Publié le 30 Juin 2017

Turquie - Safranbolu en blanc et bois - Photos: Lankaart (c)

Turquie - Safranbolu en blanc et bois - Photos: Lankaart (c)

Turquie - Safranbolu en blanc et bois - Photos: Lankaart (c)
Turquie - Safranbolu en blanc et bois - Photos: Lankaart (c)
Turquie - Safranbolu en blanc et bois - Photos: Lankaart (c)
Turquie - Safranbolu en blanc et bois - Photos: Lankaart (c)
Turquie - Safranbolu en blanc et bois - Photos: Lankaart (c)
Turquie - Safranbolu en blanc et bois - Photos: Lankaart (c)

Turquie - Safranbolu en blanc et bois - Photos: Lankaart (c)

Turquie - Safranbolu en blanc et bois - Photos: Lankaart (c)
Turquie - Safranbolu en blanc et bois - Photos: Lankaart (c)
Turquie - Safranbolu en blanc et bois - Photos: Lankaart (c)
Turquie - Safranbolu en blanc et bois - Photos: Lankaart (c)

Turquie - Safranbolu en blanc et bois - Photos: Lankaart (c)

Turquie - Safranbolu en blanc et bois - Photos: Lankaart (c)
Turquie - Safranbolu en blanc et bois - Photos: Lankaart (c)
Turquie - Safranbolu en blanc et bois - Photos: Lankaart (c)
Turquie - Safranbolu en blanc et bois - Photos: Lankaart (c)
Turquie - Safranbolu en blanc et bois - Photos: Lankaart (c)

Turquie - Safranbolu en blanc et bois - Photos: Lankaart (c)

Turquie - Safranbolu en blanc et bois - Photos: Lankaart (c)
Turquie - Safranbolu en blanc et bois - Photos: Lankaart (c)

Turquie - Safranbolu en blanc et bois - Photos: Lankaart (c)

Turquie - Safranbolu en blanc et bois - Photos: Lankaart (c)
Turquie - Safranbolu en blanc et bois - Photos: Lankaart (c)
Turquie - Safranbolu en blanc et bois - Photos: Lankaart (c)
Turquie - Safranbolu en blanc et bois - Photos: Lankaart (c)

Turquie - Safranbolu en blanc et bois - Photos: Lankaart (c)

Safranbolu en blanc et bois

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #Colors of the world

Repost0

Publié le 30 Juin 2017

Udaipur - Photos: Lankaart (c)

Udaipur - Photos: Lankaart (c)

Agra, Delhi, Fatehpur Sikri - Photos: Lankaart (c)
Agra, Delhi, Fatehpur Sikri - Photos: Lankaart (c)
Agra, Delhi, Fatehpur Sikri - Photos: Lankaart (c)
Agra, Delhi, Fatehpur Sikri - Photos: Lankaart (c)
Agra, Delhi, Fatehpur Sikri - Photos: Lankaart (c)

Agra, Delhi, Fatehpur Sikri - Photos: Lankaart (c)

Agra, Amber, Jodhpur, Chittorgarh, Udaipur - Photos: Lankaart (c)
Agra, Amber, Jodhpur, Chittorgarh, Udaipur - Photos: Lankaart (c)
Agra, Amber, Jodhpur, Chittorgarh, Udaipur - Photos: Lankaart (c)
Agra, Amber, Jodhpur, Chittorgarh, Udaipur - Photos: Lankaart (c)
Agra, Amber, Jodhpur, Chittorgarh, Udaipur - Photos: Lankaart (c)
Agra, Amber, Jodhpur, Chittorgarh, Udaipur - Photos: Lankaart (c)

Agra, Amber, Jodhpur, Chittorgarh, Udaipur - Photos: Lankaart (c)

Jaipur, Jodhpur - Photos: Lankaart (c)
Jaipur, Jodhpur - Photos: Lankaart (c)
Jaipur, Jodhpur - Photos: Lankaart (c)
Jaipur, Jodhpur - Photos: Lankaart (c)
Jaipur, Jodhpur - Photos: Lankaart (c)
Jaipur, Jodhpur - Photos: Lankaart (c)

