Articles avec #art contemporain tag

Publié le 25 Mars 2012

Richard Rogers - la LLoyds Building Londres - Photos: Lankaart (c)

Richard Rogers - la LLoyds Building Londres - Photos: Lankaart (c)

Au coeur de la City de Londres Richard Rogers a créé en 1986 un bâtiment phare du dévellopement économique de la plateforme financière qu'est devenu Londres à cette époque. Dans le prolongement de son travail sur le Centre Pompidou il met en scène à l'extérieur du bâtiment tous les "fluides" qui inervent l'ouvrage: escaliers, ascenseurs, réseaux, gaines de ventilations, WC, etc... le tout recouvert d'inox. Cette nouvelle silhouette surprenante constitue un spectacle en soit. Au coeur de l'édifice un gigantesque atrium permet de desservir d'immenses plateaux libres. on est ici face au bâtiment phare de l'architecture high-tech de la fin du XXe siècle.
 

Richard Rogers - la LLoyds Building Londres - Photos: Lankaart (c)
Richard Rogers - la LLoyds Building Londres - Photos: Lankaart (c)
Richard Rogers - la LLoyds Building Londres - Photos: Lankaart (c)
Richard Rogers - la LLoyds Building Londres - Photos: Lankaart (c)
Richard Rogers - la LLoyds Building Londres - Photos: Lankaart (c)

Richard Rogers - la LLoyds Building Londres - Photos: Lankaart (c)

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #ART CONTEMPORAIN

Repost0

Publié le 18 Mars 2012

Norman Foster - Tour Sainte Mary Axe Londres - Photos: Lankaart (c)
Norman Foster - Tour Sainte Mary Axe Londres - Photos: Lankaart (c)

Norman Foster - Tour Sainte Mary Axe Londres - Photos: Lankaart (c)

Cette tour construite sur le site de l'ancien Baltic Exchange détruit par une bombe en 1992, est devenu une nouvelle icône du skyline londondien. Sa forme particulière en fait un objet singulier qui contraste avec l'ensemble des construction de la city, sans parler de la LLoyds de Rogers, complètement à l'opposé de cette démarche. Haute de 180 m de hauteur la tour comprend 6 atriums superposés, véritables jardins suspendus, qui desservent chacun 5 niveaux. Chaque niveau est décalé de 5 °, introduisant le motif de l’hélice qui donne toute son élégance à l'édifice. La façade de la tour est une double coque en verre qui permet la ventilation naturelle du bâtiment. La silhouette de l'édifice dans le paysage de Londres est facilement identifiable depuis tout point de la capitale. Ici, une fois de plus, l'architecte Norman Foster a démontré tout son talent.
 

Norman Foster - Tour Sainte Mary Axe Londres - Photos: Lankaart (c)
Norman Foster - Tour Sainte Mary Axe Londres - Photos: Lankaart (c)
Norman Foster - Tour Sainte Mary Axe Londres - Photos: Lankaart (c)

Norman Foster - Tour Sainte Mary Axe Londres - Photos: Lankaart (c)

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #ART CONTEMPORAIN

Repost0

Publié le 16 Mars 2012

Christo et Jeanne-Claude

Christo et Jeanne-Claude

Christo et Jeanne-Claude, communément Christo, est le nom d'artiste sous lequel est connue l'œuvre commune de Christo Vladimiroff Javacheff (né le 13 juin 1935 à Gabrovo en Bulgarie) et de Jeanne-Claude Denat de Guillebon (née également le 13 juin 1935 à Casablanca au Maroc et décédée le 18 novembre 2009 à New York, des suites d'une rupture d'anévrisme).

Ce couple d'artistes contemporains (« qui emballe la géographie et l'histoire ») s'est rendu célèbre par ses objets empaquetés. Naturalisés américains, ils vivent à New York dans le quartier de SoHo.

Ils utilisent le tissu pour créer des œuvres éphémères en « emballant » des paysages, des monuments, des lieux. Ils pratiquent ensemble le land art (ils entendent intervenir sur des lieux naturels, le « révéler en cachant »).

