Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'art Roman en France

France-Abbaye-de-Gellone-Saint-Guillhem-le-Desert--4-.jpg Abbaye-de-Gellone, Saint-Guillhem-le-Desert. Provence XIIe

 

Le terme d'art Roman date du XIXe siècle il désigne la période artistique qui va du VIIIe au XIIe siècle en Europe. Cette période commence avec le pré-roman du VIIIe au Xe siècle et s'achève à l'avènement du gothique. Les vestiges de la période pré-romane sont fort rares. De la période caroligienne ne subsiste que deux bâtiemnts significatifs: la chapelle Palatine d'Aix-la-Chapelle (805) qui apparaît avec son plan centré octogonal et ses pilliers massifs réunis par des arcs en plein ceintre comme un modèle pour de nombreuses constructions de l'époque. Le deuxième exemple est l'église de Germigny-des-Prés construite par Théodophule, évêque d'Orléans (818). 

 

Le premier art roman naît à la fin du Xe siècle et correspond à la période de calme et de prospérité qui suit l'arrivée d'Hugues Capet au pouvoir en 987. Si le système constructif évolue peu le décor extérieur s'enrichit de l'apparition de la "bande lombarde", système décoratif constitué d'arcatures aveugles et de piles plates d'origine italienne. Cet art originale originaire d'italie du nord gagne le nord de l'Espagne (le sud étant à l'époque sous occupation arabe) et le sud de la France. 

 

La construction de l'abbaye de Saint-Germain-des-Prés à Paris de 990 à 1004 marque le début de la période monastique. Les bénédictins fondent à la fin du Xe siècle l'abbatiale de Cluny, esemble monumental qui fonde le plan bénédictin caractérisé par la présence de bas-côtés de part et d'autre du choeur. Au XIe l'architecture fait de rapide progrès l'utilisation de la voûte se généralise à l'ensemble du bâtiment et non plus à la seule abside le reste étant couvert par une charpente en bois. A partir de cette époque on voit apparaître des bâtiments caractéristiques du roman: voûtes en plein ceintre, larges murs percés de baies étroites, pilliers massifs auxquels répondent à l'extérieur d'épais contrefort. 

 

France-Poitiers-Notre-Dame-la-Grande--3-.jpg France-Poitiers-Notre-Dame-la-Grande--5-.jpg

Poitiers Notre-Dame-la-Grande. Xe siècle.


L'architecture romane des XIe et XIIe siècle se caractérise par son homogénéïté elle doit sa large diffusion au rayonement de deux ordres fondamentaux: Cîteaux et Cluny.  

 

Arles Saint trophines (20) Arles Saint trophines (18)
Arles Saint trophines (4) Arles Saint trophines (15)

Arles, Saint-Trophime. XIIe siècle.

 

Des écoles voient le jour et des styles, l'architecture en Bourgogne qui aura une grande influence en Europe est profondément influencé par les principes clunisiens: la nef est précédée d'un narthex, le choeur est à déambulatoire et chapelles rayonnantes, un éclairage direct rend la nef particulièrement lumineuse. En Normandie les volumes sont particulièrement clairs et amples. Une sobre harmonie unifie l'ensemble, les façades sont un modèle de composition classique.

 

France-Abbaye-de-Fontenay-plan.jpg France-Abbaye-de-Fontenay--5-.jpg
France-Abbaye-de-Fontenay--6-.jpg France-Abbaye-de-Fontenay--7-.jpg

Abbaye Cistercienne de Fontenay, Bourgogne. Début du XIIe.

 

Au XIe siècle en Touraine et le long de la Loire, de nombreuses constructions sont réalisées. Les expériences concernant le voûtement se multiplient. Puis au XIIe siècle l'art roman s'épanouit, en Bourgogne Cluny III (1095), Sainte Madeleine à Vézelay (1096) et L'abbaye cistercienne de Fontenay (1139-1143) définissent les trois types dont l'inflmuence sera la plus large. 

 

Plus au sud un style original voit le jour dans le Périgord et le Quercy qui reste fidèle au plan en croix grecque et est influencé par l'art byzantin et notamment un type de voûte d'aspect oriental: la coupole sur pendentif.

 

Perigeux Basilique Saint-Front (9) Perigeux Basilique Saint-Front (7)

Saint-Front, Périgueux. 1170.

 

L'art cistercien est créé et transmis par l'ordre religieux fondé en 1098 par saint Robert de Molesme, en réaction au laisser-aller des monastères clunisiens vis-à-vis de la règle de saint Benoît. On peut caractériser l'architecture cistercienne par ses bâtiments remarquables par la pureté de leur lignes, l'économie des matériaux et la simplicité du plan d'ensemble. Les monastères cisterciens se distinguent par la sobriété de l'architecture et des ornements.

Cet art a trois fonctions : d'abord louer Dieu et lui faire une offrande pour obtenir ses grâces. Ensuite, rendre présent l'invisible, le Royaume de Dieu, enfin, affirmer la puissance par une œuvre d'art. C'est le carré qui va être la forme choisie par Bernard pour être celle qui exprime au mieux son projet de vie monastique : le carré est une figure simple qui permet d'approcher le mystère dans l'humilité ; le carré peut être appliqué partout ; le carré est le signe de la Jérusalem nouvelle ; le carré est le symbole du passage du sensuel au spirituel.

En 1134, lors d'une réunion du Chapitre général de l'ordre, Bernard de Clairvaux qui est au sommet de son influence, recommande la simplicité dans toutes les expressions de l'art. Dès lors, les cisterciens vont développer un art dépouillé et souvent monochrome.

 

France Abbaye de Senanque (6)

France Abbaye de Senanque (3)

 

France Abbaye de Senanque (5)

France Abbaye de Senanque (2) France Abbaye de Senanque

Abbaye de Senanque, Provence. 1150.

