Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Japon - Nyoirin Kannon

Edo Nyoirin Kannon Victoria and albert museum (2)

Victoria and Albert Museum, Londres, 1680

 

Cette sculpture représente Nyoirin Kannon, culte introduit au Japon au IXe siècle comme étant une forme du bodhisattva Kannon.

 

Kannon est l’une des principales émanations de la compassion du Bouddha, l’autre étant représentée par le bodhisattva Manjusri.

 

Kan signifie : observer ; on signifie le son. Kannon, c’est celle qui entend les cris du monde. Au Japon, on l’appelle habituellement Kannon, mais elle change de nom et de forme selon les pays où elle est vénérée.

 

Ses caractéristiques distinctives sont ses six bras - dont trois titulaires d'un lotus, une roue de la loi de la réincarnation et un chapelet. Cette sculpture a été réalisée dans la pierre volcanique, il y est inscrit «pour la dame en croyant Jôoku Isei le vingtième jour du septième mois de la huitième année de Empo», un équivalent de la date à 1680.

 

Edo Nyoirin Kannon Victoria and albert museum




British Museum, Londres Avalokiteshvara réside au Potala et est l’Etre de compassion, celui qui sans cesse soulage les peines spirituelles et matérielles. Ses pouvoirs sont très étendus, et il est considéré comme une manifestation d’Amitabha, le bouddha qui règne sur la terre de la « béatitude ». Sur cette sculpture du IXe siècle AP. JC provenant de l’est de l’Inde, il est représenté avec les attributs habituels du bodhisattva, les bijoux et le pagne serré à la ceinture et avec Tara et […]



Bodhisattva Tara, British Museum, Londres Le Bodhisattva est un être de compassion qui parvenu au Nirvana, renonce à la libération définitive et choisi de rester auprès des hommes pour les aider dans leur quête de la voie juste. Etre de bonté merveilleux, il est très souvent représenté dans les temples. Le Bodhisattva Tara symbolise la version féminine de la compassion, elle a rang de déesse et est souvent l’objet de nombreuses vénérations. Tara existe déjà dans la religion hindouiste comme […]



Isoda Koryusai (1735-1790) Peintre très actif entre 1765 et 1788, Koryusai était à l’origine un samurai au service de Tsuchiya. Après la perte de son seigneur il partit pour Edo et se consacra à l’art de l’estampe, l’ukiyo-e. Très proche du maître Harunobu, il se fit appeler longtemps Haruhiro avant de prendre le non de Koryusai en 1771. Vers 1780 on lui décerna le titre de Hokkyo, distinction réservé aux artistes et aux érudits d’origine religieuse. Au début de sa carrière son style ne se […]

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

rafael

architecte passionné d'art et de voyages
Voir le profil de rafael sur le portail Overblog

Commenter cet article