Publié le 16 Mars 2020

Klee - Château et Soleil

Klee - Château et Soleil

Paul Klee explorera durant toute sa carrière le thème du paysage urbain. Il saura à travers un style mariant abstraction, couleurs et symbolisme, évoquer sans montrer, faire rêver sans exposer la réalité banale.

Lankaart (c)

Klee - La Ville blanche

Klee - La Ville blanche

Klee - la ville au deux tours

Klee - la ville au deux tours

Klee - Paysage urbain

Klee - Paysage urbain

Klee - Dream City - 1921

Klee - Dream City - 1921

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #ART MODERNE

Repost0

Publié le 14 Mars 2020

Axel Towers - Copenhague - Photos: Lankaart (c)
Axel Towers - Copenhague - Photos: Lankaart (c)
Axel Towers - Copenhague - Photos: Lankaart (c)

Axel Towers - Copenhague - Photos: Lankaart (c)

L'Axel towers est un complexe de tours de bureaux livré en 2017, il est situé au centre de la ville de Copenhague. Conçu par l'architecte danois Lene Tranberg, ces tours participent au renouveau de l'architecture danoise qui marque le début du XXIe siècle, notamment suite aux réalisations de l'agence BIG.

Lankaart (c)

Axel Towers - Copenhague - Photos: Lankaart (c)
Axel Towers - Copenhague - Photos: Lankaart (c)
Axel Towers - Copenhague - Photos: Lankaart (c)
Axel Towers - Copenhague - Photos: Lankaart (c)

Axel Towers - Copenhague - Photos: Lankaart (c)

Axel Towers - Copenhague - Photos: Lankaart (c)
Axel Towers - Copenhague - Photos: Lankaart (c)
Axel Towers - Copenhague - Photos: Lankaart (c)

Axel Towers - Copenhague - Photos: Lankaart (c)

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #XXIe: l'ART CONTEMPORAIN aujourd'hui

Repost0

Publié le 12 Mars 2020

Paul Jouve
Paul Jouve

Paul Jouve

Paul Jouve né en 1878, va marquer profondément la peinture animalière durant tout le XXe siècle. Dès 1900 ses œuvres pour l'exposition universelle à Paris marquent les esprits. Mais ce sont ses voyages en Algérie en 1907, en Extrême-Orient en 1922, puis en Afrique en 1931 qui vont affirmer son style puissant et sauvage. 

Maître incontesté de la figuration animalière à son époque il publiera de nombreux livres, illustrations et participera à plusieurs projet de décoration dont celui du paquebot Normandie, monument de l'Art Déco.

Lankaart (c)

Paul Jouve - Panthère
Paul Jouve - Panthère

Paul Jouve - Panthère

Paul Jouve

Paul Jouve

Paul Jouve
Paul Jouve

Paul Jouve

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #ART DECO

Repost0

Publié le 10 Mars 2020

Paul Leroy - Jésus et Marie

Paul Leroy - Jésus et Marie

Paul Leroy, né à Paris en 1860, est un peintre orientaliste. Sa formation artistique commence en Russie à Odessa et se poursuit à Paris, mais ce sont ses nombreux voyages en Egypte, Perse, Turquie et en Algérie qui vont le marquer et l'orienter vers une peinture baignée par la lumière de l'orient. 

Ces nombreux séjours en Algérie, l'amène peu à peu vers des sujets religieux dont il trouve l'écho dans les scènes de la vie quotidienne.

Lankaart (c)

Paul Leroy - Harem Istanbul

Paul Leroy - Harem Istanbul

Paul Leroy - Turquie

Paul Leroy - Turquie

Paul Leroy - Portrait d'un jeune guide arabe

Paul Leroy - Portrait d'un jeune guide arabe

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #ECLECTISME XIXe

Repost0

Publié le 7 Mars 2020

Costa - Rica - Punta Uvita - Photos: Lankaart (c)
Costa - Rica - Punta Uvita - Photos: Lankaart (c)

Costa - Rica - Punta Uvita - Photos: Lankaart (c)

Le parc maritime Ballena au Costa-Rica se situe sur la côte Pacifique du pays. IL reçoit les baleines à bosse entre décembre et avril, puis entre juillet et novembre. Quelques très belles pages bordent ce parc, dont celle de Punta Uvita qui se caractèrise par la présence du Tombloto, îlot rocheux relié à la plage à marée basse.

lankaart (c)

Costa - Rica - Punta Uvita - Photos: Lankaart (c)
Costa - Rica - Punta Uvita - Photos: Lankaart (c)
Costa - Rica - Punta Uvita - Photos: Lankaart (c)

Costa - Rica - Punta Uvita - Photos: Lankaart (c)

