Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Indice B, mise à jour: 22/04/2010

 

 

 

 

 

 

Peintre et sculpteur espagnol, né à Malaga en 1881, mort à Mougins (France) en 1973. Génie absolu du XXe siècle il aura marqué durant toute sa vie la production artistique mondiale.
 

 

Il commence sa carrière artistique à Barcelone, mais monte rapidement à Paris, en 1900, où il s'impose assez rapidement. Ces premiers tableaux, dits des périodes bleue (1904) et rose (1904-1907), marquent deux étapes importantes de son parcours de jeunesse. La période bleu, dramatique, présente de nombreux portraits. La période rose, plus colorée et plus joyeuse, alterne les scènes de genre, des portraits de saltimbanques et de jeunes filles. Cette peinture parfaitement maîtrisé reste naturaliste et sentimentale.

 

 


 

 

 

 

En 1907, Picasso réalise "Les demoiselles d'Avignon" qui ouvre un nouveau champ à sa peinture. Inspiré par les sculptures archaïques espagnoles, l'art primitif africain et l'art roman, il offre une composition d'une rare expressivité où les volumes s'expriment de façon brutale.

La lumière, les couleurs, la composition d'ensemble, la métamorphose des visages font de cette œuvre un élément charnière dans l'art moderne, la porte ouverte à de nouvelles recherches formelles et plastiques.

Il partage son atelier avec Braque et, de 1908 à 1917, il invente avec son ami le cubisme « analytique » puis le cubisme « synthétique ». Les formes sont désassemblées pour être réassemblées sur la toile formant des mosaïques structurelles ou la décomposition formelle et le jeu des volumes offrent un spectacle inattendu.
Femme à la guitare ( 1912, Museum of Modern Art, New-York), le Violon (1913, coll. Privé)

 

En 1917, il part à Rome pour réaliser les décors des ballets Russes de Diaghilev. Son séjour va modifier radicalement sa peinture, il revient vers un classicisme monumental entre 1918 et 1920.
Puis, les éléments de recherche cubistes réapparaissent dans plusieurs toiles. Sa collaboration avec les surréalistes commence en 1926, il expose à leur côté sans revendiquer l'ensemble de leurs théories.
Les trois musiciens (1921, Museum of Modern Art, New-York).

 


En 1928 et 1929, Picasso se réinvente un nouvel univers de femmes convulsives et hyper sexuées dans des scènes de plages à Dinard et Juan-les-Pins.
La femme devient un thème récurrent et obsédant de la peinture du maître. Toujours présente, la relation de l'homme à la femme, du peintre au modèle est une constante de sa peinture. Sa vie sentimentale mouvementée et riche rejaillie sur sa peinture.

 

 
 Picasso autoportraitAutoportrait  Picasso les demoiselles d'avignonLes demoiselles d'Avignon  
Picasso guernica détailGuernica Picasso-Grand-Nu-allong--1942-Mus-e-Berggruen-Berlin.jpgNu allongé  

 

 


 


En 1934, il retourne en Espagne et retrouve un univers familier pour lui fait de combats de taureaux, de coq, de violence, de soleil.Sa peinture en devient plus violente, plus en tension jusqu'au paroxysme que constitue Guernica (1937, Centro Reina Sofia, Madrid). L'œuvre monumentale est précédée d'une série d'études et de tableaux qui préfigurent la composition d'ensemble.


Picasso réinvente le tableau historique, offrant une œuvre engagée dans la tourmente même, peinte comme un manifeste contre la guerre et les massacres de civils. La violence de la composition en Noir, blanc et gris, les distortions des personnages, les hurlements silencieux des victimes, les coûts sourds des assaillants en font une œuvre à nouveau incontournable de l'art moderne mais aussi de l'histoire du XXe siècle : une œuvre prémonitoire sur les massacres à venir de la seconde guerre mondiale.

La femme qui pleure (1937, Tata Gallery, Londres).

Pendant la guerre, il séjourne à Paris. Ses œuvres sont sombres et reflètent le dénuement matériel et moral de l'époque. Les trois âges de l'homme (1942, coll. Mabille, Bruxelles)

 A la libération, sa gloire est mondiale. Il adhère au parti communiste. Sa peinture redevient joyeuse et colorée, sa production est impressionnante : lithographies, sculptures, gravures, affiches, céramiques et peintures. Souvent au bord de la Méditerranée, son art excelle. Femme à la voiture d'enfants, La guenon, La joie de Vivre etc....

A partir de 1954, il commence une série d'œuvres en écho aux chefs d'œuvres classiques : Les femmes d'Alger de Delacroix, Les Ménines de Vélasquez, Le déjeuner sur l'herbe de Manet.

Matador et femme nue


Il partage sa vie avec Françoise Gilot puis Jacqueline Roque à partir de 1961. Il commence sa série des Peintres et son modèle (45 toiles en 1963), le sexe, les femmes, la mythologie, la méditerranée deviennent les obsessions du peintre qui poursuit sa production pléthorique jusqu'à sa mort en 1973 à 91 ans.

 

 

 

 

 




Il laisse une œuvre foisonnante, présente dans tous les grands musées d'art moderne du monde et dans de nombreuses collections particulières. Il imprègne le paysage de l'art moderne et reste un témoin incontournable de son époque.

