art moderne

Publié le 12 Juin 2013

picasso lapin-agile

 

Le Lapin Agile est un cabaret de Paris situé sur la butte Montmartre au 22 de la rue des Saules dans le XVIIIe arrondissement. Établi dans la seconde moitié du XIXe siècle, racheté par Aristide Bruant en 1913, il fut l'un des lieux de rencontre privilégiés de la bohème artistique du début du XXe siècle, de Max Jacob à Pablo Picasso en passant par Roland Dorgelès, Francis Carco ou Pierre Mac Orlan. Il est encore aujourd'hui en activité.

 

« Jusqu'au mois d'août 1914, écrit Pierre Mac Orlan, le Lapin vécut une vie dont l'indépendance était l'image même de Montmartre, où tout le monde échappait à des disciplines sociales qui, pourtant, n'étaient pas sévères. Les habitants de Montmartre savaient se créer une image assez exacte du bonheur dans l'interprétation la plus large de la loi. »

 

Source: Wikipedia

 


 


MOMA New-York 1923-1924 “Il n’y a de pays que de l’enfance”, écrivait Roland Barthes, pointant par là l’importance fondatrice du lieu, berceau et réceptacle des premières expériences sensibles de tout sujet, qui marquerait à jamais la relation d’un individu au monde entendu en termes d’espace et de sensations. Miró a fait de sa Catalogne et surtout de Montroig, la chère ferme parentale où il se réfugiait la moitié de l’année, l’été et une partie de l’automne, le lieu par excellence de son […]


La tentation de saint-Antoine, 1946 Après la seconde guerre mondiale Dali cherche de nouvelles voies, l'avènement de l'ère atomique, les débuts de la guerre froide et le bilan de la 2nd guerrre mondiale l'amènent au mysticisme. Il se tourne vers des thèmes classiques et s'inspire des grands peintres. La tentation de Saint-Antoine fut peinte pour un concours d'affiche pour un film. La mise en scène du tableau associe des éléments mystiques et fantastiques dans un univers proche des tableaux […]

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #ART MODERNE

Repost0

Publié le 11 Mai 2013

frida-kahlo-theredlist

 

Frida Kahlo (1907 - 1954) est une peintre mexicaine. Elle commence à peindre après un terrible accident des potraits de son entourage et des autoportraits. En 1928 elle adhère au pari communiste mexicain et l'année suivante épouse Diego Rivera célèbre muraliste. Leur amour est plein de tumultes et de crises. A travers son oeuvre elle construit un personnage quasi mythique, sorte de déesse maya aux bijoux étincelants et aux parures extraordinaires. Elle exorcise à travers sa peinture ses souffrances, ses rêves dans un style proche de l'art populaire mexicain et en même temps du surréalisme européen. Elle y mêle le tragique et l'humour.

 

frida-kahlo-the-little-deer

 

Frida Kahlo-peinture

 

Frida-Kahlo autoportrait

 

DA

 

Autoportrait 1940

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #ART MODERNE

Repost0

Publié le 9 Mai 2013

dali le sprectre du sexe apple

"Le spectre du sex-appeal", Salvador Dali, (vers 1934). Huile sur bois, 17,9 x 13,9 cm, Figueres (Espagne), Fondation Gala-Salvador Dali.

"Observez cet étrange tableau : la minutie des détails, le rendu réaliste de la roche, les effets de lumière… Dali nous livre avant tout un beau morceau de peinture. Et une image photo-réaliste qui rend crédible un univers délirant ! Mais il ne faut pas s'y tromper, les toiles de l’artiste, sous leur apparente folie, ont toujours un sens caché. Ici, par exemple, l’enfant en habit de marin n’est autre que Dali lui-même. Il se représente dans une crique méditerranéenne proche de la résidence secondaire familiale, qui existe réellement. Et le monstre composite fait de sacs, de chair, de béquilles et de bandelettes ? C’est un spectre féminin qui renvoie à toutes ses angoisses. Cette forme, qui, de loin, pourrait passer pour un être fantastique aux seins dressés est en fait une créature en décomposition, os apparents. Si le désir est ainsi associé à la mollesse, ce n’est pas un hasard : Dali souffrait de problèmes d’impuissance et avouait volontiers sa phobie du sexe mou."

