Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Raphael portrait de Bindo Altoviti

National Gallery, Washington, 1512

 

Portrait de Bindo Altoviti, riche banquier florentin et ami de Raphaël. Cette oeuvre se singularise par sa chromatique et l'aspect dramatique du jeune homme qui tourne sa tête vers le spectateur.

 

Ce portrait met en lumière la figure d’un des personnages les plus remarquables parmi les mécènes du XVIe siècle, le puissant et très riche banquier des papes Bindo Altoviti. Membre d’une ancienne famille florentine, aujourd’hui éteinte, Bindo Altoviti s’établit très jeune à Rome, où il construisit sa fortune et installa sa maison, même s’il continua à maintenir des rapports constants avec Florence. Son ascension au sein de la cour pontificale commença pendant le pontificat des papes Médicis (Léon X et Clément VII), pour atteindre son apogée sous Paul III, puisqu’il fut nommé après cette élection en 1534, à la charge élevée de Dépositaire Général de la Chambre Apostolique. Son hostilité croissante au nouveau régime des Médicis et son opposition à Côme I au nom d’idées républicaines, le conduisirent a soutenir, aussi financièrement, les dissidents florentins pendant la guerre de Sienne : après leur défaite en 1554, les biens de Bindo en Toscane furent confisqués et il fut banni du domaine des Médicis. Deux ans plus tard, en 1556, Bindo Altoviti mourut avec l’amertume de voir le triomphe du principat à Florence et le déclin définitif des ideaux républicains dans sa ville.

 

Avant la fin du siècle, à Rome, la banque Altoviti, ferma pour banqueroute. Les ventes et la dispersion de ses collections suivirent, ainsi que la destruction de ses palais à Florence et à Rome et la disparition de ses archives. Mais la mémoire de son extraordinaire personnalité est restée en particulier grâce aux portraits que de célèbres artistes firent de lui, à commencer par ceux de Raphaël et de Benvenuto Cellini.

 

Source:

http://www.culture-routes.lu/php/fo_index.php?lng=fr&PHPSESSID=1084e3b293




Raphaël, 1504 Pinacothèque de Brera Le Mariage de la Vierge est un tableau peint en 1504 par Raphaël alors que celui-ci se formait à Pérouse, dans l'atelier du Pérugin. Il s'agit en fait d'une copie d'un des tableaux de son maître ayant le même sujet, destinée à comparer leurs performances réciproques. Il ouvre une nouvelle époque de la Renaissance, une nouvelle approche de la composition et du rendu des personnages, plus libre, plus humaine.



Altemuseum Berlin Raphaël (1483-1520) est un peintre romain majeur, initiateur d’une véritable école de peinture. Il représente l’équilibre, la sérénité, une beauté idéale faite d’un équilibre très subtile entre la couleur, la lumière et le dessin. Les madones de Raphaël sont l’exemple le plus aboutie de cette approche, empreinte d’optimisme et d’un émerveillement sacrée.

 
Tag(s) : #RENAISSANCE ITALIE

Partager cet article

Repost 0