renaissance france - europe du sud

Publié le 4 Mars 2018

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #RENAISSANCE FRANCE - EUROPE DU SUD, #HISTOIRE

Repost0

Publié le 25 Juin 2017

Château de Brézé - Photos: Lankaart (c)

Château de Brézé - Photos: Lankaart (c)

Le château de Brézé est le résultat de 400 ans de travaux et d’aménagement d’un site remarquable.

En 1448 Gilles de Maillé-Brézé obtient du roi René d’Anjou le droit de fortifier le château et d’y établir une garnison. Ainsi, des fossés sont creusés pour la première fois, et atteignent à l’époque 10 à 12 mètres de profondeur. A la fin du XVIe siècle Arthus de Maillé-Brézé fait reconstruire le château dans le style Renaissance à l’image des grands châteaux du Val de Loire. De cette époque reste les deux tours rondes qui encadrent l’entrée et la partie est du logis. Contrairement aux autres demeures de l’époque, le château conserve son fossé qui est approfondie à plus de 18 mètres.

En 1682 le Prince de Condé échange Brézé contre un autre château en Bretagne, la Gallissonière, avec Thomas de Dreux, conseiller au Parlement de Paris. Trois ans plus tard celui-ci obtient la confirmation du titre du Marquis de Brézé en sa faveur.

Château de Brézé - Photos: Lankaart (c)
Château de Brézé - Photos: Lankaart (c)
Château de Brézé - Photos: Lankaart (c)
Château de Brézé - Photos: Lankaart (c)
Château de Brézé - Photos: Lankaart (c)
Château de Brézé - Photos: Lankaart (c)
Château de Brézé - Photos: Lankaart (c)
Château de Brézé - Photos: Lankaart (c)
Château de Brézé - Photos: Lankaart (c)
Château de Brézé - Photos: Lankaart (c)

Château de Brézé - Photos: Lankaart (c)

En 1820 les travaux de prolongation du logis principal sont entrepris par Henri-Evrard de Dreux-Brézé et sa femme Adelaïde de Custine. Le logis garde le style Renaissance.

Les galeries et caves qui entourent le fossé servent à l’exploitation des vignes avoisinantes.

En 1838 pour la première fois le style néo-gothique est employé à Brézé par Charles Cicéri, décorateur de théâtres parisiens, dans l’embellissement de la salle à manger. Cette pièce qui accueille également une collection d’armes se trouve dans le logis Renaissance du château.

A partir de 1850 le Château de Brézé connaît d’importantes restaurations à l’initiative de la famille de Dreux-Brézé. Les travaux de rénovation et d’agrandissement du château sont réalisés par l’architecte angevin Réné Hodé dans le style néo-gothique. Celui-ci modifie deux des trois ailes du château, en créant la Grande Galerie, la Tour Carrée et une rotonde à la base de la Tour de l’Horloge.

 

Source: http://www.chateaudebreze.com

Photos: lankaart

Château de Brézé - Photos: Lankaart (c)
Château de Brézé - Photos: Lankaart (c)

Château de Brézé - Photos: Lankaart (c)

Château de Brézé - Photos: Lankaart (c)
Château de Brézé - Photos: Lankaart (c)
Château de Brézé - Photos: Lankaart (c)
Château de Brézé - Photos: Lankaart (c)
Château de Brézé - Photos: Lankaart (c)
Château de Brézé - Photos: Lankaart (c)
Château de Brézé - Photos: Lankaart (c)
Château de Brézé - Photos: Lankaart (c)
Château de Brézé - Photos: Lankaart (c)
Château de Brézé - Photos: Lankaart (c)

Château de Brézé - Photos: Lankaart (c)

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #RENAISSANCE FRANCE - EUROPE DU SUD

Repost0

Publié le 14 Juin 2017

Châteaux de la Loire - Château de Saint Aignan - Photos: Lankaart (c)

Châteaux de la Loire - Château de Saint Aignan - Photos: Lankaart (c)

Le Château de Saint Aignan est bâti sur les hauteurs qui surplombe le cour du Cher. A cet emplacement seul subsiste de la forteresse du IXe la Tour Hagard, le reste du château témoigne des grandes heures de la Renaissance. Habitation des ducs de Beauviliers il reste aujourd’hui une propriété privé, toutefois la cour d’honneur reste accessible au public.

texte et photos: lankaart

Châteaux de la Loire - Château de Saint Aignan - Photos: Lankaart (c)
Châteaux de la Loire - Château de Saint Aignan - Photos: Lankaart (c)
Châteaux de la Loire - Château de Saint Aignan - Photos: Lankaart (c)
Châteaux de la Loire - Château de Saint Aignan - Photos: Lankaart (c)
Châteaux de la Loire - Château de Saint Aignan - Photos: Lankaart (c)
Châteaux de la Loire - Château de Saint Aignan - Photos: Lankaart (c)
Châteaux de la Loire - Château de Saint Aignan - Photos: Lankaart (c)

Châteaux de la Loire - Château de Saint Aignan - Photos: Lankaart (c)

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #RENAISSANCE FRANCE - EUROPE DU SUD

Repost0

Publié le 16 Novembre 2014

Mexique valladolid (6)

 

A Valladolid, le couvent franciscain de San Bernandino de Siena est l’un des plus beaux exemples de bâtiment du XVIe siècle au Yucatan. La construction en fut entreprise en 1552, sous la direction du frère Juan de Mérida, architecte, et achevée en 1560. Le couvent est situé sur l’un des plus grands cenotes, bassin d'eau potable, de la région, visible sous la noria qui est encore en bon état, dans la huerta préservée en grande partie. L’église est pratiquement restée dans son état d’origine. Ce qui fait la qualité de cette ensemble c'est la couleur rose qui prédomine dans les étages, faisant de ce lieu, un endroit unique.

