Articles avec #classicisme tag

Publié le 26 Juin 2012

null

 

 

                

"Douce fierté des cœurs, grâce noble des choses

Qui brillent dans les yeux, les velours et les bois,

Beau langage élevé du maintien et des poses

- Héréditaire orgueil des femmes et des rois ! –

Tu triomphes, Van Dyck, prince des gestes calmes,

Dans tous les êtres beaux qui vont bientôt mourir,

Dans toute belle main qui sait encore s’ouvrir ;

Sans s’en douter – qu’importe ? – elle te tend les palmes !

Halte de cavaliers, sous les pins, près des flots

Calmes comme eux – comme eux bien proches des sanglots

Enfants royaux déjà magnifiques et graves,

Vêtements résignés, chapeaux à plumes braves,

Et bijoux en qui pleure – onde à travers les flammes –

L’amertume des pleurs dont sont pleines les âmes

Trop hautaines pour les laisser monter aux yeux ;

Et toi par-dessus tous, promeneur précieux,

En chemise bleu pâle, une main à la hanche,

Dans l’autre un fruit feuillu détaché de la branche,

Je rêve sans comprendre à ton geste et tes yeux.

Debout, mais reposé, dans cet obscur asile,

Duc de Richmond, ô jeune sage ! – ou charmant fou ? –

Je te reviens toujours : un saphir, à ton cou,

A des feux aussi doux que ton regard tranquille. "

 

Proust

 


 


Peintre spécialisé dans la nature morte, Frans Snyders réalisa l'essentiel de son œuvre dans sa ville natale, Anvers. Il était le contemporain et l'ami de Van Dyck, qui une fois de plus dans ce tableau fait preuve d'une grande psychologie dans la représentation du couple. Rembrandt - Portrait de Nicolaes Ruts New York, Frick Collection.. (c) Visipix.com Rembrandt a pratiqué le portrait peint ou gravé tout au long de sa carrière. Ses dessins montrent une grande faculté à saisir la […]

 

 


 


Les préparatifs du martyre de Saint-Sébastien, au Musée du Louvre, à Paris. (c) Visipix.com C'est l'une des premières oeuvres de Van Dyck encore influencé par la peinture Baroque de l'époque. Récit : À Rome, Saint-Sébastien est pris en affection par les empereurs Dioclétien et Maximien Hercule qui le nomment capitaine de la garde prétorienne, ignorant qu'il est chrétien. On rapporte que Sébastien encouragea dans leur foi et au glorieux martyr deux prisonniers chrétiens, les frères Marc et […]

 

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #CLASSICISME

Repost0

Publié le 6 Juin 2012

Versailles le bassin de saturne

 

Parfaitement symétrique au bassin de Flore, le bassin de Saturne, situé dans la partie sud, a été sculpté par François Girardon et symbolise la saison de l’hiver. Saturne trône au centre, entouré de ses petits amours, sur une île parsemée de coquillages.

 

Versailles le bassin de saturne (2)

 

Versailles le bassin de saturne (3)

 

Versailles le bassin de saturne (5)

 

Photos: (c) Lankaart

Source: chateaudeversailles

 



Les jardins de l'Orangerie à Versailles ont été créé de 1684 à 1686 par Le Nôtre, soit avant les grands travaux du château. Jules Hardouin-Manssart va composer un bâtiment original sous la grande terrasse du château, formé d'une galerie de 155 m. de long dont la façade est orienté au sud pour pouvoir bénéficier au maximum du soleil. La galerie centrale est encadré de deux galeries latérales consruite sous les "escaliers des cent marches", au centre les parterres de l'orangerie forment une […]

 

 

 


Versailles - Bassin du dragon


Au départ du parcours apollinien, ce bassin met en scène le dragon Python, lancé par Junon à la poursuite de Latone, enceinte d'Apollon et d'Artémis. Le dragon devait empêcher Latone d'accoucher, afin de la punir de son union avec Jupiter. Il terrorisait la population de Delphes en veillant sur son oracle, consacré au départ à Thémis, déesse de la Justice. Le jeune Apollon le perca de ses flêches et se rendit maître de l'oracle nommée Pythie. Afin d'apaiser la colère de Gaïa, mère de […]

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #CLASSICISME

Repost0

Publié le 18 Mai 2012

Velasquez Christ chez Marthe et Marie

Londres, The National Galler. 1620. 

