renaissance italie

Publié le 19 Juin 2012

raphael christ sur le chemin de croix

 

Le Portement de Croix (en italien : Andata al Calvario soit « la montée au Calvaire ») ou souvent Lo Spasimo di Sicilia est une peinture à l'huile sur bois transférée sur toile (318 x 229 cm), datant de 1516-1517 environ, du peintre Raphaël, conservée au Musée du Prado de Madrid.

 

Jésus Christ, tombé, soutient sa croix du bras droit, l'autre main posée sur un rocher dans le centre bas du tableau. À droite, un groupe de femmes s'adresse à lui : sa mère, vêtue de bleu, les bras tendus ; une femme (Marie-Madeleine ?) plus à droite, à genoux, soutient Marie ; on distingue trois autres femmes derrière ce groupe. Comme elles portent toutes une auréole, on peut les assimiler à des figures saintes (les autres Marie entre autres).

 

Derrière ce groupe de femmes, remontant vers le haut de la composition, un groupe soldats, à cheval, équipés de lances est guidé par leur chef, montrant Jésus de son bâton ou rouleau. Ils sont prolongés vers le haut du tableau par des éléments architecturaux : pilastres, bord de monuments.

 

Sur la gauche du Christ un soldat à pied tire de ses deux mains une corde tendue et attachée à Jésus ; derrière lui, un autre soldat équipé d'une lance la pointe vers Jésus, sa main gauche appuyée sur la Croix entrecroise celle de Simon de Cyrène qui aide Jésus à se relever. Derrière eux vers le haut un cavalier déploie un oriflamme rouge marqué deux lettre grecques dorées.

 

Au centre exact du tableau un soldat est visible derrière son bouclier. Le fond du tableau expose un paysage collinaire menant au Golgotha où l'on aperçoit les deux croix déjà dressées des larrons. Une procession y mène, dévoilant le reste du chemin à parcourir. Le ciel bleu est entrecoupé de nuages gris. Deux arbres encadrent le mont du Crâne, entre la bannière rouge à gauche et architecture à droite.

 

Jésus, sur le chemin de son « Calvaire », tombant sous le poids de sa croix, provoque chez sa mère un spasme d'agonie qui donne le nom au tableau : Lo Spasimo. Toutes les émotions de la peinture sont concentrées à l'avant-plan et le fond est semblable à celle d'un décor de théâtre avec des groupes éloignés des personnes et des croix présageant la suite du calvaire.

 

Source: Wikipedia

 

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #RENAISSANCE ITALIE

Repost0

Publié le 17 Juin 2012

Pontormo Joseph et jacob en egypte (2)

 

Jacopo Carrucci (Pontorme, près d'Empoli, 24 mai 1494 - Florence, 2 janvier 1557), connu sous le nom de Jacopo da Pontormo, ou plus simplement le Pontormo, est un peintre italien de l'école florentine et l'un des représentants les plus importants du mouvement maniériste dans la peinture du XVIe siècle.

 

Bible - Genèse - chap. 37 :

 

Jacob demeura (avec ses douze fils) dans le pays de Canaan où avait séjourné son père. Il affectionnait particulièrement Joseph et son dernier né : Benjamin tous deux enfants de la belle Rachel qui avait séduit le cœur de Jacob au pays de son oncle Laban à Paddan-Aram. (Syrie)

 

Après avoir travaillé sept années au service de Laban, Jacob crut recevoir la main de Rachel en remerciement, mais son oncle lui dit (ch 29) : " ce n'est pas la coutume de donner la cadette avant l'aînée... " Hélas, Léa n'était pas aussi jolie que sa sœur Rachel. Jacob épousa donc Léa et se remit sept années au travail chez son oncle Laban pour recevoir enfin la main et le cœur de la belle Rachel qu'il désirait particulièrement.

 

Un jour Jacob rassembla les bêtes acquises durant vingt années de travail chez Laban, ses deux épouses et leurs deux servantes (Genèse ch 31) et s'en retourna vers Canaan. Mais Rachel qui était très attachée aux divinités de son enfance subtilisa les théraphim (images de divinités païennnes appartenant à son père Laban)

 

A son retour Laban constate la disparition des images et courut rattraper la caravane de Jacob qui ignorait tout de ce détournement de son épouse préférée, Ayant fait la paix avec son neveu, Laban s'en retournera chez lui sans les images... C'est un bel exemple de tolérance religieuse que nous donne la Bible.

