gothique

Publié le 3 Juin 2017

Blois - Eglise Saint Nicolas - Photos: Lankaart (c)

Blois - Eglise Saint Nicolas - Photos: Lankaart (c)

L'église Saint-Nicolas Saint-Laumer est à l'origine l'église abbatiale d'un monastère construit au XIIe siècle.

Construite entre 1138 et le début du XIIIe siècle, l’ancienne église abbatiale Saint-Laumer présente des caractéristiques du tout début de l’art gothique. Fuyant les Normands, des moines bénédictins chargés des reliques de leur fondateur Saint-Laumer trouvent refuge à Blois. Ils décident d’y construire leur monastère, l’église abbatiale Saint-Laumer, communément appelée église Saint-Nicolas. De 1138 à 1186, ces moines construisent le chœur, le transept et une première travée, achevant l’ensemble au début du siècle suivant. Lorsque les guerres de Religion éclatent, l’église est mutilée et l’abbaye détruite par les protestants. Aux XVIIe et XVIIIe siècles, l’abbaye est reconstruite, puis, à la Révolution, elle devient l’Hôtel-Dieu.

Au pied du château, l’un des quartiers historiques de Blois entoure l’église Saint-Nicolas. Les ruelles étroites bordées de maisons anciennes rappellent les villes moyenâgeuses.

L'église est au Moyen Âge un lieu important de pèlerinage. Elle abrite en effet plusieurs reliques : Saint Lubin, Saint Laumer, Sainte Marie l'Égyptienne et un fragment de la croix du Christ.

 

Source: Wikipedia, http://www.bloischambord.com

Photos: lankaart

Blois - Eglise Saint Nicolas - Photos: Lankaart (c)
Blois - Eglise Saint Nicolas - Photos: Lankaart (c)
Blois - Eglise Saint Nicolas - Photos: Lankaart (c)

Blois - Eglise Saint Nicolas - Photos: Lankaart (c)

Blois - Eglise Saint Nicolas - Photos: Lankaart (c)
Blois - Eglise Saint Nicolas - Photos: Lankaart (c)
Blois - Eglise Saint Nicolas - Photos: Lankaart (c)

Blois - Eglise Saint Nicolas - Photos: Lankaart (c)

Blois - Eglise Saint Nicolas - Photos: Lankaart (c)
Blois - Eglise Saint Nicolas - Photos: Lankaart (c)
Blois - Eglise Saint Nicolas - Photos: Lankaart (c)
Blois - Eglise Saint Nicolas - Photos: Lankaart (c)

Blois - Eglise Saint Nicolas - Photos: Lankaart (c)

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #GOTHIQUE

Repost0

Publié le 30 Mai 2017

Blois - Cathédrale Saint Louis - Photos: Lankaart (c)

Blois - Cathédrale Saint Louis - Photos: Lankaart (c)

La cathédrale est de style gothique tardif. Avant de devenir cathédrale, elle avait titre de collégiale et était placée sous le patronage de saint Solenne. La construction débuta au XIIe siècle. Mais à part quelques vestiges dans sa crypte et la base du clocher, rien ne subsiste de cette église. La façade et la tour du clocher furent construits à partir de 1544. La nef fut détruite par un ouragan en 1678, et la reconstruction en style gothique eut lieu entre 1680 et 1700 sous la direction de l'architecte Arnoult-Séraphin Poictevin (mort en 1720). Ceci sous l'impulsion de Colbert dont l'épouse était blésoise.

Datée du milieu du XVIe siècle, la façade témoigne d'un compromis entre le style gothique tardif traditionnel et les débuts du classicisme. On y trouve des éléments médiévaux tels les gargouilles, les contreforts coiffés de pinacles ainsi que le pignon aigu qui surmonte le tout, mais aussi des éléments classiques tels le fronton triangulaire, les médaillons en ronde-bosse dans les écoinçons.

 

La partie la plus remarquable est la tour-clocher située au nord de la façade et qui domine toute la ville. Si son soubassement date du XIIe siècle, la construction débuta en 1544. De style Renaissance, elle est pourvue de colonnes ioniques et corinthiennes. Le dernier étage est coiffé d'un dôme surmonté d'un lanternon édifié en 1603. Ce dôme paraît être une réplique de ceux qui coiffent les tours de la cathédrale Saint-Gatien de Tours.

