Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

 

1959 

Miles Davis — Trompette

Julian Cannonball Adderley — Saxophone alto (sauf dans Blue In Green)

John Coltrane — Saxophone ténor

Wynton Kelly — Piano (dans Freddie Freeloader)

Bill Evans — Piano (sauf dans Freddie Freeloader)

Paul Chambers — Contrebasse

Jimmy Cobb — Batterie

 

Miles Davis, un nom et une légende. Avec Louis Armstrong, il est certainement à ce jour le musicien de jazz le plus connu par le plus grand nombre. Sa renommée s'étend au-delà du petit cercle d'amateurs de jazz et en fait une star mondiale de notre patrimoine musical. Ce trompettiste a régné près d'un demi-siècle sur la musique entre les années 1940 et 1990, a joué avec les plus grands, n'a jamais cessé d'innover, de défricher de nouveaux territoires sonores et révéler de nouveaux talents, au point que son histoire est devenue un mythe. Miles Davis, c'est aussi un son inimitable, un style retenu, pointilliste, confidentiel, d'une fragile sérénité, reconnaissable entre tous.

 

1959 : c'est la sortie d'un album mythique, au score inhabituel en terme de vente pour un disque de jazz. Son titre : A Kind of Blue. Miles Davis est à la tête d'un sextette avec, entre autres, John Coltrane, Cannonball Adderley (saxophones), et Bill Evans (piano). On y retrouve des compositions comme « So what » ou « All blues » qui sont depuis devenues des standards du jazz. La nouveauté apportée par ce disque est l'utilisation de longs accords qui tapissent les morceaux. C'est ce qu'on appelle le jazz modal. Une fois de plus, Miles Davis expérimente, lance des courants qui révolutionnent les pratiques musicales du jazz.

 

Source: deezer, wikipedia

 

Pour en savoir plus:

 

http://www.deezer.com/fr/music/miles-davis#music/miles-davis

 

http://fr.wikipedia.org/wiki/Kind_of_Blue

 

 

Tag(s) : #ART CONTEMPORAIN

Partager cet article

Repost 0