Publié le 3 Septembre 2016

Renzo Piano et Richard Rogers - Centre Pompidou Paris - Photos: Lankaart (c)

Renzo Piano et Richard Rogers - Centre Pompidou Paris - Photos: Lankaart (c)

France-Paris-Centre-pompidou-rogers-Piano--4-.jpg


Le centre est né de la volonté de Georges Pompidou, alors Président de la République française, de créer au cœur de Paris une institution culturelle originale entièrement vouée à la création moderne et contemporaine où les arts plastiques voisineraient avec les livres, le design, la musique et le cinéma.


Le 15 juillet 1971, le jury du concours international d'architecture, présidé par Jean Prouvé, décida de retenir, parmi les 681 projets présentés, celui des architectes Renzo Piano et Richard Rogers.

Inauguré en 1977, le centre Pompidou accueillait en 2006 6,6 millions de visiteurs par an.

 

France-Paris-Centre-pompidou-rogers-Piano--6-.jpg
 

"Je crois qu'il n'y avait pas de choix et les bâtiments institutionnels pour la culture provoquent une sorte d'intimidation pour les gens, je veux dire pour les gens qui ne sont pas cultivés. Et là, le choix avait été plutôt de faire un bâtiment différent, une sorte de machine, un outil vis-à-vis duquel les gens puissent avoir plutôt un sentiment de curiosité. Mais qui n'a rien à faire avec l'intimidation. Vous savez, on nous a dit très souvent qu'on était en train de construire un supermarché, un hypermarché. Et la chose m'avait toujours plu finalement puisque personne n'a peur d'aller à un hypermarché.


France-Paris-Centre-pompidou-rogers-Piano--5-.jpg
France-Paris-Centre-pompidou-rogers-Piano--3-.jpg
France-Paris-Centre-pompidou-rogers-Piano.jpg

Photos: lankaart (c)

 

Renzo Piano et Richard Rogers - Centre Pompidou Paris - Photos: Lankaart (c)
Renzo Piano et Richard Rogers - Centre Pompidou Paris - Photos: Lankaart (c)

Renzo Piano et Richard Rogers - Centre Pompidou Paris - Photos: Lankaart (c)


Justement, on nous a accusé que le bâtiment ne s'intègre pas dans un site historique parisien. Je crois que c'était tout à fait clair dès le début qu'il fallait créer un vide. D'ailleurs le vide existait déjà puisqu'il ne faut pas oublier le plateau Beaubourg depuis 1935. C'est une sorte de grand parking. On l'a agrandi un petit peu, on a créé une sorte de grande clairière dans laquelle on pouvait faire atterrir un paquebot spatial. Ça voulait dire introduire dans le bâtiment un sentiment qui est la curiosité, la curiosité pour quelque chose de différent. Et pour quelque chose qui en même temps était familier. Parce que la machine, il ne faut pas l'oublier, elle est très familiale à la vie de notre siècle. Le bâtiment était conçu comme une sorte de stratification de différentes fonctions. Il y a la bibliothèque, mais il y aussi le musée. Il y a des salles d'expositions temporaires.

L'idée de faire l'escalator, ça revient à dire qu'on coupe en diagonale les différentes fonctions et on arrive à créer le cas tout simplement, le hasard de la personne qui vient au centre pour visiter la bibliothèque. Mais en même temps, elle tombe sur une exposition où peut-être, il monte sur une toiture pour déjeuner. Elle découvre d'autres activités encore. Je crois qu'on ne peut pas penser qu'on aurait pu faire une chose beaucoup plus simple. Puisqu'on aurait perdu le côté curieux, le côté riche, le côté lieu d'événements qu'on a voulu créer."


propos de Renzo Piano

Renzo Piano et Richard Rogers - Centre Pompidou Paris - Photos: Lankaart (c)
Renzo Piano et Richard Rogers - Centre Pompidou Paris - Photos: Lankaart (c)
Renzo Piano et Richard Rogers - Centre Pompidou Paris - Photos: Lankaart (c)
Renzo Piano et Richard Rogers - Centre Pompidou Paris - Photos: Lankaart (c)

Renzo Piano et Richard Rogers - Centre Pompidou Paris - Photos: Lankaart (c)