Source: Wikipedia

Photos: Lankaart

Blois - Cathédrale Saint Louis - Photos: Lankaart (c)
Blois - Cathédrale Saint Louis - Photos: Lankaart (c)
Blois - Cathédrale Saint Louis - Photos: Lankaart (c)

Blois - Cathédrale Saint Louis - Photos: Lankaart (c)

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #GOTHIQUE

Repost0

Publié le 1 Septembre 2014

Tours Cathedrale (8)

 

La construction de la cathédrale a commencée au XIIIe siècle et terminée au XVIe siècle, de ce fait en parcourant l'édifice on découvre l'évolution de l'architecture gothique à travers les siècles. Le chevet montre l'origine du gothique, le transept et la nef sont de très beaux témoignages de son épanouissement et la façade est du style gothique flamboyant.

 

Tours Cathedrale (7)

 

Tours Cathedrale (9)

Tours Cathedrale (11)

 

Tours Cathedrale (4)

Tours Cathedrale (2)Tours Cathedrale (3)

 

Tours Cathedrale (5)

 

Tours Cathedrale (6)

 

Photos; Lankaart (c)

Source: RR

 

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #GOTHIQUE

Repost0

Publié le 12 Octobre 2013

Devonshire Hunting Tapestries; Boar and Bear Hunt

Victoria and Albert Museum, Londres

 

La collection de tapisserie du Duc de Devonshire comporte quatre tapisseries du XVe siècle avec des scènes de chasse. Réalisées entre 1430 et 1450, probablement dans la Tapisserie des Gobelins, en France , ils dépeignent 'la Fauconnerie'; ' Cygne et Chasse à la Loutre '; ' Verrat et Chasse à l'Ours ' et ' Chasse au Cerf '. Ils ont probablement appartenu à la Comtesse de Shrewsbury, connu comme ' Bess de Hardwick '.

 

La tapisserie reproduite ici est dite: "Verrat et Chasse à l'Ours". L'arrière plan est rempli d'arbres minuscules, de buissons et de fleurs. Dans cette composition les chasseurs et leur proie s'entassent à travers la tapisserie sur deux  niveaux subtilement liés par des figures intermédiaires. Le concepteur n'a pas respecté la saison de la chasse. On chassait d'habitude le verrat et l'ours en hiver, mais les arbres dans cette tapisserie ont un feuillage complet et les fleurs suggèrent le printemps.

 

 

 

 Devonshire tapisserie chasse à l'ours détail 5

 

La chasse était plus qu'un loisir au moyen-age. Elle faisait partie intégrante de la vie de la cour, et l'habilité à la chasse était reconnue en temps de paix autant que les exploits guerriers en temps de guerre. Par ailleurs la chasse assurait l'approvisionnement des cuisines. Nombreux étaient les nobles qui possédaient des tapisseries de chasse, Henri VIII en avait plus de 200. 

 

Devonshire tapisserie chasse à l'ours détail 2

 

Les tapisseries représentaient également l'ensemble des courtisans qui vivaient autour au château ou qui le fréquentaient couramment. On peut d'ailleurs admirer les costumes de l'époque rendu avec minutie, que ce soit celui des hommes ou des femmes, le luxe est omniprésent dans ces représentations. 

L'importance de ces tapisseries réside dans leur parfait état de conservation, et dans le fait que les tapisseries de cette époque restent particulièrement rare. 

 

Devonshire tapisserie chasse à l'ours détail 3

 

Source: Victoria and Albert museum, RR

Pour en savoir plus (en anglais): http://www.vam.ac.uk/content/articles/d/devonshire-hunting-tapestries/

 

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #GOTHIQUE

Repost0

Publié le 23 Juin 2013

van der weyden descente de croix 2

 

La Descente de Croix est considéré comme le chef-d'oeuvre du peintre flamand Roger van der Weyden. C'est une peinture à l'huile, peinte avant  443, probablement vers 1436. Elle mesure 220 cm d'hauteur et 262 cm de largeur. Elle est actuellement au Museo del Prado à Madrid. 

 

van der weyden descente de croix

 

Ce tableau est la partie centrale d'un triptyque peint pour la Chapelle Notre-Dame à Louvain. Van der Weyden arrive à composer plusieurs personnages dans un espace réduit illustrant le thème de la Descente de Croix.

Ce qui rend l’œuvre unique pour cette période est l’évanouissement de la Vierge Marie, qui s’effondre dans une position qui reflète celle du Christ jusque dans le nombre de personnes qui la soutienne. Sa posture est une nouveauté dans l’art primitif flamand. La tableau reflète directement la dévotion exprimé par Thomas a Kempis dans L'Imitation de Jésus-Christ publiée en 1418. Le texte, tout comme le tableau, invite le lecteur à s’identifier et ressentir les souffrances du Christ et de sa mère. Denys le Chartreux a souligné l’importance de Marie et de sa foi lors de la mort du Christ ; il est convaincu que Marie était proche de la mort lorsque son fils périt et que par là même elle participe à sa rédemption : ce tableau exprime cette idée.