Costa - Rica - Punta Uvita - Photos: Lankaart (c)
Costa - Rica - Punta Uvita - Photos: Lankaart (c)
Costa - Rica - Punta Uvita - Photos: Lankaart (c)
Costa - Rica - Punta Uvita - Photos: Lankaart (c)
Costa - Rica - Punta Uvita - Photos: Lankaart (c)

Costa - Rica - Punta Uvita - Photos: Lankaart (c)

Costa - Rica - Punta Uvita - Photos: Lankaart (c)

Costa - Rica - Punta Uvita - Photos: Lankaart (c)

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #PARCS et JARDINS

Repost0

Publié le 5 Mars 2020

Patrick Dougherty - Chaumont-sur-Loire
Patrick Dougherty - Chaumont-sur-Loire

Dans le Parc Historique, Patrick Dougherty a dessiné des formes à la fois aériennes et végétales. Monumentales, profondément inspirées par le lieu, elles interpellent les visiteurs, aux détours des bosquets, par leur allure mi-naturelle, mi-architecturale.

Leurs parois courbes sont faites de délicates branches de saule tressées et ménagent pour les promeneurs un entre-deux-mondes onirique au cœur de la nature. Sans s’imposer, ces sculptures s’immiscent dans le paysage, mais ne manquent pas d’interpeller l’imaginaire. On peut les croire construites par des cohortes d’oiseaux, dressées par des rongeurs ambitieux ou portées par les vents. Par ce geste tout à la fois discret et de large envergure, l’artiste engage un jeu avec le spectateur, l’amenant tour à tour à rêver le monde."

Chaumont-sur-Loire

Patrick Dougherty - Chaumont-sur-Loire
Patrick Dougherty - Chaumont-sur-Loire

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Repost0

Publié le 3 Mars 2020

Walter Crane

Walter Crane est surtout connu pour ses toybooks, albums xylographiés en couleur, et qui font sa renommée au début de sa carrière. Les contes de fées traditionnels, comme Le Prince Grenouille ou La Belle et la Bête, ainsi qu'un certain nombre d'abécédaires et de recueils de comptines font l'objet de ses illustrations, de 1865 (date de sa rencontre avec Edmund Evans) à 1875 environ.

Wikipedia

Walter Crane

À partir de 1875, Walter Crane veut s'essayer à d'autres formes d'illustrations, et publie en 1877 un recueil de comptines enfantines plus ambitieux, The Baby's Opera, qui sera suivi de The Baby's Bouquet (1878), et The Baby's Own Aesop (1887). Dans ces albums au format carré imprimés en couleur par Edmund Evans, l'artiste est maître de la réalisation du livre dans son ensemble, et non plus simplement des illustrations.

Walter Crane
Walter Crane
Walter Crane

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #ART NOUVEAU

Repost0

Publié le 1 Mars 2020

Tombeau de Philippe de Macédoine

Tombeau de Philippe de Macédoine

" Déméter et sa fille Coré-Perséphone apparaissent, tout au moins à l'époque classique, sous la forme d'un couple indissolublement uni. Les expressions mêmes qui servent à désigner les a deux déesses sont un signe de cette unité mythologique. Les lieux de culte sont les mêmes; les épithètes et les attributs s'échangent; les fonctions divines de l'une sont aussi celles de l'autre; dans l'art enfin elles apparaissent souvent réunies, et il arrive que leurs types soient semblables au point qu'il n'est pas toujours facile d'établir entre les deux représentations une distinction bien sûre et bien nette. C'est ce qui explique que les mythologues, même les plus récents, n'aient pas songé à faire de Coré-Perséphone une étude particulière et indépendante, et qu'ils aient toujours exposé sous une même rubrique l'état de nos connaissances sur les deux grandes divinités éleusiniennes. II est impossible de traiter du caractère et du culte de Déméter sans traiter du même coup de la plupart des questions que soulève l'étude de Coré-Perséphone... 

Quel a été le caractère primitif de la déesse, et de quelle manière a-t-il évolué jusqu'au temps où s'est constituée la mythologie classique? La question est peu traitée et encore mal éclaircie. Pour les mythographes , Perséphone est essentiellement la fille de Déméter. Elle l'a toujours été, et ils ne conçoivent guère d'époque où cette association de la mère et de la fille n'ait pas existé, où Perséphone ait eu une existence distincte de celle de la vieille divinité achéenne, mais d'autre part Coré, sous le nom de Perséphone, est l'épouse d'Hadès et la reine des enfers. Le mythe du rapt, d'après lequel Hadès aurait ravi la jeune vierge, l'aurait emmenée à ses côtés dans le royaume des ombres, d'où sa mère n'aurait pu la reconquérir que pour une partie de l'année seulement, explique la coexistence en Perséphone de ces deux personnalités distinctes. Et tout devient clair si l'on voit en Coré la personnification de la végétation, fille de la Terre, qui, toute une partie de l'année, recouvre le sol de sa luxuriante parure, et, toute une autre, disparaît dans ses profondeurs. Mais dans cette conception commune du caractère et du rôle de Perséphone le mythe du sol apparaît comme une invention toute factice destinée à raccorder entre elles deux conceptions très différentes d'une même personne divine. Or ce mythe, au contraire occupe une place si éminente dans l'histoire de Perséphone et contient tant de traits d'une haute antiquité qu'il doit tenir étroitement à la nature même de la divinité qui y joue le premier rôle, et l'expliquer en partie. D'autre part, le fait que résident en Perséphone deux personnalités distinctes est constaté, mais non du tout expliqué.

