Publié le 24 Avril 2016

Hammam-e Vakil (Bains) - Chiraz
Vakil Bath Shiraz - Vakilhammam - حمام وکیل (شیراز)

Karim Khan était l’un des généraux de Nadir Chah, peu après sa mort en 1747, il s’empara du pouvoir et fit de Chiraz sa capitale. Il fit construire le fort de Chiraz ainsi que de nombreuses constructions au centre de la ville dont le Hammam Vakil, très bel exemple d’architecture.

Hammam-e Vakil (Bains) - ChirazHammam-e Vakil (Bains) - Chiraz
Hammam-e Vakil (Bains) - ChirazHammam-e Vakil (Bains) - Chiraz
Hammam-e Vakil (Bains) - Chiraz
Hammam-e Vakil (Bains) - Chiraz
Hammam-e Vakil (Bains) - Chiraz

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #IRAN, #ISLAM RENAISSANCE

Repost0

Publié le 17 Avril 2016

Le Bazar de Vakil - Chiraz
Vakil Bazaar Shiraz - Bazar Vakil - بازار وکیل

Le bazar de Vakil à Chiraz est situé au cœur de l’ancienne ville, construit au XVIIe siècle il fut agrandi et modifié au XVIIIe, XIXe et XXe siècle. A la fois témoignage de l’architecture en brique et du mode de vie de ces époques, c’est aussi un lieu de vie foisonnant d’odeurs, de couleurs et de bruits. Il se compose d’une allée principale couverte de voûtes en briques et d’une succession de cours latérales, anciens caravansérails, qui viennent se greffer à la composition générale.

Le Bazar de Vakil - Chiraz Le Bazar de Vakil - Chiraz
Le Bazar de Vakil - Chiraz Le Bazar de Vakil - Chiraz
Le Bazar de Vakil - Chiraz Le Bazar de Vakil - Chiraz
Le Bazar de Vakil - Chiraz
Le Bazar de Vakil - Chiraz
Le Bazar de Vakil - Chiraz

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #IRAN, #ISLAM RENAISSANCE

Repost0

Publié le 12 Avril 2016

Istanbul - Basilique Sainte-Sophie ou Hagia Sophia - Photos: Lankaart (c)
Istanbul - Basilique Sainte-Sophie ou Hagia Sophia - Photos: Lankaart (c)

Istanbul - Basilique Sainte-Sophie ou Hagia Sophia - Photos: Lankaart (c)

Sainte-Sophie est l'un des monuments les plus représentatifs de la grandeur de la civilisation byzantine. Elle fut construite à la demande de l'empereur Justinien, à l'emplacement même d'une ancienne basilique. Anthémius de Tralles et Isidore de Milet furent choisis par l'empereur pour édifier ce qui sera, pendant plusieurs siècles, l'un des plus grands bâtiments du monde et l'une des plus grandes coupoles jamais édifiées.

Transformée en Mosquée par les Ottomans, de grandes inscriptions furent réalisées à l'intérieur et quatre minarets furent construit autour de l'édifice. Aujourd'hui la basilique est devenue un musée.Sa décoration fastueuse comprend des colonnes de granite, marbre et porphyre, ainsi que de splendides mosaïques murales illustrant la bible mais représentant également l'empereur Justinien et sa femme l'impératrice Théodora.

Le bâtiment de plan centré en croix grecques offre un volume intérieur immense. Construite en seulement 5 ans (532-537), la structure de la basilique est une véritable prouesse technique, témoignage d'une très grande maîtrise de la part des architectes.
Le dôme central est d'un diamètre de 31,25 m. et d'une hauteur de 55 m. moins grande que celle du Panthéon à Rome qui servit d'exemple.

 

Elle crée toutefois une impression de gigantisme. Sa conception reprend des principes constructifs deja utilisés par les architectes romains : la coupole, dont le cercle de la base est parfaitement lisible depuis l'intérieur de la basilique, repose sur quatre pendentifs concaves qui libèrent l'anneau bas de la coupole et accentuent la perspective, donnant l'impression que le toit de l'édifice flotte dans le ciel. 
Les pendentifs sont repris par quatre pilliers massifs contrebutés par des demi-coupoles, seulement sur deux côtés, source de désordre ultérieur. 

La Basilique Sainte-Sophie fut un exemple pour toutes les constructions byzantines ultérieures et également pour les envahisseurs ottomans qui reprirent les principaux dispositifs constructifs dans leurs mosquées.


Photos: (c) Lankaart

Istanbul - Basilique Sainte-Sophie ou Hagia Sophia - Photos: Lankaart (c)

Istanbul - Basilique Sainte-Sophie ou Hagia Sophia - Photos: Lankaart (c)

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #ARTS BYZANTIN PALEOCHRETIEN ORTHODOXE et RUSSE, #TURQUIE

Repost0

Publié le 10 Avril 2016

Pierre Bruegel - La Chute des Anges Rebelles
Pierre Bruegel - La Chute des Anges Rebelles
Pierre Bruegel - La Chute des Anges Rebelles

"La Chute des anges rebelles" représente l'archange Michel et deux anges précipitant les anges rebelles dans les Enfers.