Jaipur, Jodhpur - Photos: Lankaart (c)

Udaipur - Photos: Lankaart (c)
Udaipur - Photos: Lankaart (c)
Udaipur - Photos: Lankaart (c)
Udaipur - Photos: Lankaart (c)

Udaipur - Photos: Lankaart (c)

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #Colors of the world

Repost0

Publié le 28 Juin 2017

Château de Saumur - Photos: Lankaart (c)

Château de Saumur - Photos: Lankaart (c)

Possession des comtes d’Anjou puis des Plantagenêts, le château de Saumur est transformé en forteresse royale au début du XIIIème siècle à l’époque du roi saint Louis. Pendant la seconde moitié du XIVème siècle, le duc Louis Ier d’Anjou (frère du roi Charles V) le transforme en château-palais fastueux. La miniature le représentant dans les fameuses « Très riches heures du duc de Berry » nous en donne une image précise.

Le roi René, dernier duc d’Anjou, y réside périodiquement. Après sa mort en 1480 le château revient au domaine royal.

Jusqu’à la fin de l’Ancien Régime, l’édifice servira de résidence aux différents gouverneurs de la ville. Le plus connu d’entre eux, Philippe Duplessis-Mornay est nommé en 1589. La ville de Saumur vient d’être concédée au parti protestant en tant que place de sûreté. Le nouveau gouverneur fait fortifier le château par l’enceinte qui existe toujours, d’une conception très novatrice pour son époque (la partie du côté de la ville a été édifiée près d’un siècle avant les ouvrages de Vauban !).

Pendant le XVIIème et le XVIIIème siècle, le château de Saumur sert aussi de prison : prisonniers sur lettre de cachet puis à partir des années 1780 prisonniers de guerre (essentiellement des marins britanniques).

L’édifice est épargné par la Révolution. Il est sauvé de la destruction à laquelle le vouait son mauvais état par la décision de Napoléon 1er de le transformer en prison d’Etat.

 

Source: www.chateau-saumur.f

Château de Saumur - Photos: Lankaart (c)
Château de Saumur - Photos: Lankaart (c)
Château de Saumur - Photos: Lankaart (c)
Château de Saumur - Photos: Lankaart (c)
Château de Saumur - Photos: Lankaart (c)
Château de Saumur - Photos: Lankaart (c)
Château de Saumur - Photos: Lankaart (c)
Château de Saumur - Photos: Lankaart (c)
Château de Saumur - Photos: Lankaart (c)

Château de Saumur - Photos: Lankaart (c)

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #GOTHIQUE

Repost0

Publié le 25 Juin 2017

Château de Brézé - Photos: Lankaart (c)

Château de Brézé - Photos: Lankaart (c)

Le château de Brézé est le résultat de 400 ans de travaux et d’aménagement d’un site remarquable.

En 1448 Gilles de Maillé-Brézé obtient du roi René d’Anjou le droit de fortifier le château et d’y établir une garnison. Ainsi, des fossés sont creusés pour la première fois, et atteignent à l’époque 10 à 12 mètres de profondeur. A la fin du XVIe siècle Arthus de Maillé-Brézé fait reconstruire le château dans le style Renaissance à l’image des grands châteaux du Val de Loire. De cette époque reste les deux tours rondes qui encadrent l’entrée et la partie est du logis. Contrairement aux autres demeures de l’époque, le château conserve son fossé qui est approfondie à plus de 18 mètres.

En 1682 le Prince de Condé échange Brézé contre un autre château en Bretagne, la Gallissonière, avec Thomas de Dreux, conseiller au Parlement de Paris. Trois ans plus tard celui-ci obtient la confirmation du titre du Marquis de Brézé en sa faveur.

