Articles avec #turquie tag

Publié le 20 Juillet 2016

 Turquie - Parc national de Göreme et sites rupestres de Cappadoce - Photos: Lankaart (c)

Turquie - Parc national de Göreme et sites rupestres de Cappadoce - Photos: Lankaart (c)

ギョレメ国立公園 - Göreme Tarihî Millî Parkı - Park Narodowy Göreme

" Dans un paysage saisissant modelé par l'érosion, la vallée de Göreme et ses environs abritent des sanctuaires rupestres, témoignages irremplaçables sur l'art byzantin de la période post-iconoclaste, ainsi que des habitations, des villages troglodytiques et des villes souterraines, vestiges d'un habitat humain traditionnel dont les débuts remontent au IVe siècle.

Situés sur le plateau central d’Anatolie, dans un paysage volcanique sculpté par l’érosion qui a formé une succession de crêtes montagneuses, de vallées et de pics connus sous le nom de « cheminées de fées » ou hoodoos, le parc national de Göreme et les sites rupestres de Cappadoce s’étendent sur une région qui couvre les villes de Nevşehir, Ürgüp et Avanos, les sites de Karain, Karlık, Yeşilöz, Soğanlı ainsi que les cités souterraines de Kaymaklı et de Derinkuyu. La zone est bordée sur ses flancs sud et est par des chaines de volcans éteints, avec l’Erciyes Dağ (3916 mètres) d’un côté et le Hasan Dağ (3253 m) de l’autre. La densité de ses cellules, églises, villages troglodytiques et cités souterraines creusés au cœur de la roche en fait l’un des plus grands et des plus saisissants ensembles rupestres au monde. Fascinante d’un point de vue géologique et ethnologique, l’incomparable beauté du décor des sanctuaires chrétiens fait aussi de la Cappadoce un des meilleurs exemples de l’art byzantin de la période post-iconoclaste. "

 Turquie - Parc national de Göreme et sites rupestres de Cappadoce - Photos: Lankaart (c) Turquie - Parc national de Göreme et sites rupestres de Cappadoce - Photos: Lankaart (c)
 Turquie - Parc national de Göreme et sites rupestres de Cappadoce - Photos: Lankaart (c) Turquie - Parc national de Göreme et sites rupestres de Cappadoce - Photos: Lankaart (c)
 Turquie - Parc national de Göreme et sites rupestres de Cappadoce - Photos: Lankaart (c) Turquie - Parc national de Göreme et sites rupestres de Cappadoce - Photos: Lankaart (c)

Turquie - Parc national de Göreme et sites rupestres de Cappadoce - Photos: Lankaart (c)

" ... Le parc naturel de Göreme et les sites rupestres de Cappadoce, ayant fait l’objet d’une utilisation et de modifications considérables par l’homme au cours des siècles, sont un paysage harmonieux qui conjugue l’interaction et l’habitat humain avec des reliefs naturels spectaculaires. Des tremblements de terre ont provoqué quelques dommages à certains cônes et colonnes mais cela est généralement considéré comme un phénomène naturel. Il est cependant fait état d’une surexploitation touristique et de quelques actes de vandalisme, en outre certaines structures incompatibles avec le site ont été installées.

Les processus d’érosion qui ont façonné les structures de roches de forme conique si remarquables, continueront de créer de nouvelles « cheminées de fées » et de nouvelles colonnes de roche. Cependant en raison du rythme de ces processus, les valeurs naturelles du bien sont susceptibles d’être menacées par un usage inapproprié. Les caractéristiques culturelles du bien, tels que les églises creusées dans la roche et les éléments culturels associés, qui risquent principalement d’être minées par l’érosion et de pâtir d’autres processus naturels ainsi que du tourisme de masse et des pressions liées au développement, ne pourront jamais être remplacées. Ces processus continuent d’accroitre les risques pesant sur le bien. Certaines des églises mentionnées par les premiers spécialistes, tel C. Texier, H.G. Rott et Guillaume de Jerphanion, ont désormais disparu..."