 

Sourcehttp://www.francetvinfo.fr



"Ce sont les courants d’air des châteaux hantés, ce sont les formes étranges des nuages, ce sont les cimetières abandonnés et dans lesquels, à midi précis, je vous l’assure, viennent danser les filles éternelles du soleil, qui sont du domaine d’Yves Tanguy …" Desnos Miro - Desnos "On a mis en cage l’oiseau des îles. Tout le jour des petites filles en habits surannés ont délaissé le jeu de grâce et la tapisserie pour admirer son plumage ravissant. L’une d’elles a ouvert la porte. L’oiseau […]


MOMA, New-York, 1931 " La persistance de la mémoire", populairement connue comme "les montres molles ", a été peint par Salvador Dali en 1931 entre Cadaqués et Paris, où il a été achetée par un marchand de New York avant de tourner dans plusieurs musées puis d'intégrer le fonds permanent du MOMA. Salvador Dalí a peint ce tableau en pleine époque surréaliste, lors d'une période de transitions personnelle et créatrice. La persistance de la mémoire, allégorie de l'immortalité, est une des […]

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #ART MODERNE

Repost0

Publié le 8 Mai 2013

juan Gris bouteilles de bordeaux

 

 

"Je considère que le côté architectural de la peinture, c’est la mathématique, le côté abstrait ; je veux l’humaniser : Cézanne d’une bouteille fait un cylindre, moi je pars du cylindre pour créer un individu d’un type spécial, d’un cylindre je fais une bouteille, une certaine bouteille. »

Juan Gris, L’Esprit Nouveau 1921

"La peinture est pour moi un tissu homogène et continu dont les fils dans un sens seraient le côté représentatif ou esthétique, les fils la traversant pour former ce tissu seraient le côté technique, architectural ou abstrait. Ces fils se soutiennent mutuellement, et lorsque les fils dans un sens manquent le tissu est impossible."

Juan Gris, Des possibilités de la peinture Sorbonne 1924

 

juan Gris chaises

 



MOMA, New-York, 1931 " La persistance de la mémoire", populairement connue comme "les montres molles ", a été peint par Salvador Dali en 1931 entre Cadaqués et Paris, où il a été achetée par un marchand de New York avant de tourner dans plusieurs musées puis d'intégrer le fonds permanent du MOMA. Salvador Dalí a peint ce tableau en pleine époque surréaliste, lors d'une période de transitions personnelle et créatrice. La persistance de la mémoire, allégorie de l'immortalité, est une des […]


Dora Maar, compagne de Picasso, restera à tout jamais « la Femme qui pleure », de 1937. « Pour moi elle est une femme qui pleure. Pendant des années, je l'ai peinte en formes torturées, non par sadisme ou par plaisir. Je ne pouvais que donner la vision qui s'imposait à moi, c'était la réalité profonde de Dora. » Picasso Picasso compose d'éblouissantes variations sur ses larmes, tandis que dans les yeux de Dora vont s'inscrire bientôt les bombardiers de Guernica. Après la destruction du […]

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #ART MODERNE

Repost0

Publié le 7 Mai 2013

le corbusier cite radieuse marseille candeille (5)

 

Pour la réalisation de cet immeuble de grande hauteur (IGH), Le Corbusier crée l'Atelier des Bâtisseurs (AtBat), qui regroupe des architectes et des ingénieurs, dirigé par l'ingénieur d'origine russe Vladimir Bodiansky. Les architectes André Wogenscky, Georges Candilis et Jacques Masson collaborent au chantier au sein de cette structure.

