Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le caravage caravaggio martyr de Saint Mathieu The Martyrdo

 

Chapelle Contarelli, Eglise saint Louis des Français, Rome, 1600.

 

Après avoir ressuscité le prince héritier Euphranor, Saint-Matthieu baptisa le roi et la reine, avec toute la maison royale et tout ce qui comptait dans la province. Iphigénie, fille du roi d'Ethiopie et quelques unes de ses compagnes, firent vœu de virginité et se retirèrent dans une maison particulière qui devint le premier monastère du pays.

 

Le roi Eglippe étant mort, son frère Hirtace s'empara du royaume et, pour mieux asseoir son pouvoir, voulut d'épouser Iphigénie. Hirtace eut recours à saint Matthieu qui lui répondit : Vienne votre Majesté au discours que je vais faire aux vierges chrétiennes rassemblées avec Iphigénie et vous verrez vous-même avec quel zèle je vais remplir vos ordres ; saint Matthieu fit un tel éloge de la virginité, invitant ses filles à mourir plutôt qu'à y renoncer, qu'Hirtace se résolut à le faire mourir. Les bourreaux arrivèrent alors que saint Matthieu finissait la messe, ils montèrent à l'autel et le tuèrent.

 

Première oeuvre majeure du Carravage, ce tableau réalisé pour la Chapelle Contarelli à Rome marque une étape primordiale dans l'évolution du peintre. Le personnage principal n'est pas le saint mais le bourreau qui apparait en partie nu au centre du tableau. Tous les personnages réagissent par rapport à lui, que ce soit Saint Matthieu qui avec sérénité attend le cout fatale, ou les autres personnages orifiées s'enfuillant devant la cruauté de la scène.

 

Le Carravage sait crée une tension extraordinaire au sein du tableau et fait de chaque personnage un sujet à part entière.

 

 

Tag(s) : #BAROQUE

Partager cet article

Repost 0