parcs et jardins

Publié le 27 Octobre 2017

Kyoto -  Chion-in Sanmon - Cimetière - Photos: Lankaart (c)
Kyoto -  Chion-in Sanmon - Cimetière - Photos: Lankaart (c)
Kyoto -  Chion-in Sanmon - Cimetière - Photos: Lankaart (c)
Kyoto -  Chion-in Sanmon - Cimetière - Photos: Lankaart (c)
Kyoto -  Chion-in Sanmon - Cimetière - Photos: Lankaart (c)
Kyoto -  Chion-in Sanmon - Cimetière - Photos: Lankaart (c)
Kyoto -  Chion-in Sanmon - Cimetière - Photos: Lankaart (c)

Kyoto - Chion-in Sanmon - Cimetière - Photos: Lankaart (c)

Le Chion-in, parmi la multitude de bâtiments religieux de Kyoto, est un site particulier. Au sud des hauteurs du quartier d’Higashiyama, ce temple aux multiples facettes réserve quelques surprises. Le site regroupe plusieurs temples et espaces annexes et est parsemé d’escaliers. Au point le plus haut du site on découvre un très beau cimetière qui épouse les courbes de niveaux des collines tout en offrant un espace de recueillement unique dans la ville grouillante de Kyoto.

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #Cimetière, #JAPON, #PARCS et JARDINS

Repost0

Publié le 17 Octobre 2017

Sicile - Cathédrale de Monreale - Jardins - Photos: Lankaart (c)

Sicile - Cathédrale de Monreale - Jardins - Photos: Lankaart (c)

La tradition islamique mêlant l'art des jardins et l'architecture, dont le palais de l'Alhambra est l'exemple type, fut perpétuée par d'autres exemples médiévaux, à l'image du cloître arabo-normand de la Cathédrale de Monreale en Sicile, commencé par Guillaume II en 1174. C'est ici dans ce cadre enchanteur qu'al-Idrisi conçut son atlas mondial pour le roi Roger II de Sicile. Ce magnifique jardin témoigne du brassage entre les cultures islamiques, byzantines et romanes, entre une dynastie venue du nord de l'Europe et une culture locale africano-mauresque. 

 

Sicile - Cathédrale de Monreale - Jardins - Photos: Lankaart (c)
Sicile - Cathédrale de Monreale - Jardins - Photos: Lankaart (c)
Sicile - Cathédrale de Monreale - Jardins - Photos: Lankaart (c)
Sicile - Cathédrale de Monreale - Jardins - Photos: Lankaart (c)

Sicile - Cathédrale de Monreale - Jardins - Photos: Lankaart (c)

Sicile - Cathédrale de Monreale - Jardins - Photos: Lankaart (c)Sicile - Cathédrale de Monreale - Jardins - Photos: Lankaart (c)
Sicile - Cathédrale de Monreale - Jardins - Photos: Lankaart (c)Sicile - Cathédrale de Monreale - Jardins - Photos: Lankaart (c)
Sicile - Cathédrale de Monreale - Jardins - Photos: Lankaart (c)Sicile - Cathédrale de Monreale - Jardins - Photos: Lankaart (c)
Sicile - Cathédrale de Monreale - Jardins - Photos: Lankaart (c)Sicile - Cathédrale de Monreale - Jardins - Photos: Lankaart (c)

Sicile - Cathédrale de Monreale - Jardins - Photos: Lankaart (c)

Sicile - Cathédrale de Monreale - Jardins - Photos: Lankaart (c)
Sicile - Cathédrale de Monreale - Jardins - Photos: Lankaart (c)
Sicile - Cathédrale de Monreale - Jardins - Photos: Lankaart (c)
Sicile - Cathédrale de Monreale - Jardins - Photos: Lankaart (c)
Sicile - Cathédrale de Monreale - Jardins - Photos: Lankaart (c)

Sicile - Cathédrale de Monreale - Jardins - Photos: Lankaart (c)

Monreale Sicile

Monreale Sicile

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 14 Octobre 2017

Villa royale de Marlia - Photo: Lankaart (c)

Villa royale de Marlia - Photo: Lankaart (c)

Entourée d'un grand parc, la villa est le résultat des interventions de seize propriétaires. Déjà à la période Lombarde (IXe siècle), il y avait ici une forteresse habitée par le duc de Toscane, puis transmise à la famille Bonvisi de 1517 jusqu'en 1651, contrainte après leur faillite en 1629, de vendre la plupart des biens familiaux.