 



L’Autoportrait peint par Picasso en 1901 fait partie de la période bleue du peintre de 1901 à 1903. Cette période est marquée par la disparition d’un ami très proche du peintre, Carlos Casagemas, après son suicide Picasso plonge dans un univers sombre et pesant. La mort le hante, le bleu devient une obsession, les sujets traités ont tous un rapport avec la mort ou la misère de la vie: vieillards, prostituées, aveugle, mendiants… Le bleu est utilisé comme un liant qui donne à voir toute la […]

 

 

 



Pablo Picasso, Portrait of Dora Maar, 1937, Oil on canvas, Musée National Picasso, Paris. Née en 1907 à Paris d'une mère tourangelle naturalisée croate, Louise Julie Voisin, mariée à Trsat (Croatie), en 1903, à l'architecte croate de Zagreb, Josip Markovitch, Henriette Theodora Markovitch, dite Dora Maar (1907-1997), fut élevée à Buenos Aires. Rentrée en France en 1926, elle étudie dans l'atelier du peintre André Lhote. Elle y rencontra Cartier-Bresson, avant de faire la connaissance de […]

 

 

 


Picasso - L'Arlequin


En 1905, Picasso s'installe à Paris, au Bateau-Lavoir, dans l'atelier laissé par Paco Durrio. Là, il rencontre sa première compagne : Fernande Olivier. C'est le début de la période rose. C'est l'utilisation des teintes « rougées » qui explique cette dénomination. Les thèmes abordés sont la joie et l'inquiétude existentielle. Il reste mélancolique et dominé par l'amour ; on y trouve aussi de nombreuses références au monde du zoo et du cirque. Il peint des masques, arlequins, dompteurs et […]

 

 

 



De 1905 à 1906, Picasso connaît sa « période rose ». Celle-ci se caractérise par un optimisme mélancolique : il use de gammes de roses, d’ocres, de rouges pour représenter le monde du cirque, des saltimbanques, les humbles, les chevaux et la maternité. Picasso - Apollinaire arlequin "On a dit de Picasso que ses oeuvres témoignaient d'un désenchantement précoce. Je pense le contraire. Tout l'enchante et son talent incontestable me paraît au service d'une fantaisie qui mêle justement le […]

 

 

 



Les Demoiselles d’Avignon, l’une des œuvres les plus célèbres de Picasso, constitue à la fois une synthèse du XIXe (l’Olympia de Manet, les scènes de harem composées par Ingres et Delacroix) et une ouverture vigoureuse vers l’art du XXe.siècle. Picasso s’approprie pour les dépasser les innovations de Cézanne et des Fauves. Cette œuvre, qui suscita des réactions passionnées, est le point de départ du cubisme, caractérisé par un langage géométrique et une multiplicité des points de vue. […]


Musée Berggruen, Berlin Picasso a peint Matador et femme nue en 1970 à Mougins. Le tableau fait partie d'une série sur le thème de la tauromachie. Cette peinture d'un couple illustre les thèmes, récurant chez Picasso, de l'art et la vie et de l'homme et la femme. Agé de 89 ans lorsqu'il la peinte, cette oeuvre fait partie des derniers tableaux du grand maître. On y sent encore toute la force du combat perpétuel entre l'homme et la femme, sur fond de décor méditérannéen. L'homme, c'est le […]

 

 

 



"On a dit de Picasso que ses oeuvres témoignaient d'un désenchantement précoce. Je pense le contraire. Tout l'enchante et son talent incontestable me paraît au service d'une fantaisie qui mêle justement le délicieux et l'horrible, l'abject et le délicat. Son naturalisme amoureux de précision se double de ce mystcisme qui en Espagne gît au fond des âmes les moins religieuses. On sait que Castelar portait un chapelet dans sa poche et si Picasso est peu religieux (ce que je pense) il a dû […]

 

 

 



"Un Picasso étudie un objet comme un chirurgien dissèque un cadavre." [Guillaume Apollinaire] Extrait de Les peintres cubistes La Danse est un tableau d’Henri Matisse réalisé en 1909. Ce tableau est une commande du collectionneur russe Chtchoukine, grand amateur de l’art français du début du XXe siècle et qui permettra à la Russie de découvrir très tôt les avant-gardes françaises. De très grand format, ce tableau, caractéristique de la période fauve de Matisse, aurait servi à décorer la […]

 

 

 



Dora Maar, compagne de Picasso, restera à tout jamais « la Femme qui pleure », de 1937. « Pour moi elle est une femme qui pleure. Pendant des années, je l'ai peinte en formes torturées, non par sadisme ou par plaisir. Je ne pouvais que donner la vision qui s'imposait à moi, c'était la réalité profonde de Dora. » Picasso Picasso compose d'éblouissantes variations sur ses larmes, tandis que dans les yeux de Dora vont s'inscrire bientôt les bombardiers de Guernica. Après la destruction du […]

 

 

 



Musée du Prado, Madrid Guernica est une des œuvres les plus célèbres du peintre espagnol Pablo Picasso. Il la réalisa à la suite du bombardement de la ville de Guernica qui eut lieu le 26 avril 1937, lors de la guerre d'Espagne, et qui devint rapidement un symbole de la violence de la répression franquiste avant de se convertir en symbole de l'horreur de la guerre en général. « La guerre d'Espagne est la bataille de la réaction contre le peuple, contre la liberté. Toute ma vie d'artiste n'a […]


Musée Berggruen, Berlin Ce tableau de 1942 fut peint par Picasso dans un Paris sous occupation allemande, dans une ambiance lourde et pesante qui contraste avec les douces années 30. Ici la femme est dénuée de toute beauté de tout érotisme, on est loin des grands corps allongés et sensuels de la peinture classique. Dora Maar qui servit de modèle est comme pétrifiée, projetée sur un lit couvert de toiles d’araignée, l’environnement est hostile, la palette sombre et sourde. On voit bien que […]

Tag(s) : #ART MODERNE

Partager cet article

Repost 0