 

Il s'agit d'une des toiles les pus étrange de la période sévilliane de la carrière de Vélazquez. Au premier plan sur la table une nature morte assez classique est mise en valeur par la lumière qui éclaire les visages des deux femmes. la femme la plus agée indique du doigt une scène qui apparait dans le reflet d'un miroir ou à travers une fenêtre. La scènne au fond représente Marie écoutant la parole du Christ, tandis que Marthe s'affaire en cuisine. Vélazquez  joue une fois de plus le jeu du tableau dans le tableau, des scènes duales et multiples qui se renvoient l'une, l'autre dans un cadre d'un très grand réalisme. 

 

Évangile de Jean XII, 1-8:

 

Six jours avant la Pâque, Jésus arriva à Béthanie, où était Lazare, qu'il avait ressuscité des morts.

12.2 Là, on lui fit un souper; Marthe servait, et Lazare était un de ceux qui se trouvaient à table avec lui.

12.3 Marie, ayant pris une livre d'un parfum de nard pur de grand prix, oignit les pieds de Jésus, et elle lui essuya les pieds avec ses cheveux; et la maison fut remplie de l'odeur du parfum.

12.4 Un de ses disciples, Judas Iscariot, fils de Simon, celui qui devait le livrer, dit:

12.5 Pourquoi n'a-t-on pas vendu ce parfum trois cent deniers, pour les donner aux pauvres?

12.6 Il disait cela, non qu'il se mît en peine des pauvres, mais parce qu'il était voleur, et que, tenant la bourse, il prenait ce qu'on y mettait.

12.7 Mais Jésus dit: Laisse-la garder ce parfum pour le jour de ma sépulture.

12.8 Vous avez toujours les pauvres avec vous, mais vous ne m'avez pas toujours.

12.9 Une grande multitude de Juifs apprirent que Jésus était à Béthanie; et ils y vinrent, non pas seulement à cause de lui, mais aussi pour voir Lazare, qu'il avait ressuscité des morts.

 

 



Peintre spécialisé dans la nature morte, Frans Snyders réalisa l'essentiel de son œuvre dans sa ville natale, Anvers. Il était le contemporain et l'ami de Van Dyck, qui une fois de plus dans ce tableau fait preuve d'une grande psychologie dans la représentation du couple. Rembrandt - Portrait de Nicolaes Ruts New York, Frick Collection.. (c) Visipix.com Rembrandt a pratiqué le portrait peint ou gravé tout au long de sa carrière. Ses dessins montrent une grande faculté à saisir la […]

 



Musée du Prado, Madrid Les Ménines (en espagnol : Las Meninas les demoiselles d'honneur), également connu sous l'appellation La famille de Philippe IV, est le portrait le plus célèbre de Diego Velázquez. Il a été peint en 1656. La composition complexe et énigmatique de la toile interroge le lien entre réalité et illusion et crée une relation incertaine entre celui qui regarde la toile et les personnages qui y sont dépeints. Cette complexité a été la source de nombreuses analyses qui font de […]

 

 

 


Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #CLASSICISME

Repost0

Publié le 15 Mai 2012

 

Paulus potter vacher

 

                          "Sombre chagrin des ciels uniformément gris,

Plus tristes d’être bleus aux rares éclaircies,

Et qui laissent alors sur les plaines transies

Filtrer les tièdes pleurs d’un sol incompris ;

Potter, mélancolique humeur des plaines sombres

Qui s’étendent sans fin, sans joie et sans couleur,

Les arbres, le hameau ne répandent pas d’ombres,

Les maigres jardinets ne portent pas de fleur.

Un laboureur tirant des seaux rentre, et, chétive,

Sa jument résignée, inquiète et rêvant,

Anxieuse, dressant sa cervelle pensive,

Hume d’un souffle court le souffle fort du vent."