La villa a été ensuite achetée par de riches nobles lucquois Oliviero et Lélio Orsetti, qui rénovent le palais et surtout réalisent un magnifique jardin baroque,... Ils sont également responsables de la construction du petit pavillon de "l'Horloge" pour les écuries, les cuisines, les services, etc., et caractérisé sur sa façade principale par un portique surmonté par une loggia avec une élévation centrale où est placé l'horloge, d'où il tire son nom. Le jardin, orné de fontaines, bassins, de nymphes, de statues, présente une symétrie géométrique ...

En 1806, la villa et le parc devinrent la propriété d'Elisa Bonaparte Baciocchi, princesse de Lucques ....

Wikipedia

Villa Reale di Marlia - Villa royale de Marlia - Photos: Lankaart (c)
Villa Reale di Marlia - Villa royale de Marlia - Photos: Lankaart (c)
Villa Reale di Marlia - Villa royale de Marlia - Photos: Lankaart (c)
Villa Reale di Marlia - Villa royale de Marlia - Photos: Lankaart (c)
Villa Reale di Marlia - Villa royale de Marlia - Photos: Lankaart (c)
Villa Reale di Marlia - Villa royale de Marlia - Photos: Lankaart (c)
Villa Reale di Marlia - Villa royale de Marlia - Photos: Lankaart (c)

Villa Reale di Marlia - Villa royale de Marlia - Photos: Lankaart (c)

Toscane - Parc de la Villa royale de Marlia

En 1923 le Comte et la Comtesse Pecci-Blunt ont acheté la propriété et l’année suivante ils ont fait exécuter par Jacques Greber, célèbre architecte français, la restauration du Parc et des jardins, avec l’intention d’unir tradition et innovation. La création de bois, de ruisseaux, d’un lac et d’éléments bucoliques a complété et enrichi le paysage romantique déjà donné par les styles des jardins.

Aujourd'hui le Parc de Villa Reale de Marlia s’étend sur une surface de 16 hectares et est le résultat d’une succession complexe de transformations qui témoignent de deux différentes périodes de l’architecture des villas lucquoises. Une partie du Parc conserve, en effet, la création originelle du XVII siècle avec ses haies, ses parterres fleuris et ses arbres de haut fût; l’autre partie est dessinée selon la mode des jardins à l’anglaise avec ses sentiers sinueux, ses vues panoramiques et ses petits bois ombragés. Les arbres représentent un patrimoine très riche avec de grands exemplaires de abies, quercus palustris, pins, chênes, chênes verts et platanes. Les Prés, avec leurs petits arbustums de sous-bois, sont les ornements de la Villa de l’Évêque dans un paysage unique qui change selon les heures de la journée et le cours des saisons. En se promenant dans le Parc de Villa Reale, on peut découvrir beaucoup de bâtiments et recoins panoramiques impressionnants.

Villa Reale

Villa royale de Marlia - Photos: Lankaart (c)Villa royale de Marlia - Photos: Lankaart (c)
Villa royale de Marlia - Photos: Lankaart (c)Villa royale de Marlia - Photos: Lankaart (c)

Villa royale de Marlia - Photos: Lankaart (c)

Villa royale de Marlia - Photos: Lankaart (c)
Villa royale de Marlia - Photos: Lankaart (c)
Villa royale de Marlia - Photos: Lankaart (c)
Villa royale de Marlia - Photos: Lankaart (c)

Villa royale de Marlia - Photos: Lankaart (c)

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #PARCS et JARDINS

Repost0

Publié le 8 Octobre 2017

Lucca - Lucques - Jardins du Palais Pfanner - Photos: Lankaart (c)

Lucca - Lucques - Jardins du Palais Pfanner - Photos: Lankaart (c)

Le Palais Pfanner ou Palais Controni-Pfanner, est un palais situé dans la ville de Lucques en Toscane, en bordure de son enceinte fortifiée, les Mura di Lucca, accessible par le 33, Via degli Asili.

