Publié le 8 Octobre 2019

Simon et Morisseau - Royan - Marché central - Photos: Lankaart (c)
Simon et Morisseau - Royan - Marché central - Photos: Lankaart (c)

Simon et Morisseau - Royan - Marché central - Photos: Lankaart (c)

"Avec les villes de Dunkerque, Toulon, Le Havre, Saint-Dié et Calais, Royan fait partie des villes classées « laboratoire d'urbanisme et d'architecture moderne » en 1949. Cette décision gouvernementale visait à reconstruire rapidement ces villes détruites à plus de 80 % pendant la Seconde Guerre mondiale, en utilisant les techniques les plus innovantes en matière d'architecture. De fait, Royan compte de nombreux édifices datant des années 1950 portant la marque, ou du moins ayant subi l'influence, des grands architectes de l'époque : Le Corbusier, Oscar Niemeyer, Guillaume Gillet, pour ne citer que les principaux. " Wikipedia

Le marché central construit entre 1953 et 1956 par les architectes Simon et Morisseau fait partie des bâtiments les plus remarquables de cette époque. D'inspiration typiquement brésilienne la couverture toute en ondulations utilise la technique du voile mince en béton (7 cm). la forme évoque les coquillages, les vagues, le sable, la mer, la plage.

Simon et Morisseau - Royan - Marché central - Photos: Lankaart (c)
Simon et Morisseau - Royan - Marché central - Photos: Lankaart (c)

Simon et Morisseau - Royan - Marché central - Photos: Lankaart (c)

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #ART MODERNE

Repost0

Publié le 6 Octobre 2019

Église Notre-Dame de Royan  - Photos: Lankaart (c)
Église Notre-Dame de Royan  - Photos: Lankaart (c)
Église Notre-Dame de Royan  - Photos: Lankaart (c)
Église Notre-Dame de Royan  - Photos: Lankaart (c)
Église Notre-Dame de Royan  - Photos: Lankaart (c)

Église Notre-Dame de Royan - Photos: Lankaart (c)

Royan, sur la côte ouest de la France,  fut en grande partie détruite par des bombardements alliés lors de la seconde guerre mondiale. Le 5 janvier 1945 l'église de Notre-Dame de style néo-gothique fut entièrement détruite. Lors de la reconstruction de la ville de Royan les édiles décidèrent de reconstruire l'Eglise Notre-Dame mais dans un style moderne affirmé. La conception et la réalisation de l'édifice sous la direction des architectes Guillaume Gillet et Marc Hébrard aboutirent en 1958.

Chef d'oeuvre de l'art moderne cette église d'inspiration gothique peut accueillir 2 000 personnes, la nef centrale d'une hauteur de 36 mètres constitue un espace unique. Le béton brut employé pour la construction démontre ici toutes ses qualités plastiques.

 

Lankaart (c)

 

Église Notre-Dame de Royan  - Photos: Lankaart (c)
Église Notre-Dame de Royan  - Photos: Lankaart (c)
Église Notre-Dame de Royan  - Photos: Lankaart (c)

Église Notre-Dame de Royan - Photos: Lankaart (c)

Église Notre-Dame de Royan  - Photos: Lankaart (c)
Église Notre-Dame de Royan  - Photos: Lankaart (c)
Église Notre-Dame de Royan  - Photos: Lankaart (c)
Église Notre-Dame de Royan  - Photos: Lankaart (c)

Église Notre-Dame de Royan - Photos: Lankaart (c)

Église Notre-Dame de Royan  - Photos: Lankaart (c)
Église Notre-Dame de Royan  - Photos: Lankaart (c)
Église Notre-Dame de Royan  - Photos: Lankaart (c)
Église Notre-Dame de Royan  - Photos: Lankaart (c)
Église Notre-Dame de Royan  - Photos: Lankaart (c)
Église Notre-Dame de Royan  - Photos: Lankaart (c)

Église Notre-Dame de Royan - Photos: Lankaart (c)

Église Notre-Dame de Royan  - Photos: Lankaart (c)
Église Notre-Dame de Royan  - Photos: Lankaart (c)

Église Notre-Dame de Royan - Photos: Lankaart (c)

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #ART MODERNE

Repost0

Publié le 4 Octobre 2019

Dordogne - Couleurs et matières - Photos: Lankaart (c)
Dordogne - Couleurs et matières - Photos: Lankaart (c)
Dordogne - Couleurs et matières - Photos: Lankaart (c)

Dordogne - Couleurs et matières - Photos: Lankaart (c)

