Articles avec #parcs et jardins tag

Publié le 30 Avril 2020

Costa-Rica - Manuel Antonio - Photos: Lankaart (c)

Costa-Rica - Manuel Antonio - Photos: Lankaart (c)

Le parc Manuel Antonio sur la côte pacifique du Costa Rica est l'un des plus beaux parcs au monde. Il comprends une forêt primaire, une forêt secondaire, une mangrove, et des plages que longent et bordent des milieux marins, des îles et une grande baie.

 

Costa-Rica - Manuel Antonio - Photos: Lankaart (c)
Costa-Rica - Manuel Antonio - Photos: Lankaart (c)
Costa-Rica - Manuel Antonio - Photos: Lankaart (c)

Costa-Rica - Manuel Antonio - Photos: Lankaart (c)

Costa-Rica - Manuel Antonio - Photos: Lankaart (c)
Costa-Rica - Manuel Antonio - Photos: Lankaart (c)

Costa-Rica - Manuel Antonio - Photos: Lankaart (c)

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #PARCS et JARDINS

Repost0

Publié le 12 Avril 2020

Domaine de Chaumont-sur-Loire  - Jardins - Photos: Lankaart (c)
Domaine de Chaumont-sur-Loire  - Jardins - Photos: Lankaart (c)
Domaine de Chaumont-sur-Loire  - Jardins - Photos: Lankaart (c)

Domaine de Chaumont-sur-Loire - Jardins - Photos: Lankaart (c)

Le Domaine de Chaumont-sur-Loire est aujourd’hui tout à la fois un lieu d’exception qui accueille tous les ans le Festival International des jardins, un centre d'art et de culture et un ensemble monumental, témoignage des années fastes de la Renaissance française. Au bord des allées qui serpentent dans l'immense parc se cachent des jardins thématiques cultivés avec amour: jardin anglais, jardin japonais ...Havres de paix loin de la foule, espaces de contemplation et de recueillement , ils offrent un moment particulier pendant la visite du domaine.

Lankaart (c)

Domaine de Chaumont-sur-Loire  - Jardins - Photos: Lankaart (c)
Domaine de Chaumont-sur-Loire  - Jardins - Photos: Lankaart (c)
Domaine de Chaumont-sur-Loire  - Jardins - Photos: Lankaart (c)
Domaine de Chaumont-sur-Loire  - Jardins - Photos: Lankaart (c)
Domaine de Chaumont-sur-Loire  - Jardins - Photos: Lankaart (c)

Domaine de Chaumont-sur-Loire - Jardins - Photos: Lankaart (c)

Domaine de Chaumont-sur-Loire  - Jardins - Photos: Lankaart (c)
Domaine de Chaumont-sur-Loire  - Jardins - Photos: Lankaart (c)
Domaine de Chaumont-sur-Loire  - Jardins - Photos: Lankaart (c)

Domaine de Chaumont-sur-Loire - Jardins - Photos: Lankaart (c)

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #PARCS et JARDINS

Repost0

Publié le 29 Mars 2020

Chaumont-sur-Loire - 2019 - CULTIVER LES RÊVES
Chaumont-sur-Loire - 2019 - CULTIVER LES RÊVES
" Dans ce jardin, trois “arbres à souhaits” portent les rêves des personnes qui les y ont accrochés. Le cheminement en spirale fait référence à la tour de Babylone, érigée pour se rapprocher du paradis divin. Au cœur de la parcelle, auquel conduit le sentier, une table à manger permet aux visiteurs de s’asseoir un instant. Autour de la spirale pousse un camaïeu de plantes "ornementales" et "agricoles", qui déploient leur palette de couleurs douces et lumineuses. 
Dans cet espace sacré se trouve également un majestueux Acer saccharinum 'Born's Gracious' représentant l’arbre de vie. Vingt et un rubans blancs le relient à la terre. Le nombre 21 représente le multiple des chiffres symboliques de 3 et 7. Le mot paradis est inscrit 7 fois sur les rubans dans les langues maternelles des membres de l’équipe et les trois langues liturgiques (latin, grec et slavon)."
 