Il est surtout remarquable par son jardin à l'italienne qui se veut inspiré de celui de Boboli du palais Pitti de Florence, aménagé par l'architecte Filippo Juvarra au XVIIIe siècle.
Le jardin prolonge le sud du palais vers les murailles de la cité au nord, comme on peut le voir dans le document des Sinibaldi daté du 1843. Par la grille d'entrée, on accède au jardin par une allée pavée, sur laquelle sont posés quatre vases en terracotta plantés de cycas. Un haie de cycas hauts environ 1,5 m entoure entièrement le jardin qui est subdivisé géométriquement en sept vastes espaces rectangulaires parcourus par des allées rectilignes. La pelouse face au palais est subdivisée en quatre zones gazonnées, bordées de buis et de laurier, avec au centre un bassin octogonal, décoré de quatre statues allégoriques représentant les éléments : Vulcain (feu), Mercure (air), Dionysos (terre) et Océan (eau). Près du palais sont situées les statues allégoriques des Quatre Saisons bordées par une bambouseraie.

À l'intérieur des pelouses, suivant les saisons sont visibles des ifs, des pins, des arbres fruitiers ou des magnolias. À l'opposé de l'entrée, adossée au mur d'enceinte, se trouve l'orangerie (limonaia), surmontée d'une balustrade sur laquelle figurent des lions et au centre un basilic, emblème des Controni. Aux côtés du porche, deux niches contiennent à droite la statue d'Hercule et à gauche celle de Cybèle . Les deux allées principales qui entourent les pelouses sont parsemées de nombreux pots contenant des citronniers et des rosiers.

Wikipedia

Lucca - Lucques - Jardins du Palais Pfanner - Photos: Lankaart (c)
Lucca - Lucques - Jardins du Palais Pfanner - Photos: Lankaart (c)
Lucca - Lucques - Jardins du Palais Pfanner - Photos: Lankaart (c)
Lucca - Lucques - Jardins du Palais Pfanner - Photos: Lankaart (c)
Lucca - Lucques - Jardins du Palais Pfanner - Photos: Lankaart (c)
Lucca - Lucques - Jardins du Palais Pfanner - Photos: Lankaart (c)
Lucca - Lucques - Jardins du Palais Pfanner - Photos: Lankaart (c)
Lucca - Lucques - Jardins du Palais Pfanner - Photos: Lankaart (c)

Lucca - Lucques - Jardins du Palais Pfanner - Photos: Lankaart (c)

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #PARCS et JARDINS

Repost0

Publié le 27 Septembre 2017

Paris - Bernard Tschumi - Parc de la Villette - Photo: Lankaart (c)

Paris - Bernard Tschumi - Parc de la Villette - Photo: Lankaart (c)

Le projet du parc de la Villette à Paris de Bernard Tschumi est certainement l'un des projets de paysage déconstructivistes les plus aboutis de la fin du XXe siècle. Construit sur le site d'un ancien abattoir et d'un marché au bétail il fait partie d'un projet urbain ambitieux regroupant autour du parc une Cité de la Musique et un musée des sciences et technologies. 

Bernard Tschumi reste fidèle à de nombreux principes modernistes, dont la volonté de se délester du poids de l'histoire et d'oublier toutes références à des formes archétypales de la nature ou de l'art du paysage qui ont pourtant marqués Paris. Notamment le parc ne teint compte d'aucune composante romantique.

Le sens du parc est donc original et profondément urbain, il privilégie une appréhension cinématique de l'espace. la qualité du parc se base donc sur l'expérience personnelle et la superposition de trois échelles développées par Tschumi: la trame stricte des folies rouges néo-constructivistes qui se superpose aux éléments existants: canal, grande halle, musée; l'ensemble des cheminements qui forment toute une série de parcours et de perspectives; et enfin des "surfaces" grandes prairies et parvis. L'ensemble se réfère au mouvement déconstructiviste dans le sillage des tendances artistiques et philosophiques de l'époque.

