Publié le 24 Février 2011

charles glaubitz

 

Charles Glaubitz, peintre mexicain, a une vision très critique du monde américain et de ses  débordements. Cette vision marque le début du siècle et mèle les références cinématographiques, populaires, et picturales.

 

charles glaubitz electrico

 

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #XXIe: l'ART CONTEMPORAIN aujourd'hui

Repost0

Publié le 23 Février 2011

Sri-Lanka-Anuradhapura-dagoba-d-Abhayagiri.jpg

 

Fondée au Ve s. av. J.-C., ANURADHAPURA fut la capitale de l’île pendant 1 400 ans. Placée sous le patronage de trois grands monastères bouddhiques, elle grandit autour d’immenses édifices reliquaires, les dagoba, construits en mémoire du Bouddha. Leurs grands dômes de briques font de nos jours l’objet de la dévotion de bouddhistes venus du monde entier : le Thuparama, ancêtre de tous les dagoba de l’île, le Ruvanveliseya immaculé, le plus vénéré, et deux géants, nommés Jetavanarama et Abhayagiriya, toujours en cours de restauration.

 

Sri-Lanka-Anuradhapura-dagoba-de-Jetavanarama.jpg

 
 

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #BOUDDHISME CLASSIQUE

Repost0

Publié le 22 Février 2011

 

 

 

 

 

 

 

 

Marcel Carné a 37 ans et six films à son actif, dont cinq sont considérés comme des classiques, lorsqu’il débute le tournage des Enfants du Paradis. Il vient de réaliser Les Visiteurs du soir qui fut l'un des plus grands succès du cinéma français durant la Seconde Guerre mondiale. Ayant signé pour trois films avec le producteur André Paulvé, il envisage tout d'abord de tourner Nana de Zola, puis la vie de Milord L'Arsouille (tourné en 1956 par André Haguet) et enfin La Lanterne Magique avant de rencontrer par hasard Jean-Louis Barrault à Nice, qu’il avait dirigé par deux fois dans Jenny (1936) et Drôle de Drame 1937).

 

Barrault lui parle d'un célèbre mime du 19°siècle, Jean Baptiste Gaspard Debureau, qui avait donné un coup de jeune à l'art de la pantomime au Théâtre des Funambules, l'une des salles de spectacles les plus connues du Boulevard du Temple à Paris (boulevard qui fut défiguré par la construction de la Place de la République au milieu du 19°siècle par le Baron Haussmann). Debureau passa à la postérité lorsqu'il tua un ivrogne qui l'importunait. Lors de son procès, tout Paris se précipita pour l'entendre enfin parler. Barrault se souvient qu'il avait ressenti la même excitation pour le premier film parlant de Charlie Chaplin quelques années auparavant.

 

Naît alors l'idée d'un film qui confronterait le théâtre parlé et le mime, et où le célèbre comédien de l'époque Frédérick Lemaître (loué par Victor Hugo ou bien Alfred de Vigny) aurait un rôle à jouer. Jacques Prévert, n’aimant pas la pantomime, est plus réticent. Il accepte néanmoins l’idée lorsqu’il se rend compte que c’est l’occasion de mettre en scène cet autre personnage historique qu’est Pierre-François Lacenaire, dit "le dandy du crime", figure criminelle qui le fascine. En effet, comme le rappelle Carole Aurouet sur l'un des bonus du dvd zone 2 Pathé, Jacques Prévert aurait dit : « On ne me permettra pas de faire un film sur Lacenaire mais je peux mettre Lacenaire dans un film sur Debureau. »

 

   

 

 

 

 Les Enfants du Paradis

Réalisé par Marcel Carmé

 

Avec Arletty, Jean-Louis Barrault, Pierre Brasseur, Pierre Renoir, Louis Salou, Maria Casares, Marcel Herrand, Gaston Modot, Fabien Loris, Marcel Perès, Palau, Etienne Decroux, Jeanne Marken, Jacques Castelot, Paul Frankeur, Albert Rémy, Robert Dhéry

 

Scénario : Jacques Prévert

 