Les anges se transforment en êtres hybrides, fantasmagoriques et hallucinatoires avant de plonger dans les profondeurs des enfers en bas du tableau.
Le thème permet à Pierre Bruegel de nous exposer une vaste fresque de personnages mi-fantastiques, mi-humains, tout droit sortis de l'imaginaire du moyen-age.

Si, au centre, Saint-Michel concentre notre attention première, très vite notre regard parcours la partie basse du tableau pour découvrir tout cet univers fantastique. Les tonalités accentuent cet effet en passant d'une lumière transparente en partie haute à des tonalités beaucoup plus sombres et agressives dans la partie basse. La symbolique est simple : elle reprend le dualisme de la pureté et de la déchéance, de la lutte de l'esprit sur le corps. 

Une référence à la peinture de Jérôme Bosch n'est pas à exclure. C'est bien la partie basse du tableau qui aujourd'hui fascine, exacerbe notre imaginaire, nous questionne sur nos peurs et nos angoisses.
 

 


Pierre-Bruegel-le-recensement-a-Bethleem.jpg Pierre-Bruegel-la-chutte-des-anges-rebelles.jpg Pierre-Bruegel-l-ancien-le-combat-de-carnaval-et-careme.jpg
Pierre Bruegel la chute d'Icare Pieter-Bruegel-Les-locutions-et-proverbes-n-erlandais.jpg  Pierre Bruegel tower of babel la tour

 

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #RENAISSANCE EUROPE DU NORD

Repost0

Publié le 10 Avril 2016


 

Römische Pietà - Michelangelo - Piedad del Vaticano - Miguel Angel - Pietà vaticana

 

La Pietà de Michel-Ange est une oeuvre majeure de la Rennaissance italienne.


Le jeune sculpteur réalise en 1497, à l'age de 24 ans, cette statue en marbre pour le Cardinal Jean Bilhères de Lagraulas, ambassadeur de France à Rome. Elle devait, au sein de la chapelle des rois de France, orner le tombeau du cardinal. Aujourd'hui elle est implantée dans une des chapelles latérales de la basilique Saint-Pierre à Rome.

La composition, qui montre la Vierge Marie assise, le corps du Christ sur ses genous, reprend un modèle fréquent dans le Nord de l'Europe. Mais ici, on est frappé par la sérénité du visage de la Vierge Marie : pas de compasion, pas de pleurs, une compréhension du moment divin, un équilibre rare pour cette scène. Celui-ci est renforcé par la structure pyramidale qui place le visage de la vierge au sommet du motif. La beauté parfaite des deux visages renforce le calme qui se dégage de l'oeuvre.


Giorgio Vasari en disait : « Comment main d’artisan a-t-elle pu si divinement accomplir, en si peu de temps, une œuvre aussi admirable ? Cela relève du miracle : qu’un rocher informe ait atteint une perfection telle que la nature ne la modèle que si rarement dans la chair. »

 

Photos: (c) Lankaart

 

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #RENAISSANCE ITALIE

Repost0

Publié le 10 Avril 2016

Cénotaphes des mahârâjas du Mewâr à Ahar - Udaipur

A l’extérieur de la ville d’Udaipur, un site clos regroupe les Cénotaphes des mahârâjas du Mewâr. Ce cimetière est peu fréquenté, pourtant il regroupe un ensemble de constructions intéressantes qui témoigne des évolutions de l’architecture et du décor funéraire durant au moins trois siècles.

Cénotaphes des mahârâjas du Mewâr à Ahar - Udaipur
Cénotaphes des mahârâjas du Mewâr à Ahar - Udaipur
Cénotaphes des mahârâjas du Mewâr à Ahar - Udaipur

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #INDE HINDOUE, #CIMETIERES, #INDE

Repost0

Publié le 3 Avril 2016

City Palace Udaipur

City Palace - सिटी पैलेस, उदयपुर - Palais d'Udaipur

Le City Palace à Udaipur est un ensemble de plusieurs palais édifié du XVIe au XIXe siècle. Cet ensemble monumental prend place sur une colline au bord d’un lac artificiel, le lac Pichola, au sud-ouest de la ville. Sa situation exceptionnelle et son architecture raffinée en fond l’un des plus beaux palais rajput d’Inde. Le style du palais est une fusion des influences moghols et du style rajput traditionnel.

Au début du XVIe siècle les luttes incessantes entre la dynastie rajpute des Sisodia et l’empereur moghol Akbar poussent le Maharama Udai Singh à choisir une nouvelle capitale en lieu et place de Chittorgarh. En 1559 il fait construire le premier palais du City Palace et en 1568, après la prise de Chittorgarh par Akbar, transfère définitivement sa capitale à Udaipur.

