japon

Publié le 31 Décembre 2014

Haniwa (Hollow Clay Sculpture) of a Warrior

Metropolitan Museum, New-York. 

 

Cette statue de guerrier haniwa en argile est un très belle exemple des premiers pas de l'art japonais. Elle date du IIIe siècle de notre ère.

 

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #JAPON

Repost0

Publié le 29 Décembre 2014

lion coréen 2

 

lion coréen

Musée National de Nara, XIIIe

 

Cette statue représente un lion coréen ou Koma-inu, dans la pose du "Un", la bouche fermée. Sa provenance est inconnue, mais cette pièce reste d'une très belle facture. Les sculptures de lions avaient pour vocation la protection des statues de bouddha ou de bodhisattva. ils pouvaient également être placés à l’entrée des bâtiments du sanctuaire. Les yeux creux et les poils ondulants de la crinière qui restent collés au corps rappellent le style de l’époque de Heian. Or les pieds, fermes et robustes, où la forme des muscles et de l’ossature se montre à travers la peau, sont empreints de l’expression réaliste de l’époque de Kamakura. Sa création daterait ainsi des premières années de l’époque de Kamakura.

 

lion coréen 3lion coréen 4

 

Source: MT RR

 

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #JAPON

Repost0

Publié le 14 Décembre 2014

Statue de Dhrtarastra debout

National Museum, Tokyo, XIIe. 

 

Cette statue représente l'une des quatres rois célestes gardiens du Nord. Il se trouvait à l'origine dans le hall du temple Kôfuku-ji. Son expression est grave et menaçante, comme il sied à ce type de divinité. Son pied droit est posé sur la tête d'un jaki, esprit maléfique dans la religion bouddhiste. Le corps fut sculpté à partir d'un bloc de bois de cyprès du Japon dont l'intérieur fut ensuite évidé, une plaque fut accrochée au dos et la tête fut taillée à partir d'un morceau de bois différent.

 

Cette statue grandeur nature à la carrure imposante fait partie de la lignée des statues de Shitennô de Nara, la Capitale du sud couvrant la période allant de la fin de l'époque Heian au début de l'époque de Kamakura.

 

Statue de Dhrtarastra debout 2

 

Statue de Dhrtarastra debout 3Statue de Dhrtarastra debout 1 

 

Source: MT RR

 

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #JAPON

Repost0

Publié le 28 Novembre 2014

Vieux singe 5

Musée National de Tokyo, 1893

 

Cette statue très expressive de Takamura Kôun date de l'ère moderne. Elle représente un singe sur un rocher serrant dans sa main gauche des plumes d'aigle et regardant le ciel. Il sort certainement d'un combat victorieux contre un aigle. Son visage, très expressif, rend parfaitement l'immensité du ciel au-dessus de lui.

 

Cette statue réussit parfaitement à rendre avec brio l'ampleur non seulement spatiale mais aussi temporelle, laissant imaginer les moments violents du passé dans le calme du présent. Takamura Kôun, était un sculpteur majeur de l'époque moderne qui fit suite à la période de troubles que fut le passage du bakufu des Tokugawa à l'ère Meiji.

 

 

Vieux singe 2

 

Vieux singe 4

 

Vieux singe

 

Vieux singe 3

 

Source MT RR

 

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #JAPON

Repost0

Publié le 19 Novembre 2014

Statue du général en chef (Shogun) Minamoto no Yoritomo 5

Musée National de Tokyo, XIIIe-XIVe

 

 

Cette très belle statue du Shogun Minamoto no Yoritomo provient certainement du sanctuaire Tsurugaoka Hachiman-gû de Kamakura. Le shogun porte un ample kimono et le chapeau de cérémonie eboshi. Il existe deux autres œuvres similaires.

 

Statue du général en chef (Shogun) Minamoto no YoritomoStatue du général en chef (Shogun) Minamoto no Yoritomo 2
Statue du général en chef (Shogun) Minamoto no Yoritomo 3Statue du général en chef (Shogun) Minamoto no Yoritomo 4

 

Source: MT RR

 

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #JAPON

Repost0

Publié le 12 Novembre 2014

Statue de Chintamanicakra assis 5

 

Statue de Chintamanicakra assis

National Museum, Tokyo, IXe siècle.

 

Cette statue représente le boddhisattva Nyoirin Kannon ou Chintamanicakra à six bras. Elle était à l'origine exposée dans le sanctuaire Ekô-in à Tokyo. La statue est composée de plusieurs éléments qui ont été assemblé au l'ensemble constitué de la tête et du tronc. L'expression sévère et la disposition de la statue font penser à l'époque de Heian (794-1185). Le jeu des différents bars autour du de la tête et du tronc forme une figure d'un remarquable équilibre particulièrement rare.

 

 

Statue de Chintamanicakra assis 4

 

Statue de Chintamanicakra assis 3

 

Statue de Chintamanicakra assis 2

 

Source: MT RR

 

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #JAPON

Repost0

Publié le 27 Avril 2014

 

 

 

 

Taiko  veut dire tambour en japonais, ce mot vient du chinois : 太鼓 ; pinyin : tàigǔ ; littéralement : « tambour le plus grand » mais ce mot est généralement utilisé en dehors de ce pays pour désigner les différentes formes de tambours. Les Japonais préfèrent utiliser le terme plus spécifique wadaiko (和太鼓?, littéralement tambour japonais), associé depuis longtemps à l'histoire du Japon.

 

La pratique du Taiko fait appel à un travail corporel exigeant tel qu'on le retrouve dans beaucoup de pratiques telles que les arts martiaux traditionnels. Faire le « bon son » demande un ancrage et une stabilité du bassin (Tanden ou Hara) qui permet d'accéder à la souplesse, le silence intérieur et à la joie profonde que procure cette pratique.

En ce sens, le Taiko peut-être considéré, selon les sensibilités comme une musique, un art martial, une méditation ou une danse. Chaque groupe développe généralement plus fortement l'un de ces aspects.

 

 

 

Source: Wikipedia

 

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #JAPON

Repost0

Publié le 24 Mars 2014

Tohaku Nawa Nagatoshi

 

Hasegawa Tōhaku (1539 - 1610) est un peintre japonais fondateur de l'école de peinture de style japonais Hasegawa-ha pendant l'ère Azuchi-Momoyama.

 

Tōhaku commença sa carrière artistique en tant que peintre bouddhique dans sa province natale du Noto au Japon. Après s'être rendu à Kyōto aux environs de l'âge de 30 ans, il développe son propre style de peinture à l'encre de Chine. Il passa plus tard à la peinture de paravents décoratifs, de fusuma (portes coulissantes), de murs et de plafonds, rivalisant avec Kanō Eitoku pour le patronage d'Oda Nobunaga et de Toyotomi Hideyoshi

 

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #JAPON

Repost0

Publié le 13 Juin 2013

Nantembo Toju Screen

 

Nantembo (1839-1925) est un moine zen, peintre et calligraphe. Sa production fut très importante, on lui attribut plus de 100 000 peintures et calligraphies. Le mouvement, la profondeur, le dynamisme carractérisent ses plus belles oeuvres.

 

Nantembo Toju 1Nantembo Toju 2
Nantembo Toju Daruma BackNantembo Toju Ku

 

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #JAPON

Repost0

Publié le 3 Avril 2013

Sanraku Prune sur paravent

 

La sensibilité délicate de Sanraku (1559-1635)  transparaît dans ce paravent: le rythme savamment calculé, l'aspect presque géométrique des rochers et de l'arbre tordu, proche d'une beauté statique, voire abstraite.

 

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #JAPON

Repost0