Publié le 6 Décembre 2011

Monastère de Daphni Athènes

 

L'église de la Dormition de Skripou (Grèce) fut édifiée en 873-874. On doit y noter l’emploi de la pierre, caractéristique grecque, et le remploi de section de colonnes antiques pour sa décoration extérieure. Le plan n'est pas strictement un plan en croix grecque inscrite, mais marquerait plutôt la transition : à l'église en forme de croix, on a tant bien que mal intégré un transept, dont les bras sont saillants, et un narthex pour se mettre au goût du jour. Dans la coupole, on trouve le Christ Pantocrator (maître des cieux et juge).

 

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #ARTS BYZANTIN PALEOCHRETIEN ORTHODOXE et RUSSE

Repost0

Publié le 5 Décembre 2011

le titien jeune homme

Musée du Louvre, Paris. 1520

 

"Titien est l'inventeur d'un type de portrait dont la force psychologique réside dans l'attention portée à l'expression. Le contraste entre le fond et le vêtement sombres, et les carnations claires, mises en valeur par la chemise blanche, permet au peintre de concentrer l'intérêt sur ce qui exprime la personnalité du modèle : le visage et les mains de ce jeune homme à l'élégance discrète, qui laissent deviner une sensibilité complexe, à la fois énergique et mélancolique."

 

illustration: Domaine Public

Pour en savoir plus: Le Louvre

 

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #RENAISSANCE ITALIE

Repost0

Publié le 4 Décembre 2011

mexique codex maya fumeurs

 

Les mayas aussi, en leur temps, savaient vivre...

 

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #ART PRECONLOMBIEN, #MEXIQUE

Repost0

Publié le 4 Décembre 2011

le caravage christ emmaus

Le souper à Emmaus Le Caravage , 1601. Londres, National Gallery.

 

Comme souvent dans ses tableaux, Le Caravage rend avec un réalisme très terre à terre un moment du récit des Evangiles. Les différents personnages, hormis le Christ, ressemblent aux Napolitains de l’époque, avec leurs gestes, leurs attitudes, leur naturel si savoureux, face à un Christ très en retrait par rapport à la composition d’ensemble.

 

La représentation du Christ est inhabituelle car il ne porte pas de barbe. Une grande importance est accordée à la nature morte au premier plan sur la table. L'intensité de l'émotion des disciples du Christ est rendue par leurs gestes et leurs expressions.

 

Récit des évangiles:

 

Deux des disciples de Jésus marchaient vers Emmaus après la crucifixion quand Jésus ressuscité s'approcha et marcha avec eux, mais ils ne le reconnurent pas. Au souper ce soir là à Emmaus il prit le pain, le bénit, le rompit et leur donna. Alors leurs yeux s'ouvrirent et ils le reconnurent; alors il disparu de leur vue (Luc 24: 30-31).

 

La représentation du Christ est inhabituelle car il ne porte pas de barbe. Une grande importance est donnée à la nature morte au premier plan sur la table. L'intensité de l'émotion des disciples du Christ est rendue par leurs geste et leur expression.

 

Illustration: domaine Public

 

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #BAROQUE

Repost0

Publié le 3 Décembre 2011

Gauguin quoi tu es jalouse

Musée Pouchkine, Moscou.

 

Pour cette toile Gauguin fera poser deux fois Teha'amana afin d'illustrer son propos:

" Sur la plage, deux soeurs s'allongent après le bain, prenant la pose gracieuse d'animaux au repos ; elles parlent de leurs amours d'hier et de leurs conquêtes de demain. Eh quoi, tu es jalouse ? "

 

Gauguin décrit là tout le bonheur de l’amour partagé, de la sensualité et de l’équilibre. Le tableau renvoie à une période idyllique de la vie du peintre tout en offrant une vision banale bien qu’étrange où la tension entre les deux personnages reste sous-jacente.

 

Illsutration: visipix.com

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #FAUVISME etc..

