Publié le 10 Juin 2012

Tiepolo Thetis confort Achille

 

Mythologie:

 

Thétis est la mère de sept fils, elle les plonge dans le feu pour les défaire de leur nature mortelle. Six n'y résistent pas, Achille, le septième, est sauvé par son père. Par la suite, elle se consacre à son fils, tentant de le préserver (en le plongeant dans le Styx, selon certaines traditions) et de l'empêcher de partir à Troie, où elle sait qu'il mourra. Bien qu'elle lui ait expliqué le choix qui l'attend (vivre vieux et inconnu, ou mourir jeune mais glorieux), elle échoue.

 

Illustration : visipix.com

 

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #ROCOCO

Repost0

Publié le 9 Juin 2012

gericault grec sur un rocher

Théodore Géricault, Jeune Grec en costume moderne assis sur un rocher: Aix-en-Provence, musée Granet

 

Illustration: visipix;com

 

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #ROMANTISME ET NEOGOTHIQUE

Repost0

Publié le 9 Juin 2012

 

La mosquée Rüstem Pacha est un joyau architectural caché à proximité du bazar égyptien. Construite en 1560 par Sinan, grand architecte ottoman, pour le gendre et vizir de Soliman le Magnifique, les proportions harmonieuses et la superbe décoration de cette mosquée en font un très bel exemple de l’architecture ottomane classique.  Le porche à colonne très harmonieux précède un espace intérieur surmonté d’une coupole entièrement décoré de très belles céramiques de couleurs.





 

Photos: (c) Lankaart

 

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #ISLAM RENAISSANCE, #TURQUIE

Repost0

Publié le 9 Juin 2012

Cet édifice très particulier se trouve dans un quartier excentré de Boukhara. Ancienne porterie d’une médersa construite en 1807, ce bâtiment est d’un style mi-persan, mi-moghol, les tours décoratives lui donnent cette silhouette si caractéristique .



 

Photos: (c) Lankaart

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #ISLAM RENAISSANCE, #OUZBEKISTAN

Repost0

Publié le 8 Juin 2012

Œuvre unique à Rome, le Forum de Trajan est le dernier grand forum édifié dans la capitale antique et à ce titre la forme la plus aboutie du Forum. Construit par Apollodore de Damas de 106 à 113 justes en face du Forum antique classique, le complexe associe des bâtiments publics à la gloire de l’empereur et un vaste complexe commerciale adossé à la colline du Quirinal sur plusieurs niveaux. Après de vastes travaux de terrassement qui permirent de dégager un volume suffisant pour la réalisation d’un bâtiment de 4 étages, où les premières galeries commerciales virent le jour : les Marchés de Trajan en forme d’hémicycle. Il donne son caractère à l’ensemble monumental. 

L’espace public en bas de la colline accueillait la basilique Ulpia 170 m x 50m, la plus grande jamais édifiée à Rome, la colonne de Trajane, une bibliothèque et le temple de Trajan.




Photos:(c) lankaart

 

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #ROME ANTIQUITE

Repost0

Publié le 8 Juin 2012

Khiva était la capitale d’un ancien khanat aux confins des déserts Ouzbek et Turkmène au bord du Khârezm, grand delta fertile isolé au milieu du désert. Du XVIe au  XIXe siècle elle était un  carrefour commercial et un marché aux esclaves. Les nombreuses tribus Kazakhs et turkmènes qui parcouraient les steppes approvisionnaient régulièrement en marchandises, en chevaux et en esclaves la ville. Un temps sujet l’empire Perse au XVIIIe siècle, la ville fut reconstruite à la fin du XVIIIe siècle. En 1873 une expédition russe forte de 13 000 hommes pris possession de la ville et de la région.  La vieille ville de Khiva a conservé tous ses monuments, maisons et espaces publics des XVIII et XIXe siècle dans un parfait état de conservation. Les bâtiments nombreux sont un témoignage émouvant de l’art d’Asie centrale et de sa culture.


Le minaret de la medersa Islom-Huja est le bâtiment le plus haut de la ville. Véritable prouesse technique il culmine à 45M. De hauteur et offre de très belles vues à son sommet sur l’ensemble de la ville.



 

Photos: (c) Lankaart

 

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #ISLAM RENAISSANCE, #OUZBEKISTAN

Repost0

Publié le 8 Juin 2012

Musée du Louvre Paris.

Civilisation originale, la civilisation es cyclades qui s'épanouie au IIIe millénaire av. JC est contemporaine de la civilisation minoenne, son aire d'influence était très importante, on retrouve des sculpture des cyclades au Portugal et sur les bords du Danube.

La période la plus dynamique de cette civilisation est appellée Kéros-Syros du noms de deux îles de l'archipel, les villages importants commerces avec le monde méditérranéen et les statues abondent, toujours d'une grande simplicité on ne connait toujours pas leur signification ni leur utilité.