 

Paris - Bernard Tschumi - Parc de la Villette
Folies de Bernard Tschumi - Parc de la Villette - Photos: Lankaart (c)
Folies de Bernard Tschumi - Parc de la Villette - Photos: Lankaart (c)
Folies de Bernard Tschumi - Parc de la Villette - Photos: Lankaart (c)
Folies de Bernard Tschumi - Parc de la Villette - Photos: Lankaart (c)
Folies de Bernard Tschumi - Parc de la Villette - Photos: Lankaart (c)
Folies de Bernard Tschumi - Parc de la Villette - Photos: Lankaart (c)
Folies de Bernard Tschumi - Parc de la Villette - Photos: Lankaart (c)

Folies de Bernard Tschumi - Parc de la Villette - Photos: Lankaart (c)

La trame des folies est l'un des éléments forts du parc, elle joue le rôle de repère pour le visiteur et de symbole iconique pour le parc. Certaines sont implantées le long du canal et jouent avec leur reflet dans l'eau, d'autres sont au sein même du musée ou accrochées aux passerelles hautes.

Le parc est devenu un lieu très populaire , les grandes prairies accueillent de nombreuses manifestations culturelles: concerts, bals, fête du cinéma etc ...

Bernard Tschumi - Parc de la Villette  - Photos: Lankaart (c)
Bernard Tschumi - Parc de la Villette  - Photos: Lankaart (c)
Bernard Tschumi - Parc de la Villette  - Photos: Lankaart (c)
Bernard Tschumi - Parc de la Villette  - Photos: Lankaart (c)
Bernard Tschumi - Parc de la Villette  - Photos: Lankaart (c)
Bernard Tschumi - Parc de la Villette  - Photos: Lankaart (c)

Bernard Tschumi - Parc de la Villette - Photos: Lankaart (c)

Bernard Tschumi - Parc de la Villette  - Photos: Lankaart (c)
Bernard Tschumi - Parc de la Villette  - Photos: Lankaart (c)

Bernard Tschumi - Parc de la Villette - Photos: Lankaart (c)

Parc de la Villette  - Photos: Lankaart (c)
Parc de la Villette  - Photos: Lankaart (c)

Parc de la Villette - Photos: Lankaart (c)

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #PARCS et JARDINS, #ART CONTEMPORAIN

Repost0

Publié le 23 Septembre 2017

Greece - Delphi - Photo: Lankaart (c)

Greece - Delphi - Photo: Lankaart (c)

Le paysage qui encadre le sanctuaire de Delphes, situé sous l'éperon semi-circulaire des Phédriades au pied du mont Parnasse, est à la fois impressionnant et époustouflant. Le site fut consacré comme l'un des principaux sanctuaires dédiés à Apollon. Le choix du site témoigne du goût des Grecs pour les grandes compositions naturelles, expressions ultimes de l'ordre divin.

Cet intérêt pour le paysage on le retrouve également en Sicile où les Grecs implantèrent leurs sites religieux en fonction de la nature.

Le nom Delphoi a les mêmes racines que le mot grec signifiant "ventre maternel" et se réfère à un ancien culte en l'honneur de Gaïa. Le parcours d'Athènes à Delphes est long et pénible, il traverse les monts qui entourent le site. Ce long périple avait pour but de nourrir le sentiment de pureté et d'altérité nécessaire à tout homme qui voulait se rendre au sanctuaire.

 

Delphes et le Temple d'Apollon - Photos: Lankaart (c)
Delphes et le Temple d'Apollon - Photos: Lankaart (c)
Delphes et le Temple d'Apollon - Photos: Lankaart (c)
Delphes et le Temple d'Apollon - Photos: Lankaart (c)

Delphes et le Temple d'Apollon - Photos: Lankaart (c)

La fontaine Castalie, lovée dans un ravin entre deux parois des Roches Phédriades, est sans doute le site de culte le plus ancien de Delphes. Son eau, alimentée par les neiges du mont Parnasse, s'écoulait toute l'année et alimentait un bassin voué aux ablutions qui marquait un seuil sacré pour tous ceux qui voulaient pénétrer dans le sanctuaire.

