Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marius de Buzon et l'Ecole d'Alger

Marius de Buzon kabylie algerie

Famille en Kabylie

 

Elève de Paul Quinsac à l’école des beaux-arts de Bordeaux, puis à l’École nationale des beaux-arts de Paris chez Fernand Cormon et Albert Maignan, proche de Suzanne Valadon et Maurice Denis, contemporain du Fauvisme Marius de Buzon est dans la continuité ethnographique de Paul Gauguin. Il reçoit le prix Lefèvre Glaize Maguelonne en 1910, et une médaille au Salon des artistes français en 1911.

Il expose aussi au salon des Tuileries et au salon d’Automne, Galerie Charlet à Alger. Il obtient le prix Abd-el-Tif en 1913. Il est considéré comme l'un des membres les plus influents de l'"École d'Alger".

Il est mobilisé en 1914 en Macédoine, puis en 1915 en Kabylie où il passe une période de quinze mois dans la région de Michelet (Ain el Hammam) et Fort-National (Larbaâ Nath Irathen), qu'il parcourt à pieds ou à dos de mulet:

"je découvrais des êtres, expliqua t-il ensuite, la végétation, l'atmosphère et le reste, afin de parvenir, par la magie de l'émotion, à transférer la couleur en matière vivante"

(Marius de Buzon cité dans "L'Afrique du Nord Illustrée", Félix Gros, Noël 1928, page 8).

 

Marius de Buzon parc à Alger algerie

Alger

 

Il est considéré, et cité, comme le « chantre de la Kabylie » et l’un des fondateurs de l’École d'Alger (à la suite de Maxime Noire, et avec Léon Carré, Léon Cauvy, Paul Jouve). Il peint également paysages et types de la région de Bougie, du Mzab (où il est l'un des premiers peintres à pénétrer, après Étienne Dinet, avec Maurice Bouviolle), de Touggourt où il séjourne régulièrement après 1945 ("l'Heure blonde", 81x120, 1950), Témacine (1953), ainsi que à Sidi-Bou-Said, en Espagne et au Maroc à Casablanca-Rabat-Fes. Ses œuvres sont très recherchées par les collectionneurs comme représentant les scènes de la vie kabyle, paysages, scènes pastorales ; « il substitue à la notion d’identification ethnique, celle infiniment plus poétique d’allégorie » (Élisabeth Cazenave). Marius de Buzon meurt fin novembre 1958 à Alger suivi par son fils Jean assassiné en 1962, et son petit- fils Jean-Frédéric, alors qu’ils essayaient de déménager et sauver l'atelier de leur père et grand-père.

 

Marius de Buzon algerie

 

Source: Wikipedia



Émile Lecomte appartient à une famille de peintres illustres. Il est l'arrière-petit-fils de Claude Joseph Vernet (1714-1789), le fils d' Hippolyte Lecomte qui est lui-même le gendre de Carle Vernet, et le neveu d' Horace Vernet. Ce dernier est d'ailleurs avec Léon Cogniet l'un de ses professeurs. Il commence par peindre des portraits de la bourgeoisie aisée et de l'aristocratie; il expose pour la première fois au Salon de Paris en 1843 et reçoit à cette occasion une médaille de bronze. Il […]

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

rafael

architecte passionné d'art et de voyages
Voir le profil de rafael sur le portail Overblog

Commenter cet article