 

Source: Wikipedia

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #GOTHIQUE

Repost0

Publié le 25 Mars 2013

Cathedrale de burgos (7)

 

Le déambulatoire de la cathèdrale de Burgos:

Le trasaltar (arrière du maître-autel), dû en partie à Felipe Bigarny, comporte dans la Montée au Calvaire une scène étonnamment expressive.

 

 

Cathedrale de burgos (8)

 

Cathedrale de burgos (13)

 

Cathedrale de burgos (12)Cathedrale de burgos (11)

 

Cathedrale de burgos (33)

 

Cathedrale de burgos (32)

 

Cathedrale de burgos (10)Cathedrale de burgos (28)

 

Cathedrale de burgos (34)Cathedrale de burgos (35)Cathedrale de burgos (36)

 

Photos: (c) Lankaart

 

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #GOTHIQUE

Repost0

Publié le 13 Mars 2013

Leon cathedrale vitraux (16)

 

L'exceptionnelle parure de vitraux qui éclaire le vaisseau de lumière domine la Plaza de Regla - 1 200 m2 de surface, répartis sur 125 panneaux et 57 médaillons - est unique en Espagne, c’est la vitrerie la plus importante d'Europe après celle de Chartres, et a fortement compromis la solidité de l'ensemble, la dernière restauration date de la fin du xixe siècle.

Les plus anciens vitraux sont du XIIIe au XVe siècle, habillent la rose de la façade principale et les trois chapelles centrales de l'abside ; ceux de la chapelle Saint-Jacques ont déjà une allure Renaissance ; ceux de la nef, exécutés plus tardivement et jusqu'à l'époque contemporaine, illustrent trois grands thèmes : en bas, le règne végétal et minéral ; derrière le triforium, des personnages civils et des blasons ; sur les fenêtres hautes, la théorie des Bienheureux.

 

Leon cathedrale vitraux (20)Leon cathedrale vitraux
Leon cathedrale vitraux (21)Leon cathedrale vitraux (11)

 

 

Leon cathedrale vitraux (30)Leon cathedrale vitraux (18)
Leon cathedrale vitraux (35)Leon cathedrale vitraux (7)

 

Leon cathedrale vitraux (19)

 

Leon cathedrale vitraux (25)Leon cathedrale vitraux (32)
Leon cathedrale vitraux (22)Leon cathedrale vitraux (29)

 

Leon cathedrale vitraux (33)

 

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #GOTHIQUE

Repost0

Publié le 16 Février 2013

Cathedrale de burgos (56)

 

Après la pose de la première pierre par Ferdinand III en 1221, la construction de la cathédrale s'effectue en deux grandes étapes correspondant à deux styles de gothique : au XIIIe siècle les nefs et les portails sont édifiés par des architectes locaux d'après les plans rapportés par l'évêque Don Mauricio d'un voyage à travers la France, alors en pleine « fièvre » gothique ; au XVe siècle, une nouvelle tranche de travaux élève les flèches de la façade, la chapelle du Connétable et la décoration des chapelles des bas-côtés. C'est alors le style nordique qui s'implante car Alonso de Carthagène, un autre grand prélat de Burgos, a ramené avec lui à son retour du concile de Bâle plusieurs architectes et sculpteurs venus de Flandre, de Rhénanie et de Bourgogne.

 

Ces artistes trouvèrent dans l'art local, imprégné d'arabesques mudéjares, une source de renouvellement du gothique flamboyant qui s'affadissait alors dans le reste de l'Europe. Felipe Bigarny, le Flamand Gil de Siloé et Jean de Cologne le Rhénan se distinguent tout particulièrement. S'assimilant rapidement, ils créeront de véritables lignées de sculpteurs burgalais : Gil avec son fils Diego, Jean avec son fils Simon et son petit-fils François. Le cloître avait été construit entre-temps au XIVe siècle; quant à la magnifique tour lanterne de la croisée effondrée après les travaux audacieux de Simon de Cologne, elle dut être réédifiée par Juan de Vallejo au milieu du XVIe siècle.

 

 

Cathedrale de burgos (58)

 

Cathedrale de burgos

 

Cathedrale de burgos (2)

 

Cathedrale de burgos (43)Cathedrale de burgos (21)

 

Cathedrale de burgos (44)

 

Cathedrale de burgos (14)

 

La chapelle du connétable.

Elle est fermée par une magnifique grille. Somptueuse fondation du connétable de Castille Fernàndez de Velasco, cette chapelle isabéline élevée par Simon de Cologne est éclairée par une lanterne coiffée d'une élégante coupole étoilée.

