Publié le 21 Décembre 2013

Pollock (2)

Jackson Pollock (1912-1956) est un peintre américain majeur de la deuxième moitié du XXe siècle.  Dans un premier temps, avant la seconde guerre mondiale, il effectue des études de peinture à New-York et Los Angeles, découvre l’art des indiens et les œuvres des maîtres européens (Le Greco et Michel Ange, Picasso  notamment) et s’adonnent à une peinture expressionniste.

Pollock


C’est au lendemain de la guerre qu’il plonge dans l’action painting, une peinture d’un expressionisme abstrait sans concessions. Figure majeur du mouvement Pollock devient  le symbole d’une peinture sans limite, d’une puissance expressive très forte qui cadre bien avec un monde sans repère stable qui sort de plusieurs années de guerre et qui découvre la bombe atomique et les camps de la mort. Dès 1947 il peint directement au sol et pratique le dripping : il fait couler la peinture au sol, formant arabesque et impact sans jamais toucher la toile. De cette période date ses œuvres les plus importantes,  les plus monumentales. Continuant sur cette vaines Pollock poursuit son expérience picturale durant les années 50, jusqu’à sa mort dans un accident en 1956.


Pollock lavender mist

 

« Quand je suis dans mon tableau, je ne suis pas conscient de ce que je fais. C'est seulement après une espèce de temps de prise de connaissance que je vois ce que j'ai voulu faire. Je n'ai pas peur d'effectuer des changements, de détruire l'image, etc., parce qu'un tableau a sa vie propre. J'essaie de la laisser émerger. C'est seulement quand je perds le contact avec le tableau que le résultat est chaotique. Autrement, il y a harmonie totale, échange facile, et le tableau est réussi »




"Le tableau d'un drapeau traite toujours d'un drapeau; mais il ne traite pas davantage d'un drapeau que d'un trait de pinceau, d'une couleur ou de la constitution physique de la peintre utilisée. C'est du moins mon avis. " Jasper Johns Tapies Peintre Espagnol, Tapies nait à Barcelone en 1923, après des études interrompue par la guerre civile, il commence à peindre ses première toiles importantes après la seconde guerre mondiale. Durant ces années il produit des toiles à la pâte épaisse, […]


Peintre Espagnol, Tapies nait à Barcelone en 1923, après des études interrompue par la guerre civile, il commence à peindre ses première toiles importantes après la seconde guerre mondiale. Durant ces années il produit des toiles à la pâte épaisse, expérimentant des mélanges de terre, de peinture, de collage où les influences de la peinture moderne se mêlent aux influences primitives. A paris en 1950 il découvre les débats autour de l’abstraction et de l’informel, il poursuit sa voie […]


« Il n'est pas vrai que l'on puisse faire une bonne peinture à propos de rien » Mark Rothko "Comme mes tableaux sont grands, colorés et sans cadre, et comme les murs des musées sont habituellement immenses et redoutables, le danger existe que les tableaux se relient aux murs à la manière de zones décoratives. Ce serait une déformation de leur signification, puisque les tableaux sont intimes et intenses, et sont à l’opposé de ce qui est décoratif ; et qu’ils ont été peints à l’échelle de la […]

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #ART MODERNE

Repost0

Publié le 21 Décembre 2013

Buddha-Sarnath--2-.jpg

Bouddha, inde 

 

Le bouddhisme est né en Inde à peu près à la même époque que Mahâvîra rendit plus populaire le jaïnisme, avec lequel il partage une certaine tendance à la remise en cause de l'hindouisme (en particulier de la caste sacerdotale des brahmanes) tel que ce dernier était pratiqué à l'époque (VIe siècle av. J.-C.). Le bouddhisme a repris et aménagé beaucoup de concepts philosophiques de l'environnement religieux de l'époque (tels que dharma et karma, par exemple).