Dagnachew G. ASEFFA, architecte et urbaniste, Delphine DESMET, ingénieure architecte et urbaniste, Guillaume VAN PARYS, paysagiste-concepteur et urbaniste, Cédric DESMARETS et Michal BUČKO, paysagistes-concepteurs
Chaumont-sur-Loire - 2019 - CULTIVER LES RÊVES
Chaumont-sur-Loire - 2019 - CULTIVER LES RÊVES

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #PARCS et JARDINS

Repost0

Publié le 23 Mars 2020

Eden - Photos: Lankaart (c)
Eden - Photos: Lankaart (c)
Eden - Photos: Lankaart (c)

Eden - Photos: Lankaart (c)

" David Bitton et Philippe Collignon ont laissé libre cours à leur rêverie autour du paradis terrestre de la Genèse. On sait peu de choses du jardin d’Adam et Eve, si ce n’est qu’il se situerait au Moyen-Orient, près de l’ancienne Mésopotamie, et que deux arbres y poussaient : L’arbre de la connaissance du bien et du mal, et l’arbre de vie.
Ils ont imaginé quatre espaces concentriques et sonores que le visiteur est amené à traverser successivement. Le premier cercle symbolise le passage entre la vie et l’après. L’obscurité et la chaleur dominent, avec des végétaux entremêlés de lianes et un sol jonché d’ardoises. Une musique sombre vibre dans la tessiture des basses. Les parfums en sont absents. Ayant quitté le monde réel, le visiteur rejoint un deuxième espace d’une blancheur éclatante. Voué à l’introspection, il accorde ses senteurs à l’ambiance sonore. La lumière se réfléchit sur des cailloux de verre. Un jeu de miroirs ouvre ensuite une zone de questionnement. Qui suis-je ? Qu’ai-je fait ? Où vais-je ? La lumière naturelle, accentuée par les reflets des miroirs en acrylique, permet la lecture de mystérieuses inscriptions. Sous un plafond végétalisé dans les tons de gris argenté, musique et parfums sont encore au rendez-vous. Au cœur du jardin, l’on touche enfin à l’œil de vie. C’est l’aboutissement du voyage, la vraie rencontre avec soi-même. L’arbre de vie y est représenté par un olivier céleste. Cet arbre, qui n’existe pas ailleurs, porte en lui nos fantasmes et nos vraies envies. Entouré d’une rétine aquatique, il évoque l’œil divin vu du ciel."
 
 
Eden - Photos: Lankaart (c)
Eden - Photos: Lankaart (c)
Eden - Photos: Lankaart (c)
Eden - Photos: Lankaart (c)
Eden - Photos: Lankaart (c)

Eden - Photos: Lankaart (c)

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #PARCS et JARDINS

Repost0

Publié le 22 Mars 2020

Chaumont-sur-Loire 2019 - Vers les nuages - Delphine MESTOUDJIAN, Laetitia DEMOL et Emmanuelle NATAF
Chaumont-sur-Loire 2019 - Vers les nuages - Delphine MESTOUDJIAN, Laetitia DEMOL et Emmanuelle NATAF
" Dans la culture amérindienne Pueblos, la Kiva représente à la fois un lieu hautement spirituel et social. C’est un lieu de communication avec les morts, le ciel et les esprits, et par ailleurs un point de ralliement du village pour les cérémonies et les rituels.
Dans ce jardin dominé par le blanc, les promeneurs sont d’abord invités à cheminer dans trois abris symbolisant chacun une part fondamentale de l’Homme : le corps, l’esprit et l’âme.
C’est en se dirigeant vers la “maison de l’âme” que le dôme de la Kiva, resté caché jusque-là, apparaît comme flottant sur un nuage. L’intérieur offre un espace dépouillé et plongé dans la pénombre, ceint d’un unique banc circulaire, d’où les promeneurs contemplent ensemble la voûte céleste créée par un puits de lumière.
Ce jardin vise une expérience collective de reconnexion à la Nature et à soi-même. Sa structure, entre matériaux de récupération et végétal vivant, invite à porter un regard vertueux sur notre société et notre mode de vie à venir. Il nous parle aussi de cette part insaisissable de l’esprit humain, de cette nécessité de croire à un au-delà transcendantal, que l’on nomme spiritualité."
 