 

Photos: lankaart (c)

 Turquie - Parc national de Göreme et sites rupestres de Cappadoce - Photos: Lankaart (c)
 Turquie - Parc national de Göreme et sites rupestres de Cappadoce - Photos: Lankaart (c)
 Turquie - Parc national de Göreme et sites rupestres de Cappadoce - Photos: Lankaart (c)
 Turquie - Parc national de Göreme et sites rupestres de Cappadoce - Photos: Lankaart (c)
 Turquie - Parc national de Göreme et sites rupestres de Cappadoce - Photos: Lankaart (c)
 Turquie - Parc national de Göreme et sites rupestres de Cappadoce - Photos: Lankaart (c)
 Turquie - Parc national de Göreme et sites rupestres de Cappadoce - Photos: Lankaart (c)
 Turquie - Parc national de Göreme et sites rupestres de Cappadoce - Photos: Lankaart (c)
 Turquie - Parc national de Göreme et sites rupestres de Cappadoce - Photos: Lankaart (c)

Turquie - Parc national de Göreme et sites rupestres de Cappadoce - Photos: Lankaart (c)

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #PARCS et JARDINS, #TURQUIE

Repost0

Publié le 12 Avril 2016

Istanbul - Basilique Sainte-Sophie ou Hagia Sophia - Photos: Lankaart (c)
Istanbul - Basilique Sainte-Sophie ou Hagia Sophia - Photos: Lankaart (c)

Istanbul - Basilique Sainte-Sophie ou Hagia Sophia - Photos: Lankaart (c)

Sainte-Sophie est l'un des monuments les plus représentatifs de la grandeur de la civilisation byzantine. Elle fut construite à la demande de l'empereur Justinien, à l'emplacement même d'une ancienne basilique. Anthémius de Tralles et Isidore de Milet furent choisis par l'empereur pour édifier ce qui sera, pendant plusieurs siècles, l'un des plus grands bâtiments du monde et l'une des plus grandes coupoles jamais édifiées.

Transformée en Mosquée par les Ottomans, de grandes inscriptions furent réalisées à l'intérieur et quatre minarets furent construit autour de l'édifice. Aujourd'hui la basilique est devenue un musée.Sa décoration fastueuse comprend des colonnes de granite, marbre et porphyre, ainsi que de splendides mosaïques murales illustrant la bible mais représentant également l'empereur Justinien et sa femme l'impératrice Théodora.

Le bâtiment de plan centré en croix grecques offre un volume intérieur immense. Construite en seulement 5 ans (532-537), la structure de la basilique est une véritable prouesse technique, témoignage d'une très grande maîtrise de la part des architectes.
Le dôme central est d'un diamètre de 31,25 m. et d'une hauteur de 55 m. moins grande que celle du Panthéon à Rome qui servit d'exemple.

 

Elle crée toutefois une impression de gigantisme. Sa conception reprend des principes constructifs deja utilisés par les architectes romains : la coupole, dont le cercle de la base est parfaitement lisible depuis l'intérieur de la basilique, repose sur quatre pendentifs concaves qui libèrent l'anneau bas de la coupole et accentuent la perspective, donnant l'impression que le toit de l'édifice flotte dans le ciel. 
Les pendentifs sont repris par quatre pilliers massifs contrebutés par des demi-coupoles, seulement sur deux côtés, source de désordre ultérieur. 

La Basilique Sainte-Sophie fut un exemple pour toutes les constructions byzantines ultérieures et également pour les envahisseurs ottomans qui reprirent les principaux dispositifs constructifs dans leurs mosquées.


Photos: (c) Lankaart

Istanbul - Basilique Sainte-Sophie ou Hagia Sophia - Photos: Lankaart (c)

Istanbul - Basilique Sainte-Sophie ou Hagia Sophia - Photos: Lankaart (c)

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #ARTS BYZANTIN PALEOCHRETIEN ORTHODOXE et RUSSE, #TURQUIE

Repost0

Publié le 24 Juin 2015

Crète, 1647/1648

Crète, 1647/1648

Cette icône est une illustration d’une des nombreuses hymnes à la gloire de Marie, celui composé au VIIIe siècle par Saint Jean Damascène et chanté lors de la célébration de la liturgie selon Saint Basile : “ En toi se réjouissent toute la création, la hiérarchie des anges et la race des hommes ”. Les médaillons évoquent “ toute la création ”, en reprenant le début de la Bible qui raconte la création du monde par Dieu. Cette œuvre est datée et signée.

