art khmer

Publié le 22 Août 2011

Angkor - Kobal Spien la rivière au mille Lingas - Photos: Lankaart (c)
Angkor - Kobal Spien la rivière au mille Lingas - Photos: Lankaart (c)

Angkor - Kobal Spien la rivière au mille Lingas - Photos: Lankaart (c)

Kobal Spien, Connu sous le nom de "la rivière au mille Lingas" est composé de sculptures creusées dans la roche du lit de la rivière sur une longueur de 200 mètres entre un pont et une cascade. Ces sculptures pour sanctifier l'eau de la rivière, datent du XI au XIII eme siècle. Pour s'y rendre après avoir vu les superbes sculptures de Bantey Srei, il y a d'abord une route en terre d'une dizaine de km, et ensuite environ 40 minutes de marche dans la jungle par un petit sentier aménagé. Plusieurs centaines de "lingas" (représentation du sexe du dieu Shiva dans l'hindouisme) sont sculptés par groupes importants dans la rivière avec des espaces sculptés d 'Hanuman (le dieu singe), de Rama et Lakshmi ainsi que Vishnou couché méditant dans un sommeil cosmique sur l'océan primordial. L'eau de Kobal Spien va rejoindre les rivières Sieam Reap et Puok en passant par le temple d'Angkor Wat.

Angkor - Kobal Spien la rivière au mille Lingas - Photos: Lankaart (c)
Angkor - Kobal Spien la rivière au mille Lingas - Photos: Lankaart (c)
Angkor - Kobal Spien la rivière au mille Lingas - Photos: Lankaart (c)
Angkor - Kobal Spien la rivière au mille Lingas - Photos: Lankaart (c)
Angkor - Kobal Spien la rivière au mille Lingas - Photos: Lankaart (c)

Angkor - Kobal Spien la rivière au mille Lingas - Photos: Lankaart (c)

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #ART KHMER

Repost0

Publié le 4 Août 2011

Angkor - Ta Prohm - Photos: Lankaart (c)
Angkor - Ta Prohm - Photos: Lankaart (c)

Angkor - Ta Prohm - Photos: Lankaart (c)

Construit en 1186, à l'époque de Jayavarman VII, le temple de Ta Prohm est plein de charme et de romantisme. Il est connu des voyageurs parce qu'il est unique.

Laissé partiellement à l'abandon, la végétation occupe encore le site, les arbres surgissent entre les pierres. L'ensemble forme un étonnant décor propre à toutes les rêveries. C'est l'école française d’Extrême Orient qui a choisi de laisser le temple en l'état pour garder un témoignage de ce qu'était l'état des temples au moment de leur découverte au XIXème siècle. Photos, dessins, peintures, récits, Ta Prohm a inspiré et continu d'inspirer les voyageurs. Pourtant, ce décor préservé d'une reconstitution trop importante reste artificiel : les amoncements de gravats, les arbres, les bas relief couverts de mousse sont le témoin d'un certain abandon mais on est loin de l'exubérence de Beng Mealea, ou d'autres sites où la nature à tout envahie, où la jungle est la maîtresse incontestée du site.


A Ta Prohm, nous sommes les témoins d'un juste équilibre entre la jungle et le temple, entre la nature et les hommes, c'est ce qui en fait son charme. Les entrelacs, entre les racines des fromagers et les blocs de grès, constituent une figure emblématique du site. Ce temple bouddhiste rassemblait 80 000 personnes qui travaillaient pour le temple dont plus de 500 danseurs. Le temple était un village à lui tout seul.

 
Angkor - Ta Prohm - Photos: Lankaart (c)
Angkor - Ta Prohm - Photos: Lankaart (c)
Angkor - Ta Prohm - Photos: Lankaart (c)
Angkor - Ta Prohm - Photos: Lankaart (c)
Angkor - Ta Prohm - Photos: Lankaart (c)

Angkor - Ta Prohm - Photos: Lankaart (c)

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #ART KHMER

Repost0

Publié le 7 Mars 2011

Angkor - Temple de Preah Khan - Photos: Lankaart (c)
Angkor - Temple de Preah Khan - Photos: Lankaart (c)

Angkor - Temple de Preah Khan - Photos: Lankaart (c)

Jayavarman VII décide de la réalisation de ce temple au début de son règne à la fin du XIIe siècle. Le temple était avant tout une grande université avec plus de 1 000 professeurs. Selon les sources le temple aurait été bâtie sur un ancien champ de bataille entre les khmers et les Chams à l’emplacement où fut tué le roi des Chams. Le temple de Preah Khan est situé à l’ouest de la ville qui l’entoure, un embarcadère permettait l’accès au lac. Une douve entourait la ville qui s’étendait sur une surface de 800 par 700 m soit 56 hectares. Le temple lui-même était construit à l’intérieur d’une enceinte de 200 par 175m. Formé par un mur en pierre dont quatre gopura, à chaque point cardinal, permettait l’accès.