Château de Brézé - Photos: Lankaart (c)
Château de Brézé - Photos: Lankaart (c)
Château de Brézé - Photos: Lankaart (c)
Château de Brézé - Photos: Lankaart (c)
Château de Brézé - Photos: Lankaart (c)
Château de Brézé - Photos: Lankaart (c)
Château de Brézé - Photos: Lankaart (c)
Château de Brézé - Photos: Lankaart (c)
Château de Brézé - Photos: Lankaart (c)
Château de Brézé - Photos: Lankaart (c)

Château de Brézé - Photos: Lankaart (c)

En 1820 les travaux de prolongation du logis principal sont entrepris par Henri-Evrard de Dreux-Brézé et sa femme Adelaïde de Custine. Le logis garde le style Renaissance.

Les galeries et caves qui entourent le fossé servent à l’exploitation des vignes avoisinantes.

En 1838 pour la première fois le style néo-gothique est employé à Brézé par Charles Cicéri, décorateur de théâtres parisiens, dans l’embellissement de la salle à manger. Cette pièce qui accueille également une collection d’armes se trouve dans le logis Renaissance du château.

A partir de 1850 le Château de Brézé connaît d’importantes restaurations à l’initiative de la famille de Dreux-Brézé. Les travaux de rénovation et d’agrandissement du château sont réalisés par l’architecte angevin Réné Hodé dans le style néo-gothique. Celui-ci modifie deux des trois ailes du château, en créant la Grande Galerie, la Tour Carrée et une rotonde à la base de la Tour de l’Horloge.

 

Source: http://www.chateaudebreze.com

Photos: lankaart

Château de Brézé - Photos: Lankaart (c)
Château de Brézé - Photos: Lankaart (c)

Château de Brézé - Photos: Lankaart (c)

Château de Brézé - Photos: Lankaart (c)
Château de Brézé - Photos: Lankaart (c)
Château de Brézé - Photos: Lankaart (c)
Château de Brézé - Photos: Lankaart (c)
Château de Brézé - Photos: Lankaart (c)
Château de Brézé - Photos: Lankaart (c)
Château de Brézé - Photos: Lankaart (c)
Château de Brézé - Photos: Lankaart (c)
Château de Brézé - Photos: Lankaart (c)
Château de Brézé - Photos: Lankaart (c)

Château de Brézé - Photos: Lankaart (c)

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #RENAISSANCE FRANCE - EUROPE DU SUD

Repost0

Publié le 21 Juin 2017

Parc et jardins du Château de Cheverny - Photos: Lankaart (c)

Parc et jardins du Château de Cheverny - Photos: Lankaart (c)

Les parterres du XVIIe s. entourent le château de Cheverny, conformes à la symétrie de son architecture. Un peu plus loin le parc à l'anglaise mêle séquoias géants, cèdres et plusieurs variétés de pins. Le jardin potager a été remanié ; il s'agit d'un quadrillage composite d'espaces fleuris, de rangs de vigne, de légumes et d'arbustes fruitiers. Un jardin d'ornement et d'agrément s'étend entre le château et l'orangerie. De conception contemporaine, il recouvre néanmoins tout un espace occupé jadis par un jardin à la française. 

Parc et jardins du Château de Cheverny - Photos: Lankaart (c)
Parc et jardins du Château de Cheverny - Photos: Lankaart (c)
Parc et jardins du Château de Cheverny - Photos: Lankaart (c)

Parc et jardins du Château de Cheverny - Photos: Lankaart (c)

Parc et jardins du Château de Cheverny - Photos: Lankaart (c)Parc et jardins du Château de Cheverny - Photos: Lankaart (c)
Parc et jardins du Château de Cheverny - Photos: Lankaart (c)Parc et jardins du Château de Cheverny - Photos: Lankaart (c)
Parc et jardins du Château de Cheverny - Photos: Lankaart (c)Parc et jardins du Château de Cheverny - Photos: Lankaart (c)
Parc et jardins du Château de Cheverny - Photos: Lankaart (c)Parc et jardins du Château de Cheverny - Photos: Lankaart (c)Parc et jardins du Château de Cheverny - Photos: Lankaart (c)