Source: Petit Palais

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #ARTS BYZANTIN PALEOCHRETIEN ORTHODOXE et RUSSE, #TURQUIE

Repost0

Publié le 10 Janvier 2015

Art institute Chicago, IVe siècle ap. JC

 

A Constantinople il était d'usage de conserver les produits cosmétiques, le khôl et les huiles parfumées dans des récipients en verre. On ajoutait souvent à ces récipients des éléments en bois, en métal, en ivoire ou en or. celui-ci est d'une facture entièrement en verre d'une très grande beauté, le rendu du rouge écarlate est proprement sublime.

 

 Source: AIC, RR

 

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #ARTS BYZANTIN PALEOCHRETIEN ORTHODOXE et RUSSE, #TURQUIE

Repost0

Publié le 12 Novembre 2014

 

 

La cappadoce est une région très particulière de l'anatolie centrale, ses paysages, ses vallées encaissées, ses oasis et ses villages rupestres en font un monde à part. Ici nombreux sont les peuples qui se sont croisés (sémites, turcs, romains, hittites, lydiens, grecs, perses, arabes etc...) L'art est un art d'échanges et d'empreins loin des dogmes établis par les grandes capitales des empires.

 

 

cappadoce goreme eglises (10)

 

cappadoce goreme eglises (12)

cappadoce goreme eglises (11)

cappadoce goreme eglises (14)

 

cappadoce goreme eglises (20)

 

 

C'est ici que s'épanouit au IXe siècle ap. JC une école cappadocienne de peinture créée par les moines chassées de Byzance par la vague iconoclaste, bien que l'on retrouve quelques exemples de ce courant dans la vallée. Dans les églises rupestres taillées dans les pitons rocheux qui forment ce paysage si caractéristique de la Cappadoce, les moines ont créé un art populaire et narratif, faisant référence aux évangiles apocryphes, à la vie des saints et au culte de la Vierge.

 

 cappadoce goreme eglises (16)

 

Le caractère réaliste, parfois même dramatique de certaines scènes révèle un art d'une grande originalité qui perdurera jusqu'au XIIIe siècle, les églises étant peu à peu abandonnées. L'ensemble de ces œuvres fut redécouverte peu à peu au XIXe siècle, formant aujourd'hui le musée en plein air de Göreme, inscrit au patrimoine mondial de l'humanité.

 

 






 

cappadoce goreme eglises (13)
cappadoce goreme eglises (15)cappadoce goreme eglises

 

cappadoce goreme eglises (21)

 

cappadoce goreme eglises (17)cappadoce goreme eglises (18)
cappadoce goreme eglises (19)

cappadoce goreme eglises (8)

 

cappadoce goreme eglises (9)

 

cappadoce goreme eglises (3)cappadoce goreme eglises (4)
cappadoce goreme eglises (2)cappadoce goreme eglises (5)

 

cappadoce goreme eglises (6)

 

Photos: (c) Lankaart

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #ARTS BYZANTIN PALEOCHRETIEN ORTHODOXE et RUSSE, #TURQUIE

Repost0

Publié le 29 Mai 2014

Turquie Istanbul Bazar (5)

 

Au coeur d'istanbul, le Grand Bazar est une ville dans la ville. sa construction débute en 1455 sur ordre de Mehmed II. Sous Soliman le Magnifique au XVIe siècle il fut considérablement élargie. Immesne dédale de rues (58) et de placette, entièrement couvert, c'est encore aujourd'hui un endroit magique. Les volumes confortables du bazar, l'ambiance unique des boutiques, l'activité frénétique du marché, tout concourt à en faire l'un des lieux les plus fréquentés de la ville.

 

Turquie Istanbul Bazar (3)

 

Turquie Istanbul Bazar (4)

 

Turquie Istanbul Bazar

 

Photos: lankaart (c)

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #ISLAM RENAISSANCE, #TURQUIE

Repost0

Publié le 2 Décembre 2013

christ pantocrator mosaic hagia sophia

Basiique Sainte-Sophie, VIe siècle

 

La représentation du Christ Pantocrator que l’on peut traduire par « Tout-Puissant » est sans doute la représentation du Christ la plus répandue et la plus connue, que ce soit sur les grandes mosaïques, sur les fresques ou sur les icônes .

  

Le Christ Pantocrator trône, bénissant de la main droite le pouce, l’annulaire et l’auriculaire réunis en groupe de trois pour rappeler la Trinité, tandis que l’index et le majeur relevés et légèrement inclinés indiquent les deux natures du Christ, divine et humaine. Le livre des Ecritures tenu dans la main gauche peut être ouvert ou fermé, le visage sévère ou plus bienveillant.

