art preconlombien

Publié le 15 Janvier 2015

Mayas Temple reserve de Sian ka'an

 

Sur la côte est du Yucatan la réserve biologique de Siann Xa'an constitue un refuge pour une flore et une faune exubérante. Au sein du parc un site maya composé de quelques restes de temples et d'une pyramide témoigne de l'occupation tardive du site par les Mayas. Non loin de la côte et de Tulum cette cité devait prospérer aux XIIIe et XIVe siècle.

 

Mayas Temple reserve de Sian ka'an (5)

 

 

Mayas Temple reserve de Sian ka'an (7)

 

Photos: lankaart (c)

 

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #ART PRECONLOMBIEN, #MEXIQUE

Repost0

Publié le 8 Janvier 2015

Censer, Seated King

Metropolitan Museum New-York, IVe siècle.

 

Cette sculpture représente peut-être un roi maya du IVe siècle ap. JC. Cet encensoir pouvait être utilisé lors de rituel religieux. Les dirigeants sont représenté dans l'art maya comme des intermédiaires entre le monde d'ici et celui des dieux. La figure du roi est richement ornée comme le veux la tradition maya.

 

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #ART PRECONLOMBIEN

Repost0

Publié le 2 Janvier 2015

Ball Player

Metropolitan Museum, New-York, VII-Xe siècle.

 

 

Cette très belle céramique représente un joueur de balle. Il est barbu, ce qui est un signe très distinctif, et porte autour de la taille une ceinture ample pour le protéger lors du jeu. Ces oreilles sont percées et ils portent un jeu d'ornements cylindriques très caractéristique. Les règles des jeux de balles différaient d'un lieu et d'une époque à l'autre. Ce sport était souvent violent et l'issu pouvait être le sacrifice humain.

 

La civilisation de Veracruz était en contact avec les différents royaumes mayas, l'influence maya est ici importante, ainsi la natte qu'il porte autour du cou est un attribut typiquement maya.

 

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #ART PRECONLOMBIEN

Repost0

Publié le 2 Janvier 2015

Vulture Vessel

Metropolitan Museum, New-York, XIIIe-XVe siècle, ap. JC

 

Les vases et céramiques en forme d'animal étaient courant dans l'art précolombien. Souvent utilisés lors de cérémonies religieuses, les animaux représentés étaient associé à des mythes particuliers. Support de récits, ils jouaient un rôle métaphorique. Les oiseaux symbolisaient le royaume céleste et étaient associées au soleil, à la lune et à Vénus. On les considérait également comme des intermédiaires entre le monde des dieux et la terre.

L’oiseau représenté dans cette céramique figure certainement un vautour. La représentation de l'oiseau comprend certains traits anthropomorphes: les oreilles saillantes ornées de bijoux, ses serres qui sont représentées comme des mains, et sa tête qui est ornée d'une coiffe caractéristique des dieux aztèques. L’ensemble de la céramique est très bien composées, ce qui révèlent une grande maîtrise de la part de l'artiste, le rapport entre le rouge, le noir et les surfaces brut étant particulièrement remarquable.

 

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #ART PRECONLOMBIEN, #MEXIQUE

Repost0

Publié le 23 Décembre 2014

Kneeling Female Figure

Metropolitan Museum, New-York, XVe-XVIe siècle ap. JC

 

Les Sculpteurs aztèques utilisaient de nombreuses conventions formelles dans leurs œuvres.Les figures féminines étaient souvent représentées assises sur leurs jambes, les mains reposant sur les genoux. Cette sculpture représente une élégante jeune femme portant une jupe courte et une ceinture. Ses traits sont délicats, les yeux et la bouche sont creusés profondément dans la pierre. Les sculptures de femmes sans aucun attribut divin sont rares dans l'art aztèque, il est donc probable que cette représentation est été parées de tissus et de bijoux lors de cérémonies sacrées.

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #ART PRECONLOMBIEN

Repost0

Publié le 22 Décembre 2014

Seated Figure Censer (Incensario)

Metropolitan Museum, New-York, V-VIe siècle.

 

L'utilisation des encensoirs étaient courant dans la religion Maya. Les nuages de fumée produits par la combustion d'encens de copal accompagnaient chaque cérémonie majeure dans les royaumes maya.

 

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #ART PRECONLOMBIEN, #MEXIQUE

Repost0

Publié le 2 Décembre 2014

Relief with Enthroned Ruler

Metropolitan Museum, New-York, VIIIe s.