La perfection et la simplicité de ces figurines ont eu une influence importante sur les artistes du XXe siècle qui y ont trouvé des sources d'inspiration dans leur quête de l'absolu.



 

Photos: (c) Lankaart

 

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #GRECE ANTIQUITE

Repost0

Publié le 6 Juin 2012

Versailles le bassin de saturne

 

Parfaitement symétrique au bassin de Flore, le bassin de Saturne, situé dans la partie sud, a été sculpté par François Girardon et symbolise la saison de l’hiver. Saturne trône au centre, entouré de ses petits amours, sur une île parsemée de coquillages.

 

Versailles le bassin de saturne (2)

 

Versailles le bassin de saturne (3)

 

Versailles le bassin de saturne (5)

 

Photos: (c) Lankaart

Source: chateaudeversailles

 



Les jardins de l'Orangerie à Versailles ont été créé de 1684 à 1686 par Le Nôtre, soit avant les grands travaux du château. Jules Hardouin-Manssart va composer un bâtiment original sous la grande terrasse du château, formé d'une galerie de 155 m. de long dont la façade est orienté au sud pour pouvoir bénéficier au maximum du soleil. La galerie centrale est encadré de deux galeries latérales consruite sous les "escaliers des cent marches", au centre les parterres de l'orangerie forment une […]

 

 

 


Versailles - Bassin du dragon


Au départ du parcours apollinien, ce bassin met en scène le dragon Python, lancé par Junon à la poursuite de Latone, enceinte d'Apollon et d'Artémis. Le dragon devait empêcher Latone d'accoucher, afin de la punir de son union avec Jupiter. Il terrorisait la population de Delphes en veillant sur son oracle, consacré au départ à Thémis, déesse de la Justice. Le jeune Apollon le perca de ses flêches et se rendit maître de l'oracle nommée Pythie. Afin d'apaiser la colère de Gaïa, mère de […]

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #CLASSICISME

Repost0

Publié le 5 Juin 2012

Le captif

                                     

 

Il est, non loin des tièdes syrtes

Où bleuit la mer en repos,

Un bois d'orangers et de myrtes

Dont n'approchent point les troupeaux.

 

Là, sous l'ombre antique d'un arbre,

Un satyre, ouvrage divin,

Sourit dans sa gaine de marbre,

Comme réjoui par le vin.

 

Il a des oreilles aiguës

Que dresse un frémissement prompt ;

De jeunes cornes invaincues

Reluisent sur son mâle front ;

 

On voit que ses larges narines

Portent à ses heureux esprits

La fraîcheur des brises marines

Et les parfums des bois fleuris ;

 

Les coins soulevés de ses lèvres

Rappellent le falerne bu ;

Deux glandes, comme en ont les chèvres,

Pendent sous son menton barbu.

 

Captif du socle pentélique,

Languit un triste adolescent

Le dieu, de son regard oblique,

Lui verse un rayon caressant.

 

Mais lui, l'enfant aux ailes blanches,

Lève, des yeux brillants de pleurs,

A cause de ses molles hanches,

De ses bras liés par des fleurs.

 

Les larmes sur sa belle joue,

Mouillent sa chevelure d'or.

Parfois ses ailes qu'il secoue

Méditent l'impossible essor.

 

Et tant que le soleil éclaire

Le bois chaste et silencieux,

Les fiers desseins et la colère

Enflamment ses humides yeux.

 

Mais quand vient l'ombre transparente

Ramener les Nymphes en choeur,

Il rit, et sa chaîne odorante

Enivre doucement son coeur.

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #FAUVISME etc.., #POESIE

Repost0

Publié le 4 Juin 2012

 


    null

 

La madeleine dans le désert  

 

" C’est un tête de femme renversée dans un cadre très étroit. - à droite dans le haut, un petit bout de ciel ou de rocher – quelque chose de bleu ;- les yeux de la Madelaine sont fermés, la bouche est molle et languissante, les cheveux épars. Nul, à moins de la voir, ne peut imaginer ce que l’artiste a mis de poésie intime, mystérieuse et romantique dans cette simple tête. Elle est peinte presque par hachures comme beaucoup de peinture de M. Delacroix ; les tons, loin d’être éclatants ou intenses, sont très doux et très modérés ; l’aspect est presque gris, mais d’une harmonie parfaite. Ce tableau nous démontre une vérité soupçonnée depuis longtemps et plus claire encore dans un autre tableau (Le Sultan du Maroc entouré de sa garde)… ; c’est que M. Delacroix est plus fort que jamais, et dans une voie de progrès sans cesse renaissante, c’est-à-dire qu’il est plus que jamais harmoniste. "

 

Baudelaire, Salon de 1846

 

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #ROMANTISME ET NEOGOTHIQUE

Repost0