Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Europe 2016 - James Nachtwey

James Nachtwey (né en 1948) est un photographe de guerre et photojournaliste américain.

Il est considéré comme l'un des plus grands photographes de guerre de notre époque, tant par les amateurs que ses pairs. Le photographe sillonne le globe depuis près de 20 ans et a couvert quasiment tous les conflits, Afghanistan et Bosnie-Herzégovine, Rwanda et Salvador, Irlande du Nord et Kurdistan, Somalie et Afrique du Sud.Il est connu pour sa grande proximité à ses sujets. Là où d'autres photographes reculent ou se protègent, il est souvent le seul à s'avancer, réussissant ainsi des prises de vues cadrées très proches de l'action, mais s'exposant également à de graves dangers.

En 2015 et 2016 il parcourt l'Europe suivant les centaines de milliers de réfugiés d'Irak, de Syrie, d'Afghanistan entre autres qui affluent vers l'Allemagne et l'Europe du Nord.

Durant la seule année 2015, plus d'un million de personnes entrent illégalement dans l'espace Schengen. Cette recrudescence de l’immigration cause des divisions et des tensions diplomatiques importantes entre les pays d'Europe, qui peinent à se mettre d'accord sur l'attitude à adopter : alors que la Commission européenne cherche à imposer des quotas à chaque pays de l'Union, et qu'Angela Merkel et François Hollande poussent dans cette direction, des pays d'Europe de l'Est s'y opposent fermement, le Premier ministre hongrois ayant notamment fait savoir qu'il considérait qu'un afflux d'immigrés musulmans constitue une menace pour l'identité chrétienne de l'Europe.

Les termes employés pour qualifier les migrants sont multiples et dépendent des situations de chacun. Dans certains cas, il s'agit de demandeurs d'asile ou de réfugiés, dans d'autres de personnes qui cherchent de meilleures perspectives économiques. Comme les mots employés peuvent avoir des conséquences juridiques non négligeables, l'utilisation des termes migrants et réfugiés fait l'objet d'un débat sémantique qui cacherait un débat politique. (c) Wikipedia

Réfugiés afghnas, syriens, irakiens traversant l'Europe
Réfugiés afghnas, syriens, irakiens traversant l'Europe
Réfugiés afghnas, syriens, irakiens traversant l'Europe

Réfugiés afghnas, syriens, irakiens traversant l'Europe

l n’y a jamais eu autant de réfugiés et déplacés depuis la Seconde Guerre mondiale. Avec plus de douze millions de personnes fuyant leur pays dévasté par la guerre, les Syriens sont désormais la première population concernée, devançant d'autres pays subissant des conflits interminables : l’Irak, l’Afghanistan, la République démocratique du Congo, l’Erythrée ou le Soudan du Sud. Ces réfugiés traversent la Méditerranée et empruntent la route des Balkans pour rallier l'Europe. Mais le continent s’est progressivement transformé en forteresse et de nombreux migrants se retrouvent bloqués en Grèce, empêchés de poursuivre leur route à cause du durcissement de la politique migratoire par de nombreux États membres. (c) Arte

Réfugiés en route vers la Macédoine, nord de la Grèce

Réfugiés en route vers la Macédoine, nord de la Grèce

Réfugiés arrivant sur l'île de Lesbos en Grèce

Réfugiés arrivant sur l'île de Lesbos en Grèce

« L’année 2016 se révèle particulièrement meurtrière. On déplore à ce jour la perte de  2510 vies humaines, par rapport à 1855 pour la même période en 2015 et 57 pour les cinq premiers mois de 2014 »,

En Méditerranée, la probabilité de décès lors d’une traversée s’élève actuellement à une personne sur 81. Cela souligne l’importance des opérations de sauvetage dans le cadre de la réponse aux mouvements de réfugiés et de migrants en Méditerranée, ainsi que la nécessité d’alternatives concrètes et plus sûres pour les personnes ayant besoin d’une protection internationale.

Les chiffres du HCR montrent également que, cette année, 203 981 personnes ont déjà effectué la traversée. Près de trois quarts d’entre elles sont parties depuis la Turquie vers la Grèce avant la fin mars et quelque 46 714 d’entre elles ont effectué la traversée vers l’Italie. C’est quasiment le même nombre que le total enregistré durant les cinq premiers mois de 2015 (47 463).

« L’itinéraire depuis l’Afrique du Nord vers l’Italie est bien plus dangereux : 2119 décès ont déjà été signalés cette année parmi les personnes ayant effectué cette traversée, avec une probabilité de décès s’élevant à une personne sur 23 », a expliqué William Spindler. (c) HCR

Tag(s) : #HISTOIRE, #XXIe: PHOTOS

Partager cet article

Repost 0