Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

LANKAART

LANKAART

.


Parthes - Tête de la reine Musa

Publié par rafael sur 15 Juillet 2014, 13:50pm

Catégories : #PARTHES et SASSANIDES

Parthe-Reine-Musa-National_Meusem_Darafsh.JPG

Musée national d'Iran, Ier siècle av. JC

 

La tête de la reine Musa est une sculpture de marbre en ronde bosse conservée au musée national d'Iran à Téhéran qui représente la tête de la reine Musa, épouse du roi parthe, Phraatès IV. Elle date des dernières années du dernier siècle av. J.-C. Cette tête de marbre a été excavée en 1939 au Khouzestan par une équipe d'archéologues français.

 

Musa est une ancienne esclave romaine italique qu'Auguste a donnée en 20 av. J.-C. au roi Phraatès IV de Parthie pour des raisons diplomatiques, en contrepartie du fait qu'il ait rendu à Rome les aigles prises à Crassus à la bataille de Carrhes et qu'il ait permis le renvoi des prisonniers romains. D'autre part la frontière entre l'Empire romain et le royaume parthe est désormais fixée à l'Euphrate

 

Phraatès fait rapidement de Musa son épouse favorite. Phraatès avait fait assassiner son propre père Orodès II et ses frères, afin de régner seul. Musa, quant à elle, contribue à répandre l'influence romaine dans le royaume et donne naissance à un fils, Phraatecès, à une fille Urania Julia et à deux autres enfants. Elle convainc le roi d'envoyer ses quatre autres fils et son petit-fils, issus d'autres mariages avec d'autres épouses, à Rome (vers 10 ou 9 av. J.-C.), comme témoignage d'attachement à Rome et pour qu'ils reçoivent une éducation à la romaine, en fait pour les éloigner de la succession.

 

Finalement, Phraatecès fait empoisonner son père en 2 av. J.-C., avec l'accord de sa mère Musa, qui peut ainsi régner conjointement avec son fils, devenu Phraatès V. Elle figure également sur les pièces de monnaie parthes, ce qui est un cas unique pour une reine parthe. Quelque temps plus tard, en l'année 1 av. J.-C., Auguste envoie son fils adoptif Gaius César envahir l'Arménie, royaume alors dépendant de l'Empire parthe. Phraatès V préfère signer un traité reconnaissant l'Arménie comme royaume soumis à l'Empire romain, les forces armées en présence étant trop déséquilibrées. Ce qui est considéré comme une soumission à l'égard des Romains est mal perçu par la haute noblesse militaire parthe. Selon Flavius Josèphe, la mère et le fils se seraient ensuite mariés (puisqu'ils figurent sur les pièces de monnaie). Cet inceste aurait été conforme aux anciennes règles en usage dans la famille royale achéménide, mais est inconnue des Parthes. Le conseil parthe des anciens les désavoue. Phraatès V et sa mère sont assassinés dans leur fuite en 4 ap. J.-C., après qu'Orodès III fut devenu roi.

 

Source et Photo: Wikipedia



British Museum Ville de Mésopotamie sur la rive orientale du Tigre en face de Mossoul. Le site de Ninive a été habité dès le ~ VIe millénaire. Ses ruines sont ensevelies sous le tell de Kouyoundjik et sous le tell Nebi Younous, où, selon la tradition musulmane, est situé le tombeau de Jonas. La […]

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents