Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ouzbékistan - Khiva

Ouzbekistan Khiva (4)

 

Khiva est situé à 40 km de la rivière Amou-Daria, dans le canal Palvan-Yap. Au nord-ouest, il confine à la région de Kouchkoupir, au nord à la région d’Ourguentch, au nord-est à la région de Yanguiarik, au sud-est au Turkménistan. La partie sud de la ville est limitrophe du désert du Karakoum. Les canaux Ak-Yap et Sertchali traversent la ville. La population de Khiva, dont le territoire est de 883 hectares, dépasse 49 200 habitants. Le climat est continental, marqué par la chaleur d'un long été, la rigueur de l’hiver court et la rareté des précipitations. La température moyenne est 4,5 °C au mois de janvier et 27,4 °C en juin, mais elle peut atteindre 44 °C. La quantité de précipitations annuelles compose 90-100 mm.

 

Selon la légende, Khiva fut fondée à l'endroit où Sem (le fils de Noé) creusa le puits Keivah. Khiva fut jusqu'au début du siècle la capitale du Khorezm (qui fut un royaume vassal de la Perse). La région particulièrement aride a développé un système d'irrigation complexe à partir du IIe millénaire av. J.-C. et fut visitée par différents conquérants : Perses, Grecs, Arabes, Mongols, Ouzbeks.

 

Ouzbekistan Khiva (6)

 

C'est la ville natale du mathématicien Abou Abdallah Muḥammad Ben Mūsa ʾal-Khuwārizmī (vers 780-vers 850), aussi appelé al-Khwarizmi, al-Khorezmi, etc. C'est dans le voisinage que naquit le grand savant encyclopédiste Al-Biruni (973-1048). Le khanat de Khiva (1512-1920) fut l'un des trois khanats ouzbeks issus de la dislocation du khanat de Djaghataï, avec ceux de Boukhara (qui englobait Samarcande) et de Kokand.

 

Itchan Kala, qui couvre 26 hectares, est la ville intérieure de Khiva, retranchée derrière des murailles de brique hautes d'une dizaine de mètres, faisant partie de l'ancienne oasis, qui était l'ultime étape des caravaniers avant la traversée du désert en direction de l'Iran. Bien qu'ayant conservé peu de monuments très anciens, elle constitue un exemple cohérent et bien préservé d'architecture musulmane de l'Asie centrale avec des constructions remarquables comme la mosquée Djouma, les mausolées et les medersa et les deux magnifiques palais édifiés au début du XIXe siècle par le khan Alla-Kouli.

 

Depuis 1990, le quartier d'Itchan Kala de Khiva fait partie du Patrimoine mondial de l'UNESCO.

 

Ouzbekistan Khiva (17)

 

Ouzbekistan Khiva (10)Ouzbekistan Khiva (15)
Ouzbekistan Khiva (3)Ouzbekistan Khiva (13)

 

Ouzbekistan Khiva (7)

 

Ouzbekistan Khiva (11) Ouzbekistan Khiva (12)
 Ouzbekistan Khiva (2) Ouzbekistan Khiva (8)

 

Source:

Khiva. (2010, décembre 12). Wikipédia, l'encyclopédie libre. Page consultée le 08:33, décembre 29, 2010 à partir de http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Khiva&oldid=60166130.

 




Le khanat de Khiva (1512-1920) fut l'un des trois khanats ouzbeks issus de la dislocation du khanat de Djaghataï, avec ceux de Boukhara (qui englobait Samarcande) et de Kokand. Itchan Kala, qui couvre 26 hectares, est la ville intérieure de Khiva, retranchée derrière des murailles de brique hautes d'une dizaine de mètres, faisant partie de l'ancienne oasis, qui était l'ultime étape des caravaniers avant la traversée du désert en direction de l'Iran. Bien qu'ayant conservé peu de monuments […]



Khiva était la capitale d’un ancien khanat aux confins des déserts Ouzbek et Turkmène au bord du Khârezm, grand delta fertile isolé au milieu du désert. Du XVIe au XIXe siècle elle était un carrefour commercial et un marché aux esclaves. Les nombreuses tribus Kazakhs et turkmènes qui parcouraient les steppes approvisionnaient régulièrement en marchandises, en chevaux et en esclaves la ville. Un temps sujet l’empire Perse au XVIIIe siècle, la ville fut reconstruite à la fin du XVIIIe siècle. […]



Le complexe de Chor Bakr, à proximité de Boukhara, est un endroit émouvant. Abdullah Khan y fit édifié, au XVie siècle, à proximité des tombes des descendants du prophète, une mosquée, une médersa et la khanaka où étaient hébergés les étudiants de la medersa. L'ensemble est composé de cours et de patios. La mort, omniprésente, est comme apaisée dans cet environement d'un très grand calme.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

rafael

architecte passionné d'art et de voyages
Voir le profil de rafael sur le portail Overblog

Commenter cet article