 

Ce panneau monumental provient du site de La Pasadita, proche du site d'Yaxchilan dans le sud du Mexique. Il représente un jeune seigneur élégant assis sur une estrade et recevant deux invités, le plus proche lui présente un somptueux masque de jade. Les autres panneaux de la série présente le jeune seigneur avec le roi d'Yaxchilan. Les glyphes se référent aux titres et à la généalogie du jeune seigneur. L'ensemble était à l'origine entièrement peint.

 

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #ART PRECONLOMBIEN, #MEXIQUE

Repost0

Publié le 17 Mai 2013

maya yucatan kohunlich (3)

 

Kohunlich est un site archéologique d’une ancienne cité maya. Il est situé à environ 65 kilomètres de Chetumal (État du Quintana Roo), dans la région du Rio Bec, tout près de la frontière entre le Mexique et le Belize.

Kohunlich est relativement étendu, environ 2 km², entouré d'une forêt tropicale. Le tracé des édifices et des restes de canalisations d'eau et de citernes laisse supposer que Kohunlich fut une ville importante en son temps. À cet endroit, se trouvent près de 200 monticules, bien que plusieurs d'entre eux restent encore enfouis sous terre et envahis par la végétation.

 

La pyramide des Masques (Piràmide de los Mascarones)

De part et d'autre d'un escalier menant au sommet d'une pyramide à quatre degrés sont disposés six masques de grande taille, modelés en stuc polychrome. On doit leur excellent état de conservation à la construction plus tardive d'une pyramide, dont il reste quelques vestiges au pied de l'escalier, qui recouvrit le premier édifice daté de 500 après Jésus-Christ. Faisant face au soleil couchant, ces masques sont des représentations des seigneurs de Kohunlich sous l'aspect du dieu solaire Kinich Ahau émergeant de la gueule de l'infra-monde.

 

maya yucatan kohunlich (14)

 

 maya yucatan kohunlich (5)

 

maya yucatan kohunlich (33)

maya yucatan kohunlich (11)
maya yucatan kohunlich (20)maya yucatan kohunlich (24)

 

D´après les informations archéologiques disponibles, on suppose que Kohunlich a accueilli ses premiers habitants près de 200 après J.-C., bien que la majorité des constructions les plus significatives aient été élaborées entre 250 et 600 après J.-C. Abandonnée vers le xiie siècle, cette cité maya aurait connu son apogée aux V et VI siècle. On peut aussi supposer que Kohunlich représentait un point de ralliement du commerce entre les villes de la péninsule du Yucatán et quelques villes mayas en Amérique centrale.

Le site maya de Kohunlich connut son apogée au cours de la période préclassique récente. Le centre d'activité du site est concentré autour des ruines de la place cérémonielle, qui se trouve elle-même au milieu de quatre ensembles d'édifices principaux.

Après la conquête espagnole, la région est restée presque totalement inhabitée, étant seulement occupée par quelques fugitifs fuyant la domination coloniale.

 

 

maya yucatan kohunlich (27)

 

maya yucatan kohunlich (29)

 

maya yucatan kohunlich (42)maya yucatan kohunlich (52)
maya yucatan kohunlich (48)maya yucatan kohunlich (50)

Source: Wikipedia

Photos: (c) Lankaart

 

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #ART PRECONLOMBIEN, #MEXIQUE

Repost0

Publié le 23 Mars 2012

Quetzalcoatl

Musée du Louvre

 

Comme d'autres œuvres de l'époque aztèque, elle fut réalisée dans les ateliers de sculpture qui fleurirent dans les principales villes de la vallée de Mexico à partir du règne de Moctézuma-Ilhuicamina (1400-1469), roi de Tenochtitlan. L'artiste a conjugué dans cette œuvre la double essence du dieu, animal sacré et humain. On considère que le Quetzalcoatl est une des divinités les plus anciennes du Mexique préhistorique. A l'époque aztèque, il était le dieu créateur par excellence, qui se transforma en soleil, donna forme à la terre, conçut l'homme et lui offrit le maïs, son aliment de base. Le sculpteur a magistralement taillé cette œuvre en lui donnant un mouvement en spirale évoquant un serpent qui se love. La tête de Quetzalcoatl émerge de la mâchoire ouverte du reptile qui se transforme ainsi en heaume et en insigne.