 

L'ensemble est situé au no 280 du boulevard Michelet de Marseille, cette barre est l'une des cinq unités d'habitation construites par Le Corbusier au cours de sa carrière. À la différence des quatre autres, essentiellement composée de logements, elle comprend également au niveau de sa rue centrale des bureaux et divers services commerciaux (pâtisserie, hôtel, restaurant gastronomique, librairie spécialisée, etc.). Le toit terrasse de l'unité, libre d'accès au public, est occupé par des équipements publics : la cour de récréation de l'école maternelle, un gymnase, une piste d'athlétisme, une petite piscine pour enfants et un auditorium en plein air.

 

L'innovation que représentait cette construction a notamment eu pour conséquence de la voir affublée du surnom la maison du fada par certains habitants de Marseille car ils trouvaient que ce bâtiment n'était pas normal. Aujourd'hui classée Monument historique la cité radieuse, immeuble expérimental dès son origine, est de plus en plus visitée par des touristes et ses logements exercent un nouvel attrait auprès d'une population de cadres et de professions intellectuelles.

 

le corbusier cite radieuse marseille candeille (3)

le corbusier cite radieuse marseille candeille (4) 

 

le corbusier cite radieuse marseille candeille (8)

 le corbusier cite radieuse marseille candeille (2)  le corbusier cite radieuse marseille candeille (9)

 

le corbusier cite radieuse marseille candeille (6) le corbusier cite radieuse marseille candeille (10) le corbusier cite radieuse marseille candeille (7)

 

Photos: JF. Candeille

 

 




Construite en 1968 la Nouvelle galerie Nationale de Berlin est l’une des dernières œuvres de l’un des maîtres de l’architecture moderne. D’une très grande simplicité le bâtiment est le témoignage d’une quête sans fin de l’absolu, de la simplicité au-delà des contraintes et de la contingence, de la matière et du temps. Partie intégrante du grand complexe culturel, Kulturform, le projet de Mies van der Rohe pose un simple pavillon de métal et de verre sur une grande terrasse minéral support […]



Située dans un lieu improbable, au sommet d’une falaise de l’île de Capri, la villa Malaparte est un véritable mythe de l’architecture moderne. Construite par l’architecte Adalberto Libera, elle fut pour certains en fait conçu et achevé par Curzio Malaparte lui-même. L’écrivain souhaitait une demeure à l’écart du monde, face à la méditerranée. La villa n’est accessible qu’à pied ou en bateau, sa construction dans cet endroit perdu a été déjà une aventure. Sa silhouette caractéristique […]

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #ART MODERNE

Repost0

Publié le 3 Mai 2013

Guayasami el grito 2

 

Guayasamin (1919 - 1999) est un peintre équatorien. Le "Picasso des Amériques" a fait ses études à Quito. Après 1945 il visite les camps de concentration nazis, puis Hiroshima et Nagasaki. Il revient de ses voyage avec une vision sombre de l'humanité. Peintre de la colère, de la révolte, de la souffrance, il se situe dans la tradition des muralistes américains et a exécuté plusieurs composiitons monumentales, notamment au Parlement Equatorien. Il divise lui-même sa production en trois grand cycles: le Chemin des Larmes, l'Age de la colère, l'Age de la tendresse. 


guayasamin cuadrada detalle

 

Guayasami el grito

 

Guayasamin pintura

 

Guayasamin Museo Guayasamin Los Torturados

 

DA



Les 15 dernières années de la vie de Picasso sont souvent appelées « Jacqueline ou la liberté du grand âge ». Fatigué, vieillissant, sa dernière femme Jacqueline n’accepte plus que quelques rares visites dans leur dernière demeure : le Mas de Notre Dame de Vie à Mougins. Le peintre décide de se consacrer uniquement à son travail. Ces dernières années riment avec solitude. Matisse, Braque, Cocteau… :« tous ses amis sont morts » précise Jacques-Louis Binet. Mais Jacqueline est là pour le […]

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #ART MODERNE

Repost0

Publié le 30 Avril 2013

Hans hartung 2

 

Hans Hartung est un peintre français d'origine allemande (1904-1989). Dans ses premières oeuvres non figurative des années 20 il reste dan la lignée de Nolde et Kokoschka. Dans les années 30 il se rapproche de la calligraphie extrème-orientale. Cette époque marque l'apparition d'un expressionnisme abstrait qui anticipe les recherches de l'Ecole de New-York. Après de nombreux voyages il s'installe de 1932 à 1934 aux Baléares où il exécute ses premières peintures dites "Taches d'encre". 