  

Mais cette icône est identifiable au premier regard . Ici elle est l'une des figures les plus marquantes de la basilique Sainte-Sophie.

 

Pour en savoir plus sur la Basilique sainte-Sophie:

http://www.lankaart.org/article-33383426.html

 

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #ARTS BYZANTIN PALEOCHRETIEN ORTHODOXE et RUSSE, #TURQUIE

Repost0

Publié le 28 Septembre 2013

Istambul--Citerne-Basilique--2-.jpg

Cette citerne byzantine longue de 140 m et large de 70, alimentait à l’origine le Grand Palais et les bains de Zeuxippe (actuellement, bains de Roxelane). Par la suite, elle fut utilisée pour le palais de Topkapi. L’eau arrivait par les aqueducs d’Hadrien et de Valens. Construite par Constantin au IVe siècle et agrandie par Justinien, la voûte est soutenue par 336 colonnes récupérées dans des temples païens, surtout à Chalcédoine (Kadiköy). Au fond de la citerne, deux têtes de Médusa servent de soutien aux colonnes.
 

Istambul--Citerne-Basilique--3-.jpg

 

Photos: Lankaart (c)

 

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #ARTS BYZANTIN PALEOCHRETIEN ORTHODOXE et RUSSE, #TURQUIE

Repost0

Publié le 13 Septembre 2013

 

Bijoux Collier IVe s. ap jcMsée du Louvre, Paris. Byzance et Syrie  IVe siècle ap JC
 

A Rome, sous l'empire, l'art des bijoux atteint son sommet.  Au IVe siècle, l'art tombe en décadence à Rome et migre à Byzance; sous le splendide soleil d'Orient, il se transforme par la couleur et l'ornementation, par un certain mode d'agencement des formes géométriques et des nuances harmonieuses des émaux; la bijouterie emprunte surtout un nouvel éclat aux pierreries appliquées en relief sur la surface de l'or. Elle prit un grand essor au temps de Charlemagne, et les reliquaires, les objets de fabrication diverses que nous pouvons retrouver encore nous permettent de juger de l'habileté des artistes de cette époque. Lezs bijoux qu'ils soient originaire de Byzance même ou du reste de l'empire, Syrie, Egypte ou Anatolie sont le reflet d'une civilisation brilante et raffinée.



Bijoux Elément de parure Syrie IVe s. ap jc

Bijoux IVe s. ap jc

 
 
Photos: Lankaart (c)
 
 

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #ARTS BYZANTIN PALEOCHRETIEN ORTHODOXE et RUSSE, #TURQUIE

Repost0

Publié le 12 Août 2013

Assiette turquie ottomane

 

Renommés pour la perfection technique de leurs pièces, les potiers d'Iznik développent des décors et des coloris qui rencontrent un succès grandissant tout au long du XVIe siècle. Les couleurs utilisées sont tout d'abord le bleu de cobalt, qui domine entre 1480 et 1520, plus ou moins délayé. Il permet d’obtenir de nombreuses nuances de bleu jouant avec le fond blanc. Il s'enrichit à partir de 1520 d'un bleu turquoise à base d'oxyde de cuivre.

Les gammes des verts, du sauge à l'olive, apparaissent dans les années 1530 avec le rose, le gris, le noir. Le pourpre et le brun complètent la gamme mais c'est le rouge tomate, réalisé avec de l'oxyde de fer, qui va faire la réputation des céramiques d'İznik. L’introduction du rouge est visible pour la première fois dans le décor de céramique de la Suleymaniye (achevée en 1559) et donne un repère pour dater les vaisselles qui portent cette couleur. On le retrouve souvent sous l'appellation Bol d'Arménie.

Dans les dernières décennies du XVe siècle, la palette autorise toutes les compositions et les décors à dominante végétale du début sont peu à peu supplantés par un foisonnement créatif dans lequel animaux, oiseaux, fleurs ou bateaux nourrissent des décors extraordinairement variés.

 

Assiette turquie ottomane 2

 

Assiette turquie ottomane 3

 

Assiette turquie ottomane 4

 

Assiette turquie ottomane 5

 

Source:

http://www.metmuseum.org/toah/works-of-art/

Wikipedia: http://fr.wikipedia.org/wiki/C%C3%A9ramique_d'Iznik

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #ISLAM RENAISSANCE, #TURQUIE

Repost0