Parc et jardins du Château de Cheverny - Photos: Lankaart (c)

Parc et jardins du Château de Cheverny - Photos: Lankaart (c)
Parc et jardins du Château de Cheverny - Photos: Lankaart (c)
Parc et jardins du Château de Cheverny - Photos: Lankaart (c)
Parc et jardins du Château de Cheverny - Photos: Lankaart (c)

Parc et jardins du Château de Cheverny - Photos: Lankaart (c)

Parc et jardins du Château de Cheverny - Photos: Lankaart (c)Parc et jardins du Château de Cheverny - Photos: Lankaart (c)
Parc et jardins du Château de Cheverny - Photos: Lankaart (c)Parc et jardins du Château de Cheverny - Photos: Lankaart (c)
Parc et jardins du Château de Cheverny - Photos: Lankaart (c)Parc et jardins du Château de Cheverny - Photos: Lankaart (c)

Parc et jardins du Château de Cheverny - Photos: Lankaart (c)

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #PARCS et JARDINS

Repost0

Publié le 17 Juin 2017

France - Bioparc de Doué la Fontaine - Photos: Lankaart (c)

France - Bioparc de Doué la Fontaine - Photos: Lankaart (c)

Le Bioparc de Doué-la-Fontaine est un parc zoologique français situé en Pays de la Loire à une vingtaine de kilomètres de Saumur.

Implanté au cœur d'anciennes carrières d'extraction de pierre coquillière, ce qui lui confère un caractère troglodytique particulier, il s'étend sur 14 hectares et présente environ 1 000 animaux d'une centaine d'espèces. C'est l'un des rares zoos français à présenter des rhinocéros noirs et des okapis.

Premier parc zoologique privé de France à devenir membre permanent de l'Association européenne des zoos et aquariums (EAZA), dès les années 1980, il s'engage dans la conservation ex situ en participant à des programmes européens pour les espèces menacées (EEP), dont il en coordonne deux. Le Bioparc est l'initiateur des « projets natures » qui visent à protéger les milieux naturels et les espèces qui y vivent. En 2013, près de 25 projets, financés en grande partie par le Bioparc, sont en place à travers le monde. Il est également membre de l'Association mondiale des zoos et aquariums (WAZA).

France - Bioparc de Doué la Fontaine - Photos: Lankaart (c)
France - Bioparc de Doué la Fontaine - Photos: Lankaart (c)
France - Bioparc de Doué la Fontaine - Photos: Lankaart (c)
France - Bioparc de Doué la Fontaine - Photos: Lankaart (c)

France - Bioparc de Doué la Fontaine - Photos: Lankaart (c)

La philosophie du Bioparc peut se décliner en plusieurs étapes : susciter de l'émotion par l'immersion, présenter des espèces ambassadrices des milieux sauvages menacées, s'investir dans leur pays d'origine et faire du parc un espace d'échanges et de sensibilisation.

Au sein du bioparc, la plupart des espèces présentes le sont dans le cadre de programmes de protection et de réintroduction, tandis qu'à l'extérieur, le parc soutient et accompagne des associations locales dédiées à la conservation d'espèces menacées où de milieux naturels précieux.

Sur le plan pédagogique, les messages délivrés par l’équipe du Bioparc sont déclinés en 4 étapes : état des lieux, destruction et menaces, engagement du Bioparc, engagement des visiteurs.

La méthode utilisée, en jouant sur différentes sortes d’approches, scientifique, ludique, sensorielle et artistique, a ceci de particulier qu’elle cherche à conjuguer émotion du public et respect de la vie sauvage, en espérant que les visiteurs repartiront davantage conscients de leur capacité individuelle à agir pour préserver l’environnement…

Pour le public scolaire, un accompagnement en amont et des fiches pédagogiques adaptées au programme assurent à l’enseignant une bonne préparation de son projet.