"Depuis longtemps j'avais envie, entre autres, de visiter la vallée de la Dordogne. Je bouclai donc ma valise et pris le train pour Rocamadour où je débarquai de bonne heure, un matin, vers le lever du soleil, lune brillant encore d'un éclat vif dans le ciel. Coup de génie, de ma part, cette idée d'explorer la région de la Dordogne avant de me plonger dans l'illumination millénaire du monde grec. Rien que le coup d’œil sur la rivière noire et mystérieuse, du haut de la magnifique falaise debout à l'orée de Domme, suffit pour vous emplir d'un sentiment de gratitude impérissable. Pour moi cette rivière, ce pays appartiennent au poète Rainer Maria Rilke. Ce n'est pas plus la France que l'Autriche, ni même que l'Europe: c'est la terre d'enchantement jalousement marquées par les poètes et qu'eux seuls ont le droit de revendiquer comme leur. Ce qui rapproche le plus du paradis, en attendant la Grèce. Le paradis des Français, mettons, par manière de concessions. Un paradis, en fait dont l'existence doit remonter à des milliers et des milliers d'années. Je suis convaincu que c'était bien cela pour l'homme de Cro-Magnon, malgré le témoignage fossilisé des formidables grottes, qui indique des conditions de vie plutôt stupéfiantes et terrifiantes. Rien n'empêchera de croire que si l'homme de Cro-Magnon s'installa ici, c'est qu'il était extrêmement intelligent, avec un sens de la beauté très développé. Rien ne m'empêchera de croire que le sentiment religieux avait déjà atteint en lui un haut degré de développement et qu'il a fleuri en ces lieux, alors même que l'homme vivait comme une bête au fond des cavernes. Rien ne m'empêchera de croire que cette grande et pacifique région de France est destinée à demeurer éternellement un lieu sacré pour l'homme et que, lorsque la grande-ville aura fini d'exterminer les poètes, leurs successeurs trouveront ici refuge et berceau. Cette visite à la Dordogne fut pour moi, je le répète, d'une importance capitale: il m'en reste un espoir pour l'avenir de l'espèce, et même de notre planète. Il se peut qu'un jour la France cesse d'exister, mais la Dordogne survivra, tout comme les rêves, dont se nourrit l'âme humaine."

Henry Miller, Le Colosse de Maroussi, 1958. 

Dordogne - Couleurs et matières - Photos: Lankaart (c)
Dordogne - Couleurs et matières - Photos: Lankaart (c)
Dordogne - Couleurs et matières - Photos: Lankaart (c)

Dordogne - Couleurs et matières - Photos: Lankaart (c)

Dordogne - Couleurs et matières - Photos: Lankaart (c)
Dordogne - Couleurs et matières - Photos: Lankaart (c)
Dordogne - Couleurs et matières - Photos: Lankaart (c)

Dordogne - Couleurs et matières - Photos: Lankaart (c)

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #COLORS OF THE WORLD

Repost0

Publié le 2 Octobre 2019

Bergen - Photos: Lankaart (c)
Bergen - Photos: Lankaart (c)
Bergen - Photos: Lankaart (c)

Bergen - Photos: Lankaart (c)

Bergen - Photos: Lankaart (c)
Bergen - Photos: Lankaart (c)
Bergen - Photos: Lankaart (c)
Bergen - Photos: Lankaart (c)

Bergen - Photos: Lankaart (c)

En 1824, les Norvégiens Lyder Sagen (1777-1850) et Herman Foss (1790-1853) donnent dans leur Bergens beskrivelse (Description de Bergen) les caractéristiques architecturales suivantes :

« Bergen dans sa totalité ne contient pas d'élément d'austérité ancienne. L'amitié et la gratitude sont les sentiments dominants. On voit à la fois qu'il n'y a ni façades splendides, ni processions attendues ici. De plus, ici rien n'est grand, rien n'est imposant, excepté la nature monumentale elle-même dont la cité est entourée. L'idée d'une industrie civique calme et se sentant bien chez elle vient à vous lors de promenades dans les rues de la ville. L'œil de l'architecte sera offensé par les rues étroites et non droites, les nombreux angles et coins inattendus, les petites maisons de bois sans symétrie, les pignons pointus et difformes, mais les gens associeront cette apparence inattractive avec vivre dans ces petites maisons jolies et accueillantes éparpillés de manière abandonnée. Toutes ces serrures d'étain polies et des marches blanchies à la chaux vous laissent supposer un ménage bon et propre, et celui qui est ennuyé par le vide derrière les élégantes mais lisses marches de marbre, se sentira bien en marchant sur ce grès vulgaire mais fiable. Bergen est lumineuse et animée. Lumineuse car elle possède beaucoup de squares et de jardins, et parce que les maisons à part quelques exceptions, ont seulement un ou deux étages, donc les rues, malgré leur étroitesse ne deviennent jamais sinistres. Et enfin parce que les maisons sont peintes de couleurs lumineuses, principalement en blanc. La ville est animée parce qu'elle est lumineuse, et parce qu'il y a beaucoup de gens et beaucoup d'échanges. »

Bergen - Photos: Lankaart (c)
Bergen - Photos: Lankaart (c)
Bergen - Photos: Lankaart (c)

Bergen - Photos: Lankaart (c)

Bergen est la deuxième vile de Norvège, avec près de 300 000 habitants, c'est une agréable ville entre mer et montagnes. Vieux quartier, musées et espaces publics en font l'un des lieux les plus intéressants de Norvège.

