Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

LANKAART

LANKAART

.


L'etranger - Albert Camus

Publié par rafael sur 31 Mai 2014, 15:20pm

Catégories : #ART MODERNE

 

L'etranger - Albert Camus (audiobook + texte)

L'Étranger est un roman d'Albert Camus, paru en 1942. Il prend place dans la tétralogie que Camus nommera « cycle de l'absurde » qui décrit les fondements de la philosophie camusienne : l'absurde. Cette tétralogie comprend également l'essai intitulé Le Mythe de Sisyphe ainsi que les pièces de théâtre Caligula et Le Malentendu. Le roman a été traduit en quarante langues et une adaptation cinématographique a été réalisée par Luchino Visconti en 1967.

 

L'usage quasi-systématique de la première personne du singulier, tout au long du roman, incite le lecteur à s'identifier au personnage. Le ton détaché de son monologue restitue le paysage mental de Meursault tout en aidant le lecteur à pénétrer dans l'univers de Camus. Libre à lui ensuite d'approfondir sa lecture pour une compréhension plus exhaustive de la philosophie de l'auteur.

L'écriture du roman, particulièrement neutre et blanche, fait la part belle au passé composé, dont Sartre dira qu'il « accentue la solitude de chaque unité phrastique ». Ce style ajoute donc à la solitude de ce personnage face au monde et à lui-même.

On note la tendance de Camus à jeter des passerelles entre ses différentes œuvres. En prison, pendant que son procès se prépare, Meursault remarque un article de journal relatant un fait divers qui constitue en fait l'intrigue de la pièce de théâtre Le Malentendu. De même, quelques années plus tard dans La Peste, est évoquée « une arrestation récente qui avait fait du bruit à Alger. Il s'agissait d'un jeune employé de commerce qui avait tué un Arabe sur une plage ».

 

Source: Youtube

 



Tu es plus belle que le ciel et la mer Quand tu aimes il faut partir Quitte ta femme quitte ton enfant Quitte ton ami quitte ton amie Quitte ton amante quitte ton amant Quand tu aimes il faut partir Le monde est plein de nègres et de négresses Des femmes des hommes des hommes des femmes Regarde […]


"J'ai pensé que je n'avais qu'un demi-tour à faire et ce serait fini. Mais toute une plage vibrante de soleil se pressait derrière moi. J'ai fait quelques pas vers la source. L'Arabe n'a pas bougé. Malgré tout, il était encore assez loin. Peut-être à cause des ombres sur son visage, il avait […]

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents