naturalisme et impressionisme

Publié le 1 Mai 2013

Childe Hassam The Goldfish Window Frederick

 

Childe Hassam est un peintre américain (1859 - 1935). Il sera l'un des promoteur de l'impressionisme aux Etats-Unis. Il profite de ses séjours à Paris de 1883 à 1888 pour se libérer de l'académisme et adopte les principes de l'impressionisme. Sa facilité décorative et sa touche très rapide lui donne un style originale. Ses vues panoramiques surtout de Paris auront un grand succès. Il fonde en 1898 le groupe des dix (The Ten American Artist). 

 

Child Hassam couch-on-the-porch-cos-cob

 

Childe Hassam at-sunset

 

Childe Hassam - Champs Elysées, Paris

 

Childe Hassam southend

 

DA



Travaillant de préférence à l'étranger, Franck Buscher (1828-1890) séjourna en Angleterre à plusieurs reprises (commissaire de la section d'art suisse à l'Exposition universelle de Londres en 1862), en Espagne, en Italie, en Grèce. Entre le réalisme, l'art officiel et la peinture de plein air, B. laisse une œuvre fortement colorée, de styles et de thèmes divers, où dominent le portrait, les scènes de genre et le paysage. Ferdinand Georg Waldmüller Waldmüller (1793-1865) s'intéressa […]


Eugène Boudin était un peintre marin, expert en matière de rendu de tout ce qui est lié à la mer et à ses rivages. Il peignit notamment de nombreux tableaux décrivant la vie des pêcheurs sur les ports et les marchés ; ainsi que celle des familles bourgeoises du XIXe siècle sur les plages de Normandie. L'importance du ciel et des effets atmosphériques dans ses peintures lui valut d'être surnommé le « roi des ciels » par le peintre français Camille Corot. Il attachait en effet une grande […]

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #NATURALISME et IMPRESSIONISME

Repost0

Publié le 19 Avril 2013

 

Jongkind Rotterdam

 Rotterdam

 

Dans les années 1860, Jongkind travaille et expose avec les peintres de l'école de Barbizon. Il a une grande influence sur Eugène Boudin et Claude Monet qu'il rencontre en 1862 lors de séjours communs à la Ferme Saint-Siméon à Honfleur, il construira une longue amitié avec ces trois peintres. Ses marines et scènes côtières ont une grande fraîcheur. Contrairement aux impressionnistes, il exécute ses toiles à l'atelier d'après ses croquis et ses aquarelles réalisés à l'extérieur. Il acquiert petit à petit la célébrité et les marchands d'art les plus célèbres du temps, tels Hector Brame ou Adolphe Beugniet, qui exposent ses toiles dans leurs galeries.

 

En août 1873, Jongkind découvre le Dauphiné. Il arrive à la gare de Chabons. Il réside alors à Pupetières avec le couple Fesser, son "bon ange", pendant une partie de l'année. Monsieur Fesser est cuisinier au service du marquis de Virieu. En 1878, il vient habiter à La Côte-Saint-André, village natal d'Hector Berlioz, pour y mener une existence paisible. Il produira, dans sa période dauphinoise, beaucoup d'aquarelles. Il n'est plus tenu à peindre de commande, il est au contact des habitants et des paysans qu'il croque. Sa sensibilité exacerbée l'amène à être interné à Saint-Egrève. Il est enterré à La Côte-Saint-André.

 

Jongkind la seine

 La Seine

 

Jongkind paysage

 

Source: Wikipedia

 




Waldmüller (1793-1865) s'intéressa progressivement à la nature, et se mit à peindre des paysages. C'est dans ce genre que son style atteindra la plus grande originalité : son sens des couleurs et sa bonne connaissance de la nature l'aidèrent à réaliser quelques toiles remarquables. Waldmüller fut un temps professeur à l'académie des beaux-arts de Vienne, mais eut régulièrement des disputes avec l'élite viennoise en raison de ses critiques au sujet du système de l'académie, qu'il voulait […]



« …je m’arrêterai devant une toile huchée sur un chevalet, un paysage d’été où le soleil pleut furieusement sur un champ de blé. C’est là le meilleur paysage que je connaisse de M. Pissarro. Il y a sur ce champ un poudroiement de soleil, un tremblement de nature chauffée à outrance, curieux. » Huysmans, L’Art Moderne, 1883, Exposition des Indépendants en 1880. Octave Mirbeau - Camille Pissaro "On peut voir dans la galerie Durand-Ruel une exposition de cent toiles de M. Camille Pissarro : […]

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #NATURALISME et IMPRESSIONISME

Repost0

Publié le 4 Avril 2013

 

Frank Buchser femme a l'ombre

 

Travaillant de préférence à l'étranger, Franck Buscher (1828-1890) séjourna en Angleterre à plusieurs reprises (commissaire de la section d'art suisse à l'Exposition universelle de Londres en 1862), en Espagne, en Italie, en Grèce. Entre le réalisme, l'art officiel et la peinture de plein air, B. laisse une œuvre fortement colorée, de styles et de thèmes divers, où dominent le portrait, les scènes de genre et le paysage.