 A l’intérieur de nombreux temples, des sanctuaires, une salle de danse et des bassins. La dernière enceinte de 62 par 55 m entoure les sanctuaires principaux du temple, des galeries permettant la circulation au sein de cette dernière enceinte. A l’intérieur du temple se trouve une des constructions les plus surprenante d’Angkor : un bâtiment à deux niveaux, le second soutenu par des colonnes en pierre, il n’y a aucune trace d’escalier, il devait être extérieur et en bois. Ce pourrait être un grenier à riz, on parle aussi d’une bibliothèque. D’une très grande richesse le site de Preah Khan constitue un témoignage précieux de la complexité et de la richesse des ensembles monumentaux d’Angkor.

 

 
Angkor - Temple de Preah Khan - Photos: Lankaart (c)
Angkor - Temple de Preah Khan - Photos: Lankaart (c)
Angkor - Temple de Preah Khan - Photos: Lankaart (c)
Angkor - Temple de Preah Khan - Photos: Lankaart (c)
Angkor - Temple de Preah Khan - Photos: Lankaart (c)
Angkor - Temple de Preah Khan - Photos: Lankaart (c)
Angkor - Temple de Preah Khan - Photos: Lankaart (c)
Angkor - Temple de Preah Khan - Photos: Lankaart (c)

Angkor - Temple de Preah Khan - Photos: Lankaart (c)

Angkor - Temple de Preah Khan - La "Bibliothèque" -  Photos: Lankaart (c)
Angkor - Temple de Preah Khan - La "Bibliothèque" -  Photos: Lankaart (c)

Angkor - Temple de Preah Khan - La "Bibliothèque" - Photos: Lankaart (c)

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #ART KHMER

Repost0

Publié le 2 Septembre 2010

Angkor - Temple de Thommanon - Photos: Lankaart (c)
Angkor - Temple de Thommanon - Photos: Lankaart (c)

Angkor - Temple de Thommanon - Photos: Lankaart (c)

Ce temple modeste situé à proximité d'Angkor Thom est reconnaissable à son élégante architecture. Les proportions des différents bâtiments dénotent une parfaite maîtrise dans l'équilibre des masses, des pleins et des vides. Construit au XIIe siècle ce temple a un seul sanctuaire ouvrant à l'est.

Angkor - Temple de Thommanon - Photos: Lankaart (c)
Angkor - Temple de Thommanon - Photos: Lankaart (c)
Angkor - Temple de Thommanon - Photos: Lankaart (c)

Angkor - Temple de Thommanon - Photos: Lankaart (c)

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #ART KHMER

Repost0

Publié le 31 Août 2010

Angkor - Ta Keo - Photos: Lankaart (c)
Angkor - Ta Keo - Photos: Lankaart (c)

Angkor - Ta Keo - Photos: Lankaart (c)

Datant de la fin du Xe siècle début du XIe Ta Keo est un  exemple type du temple montagne. IL est particulièrement imposant dans le paysage parce que construit entièrement en grès, une première à l'époque, il est resté inachevé, l'ensemble du décor n'a pas été réalisé laissant brut les immenses dalles de grès. Situé sur la rive Ouest du grand Baray oriental il fur érigé à la demande de Jayavarman V en dehors du centre de la capitale, contrairement à la tradition. Le temple montage symbolise le mont Meru et ses 5 pics.

Angkor - Ta Keo - Photos: Lankaart (c)
Angkor - Ta Keo - Photos: Lankaart (c)

Angkor - Ta Keo - Photos: Lankaart (c)

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #ART KHMER

Repost0

Publié le 25 Juin 2010

Angkor - Roluos - Le temple de Preah Ko - Photos: Lankaart (c)
Angkor - Roluos - Le temple de Preah Ko - Photos: Lankaart (c)

Angkor - Roluos - Le temple de Preah Ko - Photos: Lankaart (c)

Cet élégant temple du groupe de Roluos se situe à l’écart du site principal d’Angkor au sud-est. Il fut construit au IXe siècle et est un parfait exemple des débuts de l’art Khmer. Composé de 6 tours il fut le premier temple construit par Indravarman Ier dans sa capitale d'Hariharalaya. Les 6 tours sont construites sur une seule terrasse entourées de deux enceintes. Autour des terrasses plusieurs salles longues sont implantées symétriquement.  Indravarman fit installer les divinités du temple en 880. Les sculptures sont particulièrement soignés et témoignes déjà d’une grande maîtrise dans le travail du grès. La tour central abritait Parameçvara, « le seigneur suprême », l’un des noms de 9 iva et le nom posthume du fondateur de l’empire khmer Jayavarman.

Angkor - Roluos - Le temple de Preah Ko - Photos: Lankaart (c)
Angkor - Roluos - Le temple de Preah Ko - Photos: Lankaart (c)
Angkor - Roluos - Le temple de Preah Ko - Photos: Lankaart (c)
Angkor - Roluos - Le temple de Preah Ko - Photos: Lankaart (c)
Angkor - Roluos - Le temple de Preah Ko - Photos: Lankaart (c)
Angkor - Roluos - Le temple de Preah Ko - Photos: Lankaart (c)

Angkor - Roluos - Le temple de Preah Ko - Photos: Lankaart (c)

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #ART KHMER

Repost0