Publié le 10 Avril 2012

gabriel moreno (5)

 

Inlassable travailleur, esthète précis et passionné, Gabriel Moreno est issu des Beaux-Arts de Séville. Depuis sa base madrilène, il essaime ses illustrations dans tout ce que la péninsule ibérique compte d’important en matière de presse ou de publicité. Ce créatif têtu - comme il se plaît lui-même à le dire - puise son énergie dans “la ville et les petites choses”, et fait des gestes, formes et autres rencontres le nerf d’un dessin vivant et moderne. Récemment distingué par le Los Angeles Times, qui lui a offert d’illustrer sa couverture, il a par ailleurs été amené à collaborer avec des clients aussi prestigieux que Coca-Cola, Jim Beam ou encore Marlboro. Défenseur de la simplicité des méthodes, Gabriel Moreno transcende crayons et pastels dans un souffle de sensualité picturale qui ne laisse nul indifférent.

 

gabriel moreno (3)

 

gabriel moreno (2)

 

gabriel moreno (7)

 

gabriel moreno (6)

 

gabriel moreno (4)

 

Pour an voir plus: Moreno

 

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #ARTS GRAPHIQUES BD XXe et XXIe

Repost0

Publié le 9 Avril 2012

Picasso Guernica

Musée du Prado, Madrid

Guernica est une des œuvres les plus célèbres du peintre espagnol Pablo Picasso. Il la réalisa à la suite du bombardement de la ville de Guernica qui eut lieu le 26 avril 1937, lors de la guerre d'Espagne, et qui devint rapidement un symbole de la violence de la répression franquiste avant de se convertir en symbole de l'horreur de la guerre en général.

« La guerre d'Espagne est la bataille de la réaction contre le peuple, contre la liberté. Toute ma vie d'artiste n'a été qu'une lutte continuelle contre la réaction et la mort de l'art. Dans le panneau auquel je travaille et que j'appellerai Guernica et dans toutes mes oeuvres récentes, j'exprime clairement mon horreur de la caste militaire qui a fait sombrer l'Espagne dans un océan de douleur et de mort. » 
Picasso.


Picasso guernica détail

Guernica détails

Créé en quelques semaines par Pablo Picasso, sur commande des républicains pour le pavillon Espagnol de l'Exposition universelle de Paris de 1937 (dédiée au progrès et à la paix), Guernica exprime la révolte du peintre espagnol. Cette immense toile monochrome est le symbole des horreurs de la guerre, inspiré du bombardement de la ville de Guernica, le 26 avril 1937, pendant la guerre d’Espagne, par l'aviation nazie, alliée de Franco (1600 morts).

Guernica est une lutte révolutionnaire par la peinture, le manifeste politique de Picasso et l’emblème de la participation du peintre aux drames de son temps : la violence, la barbarie et la guerre. Pablo Picasso rejoint en ce sens Francisco Goya, devenu lui aussi témoin engagé des évènements de son époque (violences et répressions lors de la guerre de 1808).

Picasso guernica détail (3) Picasso guernica détail (4)

Guernica Détails

Picasso guernica étude Picasso guernica étude (2)  Picasso guernica étude (3) 

Guernica croquis préparatoires

 



Pablo Picasso, Portrait of Dora Maar, 1937, Oil on canvas, Musée National Picasso, Paris. Née en 1907 à Paris d'une mère tourangelle naturalisée croate, Louise Julie Voisin, mariée à Trsat (Croatie), en 1903, à l'architecte croate de Zagreb, Josip Markovitch, Henriette Theodora Markovitch, dite Dora Maar (1907-1997), fut élevée à Buenos Aires. Rentrée en France en 1926, elle étudie dans l'atelier du peintre André Lhote. Elle y rencontra Cartier-Bresson, avant de faire la connaissance de […]

 

 

 


Picasso - Maternité


De 1905 à 1906, Picasso connaît sa « période rose ». Celle-ci se caractérise par un optimisme mélancolique : il use de gammes de roses, d’ocres, de rouges pour représenter le monde du cirque, des saltimbanques, les humbles, les chevaux et la maternité. Picasso - Apollinaire arlequin "On a dit de Picasso que ses oeuvres témoignaient d'un désenchantement précoce. Je pense le contraire. Tout l'enchante et son talent incontestable me paraît au service d'une fantaisie qui mêle justement le […]

 

 

 


Salvador Dali - La tentation de Saint Antoine


La tentation de saint-Antoine, 1946 Après la seconde guerre mondiale Dali cherche de nouvelles voies, l'avènement de l'ère atomique, les débuts de la guerre froide et le bilan de la 2nd guerrre mondiale l'amènent au mysticisme. Il se tourne vers des thèmes classiques et s'inspire des grands peintres. La tentation de Saint-Antoine fut peinte pour un concours d'affiche pour un film. La mise en scène du tableau associe des éléments mystiques et fantastiques dans un univers proche des tableaux […]

 


Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #ART MODERNE

Repost0

Publié le 9 Avril 2012

Joshua Reynolds Lady Worsley

 