L'ascension de la Voie Sacrée exigeait un effort supplémentaire des pèlerins qui voulaient accéder à l'oracle et au temple d'Apollon.

Le paysage de Delphes incarne le rapport conceptuel que les Grecs voulurent symboliser dans l'aménagement de ces sites, entre l'homme et la nature, entre l'homme et les dieux. Après avoir atteint le temple l'ascension se poursuit vers le théâtre offrant des vues spectaculaires sur la vallée et les montagnes. 

Les chemins étroits, l'asymétrie dans l'aménagement du site, les différentes terrasses, les roches voisines qui cadrent le ciel, tout est fait pour rendre compte du pouvoir naturel de ce paysage. 

Delphi et la Voie sacrée  - Photos: Lankaart (c)
Delphi et la Voie sacrée  - Photos: Lankaart (c)
Delphi et la Voie sacrée  - Photos: Lankaart (c)
Delphi et la Voie sacrée  - Photos: Lankaart (c)
Delphi et la Voie sacrée  - Photos: Lankaart (c)

Delphi et la Voie sacrée - Photos: Lankaart (c)

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #PARCS et JARDINS, #GRECE ANTIQUITE

Repost0

Publié le 6 Septembre 2017

Toscane - Jardins de la Villa Oliva - photos: Lankaart (c)

Toscane - Jardins de la Villa Oliva - photos: Lankaart (c)

Le parc de la Villa Oliva s’étend sur cinq hectares environ, il est composé de différents jardins.

On trouve, disséminées dans le parc, en plus du boulevard de charmes nommé plus haut, d’autres créations suggestives et arborescentes comme, par exemple, un belvédère très beau couvert de ifs coupés en arc, délimité d’une balustrade avec de petites colonnes qui s’ouvre, d’une manière suggestive, sur le jardin au-dessous et sur le paysage des collines qui environnent la ville. La beauté du lieu est mise en évidence par des statues en pierre et en terre cuite qui, avec leur symbolique, nous rappellent la destination du lieu: une effraie et une très belle Diane assise, avec son chien fidèle et son carquois, sont placés dans une plantation de yeuses (Quercus ilex L.), qui constituaient « la ragnaia », c’est à dire le lieu destiné au rangement des filets pour chasser les oiseaux .

Le jardin au nord, est caractérisé par la présence d’une des statues la plus originales de la Villa, le prétendu “Pitocco” qui représente un vieil homme, immortalisé dans une position naturelle, assis sur un muret, les jambes abandonnées, le dos légèrement courbe.

La beauté du parc est mise en relief par des fontaines dont le fonctionnement était et est encore possible grâce à la richesse des eaux de la zone. Dans l’ancien installation, qui fonctionne encore, l’eau des sources était canalisée dans un grand bassin qui, grâce à une légère dénivellation du sol, garantissait un fonctionnement constant du débit, nécessaire soit pour alimenter les jets des fontaines soit pour l’irrigation du jardin et du potager.

Dans le jardin nord est située la fontaine considérée comme la plus belle du parc: celle de la “Sirène”, attribuable, d’après Isa Belli Barsali, au même architecte qui a réalisé l’entrée à est. Elle est adossée contre le mur d’enceinte et son sommet est surmonté par un tympan, qui soutient un blason des Buonvisi. Au milieu, entourée par deux piliers en pierre, ornés par deux cariatides qui se distinguent sur le fond avec une décoration symétrique faite par des cailloux de fleuve blancs et noirs, et par des satyres se trouve la figure d’une Sirène ailée.