Tous les grands sculpteurs burgalais du début de la Renaissance ont collaboré à l'exubérante décoration des murs et du retable. Le Connétable et son épouse gisent sur leur mausolée en marbre de Carrare, à côté d'une immense dalle de marbre grenat qu'ils destinaient à leurs enfants. Sur le côté droit de la chapelle s'ouvre la porte plateresque de la sacristie (1512) où l'on admire une Marie-Madeleine de Gianpetrino, un disciple de Léonard de Vinci.

 

Cathedrale de burgos (15)

Cathedrale de burgos (19)

 

Cathedrale de burgos (22)

Cathedrale de burgos (23)

Cathedrale de burgos (42)

 

Cathedrale de burgos (33)

 

Cathedrale de burgos (7)

 

Source: Wikipedia

Photos : (c) Lankaart

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #GOTHIQUE

Repost0

Publié le 2 Décembre 2012

 

Leon Cathedrale (7)

 

La cathèdrale de Léon est exeptionnelle. Ses dimensions sont, 90 m de long, 29 m de large et 30 m de hauteur. Divisée en trois nef de l'entrée à la croisé du transept, et à cinq nefs du transept à l'autel principal.

L'exceptionnelle parure de vitraux qui éclaire le vaisseau de lumière domine la Plaza de Regla - 1 200 m2 de surface, répartis sur 125 panneaux et 57 médaillons - est unique en Espagne, c’est la vitrerie la plus importante d'Europe après celle de Chartres, et a fortement compromis la solidité de l'ensemble, la dernière restauration date de la fin du xixe siècle.

Les plus anciens vitraux sont du xiiie au xve siècle, habillent la rose de la façade principale et les trois chapelles centrales de l'abside ; ceux de la chapelle Saint-Jacques ont déjà une allure Renaissance ; ceux de la nef, exécutés plus tardivement et jusqu'à l'époque contemporaine, illustrent trois grands thèmes : en bas, le règne végétal et minéral ; derrière le triforium, des personnages civils et des blasons ; sur les fenêtres hautes, la théorie des Bienheureux.

Dans le déambulatoire et le transept, nombreux tombeaux gothiques ; remarquer celui de l'évêque don Rodrigo, surmonté d'un arc à lobes, dans la chapelle de la Vierge del Carmen, à droite du maître-autel.

 

Leon Cathedrale (10)Leon Cathedrale (4)
Leon Cathedrale (12)Leon Cathedrale (2)

 

Leon Cathedrale (8)

 

Leon Cathedrale (6)

 

Leon Cathedrale (11)

 

Leon Cathedrale (9)

 

Leon Cathedrale (5)

Source: wikipedia

Photos: lankaart (c)

 

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #GOTHIQUE

Repost0

Publié le 22 Novembre 2012

Cathédrale de Strasbourg Vitraux XIIe au XIVe siècles
Cathédrale de Strasbourg Vitraux XIIe au XIVe siècles
Cathédrale de Strasbourg Vitraux XIIe au XIVe siècles
Cathédrale de Strasbourg Vitraux XIIe au XIVe siècles
Cathédrale de Strasbourg Vitraux XIIe au XIVe siècles

Cathédrale de Strasbourg Vitraux XIIe au XIVe siècles

 

La cathédrale de Strasbourg fut édifié entre 1015 et 1439, bien que commencé pendant la période romane, la cathédrale est un fleuron de l’art gothique, sa façade notamment est un chef d’œuvre de légèreté et d’élancement. A l’intérieur de l’édifice la nef et les bas côté sont percé d’immense baies qui illuminent  l’espace dans la plus pure tradition gothique.  La cathédrale principal monument de la ville et édifice emblématique de l’Alsace concentre tous les efforts d’un peuple pendant plusieurs siècles pour créer un édifice à la gloire de dieu.


Les vitraux, réalisé entre le XIIe et le  XIVe siècle  décorent ces baies, ils sont un témoignage précieux de l’art gothique, les couleurs, les effets de lumières, les compositions sont somptueux.  

Photos: (c) Lankaart
 

 
Cathédrale de Strasbourg Vitraux XIIe au XIVe siècles
Cathédrale de Strasbourg Vitraux XIIe au XIVe siècles
Cathédrale de Strasbourg Vitraux XIIe au XIVe siècles
Cathédrale de Strasbourg Vitraux XIIe au XIVe siècles
Cathédrale de Strasbourg Vitraux XIIe au XIVe siècles
Cathédrale de Strasbourg Vitraux XIIe au XIVe siècles
Cathédrale de Strasbourg Vitraux XIIe au XIVe siècles

Cathédrale de Strasbourg Vitraux XIIe au XIVe siècles

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #GOTHIQUE

Repost0