Chaumont-sur-Loire 2019 - Vers les nuages - Delphine MESTOUDJIAN, Laetitia DEMOL et Emmanuelle NATAF
Chaumont-sur-Loire 2019 - Vers les nuages - Delphine MESTOUDJIAN, Laetitia DEMOL et Emmanuelle NATAF
Chaumont-sur-Loire 2019 - Vers les nuages - Delphine MESTOUDJIAN, Laetitia DEMOL et Emmanuelle NATAF
Chaumont-sur-Loire 2019 - Vers les nuages - Delphine MESTOUDJIAN, Laetitia DEMOL et Emmanuelle NATAF

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #PARCS et JARDINS

Repost0

Publié le 20 Mars 2020

VOGUER, VOLER, FLOTTER - Photos: lankaart (c)
VOGUER, VOLER, FLOTTER - Photos: lankaart (c)

VOGUER, VOLER, FLOTTER - Photos: lankaart (c)

" Si la nature est complexe, extraordinairement belle et source de vie, alors le paradis en est une simple représentation. Élevée à un état de conscience supérieure, cette expérience sensorielle illustre la dialectique entre l’humain et le sauvage.
Ce jardin nous invite à restaurer notre relation à la beauté et à la nature. Quoi de plus merveilleux pour y parvenir qu’un nuage de plumes au-dessus de nos têtes ? Les plumes isolent du froid, filtrent les rayons ultraviolets, restent étanches, permettent l’envol... Elles ont même révélé un changement climatique à travers le carbone de leur structure.
Sous cette blanche canopée, un bassin circulaire accueille deux cygnes noirs. Le jardin est envahi de plantes, myrtilles, viburnums et artichauts, qui offrent la subsistance aux oiseaux, ces ancêtres des jardins de paradis. Parmi les différentes espèces de bouleaux, fougères et autres herbes qui foisonnent, un filet à olives, un échafaudage usé et des morceaux d’asphaltes ont été recyclés, pour que la vie et la beauté renaissent sans fin.
“Toute la beauté tient dans les plumes. Je ne suis pas loin de penser qu’une plume est un chef-d’œuvre de la nature.” Alfred Russell Wallace"
 
VOGUER, VOLER, FLOTTER - Photos: lankaart (c)
VOGUER, VOLER, FLOTTER - Photos: lankaart (c)
VOGUER, VOLER, FLOTTER - Photos: lankaart (c)
VOGUER, VOLER, FLOTTER - Photos: lankaart (c)

VOGUER, VOLER, FLOTTER - Photos: lankaart (c)

VOGUER, VOLER, FLOTTER - Photos: lankaart (c)
VOGUER, VOLER, FLOTTER - Photos: lankaart (c)

VOGUER, VOLER, FLOTTER - Photos: lankaart (c)

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #PARCS et JARDINS

Repost0

Publié le 20 Mars 2020

Chaumont-sur-Loire - 2019 - JARDIN SUSPENDU 2.0 - Photos: Lankaart (c)
Chaumont-sur-Loire - 2019 - JARDIN SUSPENDU 2.0 - Photos: Lankaart (c)
Chaumont-sur-Loire - 2019 - JARDIN SUSPENDU 2.0 - Photos: Lankaart (c)

Chaumont-sur-Loire - 2019 - JARDIN SUSPENDU 2.0 - Photos: Lankaart (c)

"Les jardins suspendus de Babylone sont à l’origine de ce jardin.
À l’heure de la mondialisation, de la ville générique, où la nature est progressivement ensevelie par le bâti, quelle place reste-t-il pour les paradis terrestres ? Quelle place reste-t-il pour le rêve, pour l’utopie ? Le jardin suspendu du XXIème siècle est tourné vers le futur. Il s’élève vers le ciel, sur une structure qui libère l’espace au sol. Des pieds haut perchés lui donnent un aspect léger, flottant. Le végétal peut reprendre sa place. Il est le bienvenu sur cette structure pensée pour l’accueillir et le mettre en valeur.
Dans ce cadre idéal pour la plante, le visiteur déambule sur une allée de circulation recouverte de verre, avec l’illusion de marcher sur des paillettes. Le rideau de plantes s’anime au gré du vent.
Dans ce paradis contemporain, les végétaux planent et pleuvent au-dessus de nos têtes, sans jamais s’ériger en obstacles. Il suffit d’écarter délicatement les feuillages et de se faufiler pour découvrir la suite du jardin."
 
Floriana MARTY, artiste/conceptrice, et Florian VANDERDONCKT, artiste/auteur
Chaumont-sur-Loire - 2019 - JARDIN SUSPENDU 2.0 - Photos: Lankaart (c)
Chaumont-sur-Loire - 2019 - JARDIN SUSPENDU 2.0 - Photos: Lankaart (c)
Chaumont-sur-Loire - 2019 - JARDIN SUSPENDU 2.0 - Photos: Lankaart (c)

Chaumont-sur-Loire - 2019 - JARDIN SUSPENDU 2.0 - Photos: Lankaart (c)

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #PARCS et JARDINS

Repost0

Publié le 7 Mars 2020

Costa - Rica - Punta Uvita - Photos: Lankaart (c)
Costa - Rica - Punta Uvita - Photos: Lankaart (c)

Costa - Rica - Punta Uvita - Photos: Lankaart (c)

Le parc maritime Ballena au Costa-Rica se situe sur la côte Pacifique du pays. IL reçoit les baleines à bosse entre décembre et avril, puis entre juillet et novembre. Quelques très belles pages bordent ce parc, dont celle de Punta Uvita qui se caractèrise par la présence du Tombloto, îlot rocheux relié à la plage à marée basse.

lankaart (c)

Costa - Rica - Punta Uvita - Photos: Lankaart (c)
Costa - Rica - Punta Uvita - Photos: Lankaart (c)
Costa - Rica - Punta Uvita - Photos: Lankaart (c)

Costa - Rica - Punta Uvita - Photos: Lankaart (c)

Costa - Rica - Punta Uvita - Photos: Lankaart (c)
Costa - Rica - Punta Uvita - Photos: Lankaart (c)
Costa - Rica - Punta Uvita - Photos: Lankaart (c)
Costa - Rica - Punta Uvita - Photos: Lankaart (c)
Costa - Rica - Punta Uvita - Photos: Lankaart (c)

Costa - Rica - Punta Uvita - Photos: Lankaart (c)

Costa - Rica - Punta Uvita - Photos: Lankaart (c)

Costa - Rica - Punta Uvita - Photos: Lankaart (c)

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #PARCS et JARDINS

Repost0

Publié le 28 Décembre 2019

Paris - Parc Zoologique de Vincennes
Paris - Parc Zoologique de Vincennes
Paris - Parc Zoologique de Vincennes

Le nouveau « Parc zoologique de Paris » ouvre au public le . C'est le seul zoo au monde à avoir été entièrement reconstruit, à l'exception de l'entrée Saint-Mandé désormais fermée, du Grand Rocher, de la volière des vautours et des îlots des primates de la zone Guyane-Madagascar.

La nouvelle présentation des animaux est organisée en cinq biozones (Patagonie : 7 espèces sur 16 570 m2, SavaneSahel : 44 espèces sur 45 215 m2, Europe : 28 espèces sur 10 800 m2, Guyane : 67 espèces sur 12 530 m2, Madagascar : 30 espèces sur 9 655 m2). D'autres biozones, réalisées sous la seule maîtrise d'ouvrage du Muséum, Afrique équatoriale et éventuellement Australie, devraient être développées ultérieurement, en excluant donc seulement l'Asie qui, avec l'Océanie, est déjà présentée de manière complémentaire à la ménagerie du Jardin des plantes, avec des animaux comme le panda roux ou la panthère des neiges. Le zoo comporte également une serre tropicale de 4 000 m2 et 16 m de haut ainsi qu'une vingtaine de volières, dont la grande volière de 2 000 m2 qui évoque le delta d'un fleuve africain et la grande volière d'origine qui accueille des rapaces. À l'ouverture, il compte 1 000 animaux de 180 espèces, dont 74 d'oiseaux, 42 de mammifères, 21 de reptiles, 17 d'amphibiens, 15 de poissons et 11 d'insectes et d'arachnides. Ce nombre à depuis été porté à 2 000 animaux. Il est aussi prévu que des drones volent dans le parc et les enclos, en permettant ainsi de visualiser le point de vue de l'animal, et certains animaux seront équipés de colliers-caméra à des fins scientifiques.