Villa Oliva

Toscane - Jardins de la Villa Oliva - photos: Lankaart (c)
Toscane - Jardins de la Villa Oliva - photos: Lankaart (c)
Toscane - Jardins de la Villa Oliva - photos: Lankaart (c)
Toscane - Jardins de la Villa Oliva - photos: Lankaart (c)
Toscane - Jardins de la Villa Oliva - photos: Lankaart (c)

Toscane - Jardins de la Villa Oliva - photos: Lankaart (c)

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #PARCS et JARDINS

Repost0

Publié le 12 Juillet 2017

Monet - Les jardins de Giverny - Photos: Lankaart (c)

Monet - Les jardins de Giverny - Photos: Lankaart (c)

Monet séjournera de 1883 à 1926 dans sa maison de Giverny aux portes de la Normandie. Durant cette période il se consacrera au développement et à l’embellissement de ses jardins : jardin de fleurs, jardin d’eau, jardin japonais sources d’inspiration jusqu’à sa mort.

En parcourant les différents jardins on retrouve sa soif de couleur et l’inspiration de nombreux tableaux dont les célèbres nymphéas réalisés sur place dans son immense atelier. Elles donneront une image sublime du jardin d’eau.

 

Texte et photos: Lankaart

Monet - Les jardins de Giverny - Photos: Lankaart (c)
Monet - Les jardins de Giverny - Photos: Lankaart (c)
Monet - Les jardins de Giverny - Photos: Lankaart (c)
Monet - Les jardins de Giverny - Photos: Lankaart (c)
Monet - Les jardins de Giverny - Photos: Lankaart (c)

Monet - Les jardins de Giverny - Photos: Lankaart (c)

Monet - Les jardins de Giverny - Photos: Lankaart (c)Monet - Les jardins de Giverny - Photos: Lankaart (c)
Monet - Les jardins de Giverny - Photos: Lankaart (c)Monet - Les jardins de Giverny - Photos: Lankaart (c)
Monet - Les jardins de Giverny - Photos: Lankaart (c)Monet - Les jardins de Giverny - Photos: Lankaart (c)Monet - Les jardins de Giverny - Photos: Lankaart (c)
Monet - Les jardins de Giverny - Photos: Lankaart (c)Monet - Les jardins de Giverny - Photos: Lankaart (c)Monet - Les jardins de Giverny - Photos: Lankaart (c)

Monet - Les jardins de Giverny - Photos: Lankaart (c)

Monet - Les jardins de Giverny - Photos: Lankaart (c)
Monet - Les jardins de Giverny - Photos: Lankaart (c)
Monet - Les jardins de Giverny - Photos: Lankaart (c)
Monet - Les jardins de Giverny - Photos: Lankaart (c)
Monet - Les jardins de Giverny - Photos: Lankaart (c)

Monet - Les jardins de Giverny - Photos: Lankaart (c)

Monet - Nymphea

Monet - Nymphea

Monet - Les jardins de Giverny - Photos: Lankaart (c)
Monet - Les jardins de Giverny - Photos: Lankaart (c)
Monet - Les jardins de Giverny - Photos: Lankaart (c)
Monet - Les jardins de Giverny - Photos: Lankaart (c)

Monet - Les jardins de Giverny - Photos: Lankaart (c)

Monet - Parlement de Londres

Monet - Parlement de Londres

Monet - Les jardins de Giverny - Photos: Lankaart (c)Monet - Les jardins de Giverny - Photos: Lankaart (c)
Monet - Les jardins de Giverny - Photos: Lankaart (c)Monet - Les jardins de Giverny - Photos: Lankaart (c)Monet - Les jardins de Giverny - Photos: Lankaart (c)
Monet - Les jardins de Giverny - Photos: Lankaart (c)Monet - Les jardins de Giverny - Photos: Lankaart (c)
Monet - Les jardins de Giverny - Photos: Lankaart (c)Monet - Les jardins de Giverny - Photos: Lankaart (c)Monet - Les jardins de Giverny - Photos: Lankaart (c)

Monet - Les jardins de Giverny - Photos: Lankaart (c)

Monet - Jeune femme à l'ombrelle

Monet - Jeune femme à l'ombrelle

Monet - Les jardins de Giverny - Photos: Lankaart (c)
Monet - Les jardins de Giverny - Photos: Lankaart (c)
Monet - Les jardins de Giverny - Photos: Lankaart (c)
Monet - Les jardins de Giverny - Photos: Lankaart (c)
Monet - Les jardins de Giverny - Photos: Lankaart (c)