 

C'est en méditant sous un arbre à Bodh Gaya, qu'il eu une illumination et qu'il atteint l'éveil (bodhi), parvenu à cet état, il eut la connaissance du dharma (la vérité) et sut alors comment se libérer des cycles des renaissances et accéder au nirvana, la libération suprême. Il devint un Bouddha (ce qui signifie l'éveillé).

Il se rendit à Sarnath près de Varanasi où il prononça son premier sermon (sutra) connu sous le nom "Discours sur la mise en mouvement de la roue du dharma". Il énonça les "Quatre Nobles Vérités" :

- Constatation que le monde n'est que souffrance (perte d'un être cher, d'un objet,...) ;

- L'origine de la souffrance qui réside dans les désirs et attachements terrestres ;

- La cessation de la souffrance qui s'obtient par la disparition des désirs et attachements ;

- La vérité de la voie (Noble Octuple Voie) menant à la cessation de la souffrance en particulier par la méditation, pour atteindre le nirvana (l'état de non-renaissance) et donc devenir un bouddha.

Il passa les 40 dernières années suivantes de sa vie à prêcher le dharma (enseignement bouddhiste) de village en village, se retirant dans un monastère pendant la saison des pluies. A sa mort, il fut incinéré par ses disciples qui diffusèrent son enseignement.

 

 Fondukistan bodhisattva (3) Ajanta fresques mural (5)
 hadda monastere de tapa-i-Kafariha sculpture Gandhara-Boddhisattva--2-.jpg

 

Si le bouddhisme prend sa source en Inde et il prend son essor dans l’ensemble de la péninsule et en Asie-Centrale. C’est dans ses régions septentrionale dans les vallées afghanes qu’un art accomplie de la sculpture prends ses sources des influences persanes et grecs. Alexandre a conquis ses régions en 300 av. JC, la civilisation hellénistique y est préniante. Cette civilisation gréco-bouddhique du ghandara aura un écho important dans la péninsule notamment à travers sa statuaire on l’on retrouve les influences des plus grands sculpteurs grecs, l’art gréco-bouddhique de cette période va se diffuser dans tout le nord de l’Inde humanisant les représentation de bouddha et ce jusqu’à Ajanta lieu de foisonnement intellectuel et artistique.

 

L’art du Gandhara (Ier au Ive siècle) trouvera son premier développement à Taxila au Pendjab et son apogée dans les ateliers de Mathura au nord d’Agra où la représentation du bouddha atteint sa plénitude, l’expression de la compassion et de la méditation est manifeste dans les sculpture de cet atelier. La ferveur mystique de cette époque aboutie au canon bouddhique que l’on retrouve dans beaucoup d’oeuvres de la civilisation indiennes , mais aussi chinoise ou d’asie du sud-est, le bouddha est représenté avec des traits lisses et pleins, dépouillés et purs, les prunelles mi-close, le regard serein et paisible, un léger sourire aux lèvres. A Ajanta une inscription indique que la sculpture de Bouddha de la grotte 4 a été offerte par un certain Abhayanandi, qui la fit venir de Mathura.

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #ART et HISTOIRE, #HISTOIRE

Repost0

Publié le 20 Décembre 2013

Berlin Chateau de Charlottenburg
 

Le château de Charlottenburg à Berlin, est l’une des œuvres les plus aboutie de l’art baroque allemand. Ce palais d’été fut édifié pour Sophie Charlotte, seconde épouse du roi de Prusse Fréderic Ier. Les travaux furent engagés entre 1695 et 1699. Le site entouré de forêts denses avait été choisie pour sa proximité avec le château, aujourd’hui disparu des Hohenzollern. Sophie Charlotte, une fois installé au château, se fit entouré de philosophes, poètes et musiciens, une véritable cours s’y réunissait. Au début du XVIIIe siècle le roi Frédéric Ier fit embellir le palais : deux ailes furent rajoutées au Sud et l’édifice fut coiffé d’une élégante coupole.

 

Aujourd’hui le complexe avec ses jardins constitue l’un des endroits les plus agréables de Berlin.