 

Frank Buchser femme dessinant cote anglaise

 

 

Frank Buchser diamantina

 




Waldmüller (1793-1865) s'intéressa progressivement à la nature, et se mit à peindre des paysages. C'est dans ce genre que son style atteindra la plus grande originalité : son sens des couleurs et sa bonne connaissance de la nature l'aidèrent à réaliser quelques toiles remarquables. Waldmüller fut un temps professeur à l'académie des beaux-arts de Vienne, mais eut régulièrement des disputes avec l'élite viennoise en raison de ses critiques au sujet du système de l'académie, qu'il voulait […]



Musée d'Orsay, Paris. (c) Visipix.com. « Par son observation cruelle, implacable, Toulouse Lautrec se rapproche des Huysmans, des Becque, et de tous ceux qui afficheraient sur la physionomie extérieure, sur le masque, l’intimité de l’être », Roger Max. Huysmans - Degas - Danseuses « Prenez par exemple un tableau de M. Degas et voyez si celui-là se borne à être un excellent « modiste », si, en dehors de sa grande habilité à rendre les étoffes, il ne sait pas vous jeter sur ses pieds une […]

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #NATURALISME et IMPRESSIONISME

Repost0

Publié le 4 Mars 2013

Renoir baigneuse

 

" L’exposition des œuvres de M. Renoir, à l’occasion de laquelle j’écris ces quelques remarques, comprend un ensemble de tableaux de l’artiste, qui nous permet de le suivre depuis son origine et de constater le développement qu’a subi son talent. Dès l’abord nous lui reconnaissons la faculté de peindre la femme dans toute sa grâce et sa délicatesse, ce qui l'a conduit tout particulièrement à exceller dans le portrait. Ce don du charme, l’artiste l'a manifesté, dès le début, dans sa plénitude, et c’est dans ses qualités de peintre et de coloriste, que nous avons à observer le progrès et le développement. Nous le voyons acquérir une touche de plus en plus large et personnelle, donner de plus en plus de souplesse à ses figures, les entourer de plus en plus d’air, les baigner de plus en plus de lumière ; nous le voyons accentuer sans cesse son coloris et arriver enfin à réaliser, comme en se jouant, les combinaisons de couleurs les plus hardies. "

 

Préface du catalogue des œuvres de Renoir, exposées par M. Durand-Ruel, 9, boulevard de la Madeleine, en avril 1882.

 

renoir jeune femme

 

Renoir jeune femme au bain

 

Renoir jeune fille au bain

 



Baigneurs, vers 1890, Musée d'Orsay, Paris Cézanne dans ses peintures a su créer un univers très personnel. Son travail sur les couleurs est exceptionnel, mais il sut également composées avec toute une série de blancs, colorées, vibrant, nuancé qui créent comme dans les Baigneurs un univers de calme et de volupté. Les baigneurs sont un thème récurant chez Cézanne. Ici il construit un paysage de nuages blanc colorées de bleu, de rouge et de jaune qui dialogue avec les corps des hommes […]


Musée d'Orsay, Paris. (c) Visipix.com. « Par son observation cruelle, implacable, Toulouse Lautrec se rapproche des Huysmans, des Becque, et de tous ceux qui afficheraient sur la physionomie extérieure, sur le masque, l’intimité de l’être », Roger Max. Huysmans - Degas - Danseuses « Prenez par exemple un tableau de M. Degas et voyez si celui-là se borne à être un excellent « modiste », si, en dehors de sa grande habilité à rendre les étoffes, il ne sait pas vous jeter sur ses pieds une […]

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #NATURALISME et IMPRESSIONISME

Repost0

Publié le 28 Février 2013

Eugene Boudin
Eugene Boudin
Eugene Boudin

Eugene Boudin

Eugene boudin plage

 

Eugène Boudin était un peintre marin, expert en matière de rendu de tout ce qui est lié à la mer et à ses rivages. Il peignit notamment de nombreux tableaux décrivant la vie des pêcheurs sur les ports et les marchés ; ainsi que celle des familles bourgeoises du XIXe siècle sur les plages de Normandie.