 

Proust

 Paulus potter trois arbres

 

 


Velasquez - Le marchand d'eau



Wellington Museum, Londres. 1620 Cette toile représente un homme agé, porteur d'eau qui tend à un enfant une verre d'eau.L'homme de condition modeste n'en est pas moins digne et sûr de lui. Vélasquez, une fois de plus, met en scène un morceau de vie d'une grande banalité en lui donnant d'une part un grand réalisme dans les détails, les effets et les rendus de matières: verre, céramique, bois, tissus, d'autre part un aspect symbolique dans le regard croisée et la confrontation entre l'âge […]

 

 

 

 


Georges de la Tour - Les mangeurs de pois



Staalitche Museum, Berlin Georges de La Tour est un peintre français du XVIIe siècle, connu pour ces peintures en clair-obscur et sa grande maîtrise de la lumière sous toutes ses formes. Mais c'est également un grand peintre réaliste, dont les tableaux sont une fidèle transposition du quotidien parfois dur, des gens du peuple. "Les mangeurs de poids" est un tableau qui illustre parfaitement ce souci d'une recherche de la réalité dans la représentation de la simplicité du quotidien. Et c'est […]

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #CLASSICISME

Repost0

Publié le 30 Avril 2012

 null
 
 
 Pour le plaisir...
  


Les concertos brandebourgeois sont un ensemble de six concertos de Johann Sebastian Bach (BWV 1046 à 1051), qui comptent parmi les plus renommés qu'il ait composés. Le qualificatif de brandebourgeois est dû à Philipp Spitta qui, suivant l'usage germanique, fait référence au dédicataire, le margrave Christian Ludwig de Brandebourg. Au début de 1719, Bach se rend à Berlin dans le but originel d'acquérir, au nom de l'orchestre de Coethen, un grand clavecin auprès du facteur Mietke. À cette […]
  
 

Rameau - Les Indes Galantes

Jean-Philippe Rameau (Dijon, 25 septembre 1683 - Paris, 12 septembre 1764) est un compositeur français et théoricien de la musique. L'œuvre lyrique de Rameau forme la plus grande partie de sa contribution musicale et marque l'apogée du classicisme français, dont les canons s'opposèrent avec force à ceux de la musique italienne jusque tard au cours du XVIIIe siècle. Dans ce domaine, la création la plus célèbre du compositeur est sans conteste l'opéra-ballet Les Indes galantes (1735). Cette […]

 
 
 

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #CLASSICISME

Repost0

Publié le 11 Avril 2012

    albert cuyp (2)

 

                               Cuyp, soleil déclinant dissous dans l’air limpide

Qu’un vol de ramiers gris trouble comme de l’eau,

Moiteur d’or, nimbe au front d’un bœuf ou d’un bouleau,

Encens bleu des beaux jours fumant sur le coteau,

Ou marais de clarté stagnant dans le ciel vide.

Des cavaliers sont prêts, plume rose au chapeau,

Paume au côté ; l’air vif qui fait rose leur peau,

Enfle légèrement leurs fines boucles blondes,

Et, tentés par les champs ardents, les fraîches ondes,

Sans troubler par leur trot les bœufs dont le troupeau

Rêve dans un brouillard d’or pâle et de repos,

Ils partent respirer ces minutes profondes.

 

 albert cuyp

 


 Vermeer - La jeune fille au turban ou jeune fille à la perle



La jeune fille au turban - v.1665, Mauritshuis - La Haye Pour ce tableau très célèbre, Vermeer a travaillé avec des éléments chromatiques simples ; quelques glacis du même pigment expriment les ombres. Le turban, mélange d'outremer et de blanc, est surmonté d'un tissu jaune éclatant ; la veste modelée avec un ocre plus clair fait ressortir le blanc du col qui se reflète dans la perle. L'art de la carnation tient dans un glacis mince, de couleur chair, sur un sous-modelage transparent. André […]

Vernet - Diderot Salons

"Nous marchons. J'allois la tête baissée, selon mon usage; lorsque je me sens arrêté brusquement, et présenté au site que voici. A ma droite, dans le lointain, une montagne elevoit son sommet vers la nue. Dans cet instant, le hazard y avoit arrêté un voyageur debout et tranquille. Le bas de cette montagne nous etoit dérobé par la masse inter posée d'un rocher. Le pié de ce rocher s'etendoit en s'abaissant et en se relevant et separoit en deux la profondeur de la scène. Tout a fait vers la […]

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #CLASSICISME

Repost0

Publié le 4 Avril 2012

Nature morte, Gemaldegalerie, Berlin


Pieter Claesz (1597-1661) est l’un des grands maîtres hollandais de la nature morte. Ses compositions et sa technique absolument parfaite dégage une poésie empreinte de nostalgie, un regard profond sur la vie, le temps qui s’écoule, la mort. Le propre des natures mortes, l’un des thèmes récurant de la peinture hollandaise de l’époque. Ses effets de reflets  chatoyants, la transparence du verre, le reflet du métal sont d’un très grand réalisme mais en même temps sont terriblement mélancolique.