Berlin Chateau de Charlottenburg (2)

Berlin Chateau de Charlottenburg (5)

Berlin Chateau de Charlottenburg (6)

 

Photos: Lankaart (c)

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #BAROQUE

Repost0

Publié le 19 Décembre 2013

Laos Vientiane Pha That Luang

 

Principal monument de Vientiane, la capitale du Laos, et symbole nationale le Pha That Luang est l’un des plus beaux stupas d’Asie du sud-est. La légende fait remonter au IIIe siècle AP. JC l’édification d’un premier stupa contenant un morceau du sternum de Bouddha, comme le veut la tradition les plus grands stupas et les plus sacrée du monde bouddhique referment l’un des restes du maître spirituel, cheveux, os, ongle etc. Aujourd'hui il contient un cheveu de Bouddha.


L’histoire fait remonter l’édification d’un  premier temple sur le site au XIIe ou XIIe siècle.  Le stupa actuel trouve son origine au XVIe siècle, après le transfert de la capitale du Lan Xang de Luang Prabang à Vientiane le roi Setthathirat fit construire l’édifice. Autour de celui-ci quatre vat (temple) furent édifiés, aujourd’hui seul deux des vat subsistent.


Le Pha That Luang comme de nombreux édifices de la capitale fut pillé par les siamois en 1828, l’or qui couvrait le temple fut déposé. Les français procéderont à une restauration de l’édifice en 1900 puis en 1935.


Laos Vientiane Pha That Luang (2)


Laos Vientiane Pha That Luang (3)


Laos Vientiane Pha That Luang (4)

 

Photos: Lankaart (c)

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #BOUDDHISME CLASSIQUE, #LAOS

Repost0

Publié le 17 Décembre 2013

Roucadour mains

 

La main négative est une œuvre picturale réalisée par la technique du pochoir, en appliquant un pigment sur une main posée, doigts écartés, sur une paroi rocheuse. Les principaux pigments employés sont l'oxyde de fer pour obtenir une teinte rouge, la goethite pour l'ocre jaune, l'oxyde de manganèse ou le charbon de bois pour le noir, le talc pour le blanc.

L'étude des pigments (éléments continus, dissociés ou pelliculaires) a permis de montrer que plusieurs techniques différentes sont utilisées : soufflage et projection d'un colorant liquide, directement avec la bouche (technique du crachis) ou avec une sarbacane ; tamponnage avec une peau ou une fourrure trempée dans le colorant ; utilisation d'un pinceau.

Ce symbole est relativement universel : caractéristique de certaines phases de l'art pariétal et rupestre du Paléolithique supérieur européen, notamment le Gravettien, on le retrouve chez de nombreux autres peuples plus récents, notamment en Amérique du Sud, en Asie du Sud-Est ou chez les aborigènes d'Australie. Ces mains peuvent ête isolées, groupées, décorées (de ponctuations, de barres), reliées, visibles ou cachées. Par contre, elles sont paradoxalement rares dans l'art mobilier préhistorique.

Les mains positives, obtenues en appliquant la main enduite de colorant sur une paroi ou en dessinant directement la main, sont également connues mais plus rares.

 

pech merle main 2

 

L’abbé Henri Breuil replace ces mains positives et négatives dans son schéma d’évolution de l’art paléolithique et les considère comme la première période de l'art préhistorique, existant avant toute autre manifestation picturale. Elles appartiennent selon lui au cycle aurignaco-périgordien qui commence par l’apparition de ces mains puis le dessin de « macaronis », tracés informes précédant les tracés organisés, le dessin précédant la peinture1. Cette chronologie stylistique est aujourd'hui réfutée.