Christo et Jeanne-ClaudeChristo et Jeanne-Claude
Christo et Jeanne-ClaudeChristo et Jeanne-Claude

Christo et Jeanne-Claude

Les Christo réalisent un travail monumental et éphémère, c’est ce qui marque leur originalité, prendre autant de temps uniquement pour un résultat qui ne durera qu'un court laps de temps. Selon Albert Elsen, « aucun artiste de l’histoire n’a passé autant de temps à voyager pour se présenter lui-même ainsi que son œuvre. Le succès de ses projets auprès du public […] est dû pour une part non négligeable à sa facilité de contact et à ses dons naturels de pédagogue. Il fut le premier créateur à étudier de lui-même l’impact tant humain qu’environnemental de ses projets. La plupart des artistes pensent que l’éducation du public prend trop de temps au détriment de leur travail ». Pour Christo, « l’interactivité verbale avec le public » fait partie intégrante de sa créativité.Toujours selon lui, « son art est le résultat d’une réflexion et d’une intuition esthétique imposée à un environnement naturel et construit ». Pour certains, l’œuvre de Christo ne peut être comprise que lorsqu’on se retrouve face à l’œuvre et que l’on se rend compte de son impact. Pour les Christo, leur œuvre est faite pour impressionner le public et donner de nouvelles visions ainsi qu’un cri de liberté. Quand un monument est emballé, il recouvre une toute autre forme, une toute autre identité, un tout autre prestige : on ne le reconnaît plus. Les Christo recherchent une vision populaire, une popularité de leur art.

 

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #ART CONTEMPORAIN

Repost0

Publié le 12 Mars 2012

Frédéric Benrath - Couleurs

Frédéric Benrath - Couleurs

Frédéric Benrath est mort en 2007, son travail est associé à celui du groupe des Nuagistes avec Fernando Lerin, René Duvillier, René Laubies, Marcelle Loubchansky, Pierre Graziani, Nasser Assar. Le paysagisme abstrait de Frédéric Benrath est un paysage mental : « La nature réelle ne m’intéresse pas, mais la nature psychique oui », écrit-il.

Benrath a également réalisé des décors de théâtre (notamment ceux de L'Opéra du monde de Jacques Audiberti au théâtre Lutèce), des bannières (festival de la ville de Lyon) et des sculptures.

Source: Wikipedia

 

Frédéric Benrath - Couleurs
Frédéric Benrath - Couleurs
Frédéric Benrath - Couleurs
Frédéric Benrath - Couleurs

Frédéric Benrath - Couleurs

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #ART CONTEMPORAIN

Repost0

Publié le 27 Février 2012

Marie-Claude Bugeaud
Marie-Claude Bugeaud

Marie-Claude Bugeaud

Agrégée d'ars plastiques, Marie-Claude Bugeaud enseigne à l'École supérieure des arts appliqués à Paris.

« Dans ses tableaux, des figures, des motifs, des signes, apparaissent, et se jouent de la ligne et du découpage. Carrés irréguliers, points, fleurs, nœuds, arabesques, entrelacs. Ces motifs empruntent des signes abstraits ou symboliques aux traditions primitives ou aux systèmes décoratifs : un détail pour le tout, une forme ondulée pour la chevelure, un pli pour la robe. Dans les œuvres récentes la couleur revient : des rouges carmins, des jaunes acides, des bleus lavés. Cette couleur constitue le support des signes, qui par ligne ou par masse, traversent le tableau.

Marie-Claude Bugeaud est un peintre de l'oscillation. Entre ligne et couleur, entre abstraction et allusion à quelques motifs- chevelure,bouche...- son travail avance. Des forces s'affrontent et trouvent, dans cet affrontement même, leur juste place. La légèreté des arabesques combat la noirceur des points. La concentration , la pesanteur des points viennent, contre cette légèreté-là, rappeler à l'ordre tragique du monde. »

Source: Wikipedia

Marie-Claude Bugeaud
Marie-Claude Bugeaud
Marie-Claude Bugeaud

Marie-Claude Bugeaud

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #ART CONTEMPORAIN

Repost0

Publié le 17 Février 2012

Pierre Alechinsky

Pierre Alechinsky

Pierre Alechinsky devient très rapidement l'un des acteurs majeurs du monde artistique belge de l'après-guerre. Il fonde avec Olivier Strebelle et Michel Olyff dans une maison communautaire, les Ateliers du Marais. Après sa rencontre avec le poète Christian Dotremont, l'un des fondateurs du groupe CoBrA (mouvement créé en 1948, regroupant des artistes issus de Copenhague, Bruxelles et Amsterdam, qui préconise un retour à un art plus provocant, agressif et audacieux), il adhère en 1949 à ce mouvement d'avant-garde artistique, rejoignant Karel Appel, Constant, Jan Nieuwenhuys et Asger Jorn. Il participe aussitôt à la « Première exposition internationale de CoBrA » au Stedelijk Museum.

Pendant la brève existence du groupe, il s'y implique très fortement, organisant des expositions, comme la « Deuxième exposition internationale d'art expérimental CoBrA » au palais des beaux-arts de Bruxelles (1951), et contribuant à la réalisation de la revue « CoBrA ». Le rôle capital que joue pour lui le mouvement CoBrA tient autant aux personnes qu'aux idées défendues : spontanéité sans frein dans l'art, d'où rejet de l'abstraction pure et du « réalisme socialiste », refus de la spécialisation.

