Publié le 24 Juillet 2011

Toulouse-Lautrec salons rue moulin

(c) Visipix.com

 




"Il est un pays superbe, un pays de Cocagne, dit-on, que je rêve de visiter avec une vieille amie. Pays singulier, noyé dans les brumes de notre Nord, et qu’on pourrait appeler l’Orient de l’Occident, la Chine de l’Europe, tant la chaude et capricieuse fantaisie s’y est donné carrière, tant elle l’a patiemment et opiniâtrement illustré de ses savantes et délicates végétations. Un vrai pays de Cocagne, où tout est beau, riche, tranquille, honnête ; où le luxe a plaisir à se mirer dans […]



L'Atelier du peintre est une œuvre de Jean Désiré Gustave Courbet, artiste français né à Ornans le 10 juin 1819 et mort le 31 décembre 1877 à La Tour-de-Peilz, Suisse. Son titre complet est : L’Atelier du peintre. Allégorie Réelle déterminant une phase de sept années de ma vie artistique (et morale). Exécutée en 1855, elle est actuellement exposée au musée d'Orsay, rez-de-chaussée, section 7. Refusée à l’Exposition universelle de 1855, l’œuvre est dévoilée au public lors d'une exposition […]

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #NATURALISME et IMPRESSIONISME

Repost0

Publié le 23 Juillet 2011

manet dans la serre

 

« M. Manet a eu, cette année, ses deux toiles reçues. L’une, intitulée Dans la serre, représente une femme assise sur un banc ver, écoutant un monsieur penché sur le dossier. De tous côtés, des grandes plantes, et à gauche des fleurs rouges. La femme, un peu engoncée et rêvante, vêtue d’une robe qui semble faite à grands coups, au galop, -oui, allez-y voir !- et qui est superbe d’exécution ; l’homme, nu-tête, avec des coups de lumière se jouant sur le front, frisant çà et là, touchant aux mains enlevées en quelques traits et tenant un cigare. Ainsi posée, dans un abandon de causerie, cette figure est vraiment belle : elle flirte et vit. L’air circule, les figures se détachent merveilleusement de cette enveloppe verte qui les entoure. C’est là une œuvre moderne très attirante, une lutte entreprise et gagnée contre le poncif appris de la lumière solaire, jamais observée sur la nature. »

 

Huysmans, L’Art Moderne, 1883, Le Salon de 1879.

 

 



Musée d'Orsay, Paris. (c) Visipix.com La Lecture est un tableau réalisé par le peintre Édouard Manet vers 1865. La toile représente la famille de l'artiste : Suzanne Manet, née Leenhoff, est assise sur le canapé et, tout en tournant le dos à son fils Léon Leenhoff, écoute avec attention la lecture qu'il est en train de faire à voix haute. La Lecture fait partie des portraits les plus célèbres de Mme Manet, tout comme Suzanne Manet à son piano. Source: […]

 

 



"Venise n'est plus la porte de l'Orient et c'est ce que dans son souci de vérité nous apprend Claude Monet. Il a peint les aspects brumeux de la cité des canaux et cette nouvelle technique pleine de réserve et presque terne du maître impressionniste surprendra quelque peu ceux qui s'étaient accoutumés à sa palette si riche en couleurs et ceux qui dans le public ne voient dans Venise qu'une ville où tout est bariolé jusqu'au ciel lui-même. Jusqu'ici Venise fut pour les peintres une sorte de […]

 

 


Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #NATURALISME et IMPRESSIONISME

Repost0

Publié le 22 Juillet 2011

 

 

 

Francis Poulenc, né le 7 janvier 1899 dans le 8e arrondissement de Paris et mort dans le 6e arrondissement de Paris le 30 janvier 1963, était un compositeur et pianiste français, membre du Groupe des six.

 




Les nus de Willy Ronis. Il n'a pas photographié que sa femme. Toute sa vie, au hasard des rencontres et des demandes, il a photographié des nus. "La beauté du corps féminin m'a toujours impressionné", disait-il dans une interview au Nouvel Observateur au moment de la sortie de Nues, un livre réalisé avec Philippe Sollers. Et la beauté de ces corps féminins, il a su la saisir avec beaucoup de respect et de délicatesse. Sa dernière photo, en 2002, était un nu, avant qu'il raccroche son […]



Les Gnossiennes sont une œuvre en six parties de d'Eric Satie. Le mot « gnossienne » semble être dérivé du mot gnose, ce qui ne semble pas trop surprenant dans la mesure où Erik Satie a été impliqué dans des sectes gnostiques et des mouvements au moment où il commence à composer les Gnossiennes. Toutefois, certaines versions publiées revendiquent que le mot dérive de Knossos crétois Gnossus. Les Gnossiennes ont été composées par Satie dans la décennie suivant la composition des Trois […]

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #ART MODERNE

Repost0

Publié le 21 Juillet 2011

Cesar - Le Pouce - Photos: Lankaart (c)

Cesar - Le Pouce - Photos: Lankaart (c)

Le Pouce de César, dans le quartier de La Défense, est l'une des nombreuses oeuvres de l'artiste disséminées à travers Paris. En fonte, mesurant douze mètres de haut et pesant dix-huit tonnes, cette sculpture a été réalisée d'après un moulage agrandi du propre pouce de l'artiste. A voir La statue en elle-même A proximité L'esplanade de la Défense Le centre des expositions du CNIT La grande Arche de la Défense. 

Cesar - Le Pouce - Photos: Lankaart (c)
Cesar - Le Pouce - Photos: Lankaart (c)

Cesar - Le Pouce - Photos: Lankaart (c)

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #ART CONTEMPORAIN

Repost0

Publié le 19 Juillet 2011

 

 

 

« Au XIVe siècle [...] la dissonance avait été traitée avec beaucoup de liberté dans le contrepoint mélismatique issu de l'organum primitif. En principe une consonance parfaite devait se rencontrer à chaque point d'appui périodique; les dissonances étaient des accidents qui prenaient place librement entre deux consonances : mais en fait les déplacements rythmiques pouvaient mettre en évidence une dissonance et escamoter la consonance en la retardant ou en la faisant sonner avant le point d'appui. On admettait aussi que la dissonance fût attaquée directement, provoquant une tension agressive. Chez John Dunstable, Dufay et Binchois, la dissonance est préparée, elle est un moment de passage règlementé entre deux consonances. Elle ne trouve plus guère place sur des points d'appui rythmiques, sur ce que l'on appellera plus tard les temps forts de la mesure, sinon comme le prolongement d'une consonance, comme sur la suspension d'une voix sur une autre en mouvement; elle est rapidement résolue, dissoute dans une nouvelle consonance, car on a renoncé aux syncopes en chaîne. En outre, alors que le contrepoint du XIVe siècle ne se préoccupait que des rapports des différentes voix avec l'une d'entre elles - le plus souvent le ténor - Dufay évite le heurt qui peut résulter de tous les rapports entre les différentes voix. »

 

R.Wangermée, Guillaume Dufay et la Renaissance en musique in Robert Wangermée et Philippe Mercier (directeurs) La musique en Wallonie et à Bruxelles, Tome I Des origines au XVIIIe siècle, La Renaissance du livre, Bruxelles, 1980

 

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #GOTHIQUE

Repost0

Publié le 18 Juillet 2011


 

 

 

 

Alexandre-César-Léopold Bizet, dit Georges Bizet, est un compositeur français du XIXe siècle, né à Paris le 25 octobre 1838 et mort à Bougival le 3 juin 1875.

 

Son opéra Carmen, adapté de la nouvelle de Prosper Mérimée, est l'une des œuvres du répertoire les plus jouées dans le monde. L'échec de l'œuvre lors de ses premières représentations tient principalement au rejet du sujet par un public heurté dans sa morale bienséante et dans son conformisme bourgeois. Carmen est une femme sulfureuse, sans attaches, sans religion, sans respect pour l'ordre établi, passant d'amant en amant, ayant pour seule morale et pour seules règles sa liberté et son bon plaisir.

 

 

 

Le public de cette fin du XIXème siècle ne pouvait qu'être choqué par cette femme insoumise et par l'histoire de cette passion brûlante qui finit mal. Mais en Europe, après la mort de Bizet, la carrière éblouissante de "Carmen" fut rapide. Le premier triomphe de cette œuvre lumineuse a lieu à Vienne dès le mois d'octobre 1875. Brahms, enthousiaste, assiste à vingt représentations ! Richard Wagner et Nietzsche furent, entre autres, des admirateurs de l'œuvre dont Tchaïkovski disait que "d'ici dix ans, Carmen serait l'opéra le plus célèbre de toute la planète" (cité par Les Amis de Georges Bizet). Il a fallu que Carmen connaisse le succès dans le monde entier et notamment aux États-Unis et en Russie pour que l'Opéra Comique mette à nouveau à son répertoire cette œuvre fiévreuse et généreuse, "Une histoire pure et limpide comme celle d'une tragédie antique,qui commence dans la naïveté d'une carte postale et s'achève dans le sang." (J-F Sivadier, metteur en scène).