 

André Leroi-Gourhan en a une approche plus complexe et nuancée, les mains n'étant pas une étape archaïque mais appartiennent au style II et III de l'art préhistorique, appartenant surtout au Gravettien et dont les thèmes varient selon les régions, notamment l'aire cantabrique. Jean Clottes y voit dans sa théorie du chamanisme pariétal‎ des mains de chamanes semblant traverser la paroi et « pénétrer dans le monde spirituel caché derrière le voile de la pierre ». Elles peuvent s'expliquer aussi par le simple plaisir ludique de marquer son habitat par une empreinte répétitive, par un rôle esthétique selon l'historien de l'art Max Raphael (la main, souvent associée à des représentations d'animaux, réalise dans ses proportions le nombre d'or qui se retrouve dans celui des animaux), par un rituel d'initiation de jeunes hommes (hypothèse remise en cause par l'anthropologue Dean R. Snow qui s'appuye sur un logiciel calculant l'indice de Manning et retrouve dans plusieurs de ces mains l'œuvre de femmes), etc.

Les hypothèses actuelles privilégient la fonction symbolique de ces mains : elles participeraient à des systèmes de signes, des séances d'initiation, des rituels magique, thérapeutique, religieux ou divinatoire.

 

pech merle main

 

Source: Wikipedia

Illustrations: Visipix.com

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #PREHISTOIRE

Repost0

Publié le 16 Décembre 2013

Amsterdam (29)Amsterdam (30)

 

Amsterdam est une destination touristique très prisée, c’est une ville fantastique pour y passer le week-end ou des vacances. Son passé très intense se traduit aujourd’hui par une forte richesse culturelle.

 

 Amsterdam (1) Amsterdam (22) Amsterdam (7)

 

La capitale des Pays-Bas est un véritable paradis pour n’importe quel touriste. Facile d’accès grâce à de nombreuses dessertes aussi bien en avion (compagnies low-cost), qu’en train (depuis toute l’Europe), qu’en voiture (autoroute E19, E35 et E231), s’y rendre est un véritable jeu d’enfants. Son architecture flamande typique dans les vieux quartiers, avec des immeubles aux façades penchées surplombant les canaux, produit un effet tout à fait unique. Autre charme de cette ville, la possibilité de se déplacer exclusivement en vélo en toute sécurité, grâce aux innombrables pistes cyclables réservées au seul usage des cyclistes.

rembrandt la leçon d'anatomie du docteur Tulp

Rembrandt

Lorsque l’on est amateur de culture, les premiers endroits qui viennent à l’esprit sont sans aucun doute le musée Van Gogh, le Rijksmuseum et le Stedelilk Museum, ce qui est moins connu, c’est la profusion de petits musées tout aussi intéressants qu’abrite Amsterdam. Son importance historique et son rayonnement culturel se sont traduits au fil des siècles par l’accumulation de trésors historiques et artistiques. Cette abondance culturelle couvre les thématiques les plus variées.

 

van Gogh Auvers sur oise (2)van Gogh Auvers sur oise (4)

Van-Gogh

 

Voici quelques exemples qui vous donneront des idées de visites originales lors de votre passage à Amsterdam. Pour les passionnés d’histoire direction le Nederlands Scheepvaartmuseum (musée de la marine) avec la plus riche collection au monde dédiée à la marine ; pour les amateurs d’art impossible de passer à côté de la maison de Rembrandt pour en savoir un peu plus sur la vie du peintre ; pour les curieux il y a aussi le musée tropical (Tropeenmuseum) consacré à l’étude des cultures tropicales, et enfin pour les fans de sport et de sa culture, pourquoi ne pas faire un tour au musée de l’Ajax, club de foot emblématique de la capitale néerlandaise.

 

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #VILLES D'ART ET DE CULTURE

Repost0

Publié le 11 Décembre 2013

 

"Le sentiment de notre existence dépend pour une bonne part du regard que les autres portent sur nous: aussi peut-on qualifier de non humaine l’expérience de qui a vécu des jours où l’homme a été un objet aux yeux de l’homme."

 

"Alors, pour la première fois, nous nous apercevons que notre langue manque de mots pour exprimer cette insulte: la démolition d'un homme. En un instant, dans une intuition quasi prophétique, la réalité nous apparaît: nous avons touché le fond."

