art nouveau

Publié le 24 Novembre 2010

Muchat (4)

 

 

Considéré comme l'un des  Maîtres de l'art nouveau Alfons Mucha d'origine slave, connu son plus grand succès à Paris.

 

Il exécuta principalement des affiches publicitaires ou non représentant des femmes séduisantes aux chevelures flottantes et aux vêtements souples.

 

Muchat Muchat (2) 
 Muchat (6)  Muchat (3)

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #ART NOUVEAU

Repost0

Publié le 9 Octobre 2010

Egon Schiele paysage (3)

 

Les paysages d'Egon Schiele sont des paysages "construits", ils n'ont rien de réaliste, nous ne sommes pas face à une nature saisie dans un instant, mais à une construction savante où la couleur et la composition d'ensemble évoquent une nature idéale, passifiée, humaine. Egon Schiele joue sur les évocations:

 

"la mélancolie d'unn arbre d'automne au milieu de l'été"

 

Comme des haïku, Egon Schiele peint des moments de poésie purs.

 

Egon Schiele paysage (4)

 

Egon Schiele paysage (2)

 

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #ART NOUVEAU

Repost0

Publié le 6 Juin 2010

Klimt les forces Hostile Powers 1902

Les forces du mal et les trois Gorgones, 1902, Osterreichiches Galerie Vienne

 

Les Gorgones:

 

Filles de Phorcis et de Ponto ( ou de Céto) , elles étaient trois soeurs: Sthéno (la perversion sociale), Euryale (la perversion sexuelle) et Méduse (la vanité), monstres terrifiants qui vivaient près du pays des Hespérides. Elles symbolisent l’ennemi à combattre. Les déformations monstrueuses de la psyché sont dues aux forces perverties des trois pulsions : sociabilité, sexualité et spiritualité.

 

La plus connue est Méduse, la seule mortelle des trois. A l’origine jeune et belle, sa magnifique chevelure séduisit Poséidon (Dieu de la Mer) qui, métamorphosé en oiseau, l’enleva et s’unit à elle dans un temple d’Athéna. Courroucée à la suite de cette profanation, la déesse la changea en monstre ailé au regard menaçant qui pétrifiait les hommes, lui donna des défenses de sanglier pour dents, des griffes de bronze et une chevelure de serpents sifflants et repoussants et la relégua aux confins du monde occidental.

 

Ce tableau étrange de Klimt fait partie de la frise Beethoven, oeuvre grandiose du peintre. Il symbolise les puissances ennemies à gauche les trois gorgones, et derrière elles la maladie, la folie et la mort, au centre le géant Typhée leur père, sous la forme d'un singe géant, et enfin à droite la volupté, l'intempérance et l'impudicité.

 

Construite à l'mage de la neuvième symphonie de Beethoven, la Frise est une composition immense de 34 m. de long à l'intérieur du bâtiment de la Sécession à Vienne. Pour Klimt c'était une oeuvre majeur le symbole de la victoire de la vie sur la mort, repésenté ici par les trois gorgones et leures compagnes.

 


 

klimt alice bloch bauer klimt danae Klimt le baiser the Kiss

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #ART NOUVEAU

Repost0