Repost0

Publié le 2 Décembre 2011

Madho Singh of Kotah hunting Boar from Horseback

 

Pannâ était un état princier des Indes, dirigé par des souverains qui portaient le titre de "radjah" puis de "maharadjah". Sheikh Taju est l'un des maîtres de la miniature en Inde du Nord à la fin du XVIIIe siècle. La composition de l’estampe est très particulière, le personnage central est en partie couché sur son cheval, ne faisant qu’un avec la bête, tout en énergie et en mouvement, concentré sur la chasse et la poursuite des animaux qui s’enfuient de toute part.

 

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #INDE ISLAM

Repost0

Publié le 2 Décembre 2011

utagawa tamomori

 

Au début des années 1820, Utagawa produit  plusieurs triptyques héroïques qui sont bien reçus, et en 1827, il commence la série qui devait lui assurer la reconnaissance : les Suikoden, ou Cent-huit héros chinois. Le succès suit dans plusieurs domaines : au début des années 1830, il produit d'excellents paysages et, dans les années 1840, de nombreuses triptyques de bijin et de héros.

 

Dans cette représentation du héros Tamomori, Utagawa fait preuve de nouveau d’un talent certain dans la composition d’ensemble, la mise en couleur et l’expressivité des personnages.

 

utagawa tamomori - detail (2)

 

utagawa tamomori - detail (3)

 

utagawa tamomori - detail (4)

 

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #JAPON

Repost0

Publié le 30 Novembre 2011

Polyphemus Eleusis

Ulysse et Polyphème, détail d'une amphore protoattique, v. 650 av. J.-C., musée archéologique d'Éleusis

 

 

Récit Homérique:

 

Polyphème apparaît pour la première fois au chant IX de l’Odyssée. Ulysse et ses compagnons mettent pied à terre au « pays des Cyclopes », une terre sans nom qu'Homère désigne seulement par le peuple qui l'habite. Confiants dans les dieux immortels, ces Cyclopes ne pratiquent pas l'agriculture, vivant de ce que la nature leur procure ; ce sont des pasteurs, mangeurs de fromages et grands consommateurs de viande. Ils n'ont aucune organisation politique, mais vivent en formations familiales :

 

« Chez eux, pas d'assemblée qui juge ou délibère ; mais au creux de sa caverne, chacun, sans s'occuper d'autrui, dicte sa loi à ses enfants et femmes. »

(Odyssée, IX, 112-115)

 

Ces êtres « sans foi ni lois » sont aussi d'horribles anthropophages.

 

Ulysse part avec un groupe de douze hommes et ils s'aventurent dans une large grotte. Y trouvant une abondance de nourriture, ils se servent et festoient. Ce qu'ils ne savent pas, c'est qu'ils sont dans l'antre de Polyphème qui les enferme dans la grotte, profitant de l'occasion pour en dévorer plusieurs. Mais Ulysse prépare un plan pour s'échapper.

 

Afin de rendre Polyphème moins alerte, Ulysse lui donne une barrique d'un vin très fort et non coupé, le vin offert par le prêtre des Cicones. Quand Polyphème demande son nom à Ulysse, ce dernier lui répond s'appeler « Personne ». Une fois le géant endormi, Ulysse et ses hommes utilisent un pieu durci au feu et crèvent l'œil du géant. Le lendemain matin, Ulysse accroche ses hommes ainsi que lui-même sous les moutons de Polyphème. Ainsi, lorsque, comme à son habitude, le Cyclope sort ses moutons pour les mener au pâturage, les hommes sont transportés hors de la caverne. Comme Polyphème est désormais aveugle, il ne peut les voir, bien que par précaution il touche le dos de ses moutons pour vérifier que les hommes ne s'évadent pas par ce moyen. Plus tard, lorsqu'on lui demande qui l'a rendu aveugle, il ne peut que répondre : « Personne » — ce qui autorise ses interlocuteurs à abandonner le géant à son triste sort. Mais dans une ultime raillerie, une fois à l'abri sur son vaisseau, Ulysse proclame sa véritable identité : il est « le fils de Laërte, l'homme d'Ithaque, Ulysse ».