Bergen - Photos: Lankaart (c)
Bergen - Photos: Lankaart (c)
Bergen - Photos: Lankaart (c)
Bergen - Photos: Lankaart (c)

Bergen - Photos: Lankaart (c)

Bergen - Photos: Lankaart (c)

Bergen - Photos: Lankaart (c)

Bergen - Photos: Lankaart (c)
Bergen - Photos: Lankaart (c)
Bergen - Photos: Lankaart (c)
Bergen - Photos: Lankaart (c)
Bergen - Photos: Lankaart (c)
Bergen - Photos: Lankaart (c)
Bergen - Photos: Lankaart (c)

Bergen - Photos: Lankaart (c)

Bergen - Photos: Lankaart (c)
Bergen - Photos: Lankaart (c)
Bergen - Photos: Lankaart (c)

Bergen - Photos: Lankaart (c)

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #VILLES D'ART ET DE CULTURE

Repost0

Publié le 30 Septembre 2019

Bergen - Bryggen - Lankaart (c)
Bergen - Bryggen - Lankaart (c)
Bergen - Bryggen - Lankaart (c)

Bergen - Bryggen - Lankaart (c)

Bryggen est le pus vieux quartier du port de Bergen. Dès les XIIIe et XIVe siècles, Bergen, situé sur la côte ouest de la Norvège, est un port très actif. Les bateaux partaient pour le grand nord, les côtes de Norvège, l'Islande et jusqu'à la fin du XIVe siècle le dernière liaison annuelle vers les comptoirs du Groenland. Chasseurs, marins, commerçants, aventuriers se croisaient dans ce village. Les maisons en bois on été reconstruites à l'identique après un terrible incendie au XVIIIe siècle.

Témoignage  d'une époque et d'un monde, le quartier de Bryggen a été classé par l'UNESCO.

 

Lankaart (c)

 

Bergen - Bryggen - Lankaart (c)
Bergen - Bryggen - Lankaart (c)
Bergen - Bryggen - Lankaart (c)
Bergen - Bryggen - Lankaart (c)

Bergen - Bryggen - Lankaart (c)

Bergen - Bryggen - Lankaart (c)
Bergen - Bryggen - Lankaart (c)
Bergen - Bryggen - Lankaart (c)
Bergen - Bryggen - Lankaart (c)
Bergen - Bryggen - Lankaart (c)
Bergen - Bryggen - Lankaart (c)

Bergen - Bryggen - Lankaart (c)

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #VILLES D'ART ET DE CULTURE

Repost0

Publié le 28 Septembre 2019

Oslo - Hôtel de Ville - Photos: Lankaart (c)
Oslo - Hôtel de Ville - Photos: Lankaart (c)
Oslo - Hôtel de Ville - Photos: Lankaart (c)

Oslo - Hôtel de Ville - Photos: Lankaart (c)

Conçu par les architectes Arnstein Arneberg et Magnus Poulsson l'hôtel de ville d'Oslo est l'un des monuments les plus marquants de la capitale scandinave. Commencé en 1931, le bâtiment fut achevé en 1951, le chantier ayant été interrompu pendant la seconde guerre mondiale, le style reste toutefois très proche du style Art Déco en vogue dans les années 30 en Europe, style que l'on retrouve dans les compositions sculpturales qui accompagnent le monument. Le bâtiment, actuellement en rénovation, accueille tous les ans la cérémonie de remise du prix Nobel.

 

Lankaart (c)

 

 

 

Oslo - Hôtel de Ville - Photos: Lankaart (c)
Oslo - Hôtel de Ville - Photos: Lankaart (c)
Oslo - Hôtel de Ville - Photos: Lankaart (c)

Oslo - Hôtel de Ville - Photos: Lankaart (c)

Oslo - Hôtel de Ville - Photos: Lankaart (c)
Oslo - Hôtel de Ville - Photos: Lankaart (c)
Oslo - Hôtel de Ville - Photos: Lankaart (c)
Oslo - Hôtel de Ville - Photos: Lankaart (c)
Oslo - Hôtel de Ville - Photos: Lankaart (c)

Oslo - Hôtel de Ville - Photos: Lankaart (c)

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #ART DECO

Repost0

Publié le 26 Septembre 2019

Renzo Piano - Oslo Musée Astrup Fearnley - Photos: Lankaart (c)
Renzo Piano - Oslo Musée Astrup Fearnley - Photos: Lankaart (c)
Renzo Piano - Oslo Musée Astrup Fearnley - Photos: Lankaart (c)

Renzo Piano - Oslo Musée Astrup Fearnley - Photos: Lankaart (c)

Sur le port d'Oslo, au sein d'un nouveau quartier qui symbolise la reconquête du front de mer de la ville, le nouveau Musée Astrup Fearnley signé par Renzo Piano constitue une pièce maîtresse du projet urbain.