 

Hans Hartung composition 1

 

Fuyant Berlin il s'installe à Paris en 1935. En 1947 il fait sa première exposition personnelle avec Soulages, Schneider et Poliakoff. Il incarne l'abstrction de l'Ecole de Paris qui connaît un retentissement considérable. En 1961 il entame une nouvelle période par des grattages dans la peinture fraîche, suivis de 1962 à 1967 de grands formats de taches sombres quasi monochrome. A la fin de sa vie il réside à Antibes et il embrasse les phénomènes cosmiques à travers griffures, signes, vibrants confettis.

 

Hans HARTUNG Composition T.50-5

 

hartung-hans-composition 3

 

DA



"Inauguré en 1973, l’Opéra de Sydney fait partie des œuvres architecturales majeures du XXe siècle. Il associe divers courants innovants tant du point de vue de la forme architecturale que de la conception structurelle. Sculpture urbaine magnifique soigneusement intégrée dans un remarquable paysage côtier, à la pointe d’une péninsule qui s’avance dans le port de Sydney, cet édifice exerce depuis sa construction une grande influence sur le monde de l’architecture. L’Opéra de Sydney se […]


Peintre hollandais, Piet Mondrian (1872-1944) fut l’un des plus grands peintres abstraits du XXe siècle. Son approche de l’art est intimement liée à des préoccupations d’ordre mystique et théologique. Ses premières œuvres s’apparentent au style naturaliste en vogue à la fin du XIXe siècle. Mais déjà dans ces œuvres il simplifie la représentation du réel, accuse les lignes verticales ou horizontales, construit de façon très géométrique ses paysages, comme dans le Moulin au soleil de 1908. Le […]


Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #ART MODERNE

Repost0

Publié le 28 Avril 2013

dali Sleep Le Sommeil

 

« J'ai souvent imaginé et représenté le monstre du sommeil comme une lourde tête géante avec un corps filiforme soutenu en équilibre par les béquilles de la réalité. Lorsque ces béquilles se brisent, nous avons la sensation de "tomber". La plupart de mes lecteurs ont expérimenté cette sensation de tomber brusquement dans le vide, juste à la minute ou le sommeil va les gagner complètement. Réveillés en sursaut, le cœur agité par un tremblement convulsif, vous ne vous doutez pas toujours que cette sensation est une réminiscence de l'expulsion de l'accouchement. »

Dali.

 

 


 


MOMA, New-York, 1931 " La persistance de la mémoire", populairement connue comme "les montres molles ", a été peint par Salvador Dali en 1931 entre Cadaqués et Paris, où il a été achetée par un marchand de New York avant de tourner dans plusieurs musées puis d'intégrer le fonds permanent du MOMA. Salvador Dalí a peint ce tableau en pleine époque surréaliste, lors d'une période de transitions personnelle et créatrice. La persistance de la mémoire, allégorie de l'immortalité, est une des […]


Le triomphe de la mort Comme aucun autre artiste de la première partie du 20e siècle, Felix Nussbaum a su représenter à travers ses peintures la situation dramatique dans laquelle il se trouvait en tant que Juif allemand durant la période nazie. La peinture représentait pour lui un moyen de lutter contre le régime nazi et lui permettait de conserver une dignité humaine tout en lui donnant la force de survivre. Felix Nussbaum n´est certainement pas avant-gardiste. Il appartient à la « […]

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #ART MODERNE

Repost0

Publié le 26 Avril 2013

Picasso-Figures sur la plage

Musée Picasso, 1931. Paris

"Ces deux figures, homme et femme, aux dents acérées, aux langues pointées comme des dards, aux formes disloquées, aux appétits insatiables, ont subi l'un des traitements les plus radicaux que Picasso a pu faire subir à la figure humaine. Pourtant l'atmosphère pacifique de la plage composée par une bande de sable, une bande ciel et une petite cabine de plage, tend à transformer cette scène d'amour en une simple étreinte puissamment érotique."