 


Watteau - Pélerinage à l'île de Cythère

Pélerinage à l'île de Cythère, Musée du Louvre, Paris Jean-Antoine Watteau (1684-1721) est une peintre français d’une très grande sensibilité. Ses tableaux, loin des grandes compositions d’un Lebrun, préfigure ce que sera la peinture française au milieu du XVIIIe siècle. C’est à travers son tableau Pèlerinage à l’île de Cythère, qu’il présente pour sa réception à l’académie, que l’on ressent le plus ce qui fait la qualité de son œuvre : la délicatesse de son toucher, ses sujets très galants […]


La nature morte comme forme d'art à part entière est en réalité une conception occidentale de l'après-Renaissance. Un tableau sur bois (1504, Alte Pinakothek, Munich) du peintre vénitien Jacopo De'Barbari, représentant un perdreau et une paire de gants, est généralement considéré comme la première véritable nature morte. Le genre se développe par la suite essentiellement aux Pays-Bas, où des artistes tels que Jan Bruegel , Pieter Claesz, Willem Kalf et Frans Snyders réalisent de luxuriants […]

 



Peintre flamand (1576-1639) spécialisé dans les tableaux naturaliste d’animaux et de fleurs il travailla notamment à la cour de Rodolphe II qui l’envoya dessiner des paysages du Tyrol, où il effectua nombre d’études d’animaux d’après nature, comme également, dans son jardin zoologique. Certains de ses tableaux donnent lieu à des curieuses scènes mythologiques ou bibliques.

 

 

 

 

 


Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #CLASSICISME

Repost0

Publié le 30 Mars 2012

Fête villageoise, Musée du Louvre, Paris

Claude Gellée dit Le Lorrain (1600-1682) est un peintre français, dont la plus grande partie de la carrière se déroula à Rome. Introduit auprès de l’Eglise, il travaillera pour le cardinal Bentivoglio et le pape Urbain VIII.  Mais bien que travaillant pour l’Eglise, Claude Lorrain c’est spécialisé dans un genre, le paysage. Sa composition toujours subtile privilégie le travail sur la lumière, c’est l’ambiance lumineuse qui fait la qualité de ses oeuvres. Le sujet religieux ou profane n’est qu’un prétexte et s’inscrit toujours en mineur sur la toile. Son succès auprès de l’aristocratie romaine fut très important. Par la suite il influença directement la vision du paysage en Angleterre, ses tableaux devenant des références pour la réalisation de jardins et de parcs au XVIIIe et XIXe siècle, il reste un sujet d’inspiration pour les tenants du jardin anglais.






Musée du Louvre, Paris Claude Gellée dit Le Lorrain (1600-1682) est un peintre français, dont la plus grande partie de la carrière se déroula à Rome. Introduit auprès de l’Eglise, il travaillera pour le cardinal Bentivoglio et le pape Urbain VIII. Mais bien que travaillant pour l’Eglise, Claude Lorrain c’est spécialisé dans un genre, le paysage. Sa composition toujours subtile privilégie le travail sur la lumière, c’est l’ambiance lumineuse qui fait la qualité de ses œuvres. Le sujet […]



Nicolas Poussin, Musée du Louvre, Paris Nicolas Poussin (1594-1665) est l’un des grands peintres du classicisme français. Si il commence sa carrière à Paris, c’est à Rome, où il s’installe en 1624 qu’il va atteindre sa plénitude. Il développe un style basé sur une conception rigoureuse de la composition, des couleurs de la mise en scène de ses personnages. Chaque tableau a été pensé, réfléchit, la peinture pour Nicolas Poussin est « cosa mentale ». Après un retour mouvementé à Paris, il […]

