynastie - Turin - Photos: Lankaart (c)
Pendua et Nefertari - XIXe dynastie - Turin - Photos: Lankaart (c)
Pendua et Nefertari - XIXe dynastie - Turin - Photos: Lankaart (c)

Pendua et Nefertari - XIXe dynastie - Turin - Photos: Lankaart (c)

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #EGYPTE ANTIQUITE

Repost0

Publié le 9 Juin 2018

Horemheb et Amon - Musée Egyptien Turin - Photos: Lankaart (c)
Horemheb et Amon - Musée Egyptien Turin - Photos: Lankaart (c)

Horemheb et Amon - Musée Egyptien Turin - Photos: Lankaart (c)

Dernier pharaon de la XVIIIème dynastie, successeur de Ay, Horemheb régna de 1333 à 1306 avant JC. Général des Armées sous le règne d'Aménophis IV, il sût à la fois servir loyalement son Pharaon et favoriser les prêtres du clergé d'Amon. Le duo qu’il forme ici avec Amon témoigne de cette proximité et de son attachement à la ville de Thèbes, foyer principal du clergé d’Amon.

Nommé grand majordome, on lui octroie ensuite le titre de Prince. Il dirige des expéditions militaires pour consolider les frontières, menacées par les Hittites et entreprend également une campagne en Palestine au côté du jeune pharaon Toutânkhamon.

A la mort prématurée de ce dernier, Horemheb laisse le vieux Ay accéder au trône. Et lorsqu'il disparaît, il devient le nouveau pharaon. Désireux d'annoncer une ère nouvelle pour le royaume, il décide de faire raser la ville de Tell el-Amarna, balayant ainsi l'hérésie d'Akhénaton et rétablie le culte d’Amon.

Horemheb léguera un pays prospère après 27 ans de règne, à l’un de ses soldats Ramsés Ier fondateur de XIXe dynastie.

 

Horemheb et Amon - Musée Egyptien Turin - Photos: Lankaart (c)
Horemheb et Amon - Musée Egyptien Turin - Photos: Lankaart (c)
Horemheb et Amon - Musée Egyptien Turin - Photos: Lankaart (c)

Horemheb et Amon - Musée Egyptien Turin - Photos: Lankaart (c)

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #EGYPTE ANTIQUITE

Repost0

Publié le 7 Juin 2018

Thoutmôsis III - Musée égyptien Turin - Photos: Lankaart (c)
Thoutmôsis III - Musée égyptien Turin - Photos: Lankaart (c)

Thoutmôsis III - Musée égyptien Turin - Photos: Lankaart (c)

Thoutmôsis III ou Djehoutymès III est le sixième pharaon de la XVIIIe dynastie.

Thoutmôsis III, que l'égyptologue américain James Henry Breasted appela « le Napoléon de l'Égypte antique », reprend la politique de conquêtes de son père et porte le Nouvel Empire à son apogée. Il mène des campagnes en Nubie, où il dépasse la 4e cataracte et en Syro-Palestine, où la bataille et le siège de Megiddo sont les épisodes le plus connus. Au cours de ses seize (ou dix-huit) expéditions militaires en Asie, il aurait capturé 350 cités, soumettant la plupart des territoires à l'ouest de l'Euphrate, qu'il franchit au cours d'une campagne contre le royaume de Mitanni.

 

Thoutmôsis III - Musée égyptien Turin - Photos: Lankaart (c)
Thoutmôsis III - Musée égyptien Turin - Photos: Lankaart (c)

Thoutmôsis III - Musée égyptien Turin - Photos: Lankaart (c)

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #EGYPTE ANTIQUITE

Repost0

Publié le 4 Juin 2018

Statue d'Amenhotep II présentant les vases nou - Musée égyptien de Turin - Photos: Lankaart (c)
Statue d'Amenhotep II présentant les vases nou - Musée égyptien de Turin - Photos: Lankaart (c)

Statue d'Amenhotep II présentant les vases nou - Musée égyptien de Turin - Photos: Lankaart (c)

Amenhotep II  en grec Aménophis II, est le septième roi de de la XVIIIe dynastie et règne sur l'Egypte entre 1400 et 1428 av. JC. 

À la différence de Thoutmôsis III, Amenhotep II n’était guère un « roi bâtisseur ». En effet, une part considérable de son œuvre architecturale consistait à achever les sanctuaires de son prédécesseur, notamment à Amada, à Éléphantine et à El Kab. À Karnak, il se fit représenter sur la face sud du 8e pylône dans l’attitude rituelle de pharaon tuant des captifs étrangers. Ailleurs sur le site, il ne subsiste plus de son œuvre que le pavillon de fête-Sed entre les 9e et 10e pylônes. Divers fragments remployés dans des édifices de ses successeurs attestent cependant un programme de construction plus ambitieux, dont il nous est toutefois difficile de mesurer l’importance.

Source: Wikipedia

 

Statue d'Amenhotep II présentant les vases nou - Musée égyptien de Turin - Photos: Lankaart (c)
Statue d'Amenhotep II présentant les vases nou - Musée égyptien de Turin - Photos: Lankaart (c)
Statue d'Amenhotep II présentant les vases nou - Musée égyptien de Turin - Photos: Lankaart (c)

Statue d'Amenhotep II présentant les vases nou - Musée égyptien de Turin - Photos: Lankaart (c)

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #EGYPTE ANTIQUITE

Repost0

Publié le 19 Novembre 2017

British Museum

British Museum

Cette fresque de la tombe de Nemabon est certainement l'une des première représentation d'un jardin clos. Au centre un bassin aux lotus rempli de poissons et de canards. Atour des alignements de palmiers dattier, sycomores, grenadiers et autres arbres fruitiers donnent une première image du paradis, symboles de l'ordre, de la fertilité et de l'abondance.

Le jardin clos est une figure classique des jardins orientaux, ceints de murs en pisé et plantés de vergers, ces jardins du paradis sont souvent situées au milieu de parcelles agricoles irriguées. 

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #EGYPTE ANTIQUITE, #PARCS et JARDINS

Repost0

Publié le 27 Février 2015

roi Amasis

Ägyptisches Museum und Papyrussammlung, Berlin,

 

Ce très beau portrait en pierre du roi Amasis est un bon exemple de la stylisation des portraits dans l’ancienne Égypte. Les sourcils et les paupières sont exprimés par de légers reliefs, tandis que les lèvres esquissent un sourire. Le roi porte sur sa tête les insignes du pharaon. Amasis arriva par les armes au pouvoir mais il sut faire régner la paix sur l’Égypte pendant tout son règne.

 

Ahmôsis II1 (ou Ahmès II, Iâhmes II ou encore Amasis d’après Manéthon) est un pharaon de la XXVIe dynastie de la Basse époque égyptienne, régnant de -571 à -526.

 

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #EGYPTE ANTIQUITE

Repost0

Publié le 26 Février 2015

Tête de bouquetin

Ägyptisches Museum, Berlin, XIe s. av. JC

 

Cette tête de bouquetin, symbole du Capricorne, ornait la proue d'une barque rituelle portée par les prêtres lors des processions.

 

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #EGYPTE ANTIQUITE

Repost0