Publié le 12 Mai 2011

portrait de robert d'anjour roi de naples

 

Robert d'Anjou, né en 1277, mort le 20 janvier 1343 fut roi de Naples et comte de Provence de 1309 à 1343, fils de Charles II d'Anjou et de Marie de Hongrie.

 

Robert était le prince le plus puissant d'Italie et le pape le nomma vicaire pontifical. En 1318, il libéra Gênes assiégé par Marco Visconti et les Gibelins. En 1333, par le biais du frère franciscain Ruggero Garini, Robert d'Anjou, roi de Naples, et son épouse la reine Sancia, négocièrent avec le sultan d'Egypte l'achat du Cénacle à Jérusalem et l'obtention du droit de célébrer certains rites au Saint Sépulcre. Il administra son royaume de manière habile et ferme, attira à sa cour les poètes et les lettrés, dont Pétrarque. En 1338 il fit une dernière tentative pour reconquérir le royaume de Sicile, mais sans succès.

 

 
 

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #GOTHIQUE

Repost0

Publié le 11 Mai 2011

Hodler 1853-1918, Ferdinand, Switzerland Spring II printemp

Printemps. (c) Visipix.com

 

Hodler est considéré comme le peintre suisse qui a le plus marqué la fin du XIXe et le début du XXe siècle. En 1872, il s'installe après avoir achevé son apprentissage en tant que peintre-décorateur dans la ville de Genève et y vivra jusqu'à sa mort. Ses premières toiles sont directement issues du réalisme suisse d'artistes comme Albert Anker, Rudolf Koller, Alexandre Calame, mais un voyage en Espagne en 1878 lui ouvre de nouveaux horizons esthétiques. Dès lors il soumet sciemment ses sujets à son désir d'abstraction et de composition et substitue ses teintes terreuses à un chromatisme léger, impressionniste par la grâce, à dominante gris clair. Toutefois ce n'est qu'en se tournant vers le symbolisme que son travail se trouve enfin reconnu.

 

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #ART NOUVEAU

Repost0

Publié le 10 Mai 2011

Laos grotte de pak ou Tham Ting

 

Située à 25 km de Luang Prabang, au bord du Mékong à l'embouchure de la Nam Ou, ce lieu de pélerinage est très fréquenté. Les deux grottes sont accessible depuis le fleuve, un nombre de important de bouddhas sont rassemblés dans une des deux grottes. Lieu mystique ces deux grottes témoignent d'une pratique ancestrale.

 

Laos grotte de pak ou Tham Ting (3)

 

Laos grotte de pak ou Tham Ting (2)

 

Laos grotte de pak ou Tham Ting (4)

 

Laos grotte de pak ou Tham Ting (5)

Photos: (c) Lankaart

 
 

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #BOUDDHISME CLASSIQUE, #LAOS

Repost0

Publié le 10 Mai 2011

vermeer jeune fille

La jeune fille au turban - v.1665, Mauritshuis - La Haye

 

Pour ce tableau très célèbre, Vermeer a travaillé avec des éléments chromatiques simples ; quelques glacis du même pigment expriment les ombres. Le turban, mélange d'outremer et de blanc, est surmonté d'un tissu jaune éclatant ; la veste modelée avec un ocre plus clair fait ressortir le blanc du col qui se reflète dans la perle. L'art de la carnation tient dans un glacis mince, de couleur chair, sur un sous-modelage transparent. André Malraux soulignait la simplification magistrale qui en fait un « galet translucide ».

 

Reproduite dans tous les manuels et abrégés d'histoire de l'art, punaisée aux murs des quatre coins du monde, La Jeune Fille à la perle (à laquelle une récente restauration a redonné tout son éclat) ne laisse pourtant pas d'intriguer et de fasciner. Elle fut achetée en 1881 pour une bouchée de pain, 2 florins et 30 centimes2 seulement par le collectionneur Arnoldus Andries Des Tombes. Celui-ci dut sa bonne affaire au piteux état de la toile, trouée au niveau de l'œil et de la pommette gauche. Il la lèguera à sa mort au musée Mauritshuis de La Haye.

 

Bientôt qualifié de « Joconde du Nord », ce visage à la troublante beauté n'a pas perdu une once de son mystère en trois siècles, et continue de susciter bien des interrogations. Loin d'être méticuleusement indiqués à la manière de Frans van Mieris de Oudere et d'autres portraitistes du temps, tels que Gabriel Metsu (1629-1667), Gérard Dou (1613-1675), Gerard ter Borch (1617-1681), Jan Steen (1625-1679), Pieter de Hooch (1629-1684), les traits de la figure ne sont pas nettement définis, accentuant d'autant sa beauté. Fondue avec la joue droite, l'arête du nez est invisible.

 

Vermeer, par cette audacieuse astuce, efface ainsi la frontière entre la réalité et l'image, le spectateur et le tableau. Omettant de marquer la ligne du nez, de sorte que notre regard prolonge la touche du peintre pour restituer les parties du visage qui n'y sont pas, il nous fait entrer dans la toile. On ignore encore aujourd'hui si la jeune fille représentée était une femme de Delft, la fille aînée de l'artiste ou une figure idéalisée.