 

 

Source: http://fr.wikipedia.org/wiki/Georges_Bizet




Musée Rodin, Paris. (c) Lankaart Le Baiser est à l'origine un des très nombreux motifs de son œuvre magistrale La Porte de l'enfer, commandée par l'État Français, inspirée par La Divine Comédie de Dante et des Fleurs du mal de Charles Baudelaire pour le Musée des Arts décoratifs, prévue à l'emplacement des ruines de la Cour des Comptes à Paris. Le couple fut plus tard séparé de la porte, et remplacé par une paire d'amants dans la colonne inférieure droite. Les nombreuses figures que Rodin […]



"La première affaire d'un artiste est de substituer l'homme à la nature et de protester contre elle. Cette protestation ne se fait pas de parti pris, froidement, comme un code ou une rhétorique, elle est emportée et naïve, comme le vice, comme la passion, comme l'appétit. " 1846 "L'artiste, le vrai artiste, le vrai poète, ne doit peindre que selon ce qu'il voit et ce qu'il sent. Il doit être réellement fidèle à sa propre nature." 1859 "Le beau est toujours bizarre. Je ne veux pas dire qu'il […]



Edouard Manet naît à Paris en 1832 dans une famille aisée, et se destine très tôt à une carrière dans la marine, tout en ayant un véritable goût pour l'art et pour le dessin. Son échec au concours d'admission à l'École Navale le conduit malgré tout à s'embarquer sur un bateau-école à destination de l'Amérique du Sud. Au cours de ce long voyage, il réalise de nombreux dessins et décide de se consacrer finalement à l'art. De retour à Paris, quelques mois plus tard, il entre dans l'atelier du […]

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #NATURALISME et IMPRESSIONISME

Repost0

Publié le 17 Juillet 2011

Pierre Paul Prud'hon Psyché enlevée par les zéphirs

 

Pierre-Paul Prud'hon, né Pierre Prudon1 le 4 avril 1758 à Cluny (Saône-et-Loire) et mort à Paris le 16 février 1823, est un peintre et dessinateur français, connu principalement pour ses portraits et ses peintures allégoriques.

 

Mythologie:

 

Psyché est la fille d'un roi. Elle a deux sœurs aînées. Les trois jeunes femmes sont d'une extrême beauté, mais seules les deux sœurs de Psyché trouvent un époux. Les autres prétendants trouvent Psyché de toute beauté, ils lui vouent même des cultes, adorent la contempler mais ne la demandent jamais en mariage. En effet, la jeune princesse est tellement belle que des milliers de personnes viennent la contempler et l'adorer comme une divinité. Aphrodite, jalouse de la beauté de la jeune fille et offensée par un tel sacrilège, ordonne à Éros de la rendre amoureuse du mortel le plus méprisable qui soit. Cependant, alors que le dieu s'apprête à remplir sa mission, il tombe lui-même amoureux de Psyché en se blessant avec l'une de ses propres flèches.

 

Le père de Psyché, désespéré de voir que sa fille ne trouve pas d'époux, se rend à Delphes pour supplier Apollon de permettre à Psyché de se marier. La Pythie est catégorique : Psyché doit être abandonnée sur un rocher au sommet d'une colline, où viendra la chercher son futur époux, un monstrueux serpent volant. Apeuré mais résigné, le père de Psyché exécute les ordres divins et abandonne Psyché à son funeste destin. Cependant, Zéphyr, le doux vent de l'ouest, emporte la jeune femme jusqu'à une merveilleuse vallée. Il dépose délicatement la princesse dans l'herbe tendre, non loin d'un magnifique palais fait d'or, d'argent et de pierres précieuses. Psyché y pénètre et y découvre un savoureux festin qui l'attendait. Après ce repas, elle s'endort dans une chambre somptueuse.