 

Cet épisode semble être l'une des raisons de l'acharnement de Poséidon contre Ulysse.

 

Source: Wikipedia

Illustration: Domaine public

 

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #GRECE ANTIQUITE

Repost0

Publié le 29 Novembre 2011

 

 

 

 

Pour le plaisir...


Francis Poulenc - Two Piano Concerto First Movement

Francis Poulenc, né le 7 janvier 1899 dans le 8e arrondissement de Paris et mort dans le 6e arrondissement de Paris le 30 janvier 1963, était un compositeur et pianiste français, membre du Groupe des six. Willy Ronis - Femme nue Les nus de Willy Ronis. Il n'a pas photographié que sa femme. Toute sa vie, au hasard des rencontres et des demandes, il a photographié des nus. "La beauté du corps féminin m'a toujours impressionné", disait-il dans une interview au Nouvel Observateur au moment de […]

 

 

 


Bartok - Sonata for 2 Pianos and Percussion Sz.110, 3rd Mvt

Fritz Lang - Metropolis Metropolis est un film expressionniste produit pendant la courte période de la République de Weimar. Réalisé en 1927 par le réalisateur autrichien Fritz Lang, le film est muet et en noir et blanc. Metropolis est une mégapole divisée en deux : la ville haute, où vivent les familles dirigeantes, dans l'oisiveté, le luxe et le divertissement, et la ville basse, où les travailleurs font fonctionner la ville. Maria (Brigitte Helm), une femme de la ville basse, essaie de […]

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #ART MODERNE

Repost0

Publié le 28 Novembre 2011

 

"L'autre toile nous montre Galatée, nue, dans une grotte, guettée par  l'énorme face de Polyphène. C'est ici surtout que vont éclater les magismes du pinceau de ce visionnaire.

 

La grotte est un vaste écrin où, sous la lumière tombée d'un ciel de lapis, une flore minérale étrange croise ses pousses fantastiques et entrmêle les délicates guipures de ses invraisemblables feuilles. Des branches de corail, des ramures d'argent, des étoiles de mer, ajourées comme des filigranes et de couleur bise, jaillissent en même temps que de vertes tiges supportant de chimériques et réelles fleurs, dans cet antre illuminé de pierres précieuses comme un tabernacle et contenant l'inimitable et radieux bijou, le corps blanc, teinté de rose aux seins et aux lèvres, de la Galatée endormie dans ses longs cheveux pâles !

 

Que l'on n'aime ou que l'on n'aime pas ces féeries écloses dans le cerveau d'un mangeur d'opium, il faut bien avouer que M. Moreau est un grand artiste et qu'il domine aujourd'hui, de toute la tête, la banale cohue des peintres d'histoire. "

 

Huysmans, le Salon Officiel de 1880.

 

Mythologie:

 

"Dans la mythologie grecque, Galatée est une des Néréides (nymphe marine), fille de Nérée et de Doris. Elle habite un rivage de la Sicile. Son nom signifie : « à la peau blanche comme le lait ». Dans les versions les plus courantes de la légende, elle aima et fut aimée du berger Acis. Mais ce dernier fut victime de la jalousie du cyclope Polyphème, également amoureux de Galatée mais disqualifié par ses traits monstrueux. Polyphème, ayant surpris les deux amants, arracha un rocher de l'Etna et le précipita sur Acis. Galatée, voyant des filets de sang sourdre sous le rocher, les changea en rivière, afin de pouvoir s'y baigner tous les jours. Cette version fut chantée par Théocrite dans sa onzième Idylle."

 

Source: http://fr.wikipedia.org/wiki/Galat%C3%A9e_%28N%C3%A9r%C3%A9ide%29

 

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #SYMBOLISME - NABIS

Repost0