 

L'importance du ciel et des effets atmosphériques dans ses peintures lui valut d'être surnommé le « roi des ciels » par le peintre français Camille Corot. Il attachait en effet une grande importance au soleil, aux nuages, au ciel et à leurs effets changeants sur le paysage en mouvement.

 

Au cours de sa vie, il aura peint près de 4 500 tableaux et laissé autant de dessins, pastels et aquarelles. C'est le musée des Beaux-Arts André Malraux du Havre qui possède la plus grande collection de tableaux de Boudin, avec 224 peintures dont de nombreuses esquisses et études, toutes exposées. Une grande partie provient du « leg Boudin », comportant 60 toiles et 180 panneaux, reliquat de la vente aux enchères, le 21 mars 1899, des oeuvres retrouvées dans son atelier à sa mort.

 

Eugene boudin le bassin de deauville

 

Eugene boudin portrieux

 

Eugene boudin trouville

 

Eugene boudin trouville 2

 

Eugene boudin trouville la plage

 

Source: Wikipedia

 




Musée d'Orsay, Paris. (c) Visipix.com. « Par son observation cruelle, implacable, Toulouse Lautrec se rapproche des Huysmans, des Becque, et de tous ceux qui afficheraient sur la physionomie extérieure, sur le masque, l’intimité de l’être », Roger Max. Huysmans - Degas - Danseuses « Prenez par exemple un tableau de M. Degas et voyez si celui-là se borne à être un excellent « modiste », si, en dehors de sa grande habilité à rendre les étoffes, il ne sait pas vous jeter sur ses pieds une […]

 

 

 

 




« …je m’arrêterai devant une toile huchée sur un chevalet, un paysage d’été où le soleil pleut furieusement sur un champ de blé. C’est là le meilleur paysage que je connaisse de M. Pissarro. Il y a sur ce champ un poudroiement de soleil, un tremblement de nature chauffée à outrance, curieux. » Huysmans, L’Art Moderne, 1883, Exposition des Indépendants en 1880. Octave Mirbeau - Camille Pissaro "On peut voir dans la galerie Durand-Ruel une exposition de cent toiles de M. Camille Pissarro : […]

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #NATURALISME et IMPRESSIONISME

Repost0

Publié le 4 Septembre 2012

Toulouse-Lautrec Chilperic

National Gallery of Art, Washington, USA

 

Fasciné par le dos " impérial " de Marcelle Lender, Toulouse-Lautrec entraîne ses amis plus de vingt fois au théâtre où, dans le rôle de Galswinthe, épouse de Chilpéric, roi mérovingien de fantaisie, elle danse le boléro costumée en Espagnole ! De l'enthousiasme du peintre naîtra cette oeuvre somptueuse.

 

Illustration: visipix.com

 


Toulouse Lautrec - Rousse ou la Toilette


Musée d'Orsay, Paris. (c) Visipix.com. « Par son observation cruelle, implacable, Toulouse Lautrec se rapproche des Huysmans, des Becque, et de tous ceux qui afficheraient sur la physionomie extérieure, sur le masque, l’intimité de l’être », Roger Max. Huysmans - Degas - Danseuses « Prenez par exemple un tableau de M. Degas et voyez si celui-là se borne à être un excellent « modiste », si, en dehors de sa grande habilité à rendre les étoffes, il ne sait pas vous jeter sur ses pieds une […]

 

 

 


Huysmans - Gustave Caillebotte - Nature morte


«J’insisterai sur la nature morte ainsi conçue : des oranges, des pommes, dressées en pyramide, dans des compotiers, sur de la fausse mousse, des verres à tailles grossières, des carafes de vin, des bouteilles d’eau de Saint-Galmier, emplissent une toile cirée qui reflète la couleur des objets posés sur elle et perd la sienne propre. L’effet est encore bien observé ; l’air emplit la pièce, les oranges, les bouteilles ne se détachent pas sur les glus sèches de gratins usités depuis des […]

 

 


Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #NATURALISME et IMPRESSIONISME

Repost0

Publié le 22 Août 2012

Waldmüller paysages
 
Waldmüller (1793-1865) s'intéressa progressivement à la nature, et se mit à peindre des paysages. C'est dans ce genre que son style atteindra la plus grande originalité : son sens des couleurs et sa bonne connaissance de la nature l'aidèrent à réaliser quelques toiles remarquables.
 
Waldmüller fut un temps professeur à l'académie des beaux-arts de Vienne, mais eut régulièrement des disputes avec l'élite viennoise en raison de ses critiques au sujet du système de l'académie, qu'il voulait concentrer sur l'étude de la nature.
 
