Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Monet la gare saint Lazare

 

Claude Monet a présenté à la troisième exposition impressionniste en avril 1877 sept versions de La Gare Saint-Lazare. Il a choisi le thème du progrès technique très en vogue alors. Émile Zola viendra d'ailleurs à l'exposition impressionniste s'inspirer de l'atmosphère que dégage les tableaux pour écrire La bête humaine. Pour Paris c'était l'époque haussmannienne et pour la gare Saint-Lazare celle de l'ingénieur Eugène Flachat qui réalisa le pont de l'Europe et l'agrandissement de la gare avec du verre et de l'acier.

 

La gare Saint-Lazare est la première série de Monet qui se focalise sur un thème unique, plus tard il y aura les meules ou Les Nymphéas. Monet réalise donc 12 tableaux de la gare Saint-Lazare dans des conditions atmosphériques variées et avec des points de vue divers. Il essaie donc de peindre ses émotions d'un espace avec plusieurs toiles comme s'il était impossible de rendre toutes ses impressions en un seul tableau et que de plus elles peuvent changer selon l'heure ou le temps de la journée : « je me dis qu'il ne serait pas banal d'étudier à différentes heures du jour le même motif et de noter les effets de lumière qui modifiaient d'une façon si sensible, d'heure en heure, l'apparence et les colorations de l'édifice. » ( de : l'impressionnisme et son époque.). Cependant une œuvre comme la gare Saint-Lazare ne s'inscrit pas vraiment dans une série systématique d'impression. Seulement 2 des toiles de la série ont été peintes depuis le même emplacement et même si huit d'entre elles furent exposées au salon impressionniste, rien ne prouve que c'était dans le but de relater les effets variables de l'heure de la journée.

 

Monet la gare saint Lazare (2)

 

Monet la gare saint Lazare (3)

 

La Gare Saint-Lazare. (2010, août 7). Wikipédia, l'encyclopédie libre. Page consultée le 21:55, août 10, 2010 à partir de http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=La_Gare_Saint-Lazare&oldid=55942547.




Parmi les thèmes récurant dans l’œuvre de Monet, la femme à l’ombrelle revient plusieurs fois. Mise en scène à chaque fois, il met en valeur la fragilité de la femme, sa grâce sous la lumière souvent très forte, un ciel d’un bleu profond en arrière plan. Monet fervent admirateur des estampes japonaises, réalise ici des œuvres en références à ces images pleines de garce qu’il affectionnait particulièrement, jeunes filles japonaises sous leurs ombrelles aux kimonos amples et majestueux. Le […]



La célèbre série de Monet consacrée à la Cathédrale de Rouen sous différentes lumières fut effectuée en 1893 depuis la fenêtre du 2ième étage d'une boutique en face de la cathédrale. Il fit 18 vues frontales. Changeant de canevas selon la lumière, Monet suivait les heures de la journée, depuis le petit matin avec la façade en bleu ombré de brouillard, à l'après-midi , quand le soleil disparaissant derrière les constructions de la ville, transformait l'oeuvre de pierre érodée par le temps en […]



National Gallery, Londres Turner est le peintre de la lumière incandescente et en même temps de la révolution industrielle, cette phase paléo technologique où des machines rugissantes surgissent au milieu des fumées et du bruit. De ses expériences vénitiennes et de son admiration pour le Lorrain, Turner conserve et développe une lumière quasiment fantastique qui dans le tableau, Pluie, vapeur et vitesse peint en 1844, se conjugue avec une évocation du monde naissant. Le surgissement de la […]

Tag(s) : #NATURALISME et IMPRESSIONISME

Partager cet article

Repost 0