 

Rachel qui fut longtemps stérile, donna à Jacob dans sa vieillesse deux enfants : Joseph et Benjamin (le dernier né des douze fils) Un jour Joseph eut un songe (chap. 37) qu'il raconta d'abord à ses frères, puis à son père Jacob :

 

Nous étions entrain de lier des gerbes et voici le soleil, la lune et onze étoiles se prosternaient devant moi, Jacob réprimanda Joseph en lui disant c'est absurde cela signifierait que moi et tes frères nous devrions nous prosterner devant toi ? Jacob resta très perplexe de cet étrange songe, mais jaloux les frères de Joseph se mirent à comploter contre lui.

 

Bible - Genèse chap. 37 / 39 :

 

Et ses frères le vendirent pour vingt sicles d'argent une caravane de madianites qui l'emmena en Egypte pour le revendre sur un marché d'esclaves. Ce fut Potiphar, chef des gardes et officier de Pharaon qui l'acheta pour l'établir comme gestionnaire de sa maison.

 

Lorsque les sept années de vaches grasses furent écoulées, arrivèrent les sept années de vaches maigres en Egypte et dans tous les pays d'alentours.

 

Bible - Genèse - chap. 42 :

 

Jacob voyant qu'il y avait du blé en Egypte dit " - J'ai appris qu'il y a du blé en Egypte, descendez-y pour en acheter afin que nous ne mourions pas de faim. Jacob envoya ses dix enfants, mais garda Benjamin le plus jeune auprès de lui.

 

Mais Jacob qui croyait avoir définitivement perdu Joseph ne voulut pas laisser partir son dernier né Benjamin. Mais lorsque tout le blé amené d'Egypte fut épuisé, Jacob qui ne voulait pas voir ses enfants mourir de faim, consentit enfin à les laisser retourner en Egypte en emmenant Benjamin avec eux.

 

Bible - Genèse 43 :

 

Lorsque Joseph arriva et vit Benjamin, il se cacha pour pleurer, puis il demanda des nouvelles de leur père et ils répondirent que malgré sa vieillesse, sa santé était bonne.Puis Joseph fit servir à manger à ses frères. Pendant ce temps, Joseph ordonna à son intendant de remplir leur sac de blé, d'y déposer l'argent et de camoufler une coupe royale dans le sac de Benjamin.

 

Bible - Genèse - 45 :

 

Joseph les voyant dans un tel état d'affliction, ordonna de faire sortir tout le monde sauf le groupe d'étrangers. Puis le visage rempli de larmes il s'écria : je suis JOSEPH votre frère que vous avez vendu pour être emmené en Egypte.

 

Voilà deux années que sévit cette terrible famine et elle durera encore cinq années. C'est Dieu qui a voulu que les choses arrivent ainsi, afin qu'étant nommé gouverneur d'Egypte, je puisse protéger ma famille de la terrible sécheresse.

 

Lorsque Pharaon apprit que Joseph avait retrouvé sa famille, il se réjouit de cette joyeuse nouvelle et il les exhorta à ramener leur père de Canaan pour venir s'installer en Egypte.

 

Pontormo Joseph et jacob en egypte

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #RENAISSANCE ITALIE

Repost0

Publié le 4 Mai 2012

Bronzino portrait de Ugolino Martelli

Bronzino portrait d'un jeune homme

 

Angelo di Cosimo ou Agnolo di Cosimo (17 novembre 1503, Florence – 23 novembre 1572, Florence), dit aussi il Bronzino, est un peintre maniériste italien. Il était le fils adoptif et apprenti de Pontormo, et aussi l'élève de Girolamo Genga.

 

Il fut un très grand portraitiste, notamment à la cour d'Urbino.