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #ART CONTEMPORAIN

Repost0

Publié le 30 Août 2016

Paris - Rives de la Seine - Photos: Lankaart (c)

Paris - Rives de la Seine - Photos: Lankaart (c)

Paris, Banks of the Seine -

 

"Du Louvre jusqu'à la tour Eiffel, ou de la place de la Concorde au Grand Palais et au Petit Palais, on peut voir l'évolution de Paris et son histoire depuis la Seine. La cathédrale Notre-Dame et la Sainte-Chapelle sont des chefs-d'œuvre d'architecture. Quant aux larges places et avenues construites par Haussmann, elles ont influencé l'urbanisme de la fin du XIXe et du XXe siècle dans le monde entier." UNESCO

"Traverser Paris en longeant la Seine, c’est goûter mille escapades sur le fleuve, les berges, les ponts et les îles, de jour comme de nuit, rive gauche ou rive droite, au ras des clapotis ou dans le va-et-vient des quais. En bateau, à pied, à vélo, on paresse, on arpente, ou on se muscle, on dîne, on danse sur les péniches, on flâne entre deux expos, on picore après avoir fait les boutiques, on bronze en maillot..." http://www.parisinfo.com

 

 

Paris - Rives de la Seine - Photos: Lankaart (c)
Paris - Rives de la Seine - Photos: Lankaart (c)

Paris - Rives de la Seine - Photos: Lankaart (c)

Les bouquinistes, imposante librairie à ciel ouvert, font partie du paysage parisien, participent du charme des bords de Seine et constituent une animation , une attraction culturelle , un patrimoine littéraire et historique.


Sur la rive droite, du pont Marie au quai du Louvre et sur la rive gauche, du quai de la Tournelle au quai Voltaire, quelques 217 bouquinistes dans leurs 900 « boîtes » vous attendent pour vous faire découvrir leurs trésors : 300 000 œuvres littéraires anciens ou contemporains.

Paris - Rives de la Seine - Photos: Lankaart (c)Paris - Rives de la Seine - Photos: Lankaart (c)
Paris - Rives de la Seine - Photos: Lankaart (c)Paris - Rives de la Seine - Photos: Lankaart (c)

Paris - Rives de la Seine - Photos: Lankaart (c)

Paris - Rives de la Seine - Photos: Lankaart (c)
Paris - Rives de la Seine - Photos: Lankaart (c)
Paris - Rives de la Seine - Photos: Lankaart (c)

Paris - Rives de la Seine - Photos: Lankaart (c)

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #PARCS et JARDINS, #FRANCE

Repost0

Publié le 29 Août 2016

Prague 1968 - Koudelka

Koudelka est un photographe français d’origine tchèque, de 1967 à 1970 il suit la vie des gitans dans son pays. En 1968 il photographie l'invasion des troupes du Pacte de Varsovie, qui mit brutalement fin à l'expérience du Printemps de Prague, en août 1968 dans les rues de la capitale tchèque, et c’est tout d’abord anonymement que ses images sont publiées aux États-Unis. Il reçoit le prix Robert Capa pour ces images, icônes marquantes de l’histoire politique de la Tchécoslovaquie (sans que son nom soit mentionné). En 1970, il quitte son pays, devient apatride et s’installe en Angleterre jusqu’en 1979, continuant son travail photographique sur les Gitans et les diverses coutumes des pays d'Europe, toujours en quête d’instants de liberté. Il devient membre de l’agence Magnum en 1974 et se lie d’amitié avec Henri Cartier-Bresson et Robert Delpire.

(c) Wikipedia

Prague 1968 - Koudelka
Prague 1968 - Koudelka
Prague 1968 - Koudelka

Le Printemps de Prague est une période de l’histoire de la République socialiste tchécoslovaque durant laquelle le parti communiste tchécoslovaque introduit le « socialisme à visage humain » et prône une relative libéralisation. Il débute le 5 janvier 1968, avec l'arrivée au pouvoir du réformateur Alexander Dubček et s’achève le 21 août 1968 avec l’invasion du pays par les troupes du Pacte de Varsovie.

