japon

Publié le 26 Décembre 2010

Ohara Koson

Ohara Koson

ohara Koson praying mantis on willow

 

Ohara Koson est un artiste japonais né en 1877 et mort en 1945, aussi connu sous les noms de Ohara Shoson et Ohara Hoson. Il était peintre de Kacho-e (illustrations d'oiseaux et de fleurs) et spécialiste de scènes de nature.

 

À partir de 1912, il se consacra à la peinture sous le nom "Shoson" et ne revint à l'estampe qu'en 1926 avec l'éditeur Watanabe Shosaburo, l'initiateur du mouvement Shin Hanga (ou renouveau pictural). La plupart de ces estampes étaient exportées vers le marché américain.

 

Les estampes de Koson sont proches des aquarelles et réalisées avec le plus grand soin, avec un grand souci du détail, notamment sur les plumages. Ces estampes de héron ou d'aigles sont particulièrement réussies.

 

 

Ohara KosonOhara Koson poisson leapingtrout
Ohara Koson (2)ohra Koson renard The Fox Dance

 

Source: Wikipedia

Ohara Koson
Ohara Koson
Ohara Koson

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #JAPON

Repost0

Publié le 14 Décembre 2010

Kikugawa (2)

 

Kikugawa Eizan (1787-1867) est l'un des maîitre de l'estampe au Japon, ces portraits d'acteurs, de femmes de compagnies et de nobles sont un vivant témoignage d'un art sophistiqué réservé aux élites cultivés de l'empire.

 

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #JAPON

Repost0

Publié le 26 Novembre 2010

Hokusai Moissoneurs au travail

 

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #JAPON

Repost0

Publié le 21 Novembre 2010

  Sharaku

 

Tōshūsai Sharaku plus connu sous le seul nom de Sharaku, est très généralement considéré comme l'un des grands maîtres de l'estampe japonaise de la fin du XVIIIe siècle (gravure sur bois). Son œuvre représente de façon particulièrement vivante et audacieuse les acteurs de Kabuki les plus célèbres de son temps. On sait cependant fort peu de choses de lui, en dehors de ses estampes ukiyo-e; on ne sait même pas avec certitude quel était son nom véritable, ni la date exacte de sa mort.

 

On dit que Sharaku aurait été un acteur de Nô de la province d'Awa (aujourd'hui la préfecture de Tokushima). Sa carrière en tant que maître de l'ukiyo-e est une énigme en soi, puisqu'elle n'a duré en tout que dix mois, du milieu de l'année 1794 jusqu'au début de 1795. Une vie artistique aussi brève et fulgurante a bien sûr donné lieu à toutes sortes d'hypothèses explicatives, rendues nécessaires par l'apparition brutale de ce talent dans toute sa maturité.

 

Sharaku (2)

 

Sharaku (3)

 

Sharaku (4)

 

Sharaku : Les acteurs de Kabuki Bando Zenji (à gauche, dans le rôle de Onisadobo) and Sawamura Yodogoro II (à droite, dans le rôle de Kawatsura Hogen), dans la pièce Yoshitsune Senbon-Zakura (Yoshitsune, des Mille Cerisiers); 1794, cinquième mois.

 

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #JAPON

Repost0

Publié le 17 Août 2010

Hokusai Mont le Fuji rouge

 Le Fuji rouge

 

Hokusai (1760-1849) réalisa sa célèbre série des 36 vues du Mont Fuji entre 1831 et 1833 (en réalité 46 estampes). Cette série aura une diffusion très large aussi bien au Japon qu'en Europe, certaine de ces estampes sont devenues des références comme la Grande vague de Kanagawwa ou le Fuji rouge. Hokusai réussi à fusionner l'art traditionnel japonais et les apports de l'Europe, notamment la maîtrise de la perspective classique.

 

Hokusai sous la grande vague

 La Grande vague de Kanagawa

 

Hokusai The Fuji from the mountains of Totomi

Le Fuji depuis les montagnes de la province de Totomi

 

Hokusai fuji

  La passe d'Inume dans la province de Kai

 

hokusai mont fuji (2)

 L'orage sous le somet

 

hokusai mont fuji (3)

La Tama dans la province de Musashi

 

Hokusai The Fuji reflects in Lake Kawaguchi

Reflet du mont Fuji dans le lac Kawaguchi, vu depuis le col Misaka dans la province de Kai

 

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #JAPON

Repost0

Publié le 1 Août 2010

 

Basho Matsuo: le premier grand poète de l'histoire du haïkaï (et du haïku).

 

 

                                                          

Quel plaisir!

La Vallée de sud

Embaume la neige.

 

 

Le vent d'automne

Plus blanc

Que les pierres de la colline rocheuse.

 

 

De tous les côtés

Les vents apportent des pétales de cerisier

Au lac des grèbes.

 

 

Même un sanglier

Est sur le point d'être emporté

Dans cette tempête.

 

 

Le croissant éclaire

La terre brumeuse.

Fleurs de sarrasin.

 

 

Le lespédèze fleuri ondule

Sans faire tomber

Une seule goutte de rosée.

 

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #JAPON

Repost0