Situé à l’entrée du fjord d'Oslo l'oeuvre de Renzo Piano joue avec les éléments du site et les références nordiques: l'eau, la lumière, le bois, la mer, les bateaux. La silhouette du musée est celle d'une grande voile échouée sur la grève, les différents bâtiments qui composent le musée s'organisent de part et d'autres de bassins et canaux qui rejoignent la mer,  la vêture de bois rappellent les grande forêts de Norvège. On accède au musée après une courte promenade le long des quais du quartier Aker Brygge, résidentiel et commercial. Une passerelle conduit ensuite à l’entrée de l’édifice situé à Tjuvholmen, un îlot dont la proximité a déjà attiré quelques galeries et un hôtel de luxe. 

Le musée de 7000 m² accueille collections et expositions d'art contemporain, lieu de vie et de découverte ce nouveau monument dialogue avec l'Opéra situé de l'autre côté du port d'Oslo.

Lankaart (c)

Renzo Piano - Oslo Musée Astrup Fearnley - Photos: Lankaart (c)
Renzo Piano - Oslo Musée Astrup Fearnley - Photos: Lankaart (c)
Renzo Piano - Oslo Musée Astrup Fearnley - Photos: Lankaart (c)

Renzo Piano - Oslo Musée Astrup Fearnley - Photos: Lankaart (c)

Renzo Piano - Oslo Musée Astrup Fearnley - Photos: Lankaart (c)
Renzo Piano - Oslo Musée Astrup Fearnley - Photos: Lankaart (c)
Renzo Piano - Oslo Musée Astrup Fearnley - Photos: Lankaart (c)

Renzo Piano - Oslo Musée Astrup Fearnley - Photos: Lankaart (c)

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #ART CONTEMPORAIN

Repost0

Publié le 24 Septembre 2019

Munch - La Mort de Marat - Photos: Lankaart (c)
Munch - La Mort de Marat - Photos: Lankaart (c)

Munch - La Mort de Marat - Photos: Lankaart (c)

Munch a peint deux tableaux sur le thème de la mort de Marat. Lors de ses séjours parisiens il avait pu admirer l'oeuvre de David peinte en 1793. Dans cette oeuvre, aux couleurs sublimes, Charlotte Corday apparaît dans toute sa splendeur morbide, symbole de la détresse et des désillusions d'une relation amoureuse qui s'achève dans le crime et le sang. 

Pour Munch, cette relation s'apparente à celle qu'il entretien avec sa maîtresse Tulla Larsen qui en 1902 le blesse à la main d'un coup de revolver. On peut noter dans le tableau la main droite ensanglantée de Marat qui fait écho au drame qu'a vécu le peintre. 

Lankaart (c)

 

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #ART MODERNE

Repost0

Publié le 22 Septembre 2019

Pieter Brueghel - La Prédication de Saint Jean-Baptiste - Photos: Lankaart (c)
Pieter Brueghel - La Prédication de Saint Jean-Baptiste - Photos: Lankaart (c)
Pieter Brueghel - La Prédication de Saint Jean-Baptiste - Photos: Lankaart (c)

Pieter Brueghel - La Prédication de Saint Jean-Baptiste - Photos: Lankaart (c)

Pieter Brueghel peint ce tableau en 1566. Saint-Jean Baptiste y est représenté en prédicateur, au centre de la composition il est l'objet de l'attention des nombreuses personnes qui composent la foule dense et  bariolée qui l'entoure. Pieter Bruegehl joue sur un subtil équilibre entre la composition d'ensemble et de nombreuses micro-scènes qui rappellent le quotidien de la Flandre du XVIe siècle.

Lankaart (c)

Pieter Brueghel - La Prédication de Saint Jean-Baptiste - Photos: Lankaart (c)
Pieter Brueghel - La Prédication de Saint Jean-Baptiste - Photos: Lankaart (c)

Pieter Brueghel - La Prédication de Saint Jean-Baptiste - Photos: Lankaart (c)

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #RENAISSANCE EUROPE DU NORD

Repost0

Publié le 20 Septembre 2019

Rédigé par rafael

Publié dans #COLORS

Repost0