Monet - Les jardins de Giverny - Photos: Lankaart (c)

Monet  - Impression soleil levant

Monet - Impression soleil levant

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #NATURALISME et IMPRESSIONISME, #PARCS et JARDINS

Repost0

Publié le 21 Juin 2017

Parc et jardins du Château de Cheverny - Photos: Lankaart (c)

Parc et jardins du Château de Cheverny - Photos: Lankaart (c)

Les parterres du XVIIe s. entourent le château de Cheverny, conformes à la symétrie de son architecture. Un peu plus loin le parc à l'anglaise mêle séquoias géants, cèdres et plusieurs variétés de pins. Le jardin potager a été remanié ; il s'agit d'un quadrillage composite d'espaces fleuris, de rangs de vigne, de légumes et d'arbustes fruitiers. Un jardin d'ornement et d'agrément s'étend entre le château et l'orangerie. De conception contemporaine, il recouvre néanmoins tout un espace occupé jadis par un jardin à la française. 

Parc et jardins du Château de Cheverny - Photos: Lankaart (c)
Parc et jardins du Château de Cheverny - Photos: Lankaart (c)
Parc et jardins du Château de Cheverny - Photos: Lankaart (c)

Parc et jardins du Château de Cheverny - Photos: Lankaart (c)

Parc et jardins du Château de Cheverny - Photos: Lankaart (c)Parc et jardins du Château de Cheverny - Photos: Lankaart (c)
Parc et jardins du Château de Cheverny - Photos: Lankaart (c)Parc et jardins du Château de Cheverny - Photos: Lankaart (c)
Parc et jardins du Château de Cheverny - Photos: Lankaart (c)Parc et jardins du Château de Cheverny - Photos: Lankaart (c)
Parc et jardins du Château de Cheverny - Photos: Lankaart (c)Parc et jardins du Château de Cheverny - Photos: Lankaart (c)Parc et jardins du Château de Cheverny - Photos: Lankaart (c)

Parc et jardins du Château de Cheverny - Photos: Lankaart (c)

Parc et jardins du Château de Cheverny - Photos: Lankaart (c)
Parc et jardins du Château de Cheverny - Photos: Lankaart (c)
Parc et jardins du Château de Cheverny - Photos: Lankaart (c)
Parc et jardins du Château de Cheverny - Photos: Lankaart (c)

Parc et jardins du Château de Cheverny - Photos: Lankaart (c)

Parc et jardins du Château de Cheverny - Photos: Lankaart (c)Parc et jardins du Château de Cheverny - Photos: Lankaart (c)
Parc et jardins du Château de Cheverny - Photos: Lankaart (c)Parc et jardins du Château de Cheverny - Photos: Lankaart (c)
Parc et jardins du Château de Cheverny - Photos: Lankaart (c)Parc et jardins du Château de Cheverny - Photos: Lankaart (c)

Parc et jardins du Château de Cheverny - Photos: Lankaart (c)

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #PARCS et JARDINS

Repost0

Publié le 17 Juin 2017

France - Bioparc de Doué la Fontaine - Photos: Lankaart (c)

France - Bioparc de Doué la Fontaine - Photos: Lankaart (c)

Le Bioparc de Doué-la-Fontaine est un parc zoologique français situé en Pays de la Loire à une vingtaine de kilomètres de Saumur.

Implanté au cœur d'anciennes carrières d'extraction de pierre coquillière, ce qui lui confère un caractère troglodytique particulier, il s'étend sur 14 hectares et présente environ 1 000 animaux d'une centaine d'espèces. C'est l'un des rares zoos français à présenter des rhinocéros noirs et des okapis.

Premier parc zoologique privé de France à devenir membre permanent de l'Association européenne des zoos et aquariums (EAZA), dès les années 1980, il s'engage dans la conservation ex situ en participant à des programmes européens pour les espèces menacées (EEP), dont il en coordonne deux. Le Bioparc est l'initiateur des « projets natures » qui visent à protéger les milieux naturels et les espèces qui y vivent. En 2013, près de 25 projets, financés en grande partie par le Bioparc, sont en place à travers le monde. Il est également membre de l'Association mondiale des zoos et aquariums (WAZA).