Dubček introduit la liberté de la presse, d’expression et de circulation dans la vie politique et enclenche une décentralisation de l’économie. Il dote le pays d'une nouvelle constitution qui reconnaît l'égalité des nations tchèque et slovaque au sein d'une république désormais fédérale. Cette innovation politique sera la seule à survivre à l’intervention soviétique.

Le Printemps de Prague provoque la réaction de l’URSS qui, après l’échec des négociations, envoie tanks et soldats pour imposer une « normalisation ». L’occupation soviétique entraîne des manifestations non violentes et une vague d’émigration parmi la population tchécoslovaque. Gustáv Husák remplace Alexander Dubček à la tête du parti et la plupart des réformes libérales sont abandonnées. Le Printemps de Prague a inspiré la culture des années 1960-1980 avec les œuvres de Karel Kryl et Milan Kundera (L'Insoutenable Légèreté de l'être).

(c) Wikipedia

Prague 1968 - Koudelka
Prague 1968 - Koudelka
Prague 1968 - Koudelka
Prague 1968 - Koudelka
Prague 1968 - Koudelka
Prague 1968 - Koudelka

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #HISTOIRE, #PHOTOS XXe

Repost0

Publié le 28 Août 2016

Naqsh-e Rostam - Iran - Photos: Lankaart (c)

Naqsh-e Rostam - Iran - Photos: Lankaart (c)

Naqsh-e Rustam - Naqsh-e Rostam

Naqsh-e Rostam est un ensemble de tombes achéménides situé au nord-ouest de Persépolis. Cet ensemble exceptionnel rassemble 4 tombes rupestres cruciformes réalisées à flanc de falaise. D’après des inscriptions ces tombes seraient celles de Darius Ier, Xerxès Ier, Artaxerxés Ier et Darius II. Les tombes sont inaccessibles. Elles présentent un décor similaire au-dessus de la porte d’entrée suspendu dans le vide, on, y voit le roi représenté sur un piédestal à trois niveaux, faisant face à Ahuramazda, la divinité centrale de l'ancienne religion mazdéenne, et à un feu sacré également surélevé. Ahuramazda est figuré sous la forme d’un dieu ailé, les ailes étant parfaitement horizontale, cette représentation symbolique perdure encore aujourd’hui dans la culture iranienne.

Naqsh-e Rostam - Iran - Photos: Lankaart (c)
Naqsh-e Rostam - Iran - Photos: Lankaart (c)
Naqsh-e Rostam - Iran - Photos: Lankaart (c)

Naqsh-e Rostam - Iran - Photos: Lankaart (c)

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #MESOPOTAMIE et PERSE ANTIQUITE, #CIMETIERES, #IRAN

Repost0

Publié le 25 Août 2016

Odilon Redon

« Le propre de l’idéal est de n’évoquer jamais que des formes vagues, qui peuvent aussi bien être des lacs magiques que des éléphants sacrés, des fleurs extraterrestres aussi bien que des épingles de cravate, à moins qu’elles ne soient rien du tout. Or, aujourd’hui, nous demandons aux choses reproduites d’être précises, nous voulons que les personnages sortis du cerveau d’un artiste, remuent, pensent et vivent. » Octave Mirbeau, 1891, sur Odilon Redon.

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #SYMBOLISME - NABIS

Repost0

Publié le 21 Août 2016

Rajasthan - Chittorgarh - Jardins - Photos: Lankaart (c)

Rajasthan - Chittorgarh - Jardins - Photos: Lankaart (c)

Chittorgarh gardens - Chittaurgarh - Chittor - चित्तौड़गढ़

Farouchement indépendant, le fort de Chittorgarh (280 hectares) est l’un des plus grands d’Inde. Celui-ci a été assiégé trois fois par les conquérants musulmans (en 1303, 1535 et 1568) et chaque fois les défenseurs pratiquèrent le Jauhâr (suicide collectif) des femmes et des enfants. Au sein du fort de nombreux palais ont été construits. Parmi eux ce jardin enclos fait se succéder plusieurs micro-jardins protégés du vent et du soleil.