 

Source: Wikipédia

Paris - Parc Zoologique de Vincennes
Paris - Parc Zoologique de Vincennes
Paris - Parc Zoologique de Vincennes
Paris - Parc Zoologique de Vincennes
Paris - Parc Zoologique de Vincennes
Paris - Parc Zoologique de Vincennes
Paris - Parc Zoologique de Vincennes

Maîtrise d’oeuvre
Atelier Jacqueline Osty & Associés, paysagistes-urbanistes pour la conception paysagère du parc (Directeur d’études : Mikaël Mugnier, Chefs de projet : Camille Piot et Renaud Riboulet, Architecte des boites de vision et cinq des petites volières : Lionel Orsi)
Bernard Tschumi urbanistes Architectes (avec Véronique Descharrières) pour la conception architecturale des nouveaux bâtiments

Paris - Parc Zoologique de Vincennes
Paris - Parc Zoologique de Vincennes
Paris - Parc Zoologique de Vincennes
Paris - Parc Zoologique de Vincennes
Paris - Parc Zoologique de Vincennes
Paris - Parc Zoologique de Vincennes
Paris - Parc Zoologique de Vincennes
Paris - Parc Zoologique de Vincennes
Paris - Parc Zoologique de Vincennes

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #PARCS et JARDINS

Repost0

Publié le 24 Décembre 2019

Paris - Parc Montsouris - Photos: Lankaart (c)
Paris - Parc Montsouris - Photos: Lankaart (c)
Paris - Parc Montsouris - Photos: Lankaart (c)

Paris - Parc Montsouris - Photos: Lankaart (c)

Le parc Montsouris est imaginé au Second Empire dans le cadre d'un projet destiné à offrir aux Parisiens des espaces verts aux quatre points cardinaux de Paris : bois de Boulogne à l'ouest, parc des Buttes-Chaumont au nord, bois de Vincennes à l'est, et parc Montsouris au sud.

Haussmann décide de sa construction en 1860, et confie sa réalisation à l'ingénieur Alphand. Le site choisi se situe sur les anciennes carrières désaffectées de Montsouris. L'aménagement de ces carrières posa de multiples problèmes. Ce lieu avait été utilisé pour y transférer et y ensevelir les 813 tombereaux d’ossements que l'on avait dû retirer du cimetière des Innocents lors de sa fermeture définitive.

Une première difficulté technique fut de construire le parc au-dessus des anciennes carrières, qu'il fallut préalablement consolider. Véritablement mis en chantier en 1867, les travaux dureront jusqu'en 1878. Le parc est malgré tout inauguré en 1869. Le lac artificiel était alimenté à l'époque par l'aqueduc d'Arcueil. Une légende veut que le jour de l'inauguration, le lac artificiel se soit vidé et qu'un ingénieur qui avait supervisé sa construction se soit suicidé. Il semble que le lac se soit effectivement vidé une nuit de mai 1878.

 

Source: Wikipedia

Paris - Parc Montsouris - Photos: Lankaart (c)
Paris - Parc Montsouris - Photos: Lankaart (c)
Paris - Parc Montsouris - Photos: Lankaart (c)
Paris - Parc Montsouris - Photos: Lankaart (c)
Paris - Parc Montsouris - Photos: Lankaart (c)
Paris - Parc Montsouris - Photos: Lankaart (c)

Paris - Parc Montsouris - Photos: Lankaart (c)

Paris - Parc Montsouris - Photos: Lankaart (c)
Paris - Parc Montsouris - Photos: Lankaart (c)
Paris - Parc Montsouris - Photos: Lankaart (c)
Paris - Parc Montsouris - Photos: Lankaart (c)
Paris - Parc Montsouris - Photos: Lankaart (c)
Paris - Parc Montsouris - Photos: Lankaart (c)
Paris - Parc Montsouris - Photos: Lankaart (c)
Paris - Parc Montsouris - Photos: Lankaart (c)
Paris - Parc Montsouris - Photos: Lankaart (c)

Paris - Parc Montsouris - Photos: Lankaart (c)

Paris - Parc Montsouris - Photos: Lankaart (c)
Paris - Parc Montsouris - Photos: Lankaart (c)
Paris - Parc Montsouris - Photos: Lankaart (c)
Paris - Parc Montsouris - Photos: Lankaart (c)
Paris - Parc Montsouris - Photos: Lankaart (c)

Paris - Parc Montsouris - Photos: Lankaart (c)

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #PARCS et JARDINS

Repost0