 

Source: http://www.musee-picasso.fr

 

 


 


"C’est cette force d’amour et de poésie qui fait de Francis Picabia l’un des individus admirables de l’époque. Il ne s’agit pas pour lui de faire « de la peinture », d’écrire « un poème », mais de vivre. Je ne connais peut-être personne chez qui ce sentiment latent ait des racines plus profondes. Non que Francis Picabia appartienne à ces snobs qui croient prouver leur existence en révélant aux pays lointains leur débilité congénitale. Rien chez lui de ce cosmopolitisme que certain romancier […]


Musée du Prado, Madrid Guernica est une des œuvres les plus célèbres du peintre espagnol Pablo Picasso. Il la réalisa à la suite du bombardement de la ville de Guernica qui eut lieu le 26 avril 1937, lors de la guerre d'Espagne, et qui devint rapidement un symbole de la violence de la répression franquiste avant de se convertir en symbole de l'horreur de la guerre en général. « La guerre d'Espagne est la bataille de la réaction contre le peuple, contre la liberté. Toute ma vie d'artiste n'a […]

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #ART MODERNE

Repost0

Publié le 25 Avril 2013

de Chirico-fabrique-couple

1931

 

D'après son titre, la toile représente probablement la scène d'adieux d'Hector à son épouse Andromaque.

Deux personnages humanoïdes, l'un masculin l'autre féminin sont représentés debout, se tenant par les épaules. Ce sont des mannequins fait d'éléments d'architecture ou de mécanique, équerres, plan roulés, règles. Leurs couleurs sont ocres et orangés, les têtes sont blanches. Ils sont soutenus par des éléments de bois. Le fond sombre et froid est presque lunaire. La couleur du ciel est presque noire noire, au niveau de l'horizon, une bande jaune vive suggère un levé de soleil. Les éléments du décor sont orangés et cubiques. Leurs ombres cependant sont orientés de façon opposées à ce que suggérerait le levé du soleil en fond.

On cite Andromaque comme le modèle des épouses et des mères (« Je présentais toujours à mon époux un visage serein et une bouche silencieuse, et je savais à propos quand il fallait lui céder la victoire ou l'emporter sur lui. Le renom de ma conduite, répandue dans l'armée grecque, a causé ma perte : car, dès que je fus captive, le fils d'Achille voulut m'avoir comme épouse, et je serai esclave dans la maison des meurtriers de mon époux », Euripide, Les Troyennes).

Source: Wikipedia



"Il n’est pas donné à tous de vivre, comme Picabia, la vie comme une belle aventure. Certes, Picabia est une exception. C’est l’individu lâché aux derniers jours du XIXe siècle et qui, toujours épris de liberté, arrive aujourd’hui aux abords de ce 1930, qui promet de fêter autrement que par des nécrologies le centenaire de Hernani. Peintre, écrivain, Picabia a tout sacrifié à la vie. Inconstant comme elle, il ne compte plus les séparations et ces matins où l’esprit se retrouve lavé de tout […]


"Flots majestueux du Rhin je vous donne cet ordre : un homme, un jour, viendra se baigner chez vous. Il portera avec lui tous les simulacres de la poésie et du mystère. Quand il commencera à nager, je vous donne l’ordre de le rouler en tous sens, de l’écorcher sur les cailloux, d’étouffer sa voix et sa respiration. Si c’est un faux prophète, son cadavre ira pourrir dans un golfe des Pays-Bas. S’il en réchappe, Max Ernst sera mon ami." Robert Desnos Max Ernst - L'ange du foyer «Il s’agit là […]

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #ART MODERNE

Repost0