Waldmüller paysages (2)
 
 Waldmüller paysages (3)
 

Huysmanss - Pissarro - Paysage d'été

« …je m’arrêterai devant une toile huchée sur un chevalet, un paysage d’été où le soleil pleut furieusement sur un champ de blé. C’est là le meilleur paysage que je connaisse de M. Pissarro. Il y a sur ce champ un poudroiement de soleil, un tremblement de nature chauffée à outrance, curieux. » Huysmans, L’Art Moderne, 1883, Exposition des Indépendants en 1880. Octave Mirbeau - Camille Pissaro "On peut voir dans la galerie Durand-Ruel une exposition de cent toiles de M. Camille Pissarro : […]

Millet - L'Angélus

« IL dit à Adam : » parce que tu as écouté la voix de ta femme et que tu as mangé de l’arbre dont je t’avais formellement prescrit de ne pas manger, le sol sera maudit à cause de toi. C’est dans la peine que tu t’en nourriras tous les jours de ta vie, il fera germer pour toi l’épine et le chardon et tu mangeras l’herbe des champs. A la sueur de ton visage tu mangeras du pain jusqu’à ce que tu retourne au sol car c’est de lui que tu as été pris. Oui, tu es poussière et à la poussière tu […]

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #NATURALISME et IMPRESSIONISME

Repost0

Publié le 4 Avril 2012



Le Grand Palais à Paris est l'un des monuments les plus importants de la capitale.

Il fait partie des ouvrages qui ont tout à la fois été les symboles de l'exposition universelle de 1900 et qui ont marqués durablement le paysage urbain parisien. En effet la décision de réaliser une nouvelle exposition universelle à Paris, après celle de 1889 qui a vu la réalisation de la grande galerie des machines et de la tour Eiffel, est prise afin de contrer les ambitions allemandes en ce domaine et de celé par la même occasion l'amitié franco-russe. La décision retenue est d'organiser cette exposition autour d'un nouvel espace urbain formé par une nouvelle perspectives crée entre les Champs Elysées et les Invalides. Sur cette perspectives seront réalisée, et conservées, le Grand Palais, le Petit Palais et le pont Alexandre III (en hommage au Tsar de l'époque), sera également réalisé non loin de l'exposition la nouvelle gare d'Orsay.

Le Grand Palais est le monument phare de cette exposition, il en sera le palais des Beaux-arts et pourra par la suite accueillir de grandes manifestations artistiques. Un concours est organisé et faute de lauréat c'est à un groupe d'architecte auquel on confie la réalisation de l'ouvrage. Faisant fis d'une harmonie d'ensemble, on assiste de fait à un gigantesque collage.


Henri Deglane réalise la partie principale donnant sur l'actuelle avenue Winston Churchill, la partie intermédiaire avec le salon d'honneur est attribué à Albert Louvet et la partie arrière avec le palais d'Antan à Albert Thomas, l'architecte Charles Girault en charge par ailleurs du Petit Palais étant en charge d'assurer la coordination d'ensemble. Le résultat ne vaut que par la création de l'immense verrière qui couvre l'espace principal d'exposition, le reste de l'édifice relevant d'un style éclectique sans véritable cohérence et sans beaucoup d'intérêt.

Exposition Serra au Grand Palais (2008)

L'espace centrale, 240 M. de long, 45M. de hauteur est un volume gigantesque, pouvant recevoir de nombreuses expositions, dans la ligné de la tour Eiffel. Une fois de plus l'architecture métallique démontre son potentiel extraordinaire, tout à la fois au niveau fonctionnel et au niveau plastique et spatiale. La lumière zénithale qui baigne l'espace, la richesse de la décoration florale, la légèreté de la structure en font un édifice unique. Sa récente rénovation au début du XXIe siècle a remis en valeur cet espace et a permis sa pérennité, autorisant à nouveau l'organisation de grandes expositions.


Le reste de l'édifice accueille aujourd'hui dans ses salons de nombreuses expositions de peintures et le Palais de la Découverte. 