Sir Joshua Reynolds, peintre de l'aristocratie, premier président de la Royal Academy et ami d'écrivains célèbres, a un statut particulier dans l'histoire de l'art anglais. Son œuvre abondante et variée de portraitiste représente un véritable saut qualitatif dans l'évolution de la peinture anglaise. Qu'il s'agisse des traditionnels portraits en pied d'aristocrates, des portraits plus familiers des célébrités du moment ou des toiles représentant des enfants, on y lit la plupart du temps une liberté de la composition, une variété dans la pose, et avant tout une attention nouvelle à la personnalité du modèle, qui hissent le portrait au rang d'un genre majeur en Grande-Bretagne. Certes, on a pu ironiser sur ses emprunts aux maîtres italiens et hollandais, sur son habitude d'idéaliser ses modèles, sur sa technique peu assurée. Mais ces choix sont la conséquence de ses partis pris esthétiques qu'il a clairement formulés dans ses Discours sur l'art, ultime formulation du classicisme issu de la Renaissance. L'œuvre, pourtant, va au-delà des normes si soigneusement prescrites, et contredit à l'occasion les principes si exigeants du professeur. Un sens infaillible de l'élégance ne bride jamais l'invention plastique ou l'expressivité psychologique, dans une série de portraits où s'expriment les valeurs nouvelles d'une société sûre de sa puissance et fière de sa culture et de son goût.

 

Joshua Reynolds Portrait of Angelika Kaufmann

 

Source: http://www.universalis.fr/encyclopedie/joshua-reynolds/

 

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #ROCOCO

Repost0

Publié le 7 Avril 2012

Bodhisattva Tara, British Museum, Londres
 

Le Bodhisattva est un être de compassion qui parvenu au Nirvana, renonce à la libération définitive et choisi de rester auprès des hommes pour les aider dans leur quête de la voie juste. Etre de bonté merveilleux, il est très souvent représenté dans les temples.


Le Bodhisattva Tara symbolise la version féminine de la compassion, elle a rang de déesse et est souvent l’objet de nombreuses vénérations. Tara existe déjà dans la religion hindouiste comme le second Objet de la connaissance transcendante, double de Kali, elle peut dévorer et régénérer les mondes, mais elle est aussi être de compassion auprès des pauvres et des miséreux. Elle est celle qui prône l’ascèse et le jeûne, la suprématie de l’esprit sur le corps.
 


Pour les bouddhistes elle est source de compassion et est vénéré par les moines qui pratiquent le jeûne et ont renoncé au monde. Elle est la manifestation féminine du bodhisattva et de son activité compassionnelle. Ses pouvoirs, très importants, couvrent le trimonde (ciel, terre et monde souterrain) sur lequel elle règne. Elle peut être représentée soit sous une forme pacifique, source de compassion, soit sous une forme courroucée.


Sur cette sculpture du Sri Lanka elle est représentée comme un bodhisattva, un pagne resserré à la taille comme le veux la tradition et dans un geste de compassion. Les canons esthétiques sont classiques de l’Inde et du Sri-Lanka de l’époque, le corps longiligne met en valeur les formes très féminines de la déesse et la grâce de celle-ci.


 

Photos: (c) Lankaart

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #BOUDDHISME CLASSIQUE

Repost0

Publié le 7 Avril 2012

Louxor Ramesseum (2)
 

Dès son accession au trône Ramses II commence l’édification de son temple funéraire le Ramesseum, XIXe Dynastie, 1260 av. JC. Cet ensemble immense comprend le sanctuaire mais également de vastes magasins voûtés. L’imposant pylône d’entrée précède deux cours qui étaient ornée de nombreuses statues du souverain. Trois rampes permettent d’accéder au temple et à sa grande salle hypostyle. De plan basilical et comportant 48 colonnes monumentale la grande salle rappelle Karnak.  La salle suivante est abondamment décorée de scènes astronomiques.


Louxor Ramesseum (3)

Plan des Ramesseums
Louxor Ramesseum

Louxor Ramesseum (4)

Louxor Ramesseum (5)

 

Photos: (c) Lankaart

 

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #EGYPTE ANTIQUITE

Repost0

Publié le 7 Avril 2012



Louxor medinet habu[1]
 

Le temple funéraire de Ramses III (XXe Dynastie, vers 1770 av. JC, est le mieux conservé de la grande nécropole de Thèbes (Louxor aujourd’hui). L’enceinte de 315m par 205 abrite plusieurs ensembles dont un petit temple de la XVIIIe dynastie et des chapelles funéraires de trois Divines Adoratrices datant des XXV et XXVIe dynastie. 
 

Louxor Medinet Habu (5)

L’immense pylône d’entrée du temple de Médinet Habou est suivi de deux cours dont la première donne accès au grand palais rituel.


La deuxième cour ouvre, dans l’axe de composition, sur le temple rituel doté de plusieurs salles hypostyles et qui abrite le sanctuaire de la barque. Autour du sanctuaire de nombreuses construction s témoignent  de l’activité administrative du site, véritable centre du pouvoir.
 