Pour les Centres de loisirs, l’équipe parie sur la sensibilisation par le jeu : l’approche ludique est donc privilégiée. Outre les ateliers, les mallettes pédagogiques et les supports en libre-service, une animation spécifique, « Le Défi des Animaux », est proposée à ce public. Composée d’une série d’épreuves à réaliser en équipe, cette compétition sensibilise les joueurs à la protection de la faune sauvage. Les participants sont ensuite récompensés par un cadeau.

Source: Wikipedia

France - Bioparc de Doué la Fontaine - Photos: Lankaart (c)France - Bioparc de Doué la Fontaine - Photos: Lankaart (c)
France - Bioparc de Doué la Fontaine - Photos: Lankaart (c)France - Bioparc de Doué la Fontaine - Photos: Lankaart (c)France - Bioparc de Doué la Fontaine - Photos: Lankaart (c)
France - Bioparc de Doué la Fontaine - Photos: Lankaart (c)France - Bioparc de Doué la Fontaine - Photos: Lankaart (c)
France - Bioparc de Doué la Fontaine - Photos: Lankaart (c)France - Bioparc de Doué la Fontaine - Photos: Lankaart (c)France - Bioparc de Doué la Fontaine - Photos: Lankaart (c)

France - Bioparc de Doué la Fontaine - Photos: Lankaart (c)

France - Bioparc de Doué la Fontaine - Photos: Lankaart (c)
France - Bioparc de Doué la Fontaine - Photos: Lankaart (c)
France - Bioparc de Doué la Fontaine - Photos: Lankaart (c)

France - Bioparc de Doué la Fontaine - Photos: Lankaart (c)

France - Bioparc de Doué la Fontaine - Photos: Lankaart (c)France - Bioparc de Doué la Fontaine - Photos: Lankaart (c)
France - Bioparc de Doué la Fontaine - Photos: Lankaart (c)France - Bioparc de Doué la Fontaine - Photos: Lankaart (c)
France - Bioparc de Doué la Fontaine - Photos: Lankaart (c)France - Bioparc de Doué la Fontaine - Photos: Lankaart (c)
France - Bioparc de Doué la Fontaine - Photos: Lankaart (c)France - Bioparc de Doué la Fontaine - Photos: Lankaart (c)France - Bioparc de Doué la Fontaine - Photos: Lankaart (c)

France - Bioparc de Doué la Fontaine - Photos: Lankaart (c)

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #PARCS et JARDINS

Repost0

Publié le 14 Juin 2017

Châteaux de la Loire - Château de Saint Aignan - Photos: Lankaart (c)

Châteaux de la Loire - Château de Saint Aignan - Photos: Lankaart (c)

Le Château de Saint Aignan est bâti sur les hauteurs qui surplombe le cour du Cher. A cet emplacement seul subsiste de la forteresse du IXe la Tour Hagard, le reste du château témoigne des grandes heures de la Renaissance. Habitation des ducs de Beauviliers il reste aujourd’hui une propriété privé, toutefois la cour d’honneur reste accessible au public.

texte et photos: lankaart

Châteaux de la Loire - Château de Saint Aignan - Photos: Lankaart (c)
Châteaux de la Loire - Château de Saint Aignan - Photos: Lankaart (c)
Châteaux de la Loire - Château de Saint Aignan - Photos: Lankaart (c)
Châteaux de la Loire - Château de Saint Aignan - Photos: Lankaart (c)
Châteaux de la Loire - Château de Saint Aignan - Photos: Lankaart (c)
Châteaux de la Loire - Château de Saint Aignan - Photos: Lankaart (c)
Châteaux de la Loire - Château de Saint Aignan - Photos: Lankaart (c)

Châteaux de la Loire - Château de Saint Aignan - Photos: Lankaart (c)

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #RENAISSANCE FRANCE - EUROPE DU SUD

Repost0

Publié le 10 Juin 2017

Châteaux de la Loire - Parc et jardins du Château de Valançay - Photos: Lankaart (c)

Châteaux de la Loire - Parc et jardins du Château de Valançay - Photos: Lankaart (c)

"Ce lieu est l'un des plus beaux de la terre et aucun roi ne possède un parc plus pittoresque". George Sand.