 

valladolid Le couvent franciscain de San Bernandin-copie-1

 

valladolid Le couvent franciscain de San Bernandin-copie-2

 

valladolid Le couvent franciscain de San Bernandin-copie-10

 

valladolid Le couvent franciscain de San Bernandin-copie-7valladolid Le couvent franciscain de San Bernandin-copie-8

 

valladolid Le couvent franciscain de San Bernandin-copie-11

 

valladolid Le couvent franciscain de San Bernandin-copie-12

 

Photos: Lankaart (c)

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #RENAISSANCE FRANCE - EUROPE DU SUD, #MEXIQUE

Repost0

Publié le 11 Mai 2014

France, mère des arts, des armes et des lois

 

 

France, mère des arts, des armes et des lois,

Tu m'as nourri longtemps du lait de ta mamelle :

Ores, comme un agneau qui sa nourrice appelle,

Je remplis de ton nom les antres et les bois.

 

Si tu m'as pour enfant avoué quelquefois,

Que ne me réponds-tu maintenant, ô cruelle ?

France, France, réponds à ma triste querelle.

Mais nul, sinon Écho, ne répond à ma voix.

 

Entre les loups cruels j'erre parmi la plaine,

Je sens venir l'hiver, de qui la froide haleine

D'une tremblante horreur fait hérisser ma peau.

 

Las, tes autres agneaux n'ont faute de pâture,

Ils ne craignent le loup, le vent ni la froidure :

Si ne suis-je pourtant le pire du troupeau.

 

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #RENAISSANCE FRANCE - EUROPE DU SUD, #POESIE

Repost0

Publié le 10 Mai 2014

La jalousie

 

 Poètes, peintres parlants, que vous sert de nous feindre,
Peintres, poètes muets, que vous sert de nous peindre
Des feux, des fouets, des fers, des vaisseaux pleins de trous,
Des rages, des fureurs, des lieux épouvantables :
Pour exprimer l'horreur des enfers effroyables,
Est-il enfer semblable à celui des jaloux ?

L'aigle de Prométhée, les fouets des Euménides,
Les vaisseaux défoncés des folles Danaïdes,
D'Ixion abusé les roues et les clous,
Les peines de Tantal, de Sisyph, de Phlégie
Ne sont que jeux au prix de l'âpre jalousie,
Il n'est enfer semblable à celui des jaloux.

Si la nuit le jaloux tient sa femme embrassée,
Il croit tenant le corps qu'un autre a sa pensée ;
Fût-elle à prier Dieu dans l'église à genoux,
Si du temps qu'il lui donne elle passe les bornes,
Ce Vulcain pense avoir le front tout plein de cornes
Et se plonge insensé dans l'enfer des jaloux.

Une rare beauté, un accoutrement brave,
Une charmante voix, une démarche grave,
Un oeil rempli d'attraits, un sourire trop doux,
Une gaillarde humeur, une larme aperçue,
Un doux accord de luth, une oeillade conçue,
Sont les plus grands tourments de l'enfer des jaloux.

Ils sont pâles, chagrins, songeards, mélancoliques,
Noisifs, capricieux, maussades, fantastiques,
Difficiles, hargneux, sauvages, loups-garous,
L'esprit toujours porté à quelque horrible songe,
Un vautour sans cesser les entrailles leur ronge,
Bref, il n'est tel enfer que celui des jaloux.

Donc vieillards refroidis, cherchez quelques Médées
Pour faire rajeunir vos vieillesses ridées,
Et au tripot d'amour mieux assener vos coups,
Ou bien, dagues de plomb, votre horoscope preuve
Que vous serez bientôt des cocus à l'épreuve
Et que vous entrerez dans l'enfer des jaloux.

Et vous cabas moisis, vieilles tapissières,
Tétins mous, fronds ridés, culs plats, fesses flétries,
Yeux pleureux, cheveux gras, pourquoi épousez-vous
Ces volages poulains qu'un jeune amour enflamme ?
Vous n'êtes que de glace, ils ne sont que de flamme.
Entrez, vieilles, entrez dans l'enfer des jaloux.

 

Jean Auvray, né vers 1580, probablement en Normandie et mort avant 1624, est un poète satirique français.