Musée des Offices, Florence Ce tableau est certainement l'un des chefs-d'oeuvre de Botticelli, pendant de la naissance de Vénus, ils furent tous les deux peints pour les Médicis, et étaient exposés à la villa du Castello. Cette scène païenne reprend tous les thèmes chères aux érudits de la rennaissance: référence à la mythologie classique, apologie de la beauté féminine, évocation de la nature, représentation de personnages de l'antiquité (les trois graces, Zéphire, la nymphe Chloris, […]

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #CLASSICISME

Repost0

Publié le 24 Mars 2012

Saenredam ST. Bavokerk

 

Fils et élève du graveur Jan Pietersz Saenredam, il fréquenta v. 1608 l'atelier de Frans de Grebber à Haarlem. 

 

Saenredam connaissait des architectes, tel Jacob Van Campen, le plus grand des architectes classiques de Hollande, ce qui peut expliquer la rigueur et même l'austérité de ses vues d'églises. Ses 56 tableaux connus, d'une exactitude toute mathématique, sont souvent précédés de croquis et de dessins très précis (environ 140 connus actuellement). Saenredam voyagea à travers les Pays-Bas pour saisir sur le vif le caractère intime de chaque monument qu'il décrivait.

 

Saenredam the Mariakerk

 

Source: http://www.larousse.fr/encyclopedie/peinture/Saenredam/154235

 



Peintre spécialisé dans la nature morte, Frans Snyders réalisa l'essentiel de son œuvre dans sa ville natale, Anvers. Il était le contemporain et l'ami de Van Dyck, qui une fois de plus dans ce tableau fait preuve d'une grande psychologie dans la représentation du couple. Rembrandt - Portrait de Nicolaes Ruts New York, Frick Collection.. (c) Visipix.com Rembrandt a pratiqué le portrait peint ou gravé tout au long de sa carrière. Ses dessins montrent une grande faculté à saisir la […]

 



Gemäldegalerie de Berlin "La Malle Babbe" de Frans Hals est un tableau mythique, étrange et fascinant. Tableau de genre réalisé en 1634 environ, il représente une vieille femme, mi sorcière, mi bohème, au rictus étrange. Une main sur un pichet de bière, un hibou sur l'épaule, cette femme dénote dans l'environement social de l'époque. Issue des couches populaires, elle est loin des sujets habituels de Frans Hals. Cette liberté sur le thème s'accompagne d'une liberté également dans le rendu […]

 

 

 


Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #CLASSICISME

Repost0

Publié le 21 Mars 2012

versailles bassin de Neptune (11)

 

C’est sous la direction de Le Nôtre que fut construit, entre 1679 et 1681, le bassin de Neptune, nommé alors pièce d’eau sous le Dragon, ou pièce des Sapins. Ange-Jacques Gabriel en modifia légèrement le tracé en 1736 et, en 1740, on mit en place le décor sculpté. Trois groupes : Neptune et Amphitrite, Protée ainsi que Le Dieu Océan réalisé par Jean-Baptise Lemoyne. Le nouveau bassin, inauguré par Louis XV, suscita l’admiration par le nombre, l’ampleur et la variété des jets d’eau jouant sur les sculptures de plomb. Il compte quatre-vingt-dix-neuf jets d’eau qui constituent un extraordinaire ensemble hydraulique.

 

versailles bassin de Neptune (12)

 

versailles bassin de Neptune

 

versailles bassin de Neptune (2)

 

versailles bassin de Neptune (4)

 

versailles bassin de Neptune (9)

 

Photos: (c) lankaart

 



La Crucifixion, Simon Vouet (vers 1636-37), Musée des Beaux-arts de Lyon. (c) Visipix.com Vouet meurt en 1649, à un moment où deux de ses nombreux élèves, les plus doués, se disputent le pouvoir : Le Sueur et Le Brun. C'est dans un style plus décoratif, très coloré, qu'il exécuta les nombreux ensembles qui lui furent commandés (châteaux de Chilly, de Saint-Germain-en-Laye, de Fontainebleau, de Wideville ; à Paris, hôtels Bullion, Séguier, du président Perrault, de Bretonvilliers et de […]

 

 

 


Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #CLASSICISME

Repost0