Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Henri Manguin - Apollinaire

 

"M. Manguin est un peintre volupteux....Coloriste, il se cantonne dans l'expression de contraste d'où jaillit une lumière mi-partie livide, mi-partie couleur de chair.

 

L'étrangeté de ces teintes heurte le dessin académique de ses nudités. Un charme réel mais déconcertant résulte de cette bizarre opposition d'un peintre et d'un dessinateur qui ne sont qu'un même artiste.

 

Les nus de Manguin ont une franchise païenne. Ses paysages émerveillés disent la jeune gloire des sites, en juin, après le lever du soleil.

 

 

Bien construites, les natures mortes de Manguin flattent l'oeil plus peut-être que les autres tableaux. C'est que dans ses compositions l'instinct du coloriste qu'est M. Manguin se révèle tout entier sans être gêné comme dans les nus par la préoccupation de dégager des principes."

 

Guillaume Apollinaire, L'Intransigeant, 1910.

 

 

 

 

Saint-Tropez  vue sur le Golfe, Musée National d'Art Moderne, Paris

 




Plans par couleurs Grand Nu, 1909/1910, Musée Guggenheim, New-York Né en Bohême au moment de la guerre franco-prussienne, Frantisek Kupka étudie de 1889 à 1892 à l’Académie des Beaux-Arts de Prague. Il peint alors des toiles à thème historique ou patriotique. Il poursuit ensuite ses études à Vienne, et s’initie à la théosophie et à la philosophie orientale. En 1896 le peintre s’installe à Paris, où il s’inscrit aux cours de l’Académie Julian et de l’Ecole des Beaux-Arts. Il gagne sa vie […]



Art Institute of Chicago, 1889 Sur le thème de sa chambre, Van Gogh réalise trois peintures presque identiques. La première, conservée au musée Van Gogh d'Amsterdam est exécutée en octobre 1888 et détériorée lors d'une inondation survenue pendant l'hospitalisation du peintre en Arles. Environ un an après, ce dernier entreprend donc d'en faire deux copies : l'une, de mêmes dimensions, est conservée aujourd'hui à l'Art Institute de Chicago ; l'autre, celle du musée d'Orsay, réalisée pour sa […]



Pendant l'été 1905, Derain et Matisse se sont installé à Collioure, ils peignent sans répit, transportés par la lumière et les couleurs du pays. Ils choisissent les mêmes lieux mais ne travaillent jamais au même moment ni à partir du même endroit. Certes, chacun garde son style mais les deux peintres ne se limitent plus à décrire simplement leur sujet. Ils transcrivent surtout leurs émotions rendant ainsi plus vivant leur tableau. Ils représentent les choses telles qu'ils les voient et non […]

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

rafael

architecte passionné d'art et de voyages
Voir le profil de rafael sur le portail Overblog

Commenter cet article

monica 29/03/2011 14:24


merci, quel talent encore! je ne connaissais pas, je viens de découvrir : Stéphanie Demalherbe et Corinne Wasmuht....