Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sir francis Chantrey Buste de Sir Archibald Macdonald

 

Sir Francis Leggatt Chantrey (7 avril 1782 – 25 novembre 1841) est un sculpteur anglais de l'époque georgienne.

 

C'est à Londres qu'il eut son premier emploi comme assistant d'un sculpteur sur bois mais, dans le même temps, il se consacra à la peinture de portrait, la sculpture de bustes et le modelage en argile. Il exposa des tableaux à la Royal Academy pendant quelques années dès 1804. À partir de 1807, il se concentra principalement sur la sculpture. Cette même année, il se maria avec sa cousine, Ann Wale, qui était propriétaire de quelques terres. Sa première sculpture originale fut une tête de Satan qu'il exposa à la Royal Academy en 1808. Par la suite, il réalisa pour l'hôpital de Greenwich quatre buste colossaux des amiraux Duncan, Howe, Vincent et Nelson. Il acquit très rapidement une réelle réputation qui lui permit, lorsqu'il exécuta un nouveau buste de John Horne Tooke, d'obtenir une commande d'une valeur de 2.000 £, ce qui était considérable à l'époque.

 

À partir de cette période, il eut des commandes de manière quasiment ininterrompue. En 1819, il visita l'Italie et côtoya les sculpteurs les plus réputés de Florence et de Rome. Il fut choisi par la Royal Academy comme associé en 1815 avant de devenir pleinement membre en 1818, et il reçut le grade de Master of Arts de l'université de Cambridge puis celui Doctor décerné par université d'Oxford et, en 1835, il fut sacré Chevalier (Knight Bachelor).

 

Sir francis Chantrey buste de William Stuart

 

Les œuvres de Chantrey sont nombreuses. Ses principales sculptures sont des statues de George Washington visibles à la Massachusetts State House de Boston, de George III au Guildhall de Londres, de George IV à Brighton, de William Pitt le Jeune dans Hanover Square à Londres, de James Watt à l'Abbaye de Westminster et Glasgow, de William Roscoe et George Canning à Liverpool, de John Dalton dans la Cathédrale de Manchester, mais également de Lord Melville à Edimbourg, et bien d'autres. Parmi ses statues équestres, les plus connues sont celle de Thomas Munro à Calcutta et celle du Duc de Wellington devant la bourse de Londres.

 

Mais les plus remarquables œuvres de Chantrey sont ses bustes et ses représentations d'enfants. L'une de ses sculptures, deux enfants endormis dans les bras l'un de l'autre, ornemente la Cathédrale de Lichfield, illustre la beauté, la simplicité et la grâce des ses œuvres. Il en est de même de sa statue d'une petite fille, Lady Louisa Russell, fille de John Russell, représentée debout sur la pointe des pieds berçant un pigeon contre sa poitrine.

 

Chantrey connaissait ses limites et sa propre insuffisance en matière d'inventivité et il cherchait toujours l'aide d'autres artistes. Allan Cunningham et Henry Weekes étaient ses assistants en chef et ont été en fait ceux qui ont réalisé plusieurs des œuvres attibuées à Chantrey.

 

Source: Francis Leggatt Chantrey. (2010, novembre 14). Wikipédia, l'encyclopédie libre. Page consultée le 07:47, décembre 15, 2010 à partir de http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Francis_Leggatt_Chantrey&oldid=59226890.




Iphigénie en Aulide est un opéra en trois actes de Christoph Willibald Gluck sur un livret de Le Blanc du Roullet créé à Paris le 19 avril 1774. C'est par l'intermédiaire de Le Blanc du Roullet, attaché de l'ambassade de France à Vienne, que le compositeur décide d'écrire un opéra en français pour Paris sur un livret adapté de Jean Racine. Grâce au soutien de Marie-Antoinette, Gluck vient à Paris en octobre 1773 et l'œuvre connaît un succès éclatant qui devait la maintenir sur scène […]



En 1811 le prince régent, futur Georges IV, confit à John Nash la réalisation d’une importante opération immobilière : la transformation du domaine de chasse royale situé au nord-est de Londres en une vaste propriété de rapport. John Nash imaginera un projet de très grande envergure autour de ce qui sera Regent’s Park et notamment la construction autour de ce parc de plusieurs immeubles en terrasses. De ce projet ambitieux, ne sera réalisé que le parc et quelques immeubles de rapport dont […]

 
Tag(s) : #NEO-CLASSICISME

Partager cet article

Repost 0