 

L'abondance de la décoration sculptée et peinte dans l'art roman reflète une sorte d'intimisme grâce auquel l'artiste communique sa vision personnelle en y joignant des références, un monde souvent fantastique et des évocations nombreuses et riches.

 

 France dordogne eglise de Cenac (11)

 

 France dordogne eglise de Cenac (6)

 France dordogne eglise de Cenac (5)  France dordogne eglise de Cenac (8)

Eglise de Cénac, Périgord. début du XIIe.

 

Les chapiteaux sont souvent sculptées de petites scènes historiées, des travaux des mois, de décor dérivé du corinthien, de décor géomètrique ou de scènes de la Bible. Sur les larges surfaces murales dont ils disposaient, sur les nefs et les absides les artistes romans exécutèrent de nombreuses peintures à fresques. A Saint-Savin-sur-Gartempe les décors sont omniprésents.

 

Saint-savin-eglise.jpg

Saint-savin-fresques--10-.jpg

 

Saint-savin-fresques--3-.jpg

Saint-savin-fresques--7-.jpg Saint-savin-fresques.jpg

Saint-Savin. France. XIe et XIIe.

 

 

Les premières voûtes en croisée d'ogives apparaissent dans le monde anglo-normand au début du XIIe siècle, ouvrant la voie à la fin du XIIe siècle à l'éclosion de la période gothique.

 

Source: DA

 Photos: lankaart (c)

 

 



L’église Saint-Trophime, ancienne cathédrale et primatiale, est située place de la République à Arles ; c’est une des plus intéressantes réalisations de l’art roman. Elle présente une nef et des bas-côtés voûtés datant du milieu du XIIe siècle. Un magnifique portail sculpté date de 1180-1190 et rivalise avec celui de Saint-Gilles. L’ancien clocher est remplacé au début du XIIIe siècle par la tour carrée actuelle dont le dernier étage a été refait au XVIIe siècle. Le chœur et le […]


La collégiale de santillana del Mar a pour origine un monastère construit en l’an 870, qui conservait les reliques de Sainte Julienne. A cette époque, le hameau fut appelé du nom du monastère « Sancta Juliana » qui devint plus tard Santillana. Aujourd’hui, il ne reste rien du monastère primitif. Il fut transformé en collégiale au cours du 11ème siècle, mais le monument actuel date du 12ème siècle. Le cloître se trouve sur la façade nord de l’ensemble et ses chapiteaux sont riches d’éléments […]


L'abbaye se trouve dans la vallée du Tabladillo dans une contrée montagneuse. La vie monastique y a commencé au IXe siècle dans des granges monastiques au moment du début de la reconquête castillane. C'est à partir du Xe siècle que les documents font mention d'un monastère Saint-Sébastien de Silos. C'est en 1041 qu'une lettre du roi Ferdinand Ier de Castille mentionne le moine émilien Dominique qui en est l'abbé. Il meurt le 20 décembre 1073 après avoir relevé le monastère et lui avoir […]


L’abbaye de Saint-Savin est un centre du christianisme au Xe et au XIe siècle, sur la route de Saint-Jacques de Compostelle à proximité de Poitiers. Créé suite à la découverte des corps des Saints Savin et Cyprien au IXe siècle l’abbaye se développe et prospère jusqu’à la guerre de Cent Ans. La décoration de l’église est somptueuse, on parle souvent de « la chapelle sixtine du moyen-age français ». L’ensemble du plafond de la nef est peint, soit 460 m² ainsi que certaine colonne, et des […]


L'église collégiale Notre-Dame-la-Grande à Poitiers est l'un des monuments les plus représentatif de l'art roman, chef-d'oeuvre de l'architecture elle est représentative de l'accomplissement d'un art religieux originale. Constrtuite au XIème siècle elle fut consacré en 1086. D'un plan très simple, une nef centrale et des collatéraux assez étroit elle est marqué par une recherche de la verticalité et de l'élencement propre à l'architecture du Poitou à l'époque. Les poteaux sont peints de […]


Dès le IVe siècle, la mémoire du martyre Saturnin est vénérée à Toulouse. Face à la dévotion suscitée par le cercueil de Saturnin, une première basilique de petite taille fut édifiée sur le site de l'actuelle basilique Saint Sernin. Au XIe, les chanoines de Saint Sernin doivent gérer la foule des fidèles et des pèlerins qui se pressent dans la petite basilique. Saint Sernin était devenue une étape majeure sur la route de Saint-Jacques de Compostelle. Ils décident de construire un édifice à […]


L'Abbaye de Gellone ou Abbaye de Saint-Guilhem-Le-Desert est bâtie dans un environement superbe, perdue sur l'une des anciennes routes de Saint-Jacques de Compostelle. Abbaye bénédictine fondé en 804 par le comte de Toulouse Guillaume d'Orange, elle abrite des reliques précieuses dont un morceau de la Sainte Croix. Le bâtiment actuel remonte au XIè siècle et reflete les grands principes de l'art roman. La simplicité des volumes, l'élancement vertical de la nef, les justes proportions de […]


Enserrée dans le creux de son vallon, l'Abbaye de Sénanque demeure l'un des plus purs témoins de l'architecture cistercienne primitive. Elle est toujours habitée par une communauté de moines cisterciens. Fondée en 1148, l'Abbaye de Sénanque est avec ses soeurs Silvacane et Le Thoronet, le pur témoin du rayonnement de l'ordre cistercien en Provence. L'Abbaye de Sénanque appartient a la Congrégation Cistercienne de l'Immaculée Conception. L'entretien et les travaux de restauration sont donc a […]


Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

rafael

architecte passionné d'art et de voyages
Voir le profil de rafael sur le portail Overblog

Commenter cet article