L'ensemble des jardins et parc qui composent le site du Château de Valançay comprend:

Le jardin de la Duchesse, avec ses parterres fleuris en terrasse et ses sculptures, ce jardin surplombe la vallée du Nahon. Il offre une vue imprenable sur un des rares pavillons de chasse à avoir été conservé en France : « La Garenne », construit vers 1810 à la demande de Talleyrand, pour le plaisir des Princes Espagnols.

Le jardin à la française dans la plus pure des traditions, ses allées rectilignes sont rythmées par d’élégants bassins.

 

Le jardin à la française - Châteaux de la Loire - Parc et jardins du Château de Valançay - Photos: Lankaart (c)
Le jardin à la française - Châteaux de la Loire - Parc et jardins du Château de Valançay - Photos: Lankaart (c)

Le jardin à la française - Châteaux de la Loire - Parc et jardins du Château de Valançay - Photos: Lankaart (c)

Châteaux de la Loire - Parc et jardins du Château de Valançay - Photos: Lankaart (c)
Châteaux de la Loire - Parc et jardins du Château de Valançay - Photos: Lankaart (c)
Châteaux de la Loire - Parc et jardins du Château de Valançay - Photos: Lankaart (c)
Châteaux de la Loire - Parc et jardins du Château de Valançay - Photos: Lankaart (c)

Châteaux de la Loire - Parc et jardins du Château de Valançay - Photos: Lankaart (c)

Le parc - Châteaux de la Loire - Parc et jardins du Château de Valançay - Photos: Lankaart (c)Le parc - Châteaux de la Loire - Parc et jardins du Château de Valançay - Photos: Lankaart (c)
Le parc - Châteaux de la Loire - Parc et jardins du Château de Valançay - Photos: Lankaart (c)Le parc - Châteaux de la Loire - Parc et jardins du Château de Valançay - Photos: Lankaart (c)
Le parc - Châteaux de la Loire - Parc et jardins du Château de Valançay - Photos: Lankaart (c)Le parc - Châteaux de la Loire - Parc et jardins du Château de Valançay - Photos: Lankaart (c)

Le parc - Châteaux de la Loire - Parc et jardins du Château de Valançay - Photos: Lankaart (c)

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #PARCS et JARDINS

Repost0

Publié le 7 Juin 2017

Châteaux de la Loire - Château de Cheverny - Photos: Lankaart (c)

Châteaux de la Loire - Château de Cheverny - Photos: Lankaart (c)

Le château de Cheverny est l’un des plus beaux exemples d’architecture classique au sein de l’ensemble monumental que constitue les châteaux de la Loire.

Le château que l’on découvre aujourd’hui a été construit sur les ruines de l’ancien château médiéval par l’architecte Jacques Bougier dit « Boyer de Blois » de 1630 à 1634 dans un style classique. L’architecte avait travaillé avec Salomon de Brosse au château de Blois. La pierre de tuffeau lui donne une belle teinte blanche.

Châteaux de la Loire - Château de Cheverny - Photos: Lankaart (c)
Châteaux de la Loire - Château de Cheverny - Photos: Lankaart (c)

Châteaux de la Loire - Château de Cheverny - Photos: Lankaart (c)

Le comte Henri Hurault et la comtesse Marguerite Gaillard suivent avec attention les travaux et confient la décoration intérieure de leur demeure à Jean Mosnier, peintre et protégé de Marie de Médicis. Les décors, tapisseries et mobiliers exécutés et rassemblés par Jean Mosnier constituent un ensemble homogène d’une très grande qualité. Notamment dans la chambre du Roi qui conserve aujourd’hui encore de très belles tapisseries réalisées selon des cartons de Simon Vouet illustrant les travaux d’Ulysse.