 

"Plus rien ne nous appartient : ils nous ont pris nos vêtements, nos chaussures, et même nos cheveux ; si nous parlons, ils ne nous écouteront pas, et même s'ils nous écoutaient, il ne nous comprendraient pas. Ils nous enlèveront jusqu'à notre nom : et si nous voulons le conserver, nous devrons trouver en nous la force nécessaire pour que derrière ce nom, quelque chose de nous, de ce que nous étions, subsiste."

 

"Celui qui tue est un homme, celui qui commet ou subit une injustice est un homme. Mais celui qui se laisse aller au point de partager son lit avec un cadavre, celui-là n'est pas un homme. Celui qui a attendu que son voisin finisse de mourir pour lui prendre un quart de pain, est, même s'il n'est pas fautif, plus éloigné du modèle de l'homme pensant que le plus fruste des Pygmées et le plus abominable des sadiques."

 

"On sait qu'ils sont là de passage, et que d'ici quelques semaines il ne restera d'eux qu'une poignée de cendres dans un des champs voisins, et un numéro matricule coché dans un registre. Bien qu'ils soient ballottés et confondus sans répit dans l'immense foule de leurs semblables, ils souffrent et avancent dans une solitude intérieure absolue, et c'est encore en solitaires qu'ils meurent ou disparaissent, sans laisse de trace dans la mémoire de personne."

 

"J'ai donc touché le fond. On apprend vite en cas de besoin à effacer d'un coup d'éponge passé et futur. Au bout de quinze jours de Lager, je connais déjà la faim réglementaire, cette faim chronique que les hommes libres ne connaissent pas, qui fait rêver la nuit et s'installe dans toutes les parties de notre corps ; j'ai déjà appris à me prémunir contre le vol, et si je tombe sur une cuillère, une ficelle, un bouton que je puisse m'approprier sans être puni, je l'empoche et le considère à moi de plein droit. Déjà sont apparues sur mes pieds les plaies infectieuses qui ne guériront pas. Je pousse des wagons, je manie la pelle, je fond sous la pluie et je tremble dans le vent. Déjà mon corps n'est plus mon corps. J'ai le ventre enflé, les membres desséchés, le visage bouffi le matin et creusé le soir ; chez certains, la peau est devenue jaune, chez d'autres, grise ; quand nous restons trois ou quatre jours sans nous voir, nous avons du mal a nous reconnaître."




Guayasamin (1919 - 1999) est un peintre équatorien. Le "Picasso des Amériques" a fait ses études à Quito. Après 1945 il visite les camps de concentration nazis, puis Hiroshima et Nagasaki. Il revient de ses voyage avec une vision sombre de l'humanité. Peintre de la colère, de la révolte, de la souffrance, il se situe dans la tradition des muralistes américains et a exécuté plusieurs composiitons monumentales, notamment au Parlement Equatorien. Il divise lui-même sa production en trois grand […]

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #ART MODERNE

Repost0

Publié le 9 Décembre 2013

Juan Gimenez - le Méta Baron

Juan Gimenez - le Méta Baron

Juan Gimenez est l’une des figures emblématiques de la Bande dessinée contemporaine, né en 1943 en Argentine, il poursuit des études aux Beaux-arts à Barcelone et se consacre très tôt à la Bande dessinée. Il commence sa carrière en Argentine, puis s’installe en Espagne en 1970, son succès en Espagne est très vite important. Mais la consécration viendra suite à son travail au long court avec le célèbre scénariste Alexandre Jodorowsky pour la série « la Caste des Méta-Barrons ».  Son univers pictural est profondément novateur, il mêle les évocations les plus délirantes de l’héroïque-fantaisie aux visions les plus hallucinantes de l’univers fantastique et de la science-fiction.