 

Jean Auvray a été chirurgien à Rouen, et ne saurait être confondu avec son homonyme dramaturge contemporain, avocat à Paris. Il appartient à la tradition de la satire normande dans la lignée de Vauquelin, Du Lorens, Angot de l’Éperonnière et Courval-Sonnet. Il est l’auteur d’écrits religieux et de satires. Alternant entre piété, cynisme et obscénité, sa poésie est cependant, selon certains critiques, la meilleure dans sa veine satirique. Il a aussi écrit une tragicomédie : l’Innocence descouverte (peut-être en 1609, dont on peut consulter le texte dans les seconde et troisième édition du Banquet des Muses).

 

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #RENAISSANCE FRANCE - EUROPE DU SUD, #POESIE

Repost0

Publié le 27 Janvier 2014

 
    

Je vous envoie un bouquet que ma main

Vient de trier de ces fleurs épanies;

Qui ne les eût à ce vêpre cueillies

Chutes à terre elles fussent demain.

 

Cela vous soit un exemple certain

Que vos beautés bien qu'elles soient fleuries

En peu de temps cherront toutes flétries

Et comme fleurs périront tout soudain.

 

Le temps s'en va, le temps s'en va, ma Dame,

Las ! le temps non, mais nous, nous en allons,

Et tôt serons étendus sous la lame ;

 

Et des amours desquelles nous parlons,

Quand serons morts, n'en sera plus nouvelle;

Pour ce, aimez-moi cependant qu'êtes belle.

 

Pierre de Ronsard - Continuation des Amours

 

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #RENAISSANCE FRANCE - EUROPE DU SUD, #POESIE

Repost0

Publié le 6 Novembre 2013

François Clouet Hercule François de Valois François d'AFrançois Clouet Pierre Forget seigneur de Fresnes

 

François Clouet, comme son père Jean Clouet, est originaire des Flandres. Sa vie est peu connue mais on sait qu’il fut un peintre très en vogue à la cour de France au XVIe siècle reprenant l’héritage artistique de son père. Il devient français en 1551. Les nombreux portraits qu’il peint à la cour sous les règnes de François Ier, Henri II et Charles IX sont un témoignage précieux des premiers temps de la renaissance française. On y voit l’influence de la peinture flamande à travers le souci du réalisme physique et psychologique, dans chacun de ses portraits François Cloue cherche à montrer la véritable nature de son commanditaire. Si les portraits de femmes jouent parfois dans le registre satirique ou galant, les portraits masculins sont d’un très grand réalisme.

 

Son style fera école, et son atelier deviendra l’un des lieux les plus prolifiques et les plus couru de l’art français au XVIe, de nombreux peintres dont Jacques Patin et Simon Le Roy feront leur école auprès du maître. Le style de François Clouet perdura de longue année après sa mort.

 

François Clouet François Hercule de France duc d'AlençoFrançois Clouet Charles IX jeune

 

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #RENAISSANCE FRANCE - EUROPE DU SUD

Repost0

Publié le 29 Septembre 2013


Musée du Louvre, Paris

Le Chateau d'Anet fut réalisé à la demande d'Henri II pour sa favorite Diane de Poitiers en 1552. Aujourd'hui il ne reste plus grand chose du château d'origine en partie détruit sous le Directoire, par contre demeure ce portrait de Diane, en Diane chasseresse exécuté par Jean Goujon et qui surplombait le portail d'entrée du château. 

Jean Goujon ( 1510/1566) a marqué pronfondément la sculpture de la renaissance en France par sa quête sans fin de la beauté absolue. Ses oeuvres d'une grâce iréelle sont le témoignage de cette quête. La Diane, qui déja en réalité était une beauté fatale pour son entourage, ici représenté est une oeuvre d'une grâce esquise qui marque un tournant par rapport à toute la production gothique des siècles précédant. Jean Goujon est le fondateur d'un art en France qui ouvre la voie au classicisme.

 


 

Photos: Lankaart

Source: RR

 

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #RENAISSANCE FRANCE - EUROPE DU SUD

Repost0

Publié le 25 Septembre 2013


L’église Saint-Etienne-du-Mont est situé à Paris au sommet de la montage Sainte-Geneviève à proximité du Panthéon. Elle est une émanation de l’abbaye Sainte-Geneviève, et à pour vocation d’offrir des services religieux à la population qui vit dans et autour de l’abbaye. Avec le développement de la Sorbone l’église d’origine ne suffit plus et en 1492 les moines génovéfains font don de terres pour la réalisation d’une nouvelle église. Celle-ci mêle les styles de la fin du Gothique et du début de la renaissance.

Ce mélange audacieux est magnifié dans le jubé, l’un des derniers existants, œuvre d’art en soit, d’une très belle facture. Le chantier se déroulera pendant tout le XVIe siècle, la façade étant réalisé en 1610. Le mélange des styles est l’intérêt de cette église, on voit inscrit dans la pierre le passage du gothique à la renaissance. Par ailleurs les très belles proportions de la nef en font une église agréable à parcourir, d’échelle humaine.

 





Photos: lankaart (c)

Source: RR

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #RENAISSANCE FRANCE - EUROPE DU SUD

Repost0