Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Van Gogh eglise

Musée d'Orsay, Paris, 1890

 

Le mardi 20 mai 1890 à onze heures du matin, le docteur Gachet reçoit à Auvers-sur-Oise un peintre alors inconnu du public, recommandé par son frère : Vincent van Gogh. Celui-ci est au sommet de sa maîtrise artistique. Vincent va alors décrire dans ses œuvres la vie de cette petite commune, sa vie paysanne, son architecture. D'une grande force expressive, sa palette s'assombrit néanmoins peu à peu exprimant le mal de vivre qui le tourmente, sa vie étant « attaquée à la racine même ». Sa touche demeure mouvementée et fébrile, mais ses coloris acquièrent, sous la lumière d’Île-de-France, un regain de vivacité et de fraîcheur.

 

Grâce aux soins du docteur Gachet, l'activité artistique de Van Gogh est intense. Il produit pendant deux mois plus de soixante-dix tableaux. Cependant, le répit est de courte durée : lorsque Théo lui fait part de son désir de retourner en Hollande, Vincent se sent de nouveau abandonné.

 

Le 27 juillet 1890, dans un champ où il peint une ultime toile, il se tire un coup de revolver dans la poitrine. Ramené mourant à l'auberge Ravoux, il meurt deux jours plus tard, soutenu par son frère Théo et toujours inconnu du grand public.

 

Source: Wikipedia




Art Institute of Chicago, 1889 Sur le thème de sa chambre, Van Gogh réalise trois peintures presque identiques. La première, conservée au musée Van Gogh d'Amsterdam est exécutée en octobre 1888 et détériorée lors d'une inondation survenue pendant l'hospitalisation du peintre en Arles. Environ un an après, ce dernier entreprend donc d'en faire deux copies : l'une, de mêmes dimensions, est conservée aujourd'hui à l'Art Institute de Chicago ; l'autre, celle du musée d'Orsay, réalisée pour sa […]



Musée d'Orsay, 1889 « Ne va pas te figurer que je me considère comme parfait, ni que je m’imagine sans reproche quand tant de personnes parlent de mon caractère impossible. Il m’arrive souvent d’être mélancolique, susceptible et intraitable ; de soupirer après de la sympathie comme si j’avais faim et soif ; de me montrer indifférent et méchant lorsqu’on me refuse cette sympathie, et même de verser parfois de l’huile sur le feu. Je n’aime pas beaucoup la compagnie des autres, il m’est […]



Le Fuji rouge Hokusai (1760-1849) réalisa sa célèbre série des 36 vues du Mont Fuji entre 1831 et 1833 (en réalité 46 estampes). Cette série aura une diffusion très large aussi bien au Japon qu'en Europe, certaine de ces estampes sont devenues des références comme la Grande vague de Kanagawwa ou le Fuji rouge. Hokusai réussi à fusionner l'art traditionnel japonais et les apports de l'Europe, notamment la maîtrise de la perspective classique. La Grande vague de Kanagawa Le Fuji depuis les […]

Tag(s) : #FAUVISME etc..

Partager cet article

Repost 0