Musique : Joseph Kosma et Maurice Thiriet

Photographie : Roger Hubert et Philippe Agostini

Montage : Henry Rust et Madeleine Bonin

Décors : Alexandre Trauner

Une production Paulvé / Pathé Cinéma

France - 190 mn - 1945

 

Source: http://www.dvdclassik.com/Critiques/enfants-du-paradis-dvd.htm


 Marcel Pagnol, Alexander Korda - Marius - Extraits



Marius, le fils de Cesar qui tient le "Bar de la marine" ne cesse de rêver au grand large malgré la jolie Fanny bien amoureuse de lui. Pourtant une altercation avec le maître-voilier Panisse, qui courtise Fanny, fera naître l'amour en Marius. Mais l'appel de la mer sera plus puissant et Fanny le préférant libre le laissera partir. Marius, le fils de Cesar qui tient le "Bar de la marine" ne cesse de rêver au grand large malgré la jolie Fanny bien amoureuse de lui. Pourtant une altercation […]

Georges Lautner - Les Tontons Flingueurs 1963 - L'intégral

Les Tontons flingueurs est un film franco-germano-italien, réalisé par Georges Lautner et dialogué par Michel Audiard, sorti sur les écrans en 1963. Adaptation du roman d'Albert Simonin, Grisbi or Not Grisbi, c'est le troisième volet d'une trilogie consacrée au truand Max le Menteur qui comprend également Touchez pas au grisbi et Le Cave se rebiffe. Gérard Oury - La Folie des Grandeurs Pour rire toujours et encore ... Marcel Carné - Les Enfants du Paradis Marcel Carné a 37 ans et six films […]

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #CINEMATHEQUE

Repost0

Publié le 21 Février 2011

canova e

 Victoria and Albert Museum Londres. (c) Lankaart.

 

Le plus grand des héros athéniens, fils d'Égée, roi d'Athènes, ou de Poséidon, dieu de la Mer, et d'Aethra, fille de Pitthée, roi de Trézène. À l'âge de 16 ans, Thésée décida de se rendre à Athènes pour se faire reconnaître de son père Égée. L'arrivée de Thésée à Athènes fut précédée par sa réputation de tueur de monstres. Médée, femme d'Égée, connaissant l'identité de Thésée et ne voulant pas perdre son pouvoir sur Égée, essaya d'empoisonner Thésée. Mais Égée reconnut les signes distinctifs, il identifia son fils et son héritier et bannit Médée.

 

La rencontre avec le Minotaure est l'une de ses premières aventures. Avec l'aide d'Ariane, fille de Minos, Thésée tua le Minotaure, monstre mi-homme, mi-taureau, et retrouva la sortie du labyrinthe. Cependant, à son retour à Athènes, il oublia de hisser une voile blanche pour annoncer sa victoire contre le Minotaure. Égée, voyant une voile noire, crut son fils mort et se jeta du haut des rochers dans la mer, d'où le nom de mer Égée. Comme roi d'Athènes, Thésée était sage et généreux, mais il garda son goût du danger et de l'aventure.

 

canova e (3)

 

canova e (4)

 

canova e (2)

 

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #NEO-CLASSICISME

Repost0

Publié le 19 Février 2011

Jaipur palais royale

 

Le Palais du Marajha de Jaipur ou Jaipur city palace est celui de la famille du Marajha de Jaipur. On y entre avec une visite guidé audio guide. Magnifique demeure du XVIIème siècle il est un vivant exemple de la splendeur des rajas. Il ce situe au centre de la ville rose de Jaipur

 

Jaipur palais royale (4)

 

Jaipur palais royale (10)Jaipur palais royale (2)
Jaipur palais royale (5)Jaipur palais royale (6)

 

Jaipur palais royale (8)

 

Jaipur palais royale (9)

 

Jaipur palais royale (7)

(c) Lankaart

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #INDE ISLAM

Repost0

Publié le 18 Février 2011

Rodin le baiser

 Musée Rodin, Paris. (c) Lankaart

 

Le Baiser est à l'origine un des très nombreux motifs de son œuvre magistrale La Porte de l'enfer, commandée par l'État Français, inspirée par La Divine Comédie de Dante et des Fleurs du mal de Charles Baudelaire pour le Musée des Arts décoratifs, prévue à l'emplacement des ruines de la Cour des Comptes à Paris.