Pierre Alechinsky
Pierre Alechinsky

Pierre Alechinsky

Après la dissolution du groupe CoBrA, dont il perpétuera l'esprit (« CoBrA, c'est mon école », a-t-il pu dire), Pierre Alechinsky s'installe à Paris, où il va côtoyer les surréalistes. Il va compléter sa formation de graveur et s'initier à de nouvelles techniques à l'Atelier 17, dirigé par Stanley Hayter. C'est l'époque, à partir de 1952, où il se lie d'amitié avec Alberto Giacometti, Bram van Velde, Victor Brauner et où il commence une correspondance régulière avec le calligraphe japonais Shiryu Morita de Kyōto.

Source: Wikipedia

Pierre Alechinsky

Pierre Alechinsky

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #ART CONTEMPORAIN

Repost0

Publié le 31 Janvier 2012

Henri Cueco

Henri Cueco

À partir de 1962, Cueco peint des séries (« Rivières », « Salles de bains », « Jeux d'adultes », « Hommes rouges ») recourant aux moyens techniques des mass média : figures découpées, aplats de couleur, pointillés et rayures. Il fait alors partie des peintres du mouvement de la Figuration narrative, qui se développe au milieu des années 1960. Il est le fondateur de l'association Pays-Paysage (1979).

Dans les années 1980, Cueco revient en peinture au motif, paysages et natures mortes, comme les lieux mêmes du réel avec lesquels la confrontation devient de plus en plus difficile : la peinture serait cette expérience de l'inachèvement et de la non-résolution.

 

Source: Wikipedia

 
Henri Cueco
Henri Cueco

Henri Cueco

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #ART CONTEMPORAIN

Repost0

Publié le 13 Janvier 2012

Paris - Fontaine Stravinsky - Photos: Lankaart (c)
Paris - Fontaine Stravinsky - Photos: Lankaart (c)

Paris - Fontaine Stravinsky - Photos: Lankaart (c)

Lieu ludique au pied de Beaubourg la fontaine Stravinsky construite en 1983 est le résultat de la collaboration de deux grands artistes de la deuxième moitié du XXe siècle, Jean Tinguely et Niki de Saint Phalle.

L'ensemble des sculptures qui orne la fontaine, au nombre de 16, est dédié au musicien Stravinsky et évoque sont univers musical. Toutes les sculptures bougent, ce qui est le propre de l'approche artistique de Tinguely qui met en mouvement perpétuel ses oeuvres créant ainsi un jeu de reflet, de jets d'eau de dialogue toujours surprenant, toujours unique.

Le mélange des couleurs des sculpture de Nikki de saint Phalle, l'humour et les clins d'oeil que renvoie chaque pièce de la composition font de cette oeuvre un ballet perpétuel qui fascine les visiteurs, adultes ou enfants.

 

Paris - Fontaine Stravinsky - Photos: Lankaart (c)
Paris - Fontaine Stravinsky - Photos: Lankaart (c)
Paris - Fontaine Stravinsky - Photos: Lankaart (c)
Paris - Fontaine Stravinsky - Photos: Lankaart (c)
Paris - Fontaine Stravinsky - Photos: Lankaart (c)
Paris - Fontaine Stravinsky - Photos: Lankaart (c)

Paris - Fontaine Stravinsky - Photos: Lankaart (c)

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #ART CONTEMPORAIN

Repost0

Publié le 12 Janvier 2012

Pierrette Bloch - Impressions
Pierrette Bloch - Impressions

Pierrette Bloch - Impressions

« J’entreprends un long voyage sur une feuille, je m’enveloppe dans ce parcours ; ce n’est plus une surface, mais une aventure dans le temps. Le format n’existe plus. »

P. Bloch

 

 

Pierrette Bloch - Impressions
Pierrette Bloch - Impressions

Pierrette Bloch - Impressions

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #ART CONTEMPORAIN

Repost0

Publié le 4 Janvier 2012

Gerhard Richter Bach 1992 Öl auf Leinwand Moderna Museet Stockholm.

Gerhard Richter Bach 1992 Öl auf Leinwand Moderna Museet Stockholm.

« Mes tableaux sont sans objet ; mais comme tout objet, ils sont l’objet d’eux-mêmes. Ils n’ont par conséquent ni contenu, ni signification, ni sens ; ils sont comme les choses, les arbres, les animaux, les hommes ou les jours qui, eux aussi n’ont ni raison d’être, ni fin, ni but. Voilà quel est l’enjeu. (Mais il y a quand même de bons et de mauvais tableaux.) » (in Notes, 1984) G. Richter

 

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #ART CONTEMPORAIN

Repost0