 

Sur Amazon:

Source: http://fr.wikipedia.org/wiki/La_Jeune_Fille_%C3%A0_la_perle



L'Art de la peinture (De Schilderkonst), aussi intitulé La Peinture, L'Atelier ou L'Allégorie de la peinture, est un tableau de Johannes Vermeer peint vers 1666, exposé au Kunsthistorisches Museum de Vienne (huile sur toile, 120 × 100 cm).De nombreux experts estiment que cette œuvre est une allégorie de la Peinture, d'où le titre de suppléant : L'Allégorie de la Peinture. Il est le plus grand et le plus complexe de toutes les tableaux de Vermeer. Le tableau est connue pour être l'un des […]

 

 

 

 



Johannes Vermeer est un peintre reconnu pour se portraits de femmes, bourgeoises ou non, souvent accordées avec des natures mortes.

 

 

 

 

 

 

 

 



Johannes ou Jan VERMEER (Delft, 1632 - 1675), La Dentellière À dater assez tard dans l'oeuvre de l'artiste, vers 1669-1670, Musée du Louvre Paris Renoir considérait ce chef-d'oeuvre, entré au Louvre en 1870, comme le plus beau tableau du monde, avec le Pèlerinage à l'île de Cythère de Watteau, également conservé au Louvre. Une jeune dentellière, appartenant sans nul doute à la petite bourgeoisie de Delft, se penche sur son travail, maniant avec application fuseaux, épingles et fils sur sa […]

 

 

 

 


Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #CLASSICISME

Repost0

Publié le 9 Mai 2011

le titien la venus d'orbino

Galerie des Offices, Florence, 1539. (c) Visipix.com

 

La Vénus d'Urbin (en italien Venere di Urbino et donc quelquefois Vénus d'Urbino en français) est une peinture de la Renaissance réalisée par Titien en 1538 ou 1539. Le peintre a alors 50 ans et c'est la première fois qu'on lui passe commande d'un tel nu. La toile, exposée à la Galerie des Offices de Florence, fut au départ conçue pour être transportable, selon les vœux d'un noble italien de l'époque.

 

La Vénus d’Urbin affirme sans détour sa sensualité et sa séduction dans une œuvre qui montre le naturalisme tout en nuance de Titien. Le peintre révèle encore une fois au spectateur sa capacité à représenter une réalité concrète, un moment et un climat particuliers. Construit sur le modèle de la Vénus de Giorgione, il s'en détache grâce à l'environnement somptueux, aux servantes et surtout au regard de la femme qui se pose sur le spectateur. Ces éléments permettent de briser l'isolement mythique dans lequel Giorgione avait placé son idéal de la beauté.

 

Source et pour en savoir plus:  http://fr.wikipedia.org/wiki/V%C3%A9nus_d'Urbin

 
 

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #RENAISSANCE ITALIE

Repost0

Publié le 9 Mai 2011

Poussin destruction du temple de jerusalem

(c) Visipix.com

 

 




Nicolas Poussin, Musée du Louvre, Paris Nicolas Poussin (1594-1665) est l’un des grands peintres du classicisme français. Si il commence sa carrière à Paris, c’est à Rome, où il s’installe en 1624 qu’il va atteindre sa plénitude. Il développe un style basé sur une conception rigoureuse de la composition, des couleurs de la mise en scène de ses personnages. Chaque tableau a été pensé, réfléchit, la peinture pour Nicolas Poussin est « cosa mentale ». Après un retour mouvementé à Paris, il […]



Fête villageoise, Musée du Louvre, Paris Claude Gellée dit Le Lorrain (1600-1682) est un peintre français, dont la plus grande partie de la carrière se déroula à Rome. Introduit auprès de l’Eglise, il travaillera pour le cardinal Bentivoglio et le pape Urbain VIII. Mais bien que travaillant pour l’Eglise, Claude Lorrain c’est spécialisé dans un genre, le paysage. Sa composition toujours subtile privilégie le travail sur la lumière, c’est l’ambiance lumineuse qui fait la qualité de ses […]

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #CLASSICISME

Repost0

Publié le 8 Mai 2011

Londres Tower Bridge (2)

 

Le Tower Bridge est un pont levant franchissant la Tamise, entre Southwark et la City, près de la tour de Londres dont il tire son nom (c'est d'ailleurs l'un des quatre ponts gérés par les services du Lord-maire). Tower Bridge est situé dans la Pool of London.

 

Au moment de sa construction, le Tower Bridge était le plus grand et le plus sophistiqué des ponts basculants jamais construits. Ce pont est célèbre dans le monde entier grâce à son architecture très particulière : il est composé de deux grandes tours, d'une suspension rigide, d'un tablier s'ouvrant au passage des navires les plus hauts et d'une passerelle au sommet. Les machineries du pont ouvrant sont ouvertes au public depuis 1982 sous forme de musée présentant le fonctionnement du mécanisme hydraulique qui permet depuis 1886-1894 (date de la construction du pont par Sir John Wolfe-Barry et Horace Jones) de soulever le pont à bascule. Ce mécanisme de levage est resté en service jusqu'en 1976.