Juan Gimenez
Juan Gimenez

Juan Gimenez

Juan Gimenez produit de nombreuses illustrations tout en poursuivant son œuvre. Il reste l’un des dessinateurs les plus baroques et les plus imaginatifs de sa génération, son univers picturale reste

La Caste des Méta-Barons (scénario d'Alejandro Jodorowsky, Les Humanoïdes Associés)


Othon le trisaïeul (1992)

Honorata la trisaïeule (1993)

Aghnar le bisaïeul (1995)

Oda la bisaïeule (1997)

Tête d'acier l'aïeul (1998)

Doña Vicenta Gabriela de Rokha l'aïeule (1999)

Aghora le père-mère (2002)

Sans-nom le dernier Méta-Baron (2004)

Hors-série : La Maison des ancêtres (2000)

 

Juan Gimenez
Juan Gimenez
Juan Gimenez
Juan Gimenez
Juan Gimenez

Juan Gimenez

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #ARTS GRAPHIQUES BD XXe et XXIe

Repost0

Publié le 8 Décembre 2013

Grotte Chauvet cheveaux
 

La Grotte Chauvet à Vallon-Pont-D’arc dans l’Ardèche en France a été découverte en 1994. Les dessins, notamment d’animaux, qui y ont été découvert marquent une étape importante dans la connaissance de l’art préhistorique. En effet la présence dans la grotte de nombreux restes d’ossements d’ours des cavernes prouvait que la grotte était authentique et que rien n’avait été modifié depuis des millénaires.


La grotte aurait été occupée à deux périodes très anciennes l’Aurignacien (31 000 ans av JC) et le Gravettien, les œuvres étant daté de la première période. La période de l'Aurignacien se caractérise par une très grande maîtrise des techniques du dessin: préparation des parois, peintures estompes, gravures etc.… Les thèmes abordés restent essentiellement des représentations d’animaux et notamment des animaux les plus marquants de l’époque : lions, rhinocéros, mammouth.  Avec Lascaux la Grotte de Chauvet constitue un vivant témoignage d’un art qui reste sous de nombreux aspect méconnu.
 

Grotte Chauvet felinsGrotte Chauvet rhinoceros
Grotte Chauvet (4)Grotte Chauvet (3)
 
 

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #PREHISTOIRE

Repost0

Publié le 7 Décembre 2013

Sri-lanka Sigiriya demoiselles ladies

 

A la fin du Ve siècle, le fils cadet du roi, Kassyapa se révolte contre son frère ainé Mogallana, tue son père et prend le pouvoir. Son frère s’exil en Inde mais promet de revenir pour chasser l’usurpateur du trône. De peur Kassyapa quitte la capitale Anuradhapura et se fait construire une forteresse imprenable sur le rocher de Sigiriya.

La nouvelle capitale est construite en partie dans la plaine autour du rocher. On peut admirer le plan d’urbanisme extrêmement clair, ses longues perspectives agrémentées de bassins et de jardins. Le palais du roi fut aménagé au sommet du rocher abrupt, à 370m de hauteur. Les vues depuis le rocher sont impressionnantes. En montant on peut découvrir des vestiges de sculptures monumentales réalisées sur les parois du rocher, ainsi qu’à mi-hauteur de très belles fresques: les demoiselles de Sigiriya, portraits des courtisanes qui vivaient avec le roi cet exil intérieur volontaire. Les peintures ont été réalisées dans un style proche de celui des fresques d’Ajanta.

 


Sri-lanka Forteresse de Sigirya

 

Le roi entouré des serviteurs de la cour et de ses courtisanes vivaient en grande partie cloîtré dans son palais. 18 ans après sa prise de pouvoir les armées de son frère débarquent sur l’île et rapidement viennent faire le siège de la forteresse. Sans vivre, Kassapa se rend au bout d’une semaine, il sera exécuté sur le champ, et le site de Sigiriya complètement abandonné.

 

Sri-lanka Sigiriya demoiselles ladies (3)

 

Sri-lanka Sigiriya demoiselles ladies (4)


Sri-lanka Sigiriya demoiselles ladies (2)

 

Voir les commentaires

Rédigé par rafael

Publié dans #BOUDDHISME CLASSIQUE

Repost0