 

Bronzini portrait de Cosme IBronzino portrait de Lodovico Capponi

 

Source: Wikipedia

 

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #RENAISSANCE ITALIE

Repost0

Publié le 29 Avril 2012

Pontormo deposition

Eglise Santa Felicita, Florence, 1527

 

Réalisé en 1527, l'année du sac de Rome par Charles Quint, c'est une représentation intellectuelle, manièriste, un chef-d'oeuvre d'artifice, d'exagération et de paradoxes. C'est une déposition sans croix ni échelle. Dans ce grand tableau vertical, il n'y a aucun repère physique depuis le sol qui permette de savoir comment les onze personnages se superposent les uns aux autres jusqu'en haut du tableau.

 

Le tableau repose uniquement sur des mouvements internes du groupe de personnages et, en particulier, du Christ mort qui est, en fait, porté au tombeau. Les adieux de la Vierge au Christ sont le vrai sujet du tableau. La Vierge s'effondre en arrière avec un geste de la main droite tandis que le Christ glisse de ses genoux et va être porté au tombeau, en fait  l'autel. C'est un tableau d'autel, et l'autel est la métaphore du tombeau du Christ.

 

Par ailleurs le tableau fait référence à la Piéta de Michel-Ange. Le Christ a un corps très lourd, très beau. Il est porté par deux personnages qui sont comme des danseurs sur la pointe des pieds.

 

Marie-Madelaine à droite, de dos, nous invite à entrer dans le tableau. Celui-ci cherche moins à représenter la réalité de la mise au tombeau qu'à nous inviter à un acte de foi nous portant vers la Vierge.

 

Pontormo deposition (2)

 

Pontormo deposition dessin


 

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #RENAISSANCE ITALIE

Repost0

Publié le 26 Avril 2012

Pontormo Portrait of Maria Salviati

 

Jacopo Carrucci (Pontorme, près d'Empoli, 24 mai 1494 - Florence, 2 janvier 1557), connu sous le nom de Jacopo da Pontormo, ou plus simplement le Pontormo, est un peintre italien de l'école florentine et l'un des représentants les plus importants du mouvement maniériste dans la peinture du XVIe siècle.

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #RENAISSANCE ITALIE

Repost0

Publié le 14 Avril 2012

Giotto marie

La Naissance de la Vierge

 

Après leur rencontre à la porte d'Or, Joachim et Anne rentrent chez eux pour attendre la naissance annoncée par l'ange. l'épisode de cette fresque se déroule à l'intérieur de la maison du couple, là même où Anne reçut le message de l'ange

 

Marie est représentée deux fois. Au premier plan une servante lui nettoie les yeux après l'avoir langée. Cela fait, elle est présentée à Anne qui tend avidement les bras pour la recevoir et l'embrasser pour la première fois.

 

Les fresques de la Chapelle Scrovegni de Padoue sont considérées comme le chef-d'œuvre de Giotto et un des tournants de l'histoire de la peinture européenne. Il avait probablement autour de quarante ans quand il a commencé la décoration de la chapelle.

 

Son client, le Padouan, Enrico Scrovegni, était un riche marchand, politiquement ambitieux qui avait acquis les ruines de la vieille arène romaine de Padoue, un site attenant à son palais, vers 1300.

 

Giotto presentation de marie au temple

Presentation de Marie au Temple Giotto , 1303-1306

Fresque, 200 x 185 Eglise de l'Arena à Padoue

 

Lorsqu'elle eut trois ans, la Vierge fut emmenée au temple. A l'étonnement général, elle gravit seule les quinze marches de l'édifice (Giotto, qui modifie souvent les détails d'un récit, ne représente que dix marches).

 

Pour voir toutes les fresques: http://www.cineclubdecaen.com/peinture/peintres/giotto/chapellescrovegni.htm

illustrations: visipix.com

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #RENAISSANCE ITALIE

Repost0

Publié le 23 Mars 2012

Filippo Brunelleschi entreprent la construction de la Chapelle des Pazzi en 1433. Conçu comme étant la salle du chapitre des frères et la chapelle de la famille Pazzi cette oeuvre marque un tournant dans les débuts de l'architecture renaissance, la façade, la composition intérieure autour de la coupole et la décoration résolument influencé par le nouveau style forment un vrai manifeste pour Brunelleschi. Bien qu'inachevé elle reste une oeuvre majeur du maître.
 
 
 
 

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #RENAISSANCE ITALIE

Repost0

Publié le 10 Mars 2012

Vierge à l'enfant avec un concert d'anges, Staatliche Museen Berlin.