 

Londres Tower Bridge

 

Londres Tower Bridge (3)Londres Tower Bridge (4) 

 

Londres Tower Bridge (5)

(c) lankaart

 

Source: http://fr.wikipedia.org/wiki/Tower_Bridge

 

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #ECLECTISME XIXe

Repost0

Publié le 8 Mai 2011

prise de jerusalem

 

Pendant le siège de Jérusalem en 1099, plusieurs tentatives avaient été faites, mais furent toutes repoussées. Trois machines de sièges furent terminées et amenées près des murs dans la nuit du 14 juillet. La tour de Godefroy de Bouillon atteint le premier les murs et, deux flamands de Tournai, des frères du nom de Lethalde (Lethold) et Engelbert furent les premiers à mettre le pied dans la ville, suivi par Godefroy, son frère Eustache, Tancrède et leurs hommes. La tour de Raymond fut retardée par un fossé, mais comme les croisés avaient déjà pénétré dans la ville, les gardes musulmans se rendirent et leur ouvrirent les portes.

 

 Une fois les croisés entrés dans la ville, de nombreux habitants furent tués durant l'après-midi, le soir et le matin suivant. Le comte de Toulouse Raymond assura la population de sa protection. Le bilan varie selon les sources : pour les chrétiens, 10 000 morts, pour les musulmans, 70 000. Tancrède avait demandé le quart du Temple pour lui et accorda sa protection aux habitants et soldats, mais ne put empêcher le massacre de ces derniers par les autres croisés. Le gouverneur de Jérusalem s'était barricadé dans la Tour de David, qu'il donna à Raymond en échange de la vie sauve pour lui et ses hommes, ils purent se rendre à Ascalon avec la population civile femmes et enfants selon le récit de l'émir d'Ascalon.

 

Source: http://fr.wikipedia.org/wiki/Si%C3%A8ge_de_J%C3%A9rusalem_(1099)

 

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #GOTHIQUE

Repost0

Publié le 7 Mai 2011

  
                       

Très haut tout-puissant, bon Seigneur,

à toi sont les louanges, la gloire et l’honneur, et toute bénédiction.
À toi seul, Très-haut, ils conviennent
Et nul homme n’est digne de te mentionner.


Loué sois-tu, mon Seigneur, avec toutes tes créatures,

spécialement, monsieur frère Soleil,
lequel est le jour, et par lui tu nous illumines.
et il est beau et rayonnant avec grande splendeur,
de toi, Très-Haut, il porte la signification.

Loué sois-tu, mon Seigneur, par sœur Lune et les étoiles,

dans le ciel tu les as formées, claires, précieuses et belles.

Loué sois-tu, mon Seigneur, par frère Vent,

et par l’air et le nuage et le ciel serein et tout temps,
par lesquels à tes créatures tu donnes soutien.

Loué sois-tu, mon Seigneur, par sœur Eau,

laquelle est très utile et humble, et précieuse et chaste.

Loué sois-tu, mon Seigneur, par frère feu

par lequel tu illumines dans la nuit,
et il est beau et joyeux et robuste et fort.

Loué sois-tu, mon Seigneur, par sœur notre mère Terre,

laquelle nous soutient et nous gouverne,
et produit divers fruits avec les fleurs colorées et l’herbe.

Loué sois-tu, mon Seigneur,

par ceux qui pardonnent pour ton amour
et supportent maladies et tribulations.
Heureux ceux qui les supporteront en paix,
car par toi, Très-Haut, ils seront couronnés.

Loué sois-tu, mon Seigneur, par sœur notre mort corporelle,

à laquelle nul homme vivant ne peut échapper.
Malheur à ceux qui mourront dans les péchés mortels.
heureux ceux qu’elle trouvera dans tes très saintes volontés,
car la seconde mort ne leur fera pas mal.

Louez et bénissez mon Seigneur,

et rendez-lui grâce et servez-le avec grande humilité.

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #GOTHIQUE

Repost0

Publié le 6 Mai 2011

agamemnon masque en or

Musée national archéologique d'Athènes.(c) Visipix.com

 

Le « masque d'Agamemnon » est un masque funéraire en or, découvert à Mycènes en 1876 par Heinrich Schliemann dans un lieu qui s'avérera par la suite être une tombe à fosse. Selon la tradition, Schliemann croyait avoir découvert le corps du légendaire Agamemnon, chef des Achéens dans le cycle troyen, d'où le nom habituellement donné au masque. Cependant, les recherches de l'archéologie moderne laissent à penser que le masque date de 1550–1500 av. J.-C., trois siècles avant la période où Agamemnon aurait vécu. Le nom est néanmoins resté.

 

Source: http://fr.wikipedia.org/wiki/Masque_d'Agamemnon

 

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #GRECE ANTIQUITE

Repost0