 

Le couple fut plus tard séparé de la porte, et remplacé par une paire d'amants dans la colonne inférieure droite. Les nombreuses figures que Rodin créa pour le projet furent un vivier d'idées pour certaines de ses sculptures indépendantes, comme « le Baiser » ou Le Penseur.

 

Rodin le baiser (3)

 

Rodin le baiser (4)

 

Rodin le baiser (2)

 

Source: http://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Baiser_(Rodin)




Femme assise sur le rebord d'une baignoire et s'épongeant le cou ,Vers 1880 Musée d'Orsay, Paris Huysmans l'art Moderne, Le salon de 1879. "M. Degas, sur lequel je dois un peu m' étendre, -car son oeuvre me servira maintes fois de point de comparaison lorsque je serai arrivé aux tableaux modernes du salon, -est, à coup sûr, parmi les peintres qui ont suivi le mouvement naturaliste, déterminé en peinture par les impressionnistes et par Manet, celui qui est demeuré le plus original et le plus […]



Olympia est un tableau réalisé par Édouard Manet en 1863. Initialement prévue pour le Salon des Refusés de la même année, l'œuvre ne sera finalement dévoilée par le peintre que deux ans plus tard. L'œuvre, qui allait susciter une controverse encore plus féroce que le Déjeuner sur l'herbe, représente une prostituée semblant issue d'un harem à l'orientale et s'apprêtant visiblement à prendre un bain. Le tableau, qui associe et fait ressortir avec puissance le contraste entre la femme blanche […]

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #NATURALISME et IMPRESSIONISME

Repost0

Publié le 18 Février 2011

Paul colin Paul colin course tierce

 

Paul Colin, né à Nancy le 27 juin 1892 et décédé à Nogent-sur-Marne le 18 juin 1985, était un peintre, décorateur et fut l'un des plus grands affichistes français. Révélé en 1925 par son affiche pour la Revue nègre, qui contribua à lancer la carrière de Joséphine Baker, il travailla pendant près de quarante ans pour le spectacle, créant non seulement des affiches mais aussi de nombreux décors et costumes.

 

Son style, très Art déco au début (son album Le Tumulte noir est un chef-d'œuvre), devient rapidement très personnel et impossible à faire entrer dans une catégorie : la justesse synthétique de ses portraits, la force d'évocation de ses affiches pour les grandes causes en font un maître de la communication visuelle dont l'œuvre reste aujourd'hui exemplaire et très actuelle.

 

Élève d'Eugène Vallin et de Victor Prouvé, il se situe comme le chef de l'école moderne de l'affiche. Il est l'auteur de plus de 1 400 affiches, de certains décors de théâtre et de costumes.

 

Paul colin la revue negre

 

Paul colin josephine baker Paul colin (4)
Paul colin le france Paul colin moulin rouge

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #ARTS GRAPHIQUES BD XXe et XXIe

Repost0

Publié le 17 Février 2011

France Val de Loire - Château d'Ussé - Photos: Lankaart (c)
France Val de Loire - Château d'Ussé - Photos: Lankaart (c)

France Val de Loire - Château d'Ussé - Photos: Lankaart (c)

Le château d'Ussé se trouve à Rigny-Ussé, en Indre-et-Loire (région Centre, France). Il fait partie des châteaux de la Loire. Ce château est un domaine privé, ouvert à la visite. Il appartient au 7ème Duc de Blacas.

Vers la fin de la guerre de cent ans, en 1424, Jean V de Bueil, comte de Sancerre, seigneur d'Ussé et capitaine du roi, membre d'une des plus illustres familles tourangelles, fait construire la structure de base du château actuel. Il meurt en 1477. Son fils Antoine, seigneur d'Ussé en 1456, épouse en 1462 Jeanne de Valois, fille de Charles VII et d'Agnès Sorel. Elle lui apporte une dot de 40 000 écus d'or. Dans les années 1460, il entreprend la reconstruction du château dans le style du XVe siècle. Surendetté, Antoine de Bueil vend Ussé à Jacques d'Espinay en 1485.