A coup sûr l'association de Déméter et de Coré remonte à une haute antiquité... Mais le texte des poèmes homériques, comme l'ont remarqué Rohde et Bloch, montre qu'on ne saurait concevoir Perséphone comme ayant été de tout temps à la fois fille de Déméter et épouse d'Hadès, et, dans le deux cas, symbole de la vie végétative. L'indissolubilité du couple Déméter et Coré-Perséphone, que l'on constate à l'époque classique et même auparavant, ne semble pas avoir existé aux temps les plus anciens de la religion grecque. S'il est facile de s'y méprendre, c'est que l'époque où les documents, textes littéraires et monuments figurés, commencent à se multiplier sur la religion grecque, est précisément celle où le culte d'Éleusis devient, de local, attique et panhellénique , et où la forme qu'y prennent Déméter et Coré-Perséphone rejette dans l'ombre tout le passé des deux divinités. Mais dans les poèmes homériques ni Déméter et Perséphone n'ont de rapports entre elles, ni Perséphone n'a le caractère d'une divinité agraire ; elle est uniquement déesse infernale et reine des ombres. Tous les passages de ces poèmes où Perséphone est mentionnée la définissent ainsi " : c'est la terrible souveraine, du royaume souterrain. L'un des deux passages où elle est donnée comme fille de Déméter est une interpolation tardive; l'autre fait partie de la Nekyia de l'Odyssée", apport également récent. Même à une époque très postérieure, il subsiste encore dans la tradition un souvenir d'une Perséphone fille d'une autre que Déméter; chez Apollodore", Perséphone est fille de Zeus et du Styx. Il y a plus. Là même où le couple divin de la mère et de la fille semble le plus indissoluble, à Éleusis, il semble qu'il n'ait pas existé de toute antiquité."

Extrait du Le Dictionnaire des Antiquités Grecques et Romaines de Daremberg et Saglio, 1877-1910

Perséphone
Perséphone
Perséphone

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #MYTHOLOGIE GRECQUE et ROMAINE

Repost0

Publié le 28 Février 2020

Ernest Pignon-Ernest
Ernest Pignon-Ernest
Ernest Pignon-Ernest

Ernest Pignon-Ernest

Hanté par les ombres laissées sur les murs, à Nagasaki et à Hiroshima, par les corps volatilisés, il a apposé des images peintes, dessinées, sérigraphiées sur du papier fragile, sur les murs des cités, dans des cabines téléphoniques, images qui se fondent dans l'architecture urbaine, sont acceptées par les populations qui les défendent même de leur dégradation lente (comme à Naples). Les témoignages photographiques accentuent cette fusion et en gardent les traces.

Wikipedia

Ernest Pignon-Ernest - Rimbaud

Ernest Pignon-Ernest - Rimbaud

Ernest Pignon-Ernest
Ernest Pignon-Ernest
Ernest Pignon-Ernest

Ernest Pignon-Ernest

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #XXIe: l'ART CONTEMPORAIN aujourd'hui

Repost0

Publié le 27 Février 2020

Marinette Cueco
Marinette Cueco
Marinette Cueco

Marinette Cueco

Marinette Cueco pratique depuis 1960 le tissage et la tapisserie et, depuis 1978, elle applique ces techniques au végétal.

Lorsqu’elle commence à travailler les herbes, elle fabrique des tissus ajourés aux formes aléatoires, des objets libres et fragiles, et dans le même temps privilégie des formes géométriques simples (carrés, rectangles, triangles, sphères).

Elle scrute la nature pour mieux la mettre en forme, la transformer : elle noue, tresse, lie, entrelace et festonne. En conjuguant la texture, le rythme et la couleur, elle fait de la nature le lieu et le matériau de ses interventions. Sous ses gestes simples surgissent des concrétions minérales et formes végétales.

Wikipedia

Marinette Cueco
Marinette Cueco
Marinette Cueco

Marinette Cueco

Marinette Cueco
Marinette Cueco
Marinette Cueco

Marinette Cueco

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #ART CONTEMPORAIN

Repost0