Châteaux de la Loire - Château de Cheverny - Photos: Lankaart (c)Châteaux de la Loire - Château de Cheverny - Photos: Lankaart (c)
Châteaux de la Loire - Château de Cheverny - Photos: Lankaart (c)Châteaux de la Loire - Château de Cheverny - Photos: Lankaart (c)
Châteaux de la Loire - Château de Cheverny - Photos: Lankaart (c)Châteaux de la Loire - Château de Cheverny - Photos: Lankaart (c)
Châteaux de la Loire - Château de Cheverny - Photos: Lankaart (c)Châteaux de la Loire - Château de Cheverny - Photos: Lankaart (c)Châteaux de la Loire - Château de Cheverny - Photos: Lankaart (c)

Châteaux de la Loire - Château de Cheverny - Photos: Lankaart (c)

Châteaux de la Loire - Château de Cheverny - Photos: Lankaart (c)
Châteaux de la Loire - Château de Cheverny - Photos: Lankaart (c)Châteaux de la Loire - Château de Cheverny - Photos: Lankaart (c)

Châteaux de la Loire - Château de Cheverny - Photos: Lankaart (c)

L’aménagement du château se prolonge dans les jardins dans la plus pure tradition classique.

Au XXe siècle Hergé s’inspirera de la composition centrale de l’édifice pour créer le château de Moulinsart, lieu privilégié des aventures de Tintin.

Châteaux de la Loire - Château de Cheverny - Photos: Lankaart (c)
Châteaux de la Loire - Château de Cheverny - Photos: Lankaart (c)

Châteaux de la Loire - Château de Cheverny - Photos: Lankaart (c)

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Repost0

Publié le 3 Juin 2017

Blois - Eglise Saint Nicolas - Photos: Lankaart (c)

Blois - Eglise Saint Nicolas - Photos: Lankaart (c)

L'église Saint-Nicolas Saint-Laumer est à l'origine l'église abbatiale d'un monastère construit au XIIe siècle.

Construite entre 1138 et le début du XIIIe siècle, l’ancienne église abbatiale Saint-Laumer présente des caractéristiques du tout début de l’art gothique. Fuyant les Normands, des moines bénédictins chargés des reliques de leur fondateur Saint-Laumer trouvent refuge à Blois. Ils décident d’y construire leur monastère, l’église abbatiale Saint-Laumer, communément appelée église Saint-Nicolas. De 1138 à 1186, ces moines construisent le chœur, le transept et une première travée, achevant l’ensemble au début du siècle suivant. Lorsque les guerres de Religion éclatent, l’église est mutilée et l’abbaye détruite par les protestants. Aux XVIIe et XVIIIe siècles, l’abbaye est reconstruite, puis, à la Révolution, elle devient l’Hôtel-Dieu.

Au pied du château, l’un des quartiers historiques de Blois entoure l’église Saint-Nicolas. Les ruelles étroites bordées de maisons anciennes rappellent les villes moyenâgeuses.

L'église est au Moyen Âge un lieu important de pèlerinage. Elle abrite en effet plusieurs reliques : Saint Lubin, Saint Laumer, Sainte Marie l'Égyptienne et un fragment de la croix du Christ.

 

Source: Wikipedia, http://www.bloischambord.com

Photos: lankaart

Blois - Eglise Saint Nicolas - Photos: Lankaart (c)
Blois - Eglise Saint Nicolas - Photos: Lankaart (c)
Blois - Eglise Saint Nicolas - Photos: Lankaart (c)

Blois - Eglise Saint Nicolas - Photos: Lankaart (c)

Blois - Eglise Saint Nicolas - Photos: Lankaart (c)
Blois - Eglise Saint Nicolas - Photos: Lankaart (c)
Blois - Eglise Saint Nicolas - Photos: Lankaart (c)

Blois - Eglise Saint Nicolas - Photos: Lankaart (c)

Blois - Eglise Saint Nicolas - Photos: Lankaart (c)
Blois - Eglise Saint Nicolas - Photos: Lankaart (c)
Blois - Eglise Saint Nicolas - Photos: Lankaart (c)
Blois - Eglise Saint Nicolas - Photos: Lankaart (c)

Blois - Eglise Saint Nicolas - Photos: Lankaart (c)

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #GOTHIQUE

Repost0