L’ensemble du City Palace regroupe 11 palais, certains ouvert au public d’autres transformés en hôtels. Les différents palais s’organisent autour de cours et de jardins à différentes hauteurs en fonction de la topographie d’origine. L’ensemble forme une immense façade de pierre de 244 m de long faisant face au lac Pichola et au soleil couchant. Au sud de très beaux jardins achèvent la composition au nord le palais s’ouvre sur la ville et son animation chaotique.

City Palace Udaipur
City Palace Udaipur
City Palace Udaipur
City Palace Udaipur
City Palace Udaipur
City Palace UdaipurCity Palace Udaipur
City Palace Udaipur

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #INDE HINDOUE, #INDE

Repost0

Publié le 30 Mars 2016

Princess garden - Saheliyon-ki-Bari - Udaipur
ਸਹੇਲੀਓਂ ਕੀ ਬਾੜੀ

Saheliyon-ki-Bari ou Princess Garden à Udaipur est le plus beau jardin de la ville et un bel exemple de jardin indien. Situé au nord de la ville il s’organise autour d’une cour surélevée comprenant un bassin et un kiosque. Autour de cette cour fermée par une enceinte plusieurs parterre et jardins s’organisent sur une trame orthogonale régulière : le bassin aux lotus à l’extrémité du jardin, de grandes pelouses bordées d’arbres à l’est et un très beau jardin circulaire à l’ouest.

Le jardin fut crée entre 1710 et 1734 par Maharana Sangram Singh pour l’agrément d’une jeune princesse et de ses 48 suivantes. La profusion des essences et des ambiances en font un lieu propre au repos et à la contemplation à l’écart du bruit et du mouvement de la ville.

Princess garden - Saheliyon-ki-Bari - UdaipurPrincess garden - Saheliyon-ki-Bari - Udaipur
Princess garden - Saheliyon-ki-Bari - UdaipurPrincess garden - Saheliyon-ki-Bari - Udaipur
Princess garden - Saheliyon-ki-Bari - UdaipurPrincess garden - Saheliyon-ki-Bari - Udaipur
Princess garden - Saheliyon-ki-Bari - Udaipur
Princess garden - Saheliyon-ki-Bari - Udaipur
Princess garden - Saheliyon-ki-Bari - Udaipur
Princess garden - Saheliyon-ki-Bari - Udaipur
Princess garden - Saheliyon-ki-Bari - Udaipur
Princess garden - Saheliyon-ki-Bari - Udaipur

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #PARCS et JARDINS, #INDE

Repost0

Publié le 27 Mars 2016

Le Jagdish Mandir - Udaipur
Temple Jagdish - जगदीश मंदिर, उदयपुर

Le Jagdish Mandir est un temple hindouiste situé à 150 mètres du Palais d’Udaipur. De style indo-aryen il fut construit en 1652. Ses façades sont le support de nombreuses sculptures retraçant la vie de Vishnu, d’une de ses incarnations, Krishna, de nombreuses danseuses et d’apsara. Les apsaras désignent « celles qui glissent sur l’eau ». Elles naissent du « barattage de la mer de lait », selon la légende, les apsaras émergent des eaux pour séduire les hommes ; ceux qui les repoussent deviennent fous, tandis que ceux qui les acceptent comme maîtresse ou comme épouse gagnent l’immortalité.

Le Jagdish Mandir - Udaipur
Le Jagdish Mandir - Udaipur
Le Jagdish Mandir - Udaipur
Le Jagdish Mandir - Udaipur

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #INDE HINDOUE, #INDE

Repost0

Publié le 22 Mars 2016

David, L'enlévement des sabines, Musée du Louvre, Paris

 

The Intervention of the Sabine Women - Le Sabine - Rapto de las sabinas - Sabinerindernes rov

 

David (1748-1825) est un véritable virtuose de la peinture, un génie dont les œuvres néo-classiques commencées à la fin du royaume de Louis XVI, vont trouver toute leur valeur pendant la Révolution et l'Empire. Peintre de la République, sa production mêle les œuvres intimes et les grandes compositions monumentales reflet de l'histoire contemporaine ou du glorieux passé antique.

Dans L'enlèvement des Sabines qu'il exécute en 1799 il est au sommet d'un art marqué par une composition d'ensemble pleine d'emphase, d'une très grande rigueur et marqué par la mise en scène de grandes figures sculpturales. Ce tableau monumental est destiné à faire des grands moments de l'antiquité des exemples pour les générations à venir, ici le titre complet est explicite: les Sabines arrêtant le combat entre les Sabins et les Romains. Peintre officiel de l'Empire il fut exilé à Bruxelles par Louis XVIII qui acquirent pourtant
L'enlèvement des Sabines.

 

David - L'enlèvement des Sabines
David - L'enlèvement des Sabines

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #NEO-CLASSICISME

Repost0