 

Quetzalcoatl (2)

 

Quetzalcoatl (3)

 

Mythologie: 

 

Le culte de Quetzalcoatl semble originaire de Teotihuacán. Un chef toltèque de la période post-classique était appelé Quetzalcoatl, il s'agit peut-être du même individu connu sous le nom de Kukulcan et qui aurait envahi le Yucatan à la même période. Les Mixtèques eurent aussi un chef nommé le serpent à plumes. Au Xe siècle, un chef étroitement associé à Quetzalcoatl, Topiltzin Ce Acatl Quetzalcoatl, régnait sur les Toltèques. On prétendait qu'il était le fils du grand guerrier chichimèque Mixcoatl et de la déesse Colhuacano Chimalman, ou leur descendant.

 

Les Toltèques avaient un système de croyance dualiste. L'opposé de Quetzalcoatl était Tezcatlipoca, qui est supposé avoir envoyé Quetzalcoatl en exil. Une autre tradition affirmait qu'il s'en était allé volontairement sur un radeau de serpents, promettant son retour prochain. Lors du débarquement de Cortés en 1519, l'empereur aztèque Moctezuma II crut tout d'abord qu'il s'agissait du retour de Quetzalcoatl, et le conquistador utilisera cette croyance dans sa conquête du Mexique.

 

La signification exacte et les attributs de Quetzalcoatl ont varié sensiblement entre les civilisations et au cours de l'Histoire. Quetzalcoatl était souvent considéré comme le dieu de l'étoile du matin et son jumeau, Xolotl, celui de l'étoile du soir, en fait la planète Vénus. En tant qu'étoile du matin, Quetzalcoatl était aussi connu sous le titre de Tlahuizcalpantecuhtli, littéralement « le maître de l'étoile de l'aube ». Il était aussi considéré comme l'inventeur des livres et du calendrier, comme celui qui avait offert le maïs à l'humanité, et quelquefois comme le symbole de la mort et de la résurrection. Quetzalcoatl était aussi le dieu tutélaire des prêtres et son nom était le titre porté par le grand prêtre des Aztèques.

 

La plus grande partie de la Mésoamérique croyait en un monde cyclique. La période courante était ainsi considérée comme le cinquième monde, les quatre précédents ayant été détruits par un déluge, le feu et d'autres catastrophes. Quetzalcoatl se serait rendu à Mictlan, le monde souterrain, et y aurait créé, avec l'aide de Cihuacóatl, le cinquième monde de l'humanité à partir des os des races précédentes, utilisant son propre sang pour leur infuser une nouvelle vie.

 

Quetzalcoatl et son jumeau Xolotl sont parfois considérés comme étant nés d'une vierge, la déesse Coatlicue. D'autres traditions le prétendent fils de Xochiquetzal et Mixcoatl.

Une histoire aztèque raconte que Quetzalcoatl fut séduit par Tezcatlipoca, puis qu'il s'immola par remords. Son cœur devint alors l'étoile du matin (voir Tlahuizcalpantecuhtli).

 

Source:

http://fr.wikipedia.org/wiki/Quetzalc%C3%B3atl

http://www.musees.org/louvre/albums/arts-premiers/amerique/photos/photo6.html

 

  photos: (c) Lankaart

 

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #ART PRECONLOMBIEN

Repost0

Publié le 6 Mars 2012

mayas glyphes ecriture

 

L'écriture maya est un système d'écriture qui servait à retranscrire les langues mayas (cet art appartenait aux scribes, qui faisaient partie de la haute société). Cette écriture ne possédait pas d'alphabet. L'écriture maya utilisait soit un glyphe correspondant au mot que l'on voulait écrire, soit, pour représenter le même mot, des glyphes symbolisant une syllabe (une syllabe avait une multitude de façons d'être dessinée : pour un même son, plusieurs choix de dessins étaient donc possibles, laissant aux scribes une grande liberté de composition); enfin, ce même mot pouvait être composé à la fois du glyphe « idéographique » et de glyphes syllabiques, pour plus de précision dans la lecture du mot écrit.

 

mayas glyphes ecriture (2)mayas glyphes ecriture (3)
mayas glyphes ecriture (6)mayas glyphes ecriture (8)

 

mayas glyphes ecriture (5)

 

mayas glyphes ecriture (4)

 

mayas glyphes ecriture (7)

 

Photos: (c) Lankaart

Source: Wikipedia

 

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #ART PRECONLOMBIEN, #MEXIQUE

Repost0