D'origine bretonne, Jacques d'Espinay est le fils du chambellan de François II de Bretagne. Il devient lui-même chambellan des rois Charles VIII et Louis XII, puis accède à la fonction de grand-maître de l'hôtel de la reine. Il poursuit les travaux du château et fonde en 1521 la collégiale d'Ussé destinée à devenir la chapelle funéraire de sa famille.

Son fils Charles d'Espinay et sa belle-fille Lucrèce de Pons poursuivent les travaux. Leur fils, René d'Espinay, leur succède en 1534. La chapelle, dédiée à Sainte-Anne, est consacrée le 11 août 1538. Lui-même criblé de dettes, René vend le château en 1557 à Suzanne de Bourbon.

La fille de Suzanne de Bourbon, Louise de Rieux, apporte le domaine à son époux René de Lorraine, marquis d'Elbeuf. Toujours par mariage, Ussé passe à Henri de Savoie, duc de Nemours, qui meurt en 1620. Après une succession de propriétaires le château est acquis en 1659 par Thomas Bernin, marquis de Valentinay, secrétaire du roi. C'est en 1664 que le marquis de Valentinay fait aménager les jardins d'après des dessins de Le Nôtre.

Château d'Ussé. (2010, juillet 29). Wikipédia, l'encyclopédie libre. Page consultée le 15:41, décembre 11, 2010 à partir de http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Ch%C3%A2teau_d%27Uss%C3%A9&oldid=55679691.Source:

 
 
France Val de Loire - Château d'Ussé - Photos: Lankaart (c)
France Val de Loire - Château d'Ussé - Photos: Lankaart (c)
France Val de Loire - Château d'Ussé - Photos: Lankaart (c)
France Val de Loire - Château d'Ussé - Photos: Lankaart (c)

France Val de Loire - Château d'Ussé - Photos: Lankaart (c)

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #RENAISSANCE FRANCE - EUROPE DU SUD

Repost0

Publié le 17 Février 2011

Ravenne Saint apollinaire-le-neuf martyrs

La basilique fut construite entre 493 et 526 par le roi goth Théodoric le Grand, à proximité du palais, pour le culte arien, religion de sa cour et de son peuple. Elle tenait lieu d'église palatine et était alors dédiée au Sauveur.


La conquête de Ravenne par les Byzantins, en 540, vit le début d'une restauration de l'orthodoxie catholique, au cours de laquelle les édifices précédemment liés aux Goths et à l'arianisme furent fermés ou reconvertis.


De ce point de vue, la basilique est emblématique, puisque le bandeau continu situé au-dessus des arcs de la nef présentait, sur toute sa longueur, un immense cycle de mosaïques illustrant les thèmes propres à l'arianisme. L'évêque Agnello ordonna donc leur destruction et une redécoration radicale, dans laquelle ne furent conservés que les ordres les plus hauts, représentant la Vie du Christ, les saints et les prophètes, alors que ne subsistèrent dans la partie basse, la plus visible pour l'observateur, que les deux vues du port de Classis et du Palatium de Théodoric. Tous les portraits, représentant probablement le roi et sa cour, ont disparu.


Le registre le plus élevé est décoré de panneaux alternant des motifs à deux colombes et des scènes du Nouveau Testament (au-dessus des fenêtres), montrant la Vie du Christ. Celles-ci sont traitées en détail, alors que leur situation n'en rend pas la lecture aisée. Certaines de ces scènes donnent une idée de l'évolution de l'art de la mosaïque au temps de Théodoric. La scène du Christ séparant les chèvres des brebis rappelle celle du Bon Pasteur du Mausolée de Galla Placidia, mais, à un siècle de distance, les différences sont notables : elles ne sont plus disposées dans un espace en profondeur, mais semblent plaquées les unes sur les autres, avec de nombreuses simplifications - par exemple, certains animaux n'ont pas de pattes. La frontalité rigide et la perte de la perception des volumes donnent au Christ et aux anges une allure hiératique. Dans le panneau figurant la Cène, le Christ et les apôtres traités à la manière des représentations paléochrétiennes romaines, et les personnages sont proportionnées en raison leur importance hiérarchique, comme dans l'art tardif « provincial » ou « plébéien ».
 