Rajasthan - Chittorgarh - Jardins - Photos: Lankaart (c)Rajasthan - Chittorgarh - Jardins - Photos: Lankaart (c)
Rajasthan - Chittorgarh - Jardins - Photos: Lankaart (c)Rajasthan - Chittorgarh - Jardins - Photos: Lankaart (c)

Rajasthan - Chittorgarh - Jardins - Photos: Lankaart (c)

Rajasthan - Chittorgarh - Jardins - Photos: Lankaart (c)
Rajasthan - Chittorgarh - Jardins - Photos: Lankaart (c)

Rajasthan - Chittorgarh - Jardins - Photos: Lankaart (c)

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #INDE, #PARCS et JARDINS

Repost0

Publié le 17 Août 2016

Inde 1947 - Margaret Bourke-White

India 1947 - Indien 1947 -

En 1947, le sous-continent indien est divisé en deux états : l’Inde et le Pakistan. Le Pakistan regroupe deux régions à majorité musulmanes à l’ouest le futur état du Pakistan et à l’est le Pakistan oriental qui deviendra plus tard le Bangladesh. Le long des frontières qui séparent ces deux régions du nouvel état indien des millions de personnes vont se déplacer dans les deux sens, provoquant émeutes et massacres entre Hindous et Musulmans.

Durant cette période Margaret Bourke-White, photographe américaine, parcouru le pays pour le magazine Life, livrant un témoignage précieux des événements en cours. Durant ce voyage elle rencontre Ghandi qu’elle suivra jusqu’à son assassinat en 1948.

Ces événements débouchèrent au nord du pays sur le premier conflit indo-pakistanais pour le contrôle du Cachemire, conflit encore aujourd’hui non résolue.

Inde 1947 - Margaret Bourke-White
Inde 1947 - Margaret Bourke-White
Inde 1947 - Margaret Bourke-White
Inde 1947 - Margaret Bourke-White
Inde 1947 - Margaret Bourke-White
Inde 1947 - Margaret Bourke-White
Inde 1947 - Margaret Bourke-White
Inde 1947 - Margaret Bourke-White

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #HISTOIRE, #PHOTOS XXe

Repost0

Publié le 17 Août 2016

Grèce - Mont Pélion - Photos: Lankaart (c)

Grèce - Mont Pélion - Photos: Lankaart (c)

Pilio - Pelion - Πήλιο - Monte Pelio

 

Le Mont Pélion longe la mer méditerranée au sud de la Thessalie. Dans la mythologie grecque c’est le lieu de vie des centaures. Aujourd’hui les montagnes qui bordent la mer sont encore préservées, et les forêts denses, les terrasses cultivées depuis des centaines d’années et les nombreux villages forment un ensemble unique en Grèce.  Difficilement accessibles, les nombreuses criques abritent des paysages uniques et font le bonheur des randonneurs. Sur les places des villages les platanes multi centenaires protègent  toujours les villageois des ardeurs du soleil.

Grèce - Mont Pélion - Photos: Lankaart (c)
Grèce - Mont Pélion - Photos: Lankaart (c)
Grèce - Mont Pélion - Photos: Lankaart (c)
Grèce - Mont Pélion - Photos: Lankaart (c)

Grèce - Mont Pélion - Photos: Lankaart (c)

Grèce - Mont Pélion - Photos: Lankaart (c)Grèce - Mont Pélion - Photos: Lankaart (c)Grèce - Mont Pélion - Photos: Lankaart (c)
Grèce - Mont Pélion - Photos: Lankaart (c)Grèce - Mont Pélion - Photos: Lankaart (c)Grèce - Mont Pélion - Photos: Lankaart (c)
Grèce - Mont Pélion - Photos: Lankaart (c)Grèce - Mont Pélion - Photos: Lankaart (c)Grèce - Mont Pélion - Photos: Lankaart (c)

Grèce - Mont Pélion - Photos: Lankaart (c)

Grèce - Mont Pélion - Photos: Lankaart (c)
Grèce - Mont Pélion - Photos: Lankaart (c)
Grèce - Mont Pélion - Photos: Lankaart (c)
Grèce - Mont Pélion - Photos: Lankaart (c)
Grèce - Mont Pélion - Photos: Lankaart (c)
Grèce - Mont Pélion - Photos: Lankaart (c)
Grèce - Mont Pélion - Photos: Lankaart (c)
Grèce - Mont Pélion - Photos: Lankaart (c)
Grèce - Mont Pélion - Photos: Lankaart (c)
Grèce - Mont Pélion - Photos: Lankaart (c)