 



Paris - Ville d'art et de culture

Paris est l’une des villes d’art et de culture les plus connu au monde, ses musées et l’ensemble de ses monuments forment un condensé époustouflant de l’histoire artistique de l’Europe et du monde. Au centre du bassin parisien, Paris bénéficie tout à la fois d’une riche région agricole qui peut subvenir à tous ses besoins et est au carrefour d’itinéraires commerciaux terrestre et fluviaux qui mènent du Sud au Nord de l’Europe. Ici on parlera de « Paris » comme étant l’agglomération couvrant […]

Londres - Palm House à Kew garden Decimus Burton et Richard Turner

Palm House à Kew Garden dans la banlieue sud-ouest de Londres est une serre réalisé dans la ligné du travail éffectué par l'ingénieur Joseph Paxton au milieu du XIXe siècle. Ici les ingénieurs et architecte Decimus Burton et Richard Turner ont mis à profit toute les avancées concernant la préfabrication des éléments de verres et d'acier qui permettent de créer ces grands édifices que l'aristocratie anglaise voulait pour exposer ces plantes exotiques venue de tous les coins du monde. La […]

Naples - Galerie Umberto

La Gallerie Umberto Ier à Naples est l'un des monuments les plus représentatifs de l'architecture des passages commerciaux, c'est ausi l'un des derniers. La forme de la galerie étant suplanté par l'innovation des grands magasins et leurs volumes généreux disposées autour d'un atrium. La forme reviendra au XXe siècle sous la forme du mall commerciale. Construite entre 1887 et 1891, elle est directement inspiré de la galerie Victor Emanuel II à Milan, même proportion, même façades minérals […]

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #NATURALISME et IMPRESSIONISME

Repost0

Publié le 28 Mars 2012

null Avant que tu ne t'en ailles
          

 

 

Avant que tu ne t'en ailles,

Pâle étoile du matin,

- Mille cailles

Chantent, chantent dans le thym. -

 

Tourne devers le poète,

Dont les yeux sont pleins d'amour;

- L'alouette

Monte au ciel avec le jour. -

 

Tourne ton regard que noie

L'aurore dans son azur;

- Quelle joie

Parmi les champs de blé mûr ! -

 

Puis fais luire ma pensée

Là-bas - bien loin, oh, bien loin !

- La rosée

Gaîment brille sur le foin. -

 

Dans le doux rêve où s'agite

Ma mie endormie encor...

- Vite, vite,

Car voici le soleil d'or. -

 

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #NATURALISME et IMPRESSIONISME

Repost0

Publié le 24 Mars 2012


Palm House à Kew Garden dans la banlieue sud-ouest de Londres est une serre réalisé dans la ligné du travail éffectué par l'ingénieur Joseph Paxton au milieu du XIXe siècle. Ici les ingénieurs et architecte Decimus Burton et Richard Turner ont mis à profit toute les avancées concernant la préfabrication des éléments de verres et d'acier qui permettent de créer ces grands édifices que l'aristocratie anglaise voulait pour exposer ces plantes exotiques venue de tous les coins du monde.


La particularité de Palm House et ce qui fait sa beauté c'est d'une part sa volumètrie tout en voûte les horizontales et verticales ne sont là q'u'en accompagnement de la struture principales et sa surface lisse dût au fait que les éléments sont assemblés en plans égaux et en continuîtés. L'élégance de la construction préfigure déja toutes les possibilité de l'architecture métallique et du verre.







 

Photos: (c) Lankaart

 



La Gallerie Umberto Ier à Naples est l'un des monuments les plus représentatifs de l'architecture des passages commerciaux, c'est ausi l'un des derniers. La forme de la galerie étant suplanté par l'innovation des grands magasins et leurs volumes généreux disposées autour d'un atrium. La forme reviendra au XXe siècle sous la forme du mall commerciale. Construite entre 1887 et 1891, elle est directement inspiré de la galerie Victor Emanuel II à Milan, même proportion, même façades minérals […]

 

 

 



Erigée à l'origine pour l'exposition universelle de 1889, la Tour Eiffel était, à l'époque, avec la Galerie des machines, le symbole de la puissance de l'industrie et de la civilisation française du XIXème siècle. Sujet à polémique lors de sa construction, son maintien dans le paysage parisien donna lieu à de nombreux débats, plusieurs personnalités lui reprochant de défigurer le paysage parisien. Mais son succès auprès du public et sa transformation en antenne relais pour la radio puis la […]



Le Palais de Westminster à Londres, fait partie de ces quelques monuments au monde dont la situation privilégié, ici au bord de la Tamise, et sa monumentalité en font des bâtiments icônes d'une ville, comme le Sacré-Coeur à Paris, Westminster est le symbole de Londres. Mais l'intérêt du bâtiment va au-delà, car sa construction nourrit un débat passionné en Angleterre au milieu du XIXe et enterrina le style néo-gothique comme la référence architecturale naturelle pour l'empire. Détruit par […]


Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #NATURALISME et IMPRESSIONISME

Repost0