Louxor Medinet Habu plan
De nombreux bas-reliefs illustrent  la vie de Ramses III, ses guerres, ses chasses, ses conquêtes. Notamment la première cour (33 x 42 m.) évoque tous les succès militaire de l’empereur sur les Libyens et les Peuples de la Mer. L’architecture de la cour présente une façade ornée de sept piliers osiriaques du roi, aujourd’hui en partie endommagé.


Louxor Medinet Habu (6)
 

Louxor Medinet Habu (10)Louxor Medinet Habu (11) 


Louxor Medinet Habu (12)

Louxor Medinet Habu (13)
 

Louxor Medinet Habu (14) Louxor Medinet Habu (2)


Louxor Medinet Habu (4)

Louxor Medinet Habu (8)
 

Louxor Medinet Habu (9)Louxor Medinet Habu (7) 

 

Photos: (c) Lankaart

 

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #EGYPTE ANTIQUITE

Repost0

Publié le 7 Avril 2012

 null
 
 
 
Né à La Nouvelle-Orléans, Trombone Shorty symbolise la relève de la riche tradition musicale de la capitale de la Louisianne. Formé au trombone et à la trompette au New Orleans Center for the Creative Arts, Trombone Shorty varie ensuite ses expériences. De Lenny Kravitz à Green Day, Trombone Shorty se frotte au rock et y gagne une Présence scénique incomparable. Dépassant les frontières des genres, son album Backatown apparaît comme l'une des sensations de 2010 lors de sa sortie en avril aux Etats-Unis. For True en 2011 confirme Trombone Shorty comme le nouveau caïd du son de La Nouvelle-Orléans.
 

 
 

Herbert « Herbie » Jeffrey Hancock, né le 12 avril 1940 à Chicago (États-Unis), est un pianiste et compositeur de jazz. Il est l'un des musiciens de jazz les plus importants et influents. Il a mêlé au jazz des éléments de soul, de rock, de funk, de disco ainsi que, parfois, quelques rythmes issus du rap. Herbie Hancock a joué avec de nombreux grands jazzmen dans les années 1960 et a rejoint le Miles Davis quintet, avec lequel il a redéfini le rôle de la section rythmique. Il a également été […]


Chet Baker - Time After Time Chesney Henry « Chet » Baker, Jr., né à Yale (Oklahoma, États-Unis) le 23 décembre 1929 et mort à Amsterdam (Pays-Bas) le 13 mai 1988, est un trompettiste, bugliste et chanteur de jazz. D'emblée témoignant délicatesse, fragilité, son style évolue dans la deuxième partie de sa carrière : son jeu semble souvent à la limite de la rupture, alternant léger staccato et legato, en de longues phrases sinueuses, sensuelles et vaporeuses, souvent dans le registre grave, […]

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #XXIe : MUSIQUE

Repost0

Publié le 7 Avril 2012

Pierrette Bloch - Trames
Pierrette Bloch - Trames

Pierrette Bloch - Trames

Pierrette Bloch est une artiste française née en 1928 à Paris. Son travail sur la matière met en valeur une trame irréel.

Pierrette Bloch - Trames
Pierrette Bloch - Trames

Pierrette Bloch - Trames

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #ART CONTEMPORAIN

Repost0

Publié le 7 Avril 2012

L’abbaye de Saint-Savin est un centre du christianisme au Xe et au XIe siècle, sur la route de Saint-Jacques de Compostelle à proximité de Poitiers. Créé suite à la découverte des corps des Saints Savin et Cyprien au IXe siècle l’abbaye se développe et prospère jusqu’à la guerre de Cent Ans. La décoration de l’église est somptueuse, on parle souvent de « la chapelle sixtine du moyen-age français ». L’ensemble du plafond de la nef est peint, soit 460 m² ainsi que certaine colonne, et des salles et voûtes de l’abbaye.  L’ensemble fut peint à la fin du XIe siècle par un seul groupe d’artistes, le tout est homogène et est un bel exemple de la peinture romane.











 

Photos: (c) Lankaart

 

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #ROMAN

Repost0

Publié le 7 Avril 2012

 

Cette œuvre exposé au musée du Louvre est un témoignage précieux de l’art du Nouvel Empire (-1550 à -1069). Elle abritait les cercueils emboîtés du pharaon Ramsès III. Le décor est une référence au 7e et 8e chapitre du « Livre des demeures secrètes ». Ce livre décrit le voyage de la barque solaire dans le monde nocturne. Le livre est divisé en 12 chapitres correspondant aux 12 heures de la nuit. Le livre se finit par la victoire du soleil qui renaît au matin après avoir vaincu les forces maléfiques. Le pharaon suit le même voyage et doit au matin se fondre avec le dieu Rê, soleil victorieux.


Le décor de la cuve est marqué par le représentation d’Isis d’un côté et de Nephthys de l’autre. Le thème de la barque solaire apparaît de façon récurrente dans le décor.





 

Photos: (c) Lankaart

 

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #EGYPTE ANTIQUITE

Repost0