Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rome - Bas-relief musée du Vatican

Rome bas relief

 

Pendant la République, la sculpture figurative à relief est surtout le fait de l'art funéraire privé; à Rome comme dans les provinces, la très grande majorité des reliefs impériaux appartiennent à ce type. Il existe un grand nombre de styles locaux, allant de créations nettement primitives à des réalisations tout à fait raffinées suivant les canons grecs. Des fresques ou des panneaux représentant parfois le défunt dans son activité terrestre ou dans ses habits de bienfaiteur de la communauté ornent également les tombeaux. Les sources les plus populaires de l'art funéraire restent les mythes grecs, représentés sur les petites niches funéraires comme sur les grands mausolées, mais on y rencontre également des scènes importantes de la vie du défunt ou des scènes de bataille. La production de sarcophages en marbre sculpté à sujet mythologique commence sous le règne d'Hadrien et se développera beaucoup par la suite.

 

Rome bas relief - Copie Rome bas relief - Copie (2)

Dans les dernières années de la République, on fait largement appel à la sculpture en relief pour commémorer les événements historiques; l'apogée du bas-relief historique commence avec le règne d'Auguste et se poursuit pendant deux siècles. Cette forme d'art, nouvelle et typiquement romaine, sera un véhicule efficace de la propagande impériale. Les grands monuments comme les arcs, les autels (Ara Pacis Augustae, 13-9 av. J.-C.) et les socles des statues s'ornent de reliefs qui expriment de manière narrative ou allégorique aussi bien des faits tangibles que des notions abstraites. Ces reliefs offrent souvent des compositions mouvementées, pleines de vie, qui évoquent la peinture; d'autres fois les figures isolées se rapprochent des statues.




La colonne de Trajan est haute de 29,78 m. Elle est constituée de 17 grands blocs de marbre : dans le soubassement (de 10m), une porte d'entrée reliée à la Basilique introduit à l'escalier en escargot, qui est éclairé par d’étroites fentes et menait au sommet de la colonne. La colonne devait servir comme tombe de l'empereur : dans une chambrette du soubassement a en effet été conservée l'urne d'or avec les cendres de Trajan. Sur l’extérieur de la colonne, se déroule une spirale (23 tours […]
 


Dignes héritiers de l'art grec, les romains dévelloppèrent des traits et particularités artistiques originaux. L'un d'eux est leur goût prononcé pour les portraits réalistes. Ils avaient un besoin de portraits très ressemblant dans leurs pratiques religieuses. Ces portraits, au début, jouaient un rôle dans leur religion primitive et leur dévotion aux ancêtres, on les portait notamment lors des cérémonies funéraires. La croyance voulait que le portrait protégeait l'âme du défunt. Au moment […]

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

rafael

architecte passionné d'art et de voyages
Voir le profil de rafael sur le portail Overblog

Commenter cet article