Grèce - Mont Pélion - Photos: Lankaart (c)

Grèce - Mont Pélion - Photos: Lankaart (c)Grèce - Mont Pélion - Photos: Lankaart (c)
Grèce - Mont Pélion - Photos: Lankaart (c)Grèce - Mont Pélion - Photos: Lankaart (c)
Grèce - Mont Pélion - Photos: Lankaart (c)Grèce - Mont Pélion - Photos: Lankaart (c)

Grèce - Mont Pélion - Photos: Lankaart (c)

Grèce - Mont Pélion - Photos: Lankaart (c)
Grèce - Mont Pélion - Photos: Lankaart (c)
Grèce - Mont Pélion - Photos: Lankaart (c)
Grèce - Mont Pélion - Photos: Lankaart (c)
Grèce - Mont Pélion - Photos: Lankaart (c)

Grèce - Mont Pélion - Photos: Lankaart (c)

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #PARCS et JARDINS, #GRECE

Repost0

Publié le 14 Août 2016

un enfant déplacé et désinfecté au DDT, dans les camps de transit des zones américaines et soviétiques en 1945.

un enfant déplacé et désinfecté au DDT, dans les camps de transit des zones américaines et soviétiques en 1945.

Germany 1945 - Deutschland 1945 - Alemania 1945

Cartier-Bresson, 31 ans, réserviste dans l’infanterie rejoint l’unité « Film et Photographie » de la 3ème armée. Sa mission? Photographier les soldats à pied d’oeuvre sur la ligne Maginot. Mais lorsque débute l’offensive allemande, Cartier-Bresson est fait prisonnier avec ses camarades dans les Vosges. Durant trois années, il va passer d’un camp de travail à l’autre à Ludwigsburg puis en Forêt-Noire. A deux reprises, il tente de s’évader et chaque retour au camp s’accompagne de sanctions : le cachot. La troisième occasion sera la bonne. Il est à Paris au moment de la libération sur les Champs-Elysées ou avenue Foch. Cartier-Bresson a obtenu les autorisations nécessaires pour réaliser un film sur la libération des prisonniers Le Retour.

Allemagne 1945 - Henri Cartier-Bresson

Il part rejoindre les armées alliées sur le front. A Dessau, en Allemagne, il assiste à une scène impitoyable : une indicatrice est reconnue par celle qu’elle avait dénoncée. Il traverse une Allemagne dévastée par la guerre et les bombardements.

Allemagne 1945 - Henri Cartier-Bresson
Allemagne 1945 - Henri Cartier-Bresson
Allemagne 1945 - Henri Cartier-Bresson

Dans les camps de transit entre les zones soviétiques et américaines, ils témoignent de la déchéance humaine des rescapés des camps.

Allemagne 1945 - Henri Cartier-Bresson
Allemagne 1945 - Henri Cartier-Bresson
Allemagne 1945 - Henri Cartier-Bresson

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #HISTOIRE, #PHOTOS XXe

Repost0

Publié le 14 Août 2016

Rajasthan - Fort de Jodhpur - Jardins - Photos: Lankaart (c)

Rajasthan - Fort de Jodhpur - Jardins - Photos: Lankaart (c)

Mehrangarh Fort Gardens - मेहरानगढ़

Le fort de Mehrangarh est situé à Jodhpur, dans l'État du Rajasthan (Inde). Surnommé le fort magnifique, il surplombe la ville du haut de ses 122 mètres. À l'intérieur de celui-ci se trouve un palais richement décoré et agrémenté de nombreuses cours, et d’un splendide jardin. Ce jardin est tout à la fois un verger et un espace d’agrément.

Rajasthan - Fort de Jodhpur - Jardins - Photos: Lankaart (c)
Rajasthan - Fort de Jodhpur - Jardins - Photos: Lankaart (c)
Rajasthan - Fort de Jodhpur - Jardins - Photos: Lankaart (c)
Rajasthan - Fort de Jodhpur - Jardins - Photos: Lankaart (c)

Rajasthan - Fort de Jodhpur - Jardins - Photos: Lankaart (c)

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #INDE, #PARCS et JARDINS

Repost0