Botticelli est le peintre de la rennaissance italienne le plus raffiné et le plus maniériste. Elève de fra Filippo Lippi, il a su créer un univers picturale caractéristique et facilement reconnaissable, mêlant sujets d'inspiration religieuse et sujets profanes. Il joue, comme dans ce tableau, avec des personnages d'une très grande beauté, mais souvent iréel, comme situé dans un au-delà inaccessible pour nous mortel. Son approche tout à la fois mysthique et très intellectuel du thème récurant de la vierge, lui permet de créer un tableau étrange et fascinant. La vierge, jeune femme très belle, est une Vénus réinvesti par l'artiste, et les anges, des pages qui lisent et dialoguent comme tout un chacun.

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #RENAISSANCE ITALIE

Repost0

Publié le 21 Janvier 2012

Giotto saint françois la mort du roi

16. Il prédit la mort d'un gentilhomme de Celano, son hôte.

 

Les fresques de la vie de saint François à Assise sont l'une des oeuvres maîtresse de Giotto, elles couvrent les murs de la nef de l'église supérieure de la basilique Saint-François de la ville d’Assise en Ombrie (Italie).

 

Appelé par Fra Giovanni di Mure, général des Franciscains qui l'appela à Assise, pour y peindre la vie de saint François (1182 – 1226), elles sont réalisées par Giotto di Bondone dans la dernière décennie du XIIIe siècle.

 

Premiers ouvrages authentiques propices à apprécier la force et la liberté d'inspiration de Giotto, elles y côtoient des œuvres de Simone Martini (v. 1280-1344), les Épisodes de la vie et de la passion du Christ et d'Ambrogio Lorenzetti (v. 1290-1348), La Madone et les saints et les Stigmates.

 

Giotto la legende de saint francois la confirmation

7. Honorius III approuve la règle des Frères mineurs.

 

Giotto saint François et le sultan

11. Il annonce au Sultan d'Égypte qu'il est prêt à subir l'épreuve du feu.

 

Giotto Legend of St Francis 20 Death and Ascension of St Fr

20. Les Frères célèbrent les funérailles de François, dont l'âme est portée au ciel par les anges.

 

illustrations: Domaine Public

Source: Wikipedia

Pour voir toutes les fresques: http://fr.wikipedia.org/wiki/Fresques



"LE COURONNEMENT DE LA VIERGE ’’de fra Angelico, au Louvre’’ « L’ordonnance de ce tableau évoque l’attitude de ces arbres de Jessé dont les branches, soutenant sur chacun de leurs rameaux, une figure humaine, s’évasent et se déploient, s’ouvrant, tels que des lames d’éventails, de chaque côté du trône en haut duquel s’épanouit, sur une tige isolée, la radieuse fleur d’une Vierge. Dans le « Couronnement de la Vierge » de Fra Angelico, c’est, à droite et à gauche de la touffe séparée où le […]

 

 

 



San Zaccaria Altarpiece Venise Giovanni Bellini,1505 Cette Madone à l'enfant sur le trône avec les saints Pierre, Catherine, Lucie et Jérôme de l'église de San Zaccaria à Venise, daté 1505 ouvre la dernière période de Bellini. Selon Ridolfi (1648), le retable, commandé à la mémoire de Pietro Cappello, était déjà en son temps "considéré comme l'un des ouvrages les plus beaux et raffinés du maître". Bellini est alors un vieil homme d'environ soixante-cinq ans. Pourtant, son étonnante capacité […]

 

 

 


Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #RENAISSANCE ITALIE

Repost0

Publié le 17 Janvier 2012

carpacio saint Jerome

 

Vittore Carpaccio fut l'un des premiers à utiliser la présence de l'architecture, préfigurant un genre, les Vedute (paysages urbains). Il traitera invariablement de manière grave et naïve, parfois pittoresque, la réalité vénitienne, en marge de la mode picturale de son époque.

 

Il fut toute sa vie au service des Scuole (écoles), confréries charitables et de bienfaisance qui employaient des artistes dont les mécènes étaient d’illustres familles vénitiennes, ce qui explique que leurs emblèmes figurent en bonne place dans ses œuvres.

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #RENAISSANCE ITALIE

Repost0