France - Bioparc de Doué la Fontaine - Photos: Lankaart (c)
France - Bioparc de Doué la Fontaine - Photos: Lankaart (c)
France - Bioparc de Doué la Fontaine - Photos: Lankaart (c)
France - Bioparc de Doué la Fontaine - Photos: Lankaart (c)

France - Bioparc de Doué la Fontaine - Photos: Lankaart (c)

La philosophie du Bioparc peut se décliner en plusieurs étapes : susciter de l'émotion par l'immersion, présenter des espèces ambassadrices des milieux sauvages menacées, s'investir dans leur pays d'origine et faire du parc un espace d'échanges et de sensibilisation.

Au sein du bioparc, la plupart des espèces présentes le sont dans le cadre de programmes de protection et de réintroduction, tandis qu'à l'extérieur, le parc soutient et accompagne des associations locales dédiées à la conservation d'espèces menacées où de milieux naturels précieux.

Sur le plan pédagogique, les messages délivrés par l’équipe du Bioparc sont déclinés en 4 étapes : état des lieux, destruction et menaces, engagement du Bioparc, engagement des visiteurs.

La méthode utilisée, en jouant sur différentes sortes d’approches, scientifique, ludique, sensorielle et artistique, a ceci de particulier qu’elle cherche à conjuguer émotion du public et respect de la vie sauvage, en espérant que les visiteurs repartiront davantage conscients de leur capacité individuelle à agir pour préserver l’environnement…

Pour le public scolaire, un accompagnement en amont et des fiches pédagogiques adaptées au programme assurent à l’enseignant une bonne préparation de son projet.

Pour les Centres de loisirs, l’équipe parie sur la sensibilisation par le jeu : l’approche ludique est donc privilégiée. Outre les ateliers, les mallettes pédagogiques et les supports en libre-service, une animation spécifique, « Le Défi des Animaux », est proposée à ce public. Composée d’une série d’épreuves à réaliser en équipe, cette compétition sensibilise les joueurs à la protection de la faune sauvage. Les participants sont ensuite récompensés par un cadeau.

Source: Wikipedia

France - Bioparc de Doué la Fontaine - Photos: Lankaart (c)France - Bioparc de Doué la Fontaine - Photos: Lankaart (c)
France - Bioparc de Doué la Fontaine - Photos: Lankaart (c)France - Bioparc de Doué la Fontaine - Photos: Lankaart (c)France - Bioparc de Doué la Fontaine - Photos: Lankaart (c)
France - Bioparc de Doué la Fontaine - Photos: Lankaart (c)France - Bioparc de Doué la Fontaine - Photos: Lankaart (c)
France - Bioparc de Doué la Fontaine - Photos: Lankaart (c)France - Bioparc de Doué la Fontaine - Photos: Lankaart (c)France - Bioparc de Doué la Fontaine - Photos: Lankaart (c)

France - Bioparc de Doué la Fontaine - Photos: Lankaart (c)

France - Bioparc de Doué la Fontaine - Photos: Lankaart (c)
France - Bioparc de Doué la Fontaine - Photos: Lankaart (c)
France - Bioparc de Doué la Fontaine - Photos: Lankaart (c)

France - Bioparc de Doué la Fontaine - Photos: Lankaart (c)

France - Bioparc de Doué la Fontaine - Photos: Lankaart (c)France - Bioparc de Doué la Fontaine - Photos: Lankaart (c)
France - Bioparc de Doué la Fontaine - Photos: Lankaart (c)France - Bioparc de Doué la Fontaine - Photos: Lankaart (c)
France - Bioparc de Doué la Fontaine - Photos: Lankaart (c)France - Bioparc de Doué la Fontaine - Photos: Lankaart (c)
France - Bioparc de Doué la Fontaine - Photos: Lankaart (c)France - Bioparc de Doué la Fontaine - Photos: Lankaart (c)France - Bioparc de Doué la Fontaine - Photos: Lankaart (c)

France - Bioparc de Doué la Fontaine - Photos: Lankaart (c)

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #PARCS et JARDINS

Repost0