 

Plus tard dans la nuit, son mystérieux époux (Éros) la rejoint, lui demandant de ne jamais chercher à connaitre son identité, cachée par l'obscurité de la chambre. Toutes les nuits, il lui rend visite puis la quitte avant l'aurore. La jeune femme apprécie de plus en plus les étreintes et les mots doux qu'ils échangent alors. Rien ne manque au bonheur de Psyché, si ce n'est de connaître le visage et le nom de son amant nocturne, et de revoir sa famille. Ses deux sœurs, amenées au palais par Zéphyr, sont folles de jalousie face à tant de richesse et de bonheur. Elles cherchent à persuader Psyché que son époux n'est rien d'autre qu'un horrible monstre qui finira par la dévorer. Terrifiée à cette idée, elle profite du sommeil de son amant pour allumer une lampe à huile afin de percer le mystère. Elle découvre alors le jeune homme le plus radieux qu'elle ait jamais vu. Mais une goutte d'huile brûlante tombe sur l'épaule du dieu endormi, qui se réveille aussitôt et s'enfuit, furieux d'avoir été trahi.

 

Folle de chagrin et de remords, Psyché se jette dans une rivière. Mais la rivière, compatissante, la dépose sur la berge, où est assis le dieu Pan. Ce dernier conseille à Psyché de tout faire pour reconquérir l'amour d'Éros. Alors la princesse part à la recherche de son amant. Elle erre de temple en temple, sans succès. Enfin, elle parvient au palais d'Aphrodite, qui la soumet à toutes sortes d'épreuves, comme une esclave .

 

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #NEO-CLASSICISME

Repost0

Publié le 15 Juillet 2011

espagne barcelone gaudi casa vicens (2)

 

C'est la première réalisation importante de Gaudí. Elle a été bâtie entre 1883 et 1888, pour une riche famille de Barcelone.

 

La façade est ornée de carreaux de faïence. A la différence des autres casas, cette façade est rectiligne et anguleuse. On note une influence de l'architecture arabe à l'extérieur et à l'intérieur, avec les plafonds décorés d'exubérantes fresques.

 

espagne barcelone gaudi casa vicens (5)

 

espagne barcelone gaudi casa vicensespagne barcelone gaudi casa vicens (3)

 

espagne barcelone gaudi casa vicens (4)

 

espagne barcelone gaudi casa vicens (6)

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #ART NOUVEAU

Repost0

Publié le 14 Juillet 2011

Nigeria etso pot de stockage (2)-copie-1

(c) Lankaart

 

Ce pot de stockage est une belle illustration des pratiques artistique africaine dans l'univers du quotidien.

 

Nigeria etso pot de stockage (3)

(c) Lankaart

 
 

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #ARTS PREMIERS AFRIQUE

Repost0

Publié le 13 Juillet 2011

Ieoh Ming Pei - Pei - Deutsches Historisches Museum Berlin - Photos: Lankaart (c)
Ieoh Ming Pei - Pei - Deutsches Historisches Museum Berlin - Photos: Lankaart (c)

Ieoh Ming Pei - Pei - Deutsches Historisches Museum Berlin - Photos: Lankaart (c)

Le musée de l'Histoire allemande occupe l'Arsenal (Zeughaus) et un nouvel ensemble réalisé par l'architecte de la Pyramide du Louvre, Ieoh Ming Pei. Il succède ainsi à l'ancien musée de l'Histoire allemande de la RDA, qui occupait les lieux de 1952 à 1990.

En 1989, un projet initial conçu par l'architecte italien Aldo Rossi prévoyait la construction d'un nouveau musée de l'Histoire allemande face au Reichstag. Après la chute du mur, la Platz der Republik et ses environs étaient dévolues aux nouveaux édifices fédéraux, dont la nouvelle chancellerie.

L'idée de rénover et de compléter le Zeughaus fut retenue et le chancelier Helmut Kohl chargea alors directement l'architecte Ieoh Ming Pei de la réalisation du nouveau complexe muséographique.

 

Source: http://www.berlin-en-ligne.com/dhm.php

 

Ieoh Ming Pei - Pei - Deutsches Historisches Museum Berlin - Photos: Lankaart (c)
Ieoh Ming Pei - Pei - Deutsches Historisches Museum Berlin - Photos: Lankaart (c)
Ieoh Ming Pei - Pei - Deutsches Historisches Museum Berlin - Photos: Lankaart (c)

Ieoh Ming Pei - Pei - Deutsches Historisches Museum Berlin - Photos: Lankaart (c)

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #ART CONTEMPORAIN

Repost0