Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Cimetiere du pere lachaise Paris (11)

 

Le préfet de Paris décréta la transformation des 17 hectares de Mont-Louis en cimetière de l'Est au début du XIXe s. La conception du cimetière fut confiée à l'architecte néo-classique Alexandre Théodore Brongniart en 1803. En tant qu'inspecteur général en chef de la deuxième section des travaux publics du département de la Seine et de la Ville de Paris, Brongniart dessinera les grands axes sous la forme, pour la première fois, d'un immense jardin à l'anglaise, aux allées accidentées, pourvues d'arbres et de plantes aux essences diverses et bordées de sépultures sculptées. Il projettera des monuments funéraires dont finalement aucun ne sera réalisé, à l'exception de la sépulture de la famille Greffuhle, au style néo-gothique épuré.

 

Le 21 mai 1804 (1er Prairial an XII), le cimetière fut officiellement ouvert par une première inhumation : celle d'une petite fille de cinq ans, Adélaïde Paillard de Villeneuve, fille d'un porte-sonnette du faubourg Saint-Antoine. Il était à l'origine destiné aux Parisiens de l'un des quatre arrondissements de la rive droite (les 5e, 6e, 7e et 8e de l'époque), en fosse commune ou en concession perpétuelle. Mais le cimetière n'eut pas la faveur des Parisiens, qui rechignaient à se faire enterrer sur des hauteurs, de plus hors de Paris, et dans un quartier réputé populaire et pauvre.

 Cimetiere du pere lachaise Paris (12)

 

En 1804, le Père-Lachaise ne comptait que 13 tombes. L'année suivante, il n'y en avait que 44, puis 49 en 1806, 62 en 1807 et 833 en 1812. En 1817, pour redorer l'image du cimetière la mairie de Paris organise le transfert des dépouilles d'Héloïse et Abélard, ainsi que de Molière et La Fontaine. Il n'en fallait pas plus : en 1830, on décomptait 33 000 tombes. Le Père-Lachaise connut à cette époque cinq agrandissements : en 1824, 1829, 1832, 1842 et 1850. Ceux-ci lui ont permis de passer de 17 hectares 58 ares (175 800 m2) à 43 hectares 93 ares (439 300 m2) pour 70 000 tombes, 5 300 arbres, une centaine de chats, une volière d'oiseaux et deux millions de visites.

 

D'illustres sculpteurs et architectes feront de ce lieu un véritable musée dès le XIXe siècle : parmi eux, Guimard, Garnier, Visconti, Paillard ou Barris. La chapelle ainsi que le portail principal d'alors (boulevard de Ménilmontant) furent conçus par l'architecte néoclassique Étienne-Hippolyte Godde en 1823 et 1825. David d'Angers créa la plupart des monuments du « Quartier des Maréchaux d'Empire ».

 

Cimetiere du pere lachaise Paris (13)

 

Cimetiere du pere lachaise Paris (14)

 

Cimetiere du pere lachaise Paris (15)

 

Cimetiere du pere lachaise Paris (2) Cimetiere du pere lachaise Paris (3)
Cimetiere du pere lachaise Paris (8) Cimetiere du pere lachaise Paris (9)

 

Cimetiere du pere lachaise Paris (4)

 

Cimetiere du pere lachaise Paris (16)

 

Cimetiere du pere lachaise Paris (5)

 

Cimetiere du pere lachaise Paris (10)

 

Cimetiere du pere lachaise Paris (6)

Photos: (c) Lankaart

 

Source: http://fr.wikipedia.org/wiki/Cimeti%C3%A8re_du_P%C3%A8re-Lachaise




L'abbaye des Vaux-de-Cernay est fondée en 1118 par un groupe de moines dans un site donné par Simon et Eve de Neauphle à la congrégation normande de Savigny, près d'Avranches. En 1147, avec l'ensemble des abbayes de la congrégation, elle est rattachée à Cîteaux. Comblée de dons par tous les seigneurs des environs, l'abbaye connaît une période de grande prospérité aux XIIe et XIIIe siècles. Pierre des Vaux de Cernay, un de ses moines, est le chroniqueur des croisés lors de la croisade des […]



Wagner - Siegfried's Death and Funeral March Richard Wagner (1813-1883) est un compositeur allemand qui a fortement marqué son siècle. Favoris de roi Louis II de Bavière, menant une vie fantasque, c’est le compositeur de la société bourgeoise et aristocratique allemande en plaine effervescence suite à la révolution industrielle. Sa musique bouleverse complètement les canons du romantisme en cours en Allemagne à l’époque et ouvre le champ à la musique contemporaine. Ses outrances et ses […]



Phèdre Alexandre Cabanel (1823-188ç) était l'un des chefs de file du mouvement académique tout au long du XIXe siècle. Reconnu sous le Second Empire comme l'un des grands peintres français il fut l'objet de vives critiques de la part des "modernes". « La principale malice de Cabanel, c'est d'avoir rénové le style académique. À la vieille poupée classique, édentée et chauve, il a fait cadeau de cheveux postiches et de fausses dents. La mégère s'est métamorphosée en une femme séduisante, […]

Tag(s) : #PARCS et JARDINS

Partager cet article

Repost 0