islam renaissance

Publié le 9 Mars 2011

Ouzbekistan Khiva (4)

 

Khiva est situé à 40 km de la rivière Amou-Daria, dans le canal Palvan-Yap. Au nord-ouest, il confine à la région de Kouchkoupir, au nord à la région d’Ourguentch, au nord-est à la région de Yanguiarik, au sud-est au Turkménistan. La partie sud de la ville est limitrophe du désert du Karakoum. Les canaux Ak-Yap et Sertchali traversent la ville. La population de Khiva, dont le territoire est de 883 hectares, dépasse 49 200 habitants. Le climat est continental, marqué par la chaleur d'un long été, la rigueur de l’hiver court et la rareté des précipitations. La température moyenne est 4,5 °C au mois de janvier et 27,4 °C en juin, mais elle peut atteindre 44 °C. La quantité de précipitations annuelles compose 90-100 mm.

 

Selon la légende, Khiva fut fondée à l'endroit où Sem (le fils de Noé) creusa le puits Keivah. Khiva fut jusqu'au début du siècle la capitale du Khorezm (qui fut un royaume vassal de la Perse). La région particulièrement aride a développé un système d'irrigation complexe à partir du IIe millénaire av. J.-C. et fut visitée par différents conquérants : Perses, Grecs, Arabes, Mongols, Ouzbeks.

 

Ouzbekistan Khiva (6)

 

C'est la ville natale du mathématicien Abou Abdallah Muḥammad Ben Mūsa ʾal-Khuwārizmī (vers 780-vers 850), aussi appelé al-Khwarizmi, al-Khorezmi, etc. C'est dans le voisinage que naquit le grand savant encyclopédiste Al-Biruni (973-1048). Le khanat de Khiva (1512-1920) fut l'un des trois khanats ouzbeks issus de la dislocation du khanat de Djaghataï, avec ceux de Boukhara (qui englobait Samarcande) et de Kokand.

 

Itchan Kala, qui couvre 26 hectares, est la ville intérieure de Khiva, retranchée derrière des murailles de brique hautes d'une dizaine de mètres, faisant partie de l'ancienne oasis, qui était l'ultime étape des caravaniers avant la traversée du désert en direction de l'Iran. Bien qu'ayant conservé peu de monuments très anciens, elle constitue un exemple cohérent et bien préservé d'architecture musulmane de l'Asie centrale avec des constructions remarquables comme la mosquée Djouma, les mausolées et les medersa et les deux magnifiques palais édifiés au début du XIXe siècle par le khan Alla-Kouli.

 

Depuis 1990, le quartier d'Itchan Kala de Khiva fait partie du Patrimoine mondial de l'UNESCO.

 

Ouzbekistan Khiva (17)

 

Ouzbekistan Khiva (10)Ouzbekistan Khiva (15)
Ouzbekistan Khiva (3)Ouzbekistan Khiva (13)

 

Ouzbekistan Khiva (7)

 

Ouzbekistan Khiva (11) Ouzbekistan Khiva (12)
 Ouzbekistan Khiva (2) Ouzbekistan Khiva (8)

 

Source:

Khiva. (2010, décembre 12). Wikipédia, l'encyclopédie libre. Page consultée le 08:33, décembre 29, 2010 à partir de http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Khiva&oldid=60166130.

 

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #ISLAM RENAISSANCE, #OUZBEKISTAN

Repost0

Publié le 1 Mars 2011

Istanbul - Yeni Valide Camii ou mosquée de la sultane Mère

Le Complexe Religieux de Yeni Valide Camii, située en face du bazar à épices, est le complexe dont la construction a durée le plus longtemps comparé aux autres. Son édification a commencé en 1589, à l’époque du Sultan Murad III, au nom de sa femme la Sultane Safiye puis après une suspension des travaux, l’édification a continuée en 1661, sur la demande de la mère de Mehmed IV, la Sultane Valide Turhan et enfin a ouvert ses portes au public en 1663 après La Prière du Vendredi.

Le complexe a une architecture diversifiée à cause de sa construction qui a durée pendant de longues années. L’édification du monument a tout d’abord été faite par un des étudiants de L’Architecte Sinan, Davut Aga puis a continué par Dalgic Ahmet Aga et enfin, elle s’est achevée un demi-siècle plus tard par Mustafa Aga. Les monuments capitaux du Complexe Religieux de Yeni Valide Camii sont, La Mosquée, Le Bazar des Epices, Le Turbe et Le Palais de Hunkar.

L’architecte de la nouvelle mosquée était un des apprentis de L’Architecte Sinan, d’où sa ressemblance à la mosquée de Shezadebasi. La mosquée, couverte par une coupole principale et encerclée par quatre demi-coupoles de mêmes diamètres, est constituée de plusieurs coupoles de tailles différentes.

La mosquée est composée de deux minarets à trois sherefets et de vingt-deux petits dômes. La cour contient trois portes d’entrées voûtées. Au centre de la cour, on aperçoit un shadirvan en coupole, architecturé en marbre.

Les ornements de la mosquée ont été réalisés selon l’Architecture Classique Ottomane. Pour permettre une meilleure circulation de voiture qui augmentait depuis la deuxième partie du 19e siècle à Eminonu, le mur de la cour extérieur de la mosquée a été détruit. L’école des Sibyans et le darulkurra (partie du mescid où étaient enseignées les techniques de lecture du Coran) du complexe, ont été détruits plus tard.

 

Turquie Istanbul Yeni Camii Caddesi

 

Turquie Istanbul Yeni Camii Caddesi (4)Turquie Istanbul Yeni Camii Caddesi (5)
Turquie Istanbul Yeni Camii Caddesi (6)Turquie Istanbul Yeni Camii Caddesi (8)

 

Turquie Istanbul Yeni Camii Caddesi (7)

 

Source: http://www.ibb.gov.tr/sites/ks/fr-FR/1-Gezi-Ulasim/kulliyeler/Pages/nouvelle-mosque.aspx

 

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #ISLAM RENAISSANCE, #TURQUIE

Repost0