Ravenne Saint apollinaire-le-neuf redempt troneRavenne Saint apollinaire-le-neuf trois


Ravenne Saint apollinaire-le-neuf vierges
Source: Wikipedia

 

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #ARTS BYZANTIN PALEOCHRETIEN ORTHODOXE et RUSSE

Repost0

Publié le 17 Février 2011

Bourgeon

 

François Bourgeon, né le 5 juillet 1945 à Paris, est un scénariste et dessinateur de bande dessinée français.

 

Ses premières BD et nouvelles ont été publiées entre 1971 et 1973 à Bayard Presse, dans l'hebdomadaire Lisette sur des textes d'Henriette Bichonnier, et à Fleurus presse, sur des scénarios d'Henriette Bichonnier dans l'hebdomadaire Djin en 1974 /1975 : Une armée pour Gaélis (22 janvier 1975) et La Légende de Freya (9 avril 1975).

 

Sa première histoire, en 14 planches, L'ennemi vient de la mer, écrite par Cécile Romancère, paraît en 1972. Il collabore épisodiquement à la revue Pif gadget et dessine en 1978, Maître Guillaume et le Journal des bâtisseurs de cathédrales, un album scénarisé par Pierre Dhombre et édité chez Univers Média.

 

Il commence avec le scénariste Robert Génin sa première série, Brunelle et Colin, qui paraît dans la revue Circus, et dont le tome 1 paraît en janvier 1979. Son style inimitable commence à apparaître dans le personnage de Brunelle, qui est déjà l'ébauche de l'Isa des Passagers du vent. Il ne fera que les deux premiers tomes de la série, et passera le relais au dessinateur Didier Convard.

 

En 1979, il démarre Les Passagers du vent dans la revue Circus, série dont le tome 1 paraît en janvier 1980. Cette série d'aventures historiques, considérée comme l'une des plus importantes de la bande dessinée moderne, l'impose d'emblée comme un conteur et un graphiste hors pair. En janvier 1980, au Festival international de la bande dessinée d'Angoulême, il est nommé meilleur dessinateur de l'année. Dans le même temps, Bourgeon décide de revenir à l'univers médiéval déjà abordé dans Brunelle et Colin et conçoit une première mouture des Compagnons du crépuscule, sortie en 1984.

 

Bourgeon (2)

 

En 1993, il entame dans A suivre, La Source et la sonde (Le Cycle de Cyann), un récit futuriste réalisé en collaboration avec Claude Lacroix. Dans son œuvre, le thème de la quête initiatique revêt une grande importance. Il apparaît dans Brunelle et Colin, mais l'abandon prématuré de cette série par Bourgeon ne permet pas de découvrir la nature de cette quête. Heureusement, le thème réapparaît dans les Compagnons du crépuscule et surtout dans le Cycle de Cyann.

 

En 2003, il souhaite « reprendre la saga des Passagers du vent ». Il entame en 2009 ainsi la suite avec un nouvel album, La Petite fille Bois-Caïman, dans laquelle l'héroine s'apelle Zabo. Tant par son souci d'authenticité (il aime par exemple reconstituer ses différents décors sous la forme de véritables maquettes) que par son sens de la narration, du découpage, des dialogues et de la mise en couleurs, François Bourgeon est déjà une figure emblématique du monde du 9e art.

 

Bourgeon (6)

 

Bourgeon les passagers du vent

 

Bourgeon (4)

 

Source: http://fr.wikipedia.org/wiki/Fran%C3%A7ois_Bourgeon

 

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #ARTS GRAPHIQUES BD XXe et XXIe

Repost0